Une école de monstre ou l'on apprend à vivre comme des humains
 
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Bizutage nocturne (Libre !)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
avatar
Invité



MessageSujet: Bizutage nocturne (Libre !) Dim 28 Mar - 23:47

"Bizutage ... ?"

Effectivement après l'arrivée de Gaïa il reçut une petit mission de la part de "son" club ... Le pire c'est que c'était le seul club dont on ne pouvait pas démissionner ! Il avait déjà pris note de remercier ses parents pour cette élan de bonté ... Bien donc après son arrivé dans la salle de conseille du club de sécurité quelque chose le chiffonna : il faisait figure d'un nain du haut de ses 1m65 comparer aux autres membres et il semblais qu'ils voulaient en profitez ! Premier point négatif ! et voici le second :un surnom lui était déjà trouvé : Le Bizut ; le premier à avoir dis sa à eu droit à un regard si noir que tout le monde avait, étrangement, préférer l'appeler par son nom. Et le président lui offrit la gentille et banal tâche de faire des rondes dans l'école ... La nuit ... TOUTE la nuit ! avec cours le lendemain ! et ceci durera toute la semaine !
Bon il garda son sans froid devant son patron et accepta ; intérieurement ? les gars de Pompéi se sentais plus en sécurité lorsque leur volcan a éclaté !

Et donc le voici au milieu des couloirs en plein nuit les mains dans les poches, le brassard de son "équipe" (comme il aimait dire) accrocher en haut de sa manche gauche avec une épingle à nourrice et une sucette à la pomme dans la bouche : Ce gars à toujours des bonbons sur lui en ce moment il doit avoir une quinzaine de sucettes; un ou deux paquets de marshmallow et j'en passe ... Le sucre l'aidait à se calmer et il ne pouvait pas passer plus de 30 min sans un bonbon (et comme il est super furax il à vus les choses en grands !). Maugréant de tout son saoul et maudissant tout ceux qui lui venait en tête, il marchait, dans le noir sans lampe ni aucune lumière. Pourquoi il ne se cogne pas ? sa vue capte les infra-rouges et les ultra-violets comme la plupart des serpents.


*Je le jure : la prochaines fois que je revois c'te bande de crétin congénitale je leurs montrerais pourquoi j'ai choisie que mon corps humains soit de petit taille !*

Il ressemblait à un prédateur près à dérouiller le premier élève se trouvant dans les couloirs ! à moins que se soit une femme évidemment !
Il s'arrêtât au milieu d'un couloir : les serpents son sourd mais ressentent les vibrations des ondes sonores sur leur peau, au loin un léger son, sur sa peau une onde lui révélant du mouvement, sur sa langue une odeur bien forte pur un simple relent de journée ... Dans sa tête : une proie ou un prédateur ?
Il courut vers l'endroit d'où venez le son, ni ses pas, ni ses vêtements ne provoquez de son ; il était aussi silencieux qu'un serpent. Il arriva devant la pièce où se trouver son intrus, l'ouvrit d'un coup sec et alluma la lumière ! Et vis ...

"Qui êtes-vous ?"
Revenir en haut Aller en bas
Invité
avatar
Invité



MessageSujet: Re: Bizutage nocturne (Libre !) Lun 29 Mar - 0:27

J'étais enfin arrivée à l'académie des monstres...ouf! Enfin! Je serrais maintenant tranquille. La nuit tomba rapidement et je n'eus même pas le temps de m'en rendre compte. Bien sur, ce qui disait nuit disait dodo. Mais étrangement, je n'avais pas sommeil. Normalement, j'aurais dû m'effondrer sur mon lit pour être plongée dans un profond sommeil réparateur. Mais ce ne fut pas le cas...quelque chose m'empêchait de dormir...peut être le stress d'être dans une nouvelle école ? Je me tournais et me retournais dans mon lit, incapable de trouver le sommeil. Cela m'énerva vite et je retirai le drap qui était sur moi et sortit de la chambre, en pyjama et nue pied, sans faire de bruit. J'aimais bien me promener nue pied un peut partout...j'aimais la sensation du parquet frais sous mes pieds. Pourquoi ? Parce que je n'avais jamais eu le droit de marcher sans chaussures avant à cause de ma santé. Mais maintenant, je n'en avais rien à faire. Si je voulais marcher comme ça dans les couloirs, je le ferrais.
Je commença donc à explorer l'académie la nuit. C'était marrant et divertissant. Je regardais partout autour de moi, soif de curiosité et de connaissance.
Je fut intrigué par quelque chose, dans une pièce à moitié ouverte. Dans le fond se trouvait quelque chose qui brillait...comme une petit diamant dans l'obscurité. Cela me fit sourire et je m'avançai de la pièce avant de m'arrêter devant la porte et de regarder autour de moi. Personne aux alentours. Je m'engouffra dans la pièce avant de refermer la porte derrière moi. J'aimais bien le noir, cela me donné une autre perception du monde. Je m'avançai vers l'objet brillant avec prudence mais excitation. Je le pris dans les mains avec délicatesse avant de m'apercevoir que ce n'était rien de plus qu'une luciole qui s'était posé sur un mur. Dommage....pas de trésor pour ce soir. Je regardai autour de moi, curieuse de savoir dans quelle pièce j'étais quand la porte s'ouvrit brusquement laissant entrer un garçon pas bien grand. Je sursautai et tombai en arrière en poussant un cris de surprise. J'avais atterris sur...des cartons ? On était dans une réserve ? Après avoir fait le tour de la pièce avec mes yeux, je regardai le jeune garçon qui m'avait fait peur. Il avait l'air fourbe et sérieux...en plus il portait le brassard de la sécurité de l'établissement...j'allais avoir des problèmes. Je me releva en m'aidant de ce que j'avais de solide sous la main


"Heu...Sam...Samantha Rénika..."

Au bout d'un moment, je retrouva tout mes esprits et sourit. Le garçon était surement en seconde...il était mignon, un visage un peut enfantin.

"Tu m'as fait peur. Comment tu t'appelles ?"
Revenir en haut Aller en bas
Ai Chun
avatar
• ADMIN •
«Always Your ♥»


Messages : 1361
Date d'inscription : 01/04/2009
Age : 24


MessageSujet: Re: Bizutage nocturne (Libre !) Lun 29 Mar - 1:46

Je parcourais le plus discrètement possible les couloirs de l'école. Pourquoi faire preuve de discrétion? Tout simplement parce que le couvre feu était passé et que si je me faisais attrapée, je pouvais dire adieu à ma liberté. J'étais pieds nus, mes bottes à la main de façon à ce que les talons de mes chaussures ne claquent pas sur le sol. Les talons n'étaient pas ce qu'il y a de plus discret. Vous vous demandez sûrement ce que je faisais dans les couloirs à cette heure là ? Hé bien... Pas grand chose. En fait, je vagabondais. J'ai eut envie d'allé me promener du côté du lac. Mais en passant devant le bâtiment des cours, j'eus envie d'allé y faire un petit tour. Et puis de toute façon, j'ai deux ou trois trucs à allé récupérer dans mon casier. D'ailleurs, c'était pas facile de retrouver son casier dans le noir complet. C'était pas non plus facile d'avancer sans se prendre un mur ou quelque chose dans le genre. Surtout que moi... Disons que la maladresse était proche de moi ces derniers temps. Je faisais catastrophes sur catastrophes. Un ami eut la merveilleuse idée de me dire que c'était lié à ma fatigue... Je ne savais plus quoi croire maintenant... D'ailleurs, je suis sure que ce soir aussi je vais faire une gaffe. J'avais cette impression. Cette sale impression qui vous crée une boule dans le ventre, vous disant que quelque chose ne va pas rond.
J'arrivais enfin à mon casier, après avoir longuement cherché. J'y récupérais mon carnet de croquis, ainsi qu'une trousse. Je le refermais puis repartis. Maintenant je pouvais regagner le lac tranquillement. Je continuais ma route en fredonnant quelques chansons. A quelques mètres de moi, je vis quelqu'un rentrer dans une pièce et en allumer la lumière. Puis un cri suivi. Je tournai les talons pour partir rapidement. Je ne savais pas ce qui se passait, mais je ne voulais pas y être mêlée. Je me m'y à courir pour quitter les lieux le plus vite possible. Je ne fis même pas dix mètres que la discrétion m'abandonna. Je fis tomber ma trousse, sur laquelle il fallu bien évidemment que je trébuche. Je vous laisse imaginer le bruit que tout cela fit, surtout que je tombai sur les casiers à côtés. Je me relevais le plus rapidement possible, en espérant que les gens là bas ne feraient pas attention à moi. Sauf que maintenant, je ne pouvais plus partir. Avec le noir qu'il faisait, je n'arrivais pas à vraiment voir où se trouvaient mes affaires. Je voulais absolument les récupérer, et puis, si quelqu'un trouvait mon carnet de dessins, il saurait qu'il est à moi, puisque mon nom était inscrit à l'intérieur. Je restais debout au milieu du couloir, fixant le sol pour retrouver mes affaires.


[H.S : Désolée, je m'incruste ^^ ]

_________________

AI CHUN


Dernière édition par Ai Chun le Lun 29 Mar - 23:53, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
avatar
Invité



MessageSujet: Re: Bizutage nocturne (Libre !) Lun 29 Mar - 8:37

"Heu...Sam...Samantha Rénika..."

La jeune fille avait crier et étais tombées, apparemment surprise qu'un autre étudiant se trouver ici, en se relevant Gaïa nota qu'elle était en pyjama et pied nue ... comment elle ne pouvait pas geler dans cette tenue ? Elle était plus grande que lui en taille ( en même temps 1m65 c'est pas dur à dépasser) et en âge.

"Tu m'as fait peur. Comment tu t'appelles ?"

Le serpent avait fait en sorte de bloquer la sortie avec ces mains, il les laissa tomber le long de son corps, il éclata la sucette avec ses dents pour qu'un max de sucre lui parvienne rapidement au cerveau, et le calme quelque peu.

"Je m'appelle Gaïa Skyless et je suis le petit nouveau du club de "sécurité". Tu peux m'expliquer pour .... "

La question resta en suspens tellement concentré sur la jeune fille il n'avait pas remarquer les autres pas qui s'enfuyait pas si loin que sa ; par contre la trousse qui tomber au sol sa il avait clairement remarquer même sans ses sens de serpent ; il leva un doigt pour dire à la jeune fille de le suivre et la prit pars la main pour la guider dans l'obscurité, ils partirent dans l'obscurité dans son pas silencieux. Puis il vit l'autre jeune fille qui qui était tout aussi charmante, il alluma la lumière et ramassa les stylo éparpillé puis lui tendis.

"Je m'appelle Gaïa Skyless et maintenant que nous somme réunis qui veut m'expliquer en premier son histoire ?"

Finalement la soirée étais excellente ! c'est deux intrus était des intruse et for charmante l'une comme l'autre. Il espérer juste qu'il n'aurait pas le droit au disparition dont on l'avais mis au courant. Il sortis un paquet de marshmallow et en mangea un ; zen comme le dirais l'autre ^^
Revenir en haut Aller en bas
Invité
avatar
Invité



MessageSujet: Re: Bizutage nocturne (Libre !) Lun 29 Mar - 17:37

J'attendais ma réponse venant du garçon avec intérêt. Pourquoi ? Parce que tout d'abord j'étais curieuse et par la suite, si je divaguais sur un autre sujet, il allait peut être oublier de me demander ce que je faisais là. Mais c'était raté...il alla me demander se que je faisais là quand un bruit sourd me fit sursauter de nouveau. J'allais demander ce qui se passé quand Gaïa me pris par la main et me tira dans les couloirs. Sa main était froide...c'était étrange...normalement quand je prenais la main d'un garçon, elle était chaude et rassurante. Mais il ne faut pas oublier qu'on était dans une académie de monstre. Il marchait tellement silencieusement que j'avais l'impression que j'étais seule et que mes pas faisait un bruit énorme dans le silence de la nuit. Au bout d'un moment, Gaïa s'arrêta et je ne bougea plus jusqu'au moment qu'il allume la lumière. Son éclat aveuglant me fit mal aux yeux et il m'a fallut un moment pour m'y habituer. Maintenant que je voyais clair, je regardai qui se trouvait ici...une jeune fille et Gaïa. Je peux avouée que je faisais un peut tache avec mon pyjama; un grand pantalon qui le tombait sur les pieds noir, un long t-shirt d'homme et les cheveux attachaient grossièrement...et pour couronner le tout, nue pied. Bah...c'était original. Je m'assis par terre en tailleur et regarda Gaïa qui nous avez demandés de nous expliquer...expliquer quoi ? Pourquoi on trainez dans l'établissement en pleine nuit ? Cette situation me fit sourire et le je grattai la joue en détournant les yeux.

"Ben....j'arrivais pas a dormir alors je suis sortit faire un petit tour..."

Bon ok! Ma réponse n'était pas très...pertinente. Mais je n'allais pas inventé une histoire débile pour espérer m'en sortir. Je regardai la jeune fille qui était à côté de moi, attendant sa réponse avec intention.
Revenir en haut Aller en bas
Ai Chun
avatar
• ADMIN •
«Always Your ♥»


Messages : 1361
Date d'inscription : 01/04/2009
Age : 24


MessageSujet: Re: Bizutage nocturne (Libre !) Lun 29 Mar - 23:52

J'entendais des pas se rapprocher, mais je ne bougeais pas. Toujours immobile au milieu de ce couloir. De toute façon, maintenant c'était trop tard pour m'enfuir. J'attendais donc de me retrouver face aux deux personnes qui approchaient. Oui, j'avais réussi à déterminer leur nombre, c'était toujours ça de bon à savoir. J'entendis les pas se stopper, avant d'être éblouie par la lumière. Je mettais mon bras pour cacher mes yeux. J'avais horreur de ça! Horreur qu'on allume la lumière comme ça, alors que mes yeux n'y étaient pas encore habituée. Je retirais mon bras doucement, le temps que mes yeux s'habituent à la lumière, et puis, je n'avais pas vraiment envie de savoir en face de qui je me retrouvais. Je portais rapidement mon regard sur les deux personnes en face de moi, à la recherche d'un quelconque renseignement sur leurs identités. Je me mordis la lèvres en voyant que le garçon portait le brassard de la sécurité. Bon, là je pouvais dire que j'étais foutue. Il ramassa quelques uns de mes stylos et me les tendit tandis que moi, je récupérais mon carnet et mes bottes. Je le détaillais un peu plus. Il n'était pas très grand, les yeux foncés, les cheveux noirs. Quand à la fille à côté de lui, elle était... En pyjama ? Disons qu'elle avait un T-shirt beaucoup trop grand ainsi qu'un long pantalon. De plus, elle était pieds nus. Elle me donnait froid! Déjà que je n'étais pas habillée très chaudement, mais là... J'avais un débardeur blanc, par dessus lequel j'avais passé une veste noire, un peu trop longue, ainsi qu'une jupe noire et de longues chaussettes. Quand à mes cheveux, ils étaient détachés, comme à mon habitude.
    Gaïa - « Je m'appelle Gaïa Skyless et maintenant que nous somme réunis qui veut m'expliquer en premier son histoire ? »
Je restais silencieuse, attendant que l'autre jeune fille réponde. Je voulais savoir si elle comptait dire la vérité ou bien si elle allait inventer un mensonge, histoire de faire pareil. Bon, vu la réponse, c'était sûrement la vérité. Ou alors elle n'avait aucune imagination. A moi maintenant...
    Ai - «Je voulais aller au lac, mais avant, il fallait que je vienne récupérer deux ou trois trucs...»
Je regardais Gaïa silencieusement. J'avais un peu peur de ce qui allait m'arriver maintenant...

_________________

AI CHUN
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
avatar
Invité



MessageSujet: Re: Bizutage nocturne (Libre !) Mar 30 Mar - 5:12

Après avoir entendu l'histoire de la jeune fille, je me mit à rire. Sans aucune raison d'ailleurs...je ne sais pas pourquoi, mais j'avais envie de rire. Peut être parce que je n'avais pas ris depuis la mort de mon frère...ou alors c'était pour cacher mon angoisse et ma faiblesse. Je n'aimais qu'on me questionne sans cesse. Et encore moins qu'on est de la pitié envers moi ou qu'on me fasse de la charité. C'était d'ailleurs l'une des principales raisons pour laquelle je m'efforçais de toujours être joyeuse...Mais tout ça pour en arriver où ? Ha oui! Donc...je riais, doucement quand même pour ne pas alerter tout le monde. Je regardai Gaïa avec un petit regard malicieux avant de le pointer du doigt, un grand sourire sur le visage.

"Et maintenant à toi de nous expliquer qu'est-ce que tu fais ici."


Bon...je sais, je sais...C'était à me donner un tape sur la tête....Ma question était plus que stupide. Mais cela m'amusais, et je ne voulais pas que ça s'arrête. Et pour couronner le tout, je sentais mon corps s'affaiblir et si je ne faisais rien j'allais surement faire une crise ou encore un malaise...Mais je ne pouvais pas m'enfuir comme une fugitive. Tout d'abord ça ne se faisait pas, il fallait que j'assume mes actes et ensuite je n'avais pas envie qu'on se pose des questions sur moi et qu'on aille fouiller dans les documents que l'académie avait sur moi, comme sur tout les élèves. Parce que bien sure, ce détaille était inscrit dans ces papiers. Je me contentai de regarder Gaïa, le regard un peut enfantin en tenant mes chevilles et légèrement courbé en avant.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
avatar
Invité



MessageSujet: Re: Bizutage nocturne (Libre !) Mar 30 Mar - 7:58

Bon alors par où commencer ?

D'abord pour Samantha son excuse était tellement simple qu'il ne doutait même pas de sa véracité puis de l'autre jeune femme qui, quand à elle, avait fait un saut dans sa classe et compter se rendre au lac après ... Tandis que Gaïa manger un autre chamallow en réfléchissant de ce qu'il allait pouvoir bien faire Samantha lui demanda ce que lui faisait ici ! Cet argument à eu de quoi le faire sourire, sa le détendit même plus que le sucre contenue donc il droguer son cerveau !
Il colla son dos contre un mur et se laissa descendre jusqu'à être assis sur le sol.


"Je suis le nouveau membre de la sécurité donc je dois effectuer des rondes dans le lycée comme les profs, de plus je suis le nouveau donc on m'a collé cette tâche pendant une semaine ... mais vu qu'ils mon chauffé sévère ..."

Il lança le paquet à moitié plein à Samantha et dit :

"Servez-vous, Si on croise un prof t'as été sujette à une crise de somnambulisme et je te ramène au dortoir... quand à toi demoiselle dont je ne connais pas pour l'instant le nom ...

Il réfléchis ... que pouvait il dire sur une fille habillé se baladant dans les couloirs son carnet de croquis à la main et avec une trousse ? ...

"T'as oubliée tes affaires ici est tu es venues les récupéré pour faire un devoir important sa te convient ?

Par contre je vous raccompagne toute les deux à votre dortoir ! vous devez sans doute être au courant qu'il y a déjà eu des disparitions entre ces murs, il serait vraiment dommage que 2 beautés tel que vous disparaissent ; donc je vous raccompagne personnellement jusqu'à la porte de votre dortoir..."


Il se releva et s'étira quelque peu.

"A moins qu'il n'y ait quelque chose pour m'en empêcher ?"

Il leurs fit un clin d'oeil ; en même temps vu la tâche minable qu'on lui avait affrété autant avoir de la compagnie, et cette compagnie-ci lui plaisait ^^.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
avatar
Invité



MessageSujet: Re: Bizutage nocturne (Libre !) Mar 30 Mar - 18:05

Je rattrapai le paquet de chamallow assez facilement et piocha dedans. Peut être qu'un peut de sucre allé me remettre sur pied. Je mangeais tranquillement ma sucrerie en écoutant avec attention Gaïa. Donc pour résumer, je suis somnambule...pourquoi pas ? Cela me fit sourire car j'imaginais bien la scène: je me levai de mon lit, les bras tendus devant moi comme un mort vivant. Je me levai doucement, les yeux fermaient et la bouche légèrement ouverte pour sortir de ma chambre en ronflant à moitié et me cognant partout avant de m'effondrer lourdement sur le sol et de dormir.
Je repris un chamallow avant de tendre le paquet à la jeune fille et je le lançai en l'air pour qu'il atterrisse dans ma bouche. Je faillis m'étouffer avec quand Gaïa nous annonça qu'il y avait déjà eu des disparition ici. Remarque...cela ne m'étonna pas plus que ça. Puis ce qui me fit le plus rire, c'était que Gaïa nous avez qualifié de "beautés" avant de se lever et de s'étirer. Cela me donna envie de jouer un peut. Pas méchamment bien sur. Je me levais à mon tour, assez difficilement même et marchai lentement vers Gaïa. Mon regard était perçant et profond. Je m'arrêtai près de lui, mit une main sur le mur et l'autre sous le menton de Gaïa en approchant ma tête de la sienne.


"Mais nous n'avons rien à craindre avec quelqu'un comme toi à nos côtés hein. Tu serras nous protéger."


Ma vois était cristalline et douce. La tête de Gaïa me fit rire, il ne devait pas s'attendre à ça. Je posai ma main sur sa tête et alla me rassoir en l'invitant à poser ses fesses sur le sol lui aussi.


"Ne t'inquiètes pas pour ce petit détaille Gaïa. Nous sommes trois. Et puis ça ne veux pas dire que le méchant voleur va passer ce soir. En plus de ça je n'ai pas envie de retourner dans ma chambre"


Tout était redevenu normal en moi, mon regard, ma voix, mon attitude. Je ne voulais pas lui faire peur ou lui faire croire que j'étais une salle pimbêche qui profite des garçons. Non! Bien au contraire, cela me faisait rire et c'était un jeu pour moi. On m'avait dit tellement dit de fois des compliments que je faisais ça à chaque fois. Cela déstabilisé le garçon et c'est ainsi qu'on devenait ami.
Revenir en haut Aller en bas
Sakki Korosu
avatar
ADMIN DÉCHU
Sous-Directeur Tyranique.


Messages : 1702
Date d'inscription : 17/09/2009
Age : 25
Localisation : Dans l'eau.


MessageSujet: Re: Bizutage nocturne (Libre !) Mar 30 Mar - 19:35

Sakki était comme a son habitude dans les couloirs de l’école tard le soir, le pourquoi?! Rien qui ne concerne les autres personnes sauf peut-être quelques unes mais cela est encore un mystère au quel personne ne pourra répondre sur sa personne à vrai dire. Celui-ci parcourant les couloirs dans la tranquillité et la noirceur de la nuit, les lumières pour la plus grande partie fermé il se retrouvait bien mieux dans cet environnement que lorsqu’il a plein de monde. Gêné?! Aucunement il déteste simplement les autres personnes, la compagnie d’autrui tout comme ses larves qu’il affectionne particulièrement les humaines et les personnes qui s’approche de ceux-ci sur le plan psychologique, plein de faiblesses et de mauvaise penser pour cette planète qui est elle un cadeau de leur père a tous, tout ce qu’ils font se n’ai que destruction sur celle-ci.

Se fut alors en sortant d’une pièce, le local de musique pour être plus précis car oui il y faisait souvent des tourds ces temps ci et tout particulièrement le soir car en faite le jour il en a aucunement rien à foutre de cette classe. Le Jinn lui continua son chemin comme s’il cherchait quelque chose ou s’il examinait chaque recoins mais cela n’ai qu’une habitude mais pourtant c’est tout aussi vrai… Se rappelant de chaque recoins de chaque lieu visiter, chaque événements, chaque chose était elles mémorisé sans problème et se a jamais dans sa tête. Se fut alors après quelques minutes de marche qu’il arrêta et qu’il leva un regard curieux en direction d’un couloir plus loin. Il marcha en direction de celui-ci pour ensuite s’arrêter et écouter en silence se qui s’y passait, ceux-ci étant bien trop occuper entre eux pour avoir remarqué qu’une personne c’était approcher il n’était pas encore repérer en faite mais de toute manière il n’avait pas encore tourné le coin pour être en vue par ceux-ci.

Écoutant leur discussion il les trouva presque pathétique mais se fut alors lorsqu’ils parlèrent des enlèvements qui c’était produit qu’un sourire presque diabolique apparut sur le coin de ces lèvres. Suite a cela il laissa simplement suite a leur discussion se faire cour mais il décida alors de déranger leur petite réunion interdite la nuit dans ces couloirs la nuit au quel ils n’avaient naturellement pas le droit tout comme lui mais a vrai dire particulièrement lui…

Ces yeux eux d’un bleu perçant traversait la noirceur et ressortait encore plus dans le noir. Son visage lui recouvert de piercing tout comme sa coupe de cheveux elle des plus extravagante ne font que compléter son look quelque peut sombre et mystérieux. Un jeans noir avec une ceinture a stode, des chaines accroché a celle-ci tout comme un t-shirt noir lui assez simple mais des plus confortable. Un collier avec une croix au bout au tour du cou ainsi qu’une veste grisâtre, blanche, noire avec un capuchon au quel ont pouvait retrouver du poil mais qui lui était pas sur sa tête mais en arrière. Portant alors un regard vers ceux-ci il murmura sur son ton de voix glacial et froid habituelle, brisant le silence qui lui venait de s’installer.

Cela serait dommage que cette personne soit présente mais vous êtes tout de même trois c’est chose vrai, celui-ci aurait aucune chance contre vous en se que je peux en déduire pas vos paroles?!

A ces mots il s’approcha encore un peut plus pour ainsi porter un regard sur chacune des personnes présente les examinant minutieusement sans pour autant le laisser paraitre. Son regard lui toujours impassible de la moindre émotion il attendit simplement réaction de leur part.

_________________

C'est un monde où les sentiments ne sont rien qu'une gêne
Le son des billes qu'on déplace sur le boulier sale résonne
Qui pousse les billes dans le boulier ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
avatar
Invité



MessageSujet: Re: Bizutage nocturne (Libre !) Mar 30 Mar - 20:04

L'atmosphère était chaleureuse dans cette nuit froide et sombre. C'était agréable et donné une raison de plus de ne pas aller dormir. Pour ma part, je n'étais pas tellement fatiguée, même si étrangement, je devrais l'être. Peut être parce que ce moment m'étais agréable ? Mais au bout d'un moment, je sentis comme un malaise...l'atmosphère s'était soudainement refroidit et cela me donna des frissons dans tout le corps. Je regardais partout autour de nous avant de me lever doucement, pointant mon regard dans une direction du couloir où on pouvait entendre de léger pas venir dans notre direction. Je posais ma main sur le mur pour pouvoir me retenir le plus possible...comme je me l'étais imaginée, mon corps était lourd et faible. J'ai quand même peur....ce n'était pas un professeur ni un autre membre de la sécurité...c'était...quelque chose d'autre. Quelque chose d'effrayant. Quelqu'un parla sur un ton qui me glaça le sang. Puis une silhouette fit son apparition dans le noir, mais il m'était impossible de distinguer qui c'était. Sa façon de parler était peut commun et je me souvenue que j'avais déjà entendu cette personne quelque part...mais où ? Surement dans une classe quand je passais devant.
Je ne me sentais pas en confiance...alors là...pas du tout! C'était peut être la personne qui faisait disparaitre les autres ? Aïe mon Dieu! Tous aux abris! Cependant, je savais pertinemment qu'il ne fallait pas fuir. Après tout, c'était peut être un élève un peut...froide et sombre....et fuir n'arrangerait rien. Je m'avançai lentement vers cette personne avant de m'appuyer sur le mur, les bras croisés. Mon regard ne quittait pas la silhouette sombre et mystérieuse qui s'offrait devant moi.


"A qui avons nous l'honneur ?"

Certes, j'aurais peut être mieux fait de rester à ma place, mais je n'aimais pas qu'on plante une soirée comme celle ci. S'il voulait, il pouvait se joindre à nous. Je souris chaleureusement comme à mon habitude avant d'ajouter le plus calmement possible.

"Moi c'est Sam. Enchanté."

Je ne devais pas avoir bonne mine... je le sentais parfaitement, mais bon...je ne pouvais pas faire plus que de sourire et de prier pour que mon état se remarque le moins possible. Mais en y pensant, Gaïa et l'autre jeune fille ne l'avaient pas remarqués, alors pourquoi lui le remarquerait-il ?
Revenir en haut Aller en bas
Ai Chun
avatar
• ADMIN •
«Always Your ♥»


Messages : 1361
Date d'inscription : 01/04/2009
Age : 24


MessageSujet: Re: Bizutage nocturne (Libre !) Mar 30 Mar - 21:35

Je restais silencieux, ne pouvant pas vraiment en placer une. D’un autre côté, c’était pas plus mal, car ça m’évitait de dire des conneries. Ou d’être trop méchante avec Gaïa. Comment pouvais t-il croire que les profs goberaient une histoire de somnambulisme et d’oublie d’affaire de cours. J’avais quand même de la chance que Gaïa soit un nouveau. Ca m’évitait de finir chez le directeur en moins de deux minutes. Surtout que le directeur d’ici, il n’était pas vraiment souple… Enfin, je les regardais alternativement, attendant une occasion pour pouvoir me tirer d’ici. Je ne pus m’empêché d’afficher un sourire moqueur quand Gaïa nous parla de nous escorter jusqu’à notre chambre. Disons que si j’avais eut le choix, ce ne serait pas lui que j’aurais choisi comme garde du corps. Il était jeune, et n’avait pas vraiment l’attitude d’un bagarreur. N’empêche, j’étais un peu dégoutée… Il allait falloir que je repasse une nouvelle fois par la fenêtre pour aller au lac. Pourquoi passer par la fenêtre ? Parce que c’est plus discret, plus classe, et plus excitant. Je regardais l’autre jeune fille se lever pour chauffer un peu Gaïa. Si ça l’amuse… Disons que moi, j’étais pas tellement intéressée par les gamins.
Je me poussais du milieu du couloir, pour me laissé tomber le long d’un mur. Ils n’avaient pas vraiment l’air d’être motivés pour bouger. Je fus surprise en entendant une nouvelle voix. Celle d’un autre homme, qui venait d’arriver. Je ne l’avais pas senti venir… Je le détaillais sans le cacher. Il avait un look assez extravagant. Tout les élèves étaient de sortie ce soir ou quoi ? Je le regardais silencieusement… Les enlèvements… Je croyais cette histoire réglée depuis un bon moment, mais il faut croire que non.
    Ai « Même s’il était beaucoup plus fort que nous trois, je ne le laisserais pas m’enlever sans me défendre. »
Ca, c’était clair et net. De plus, je trouvais que l’inconnu avait raison. On ne ferait probablement pas le poids contre le responsable des enlèvements, mais tant pis. Je regardais l’autre jeune fille, Sam, taper la discut’ avec lui. Moi, j’aurais pas essayé. Ce mec ne m’inspirait aucune confiance, et puis, il me rappelais un peu quelqu’un… Quelqu’un que je n’avais jamais aimé, et qui m’avait glacé le sang lors de notre première et unique rencontre… Je le regardais silencieusement. Lui, il ne m’effrayait pas.



[ H.S : Jpropose un nouvel ordre, parce que là, jm'y retrouve plus ^^"
Ai, Gaïa, Sakki, Samantha. Ca vous va ? ]

_________________

AI CHUN
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
avatar
Invité



MessageSujet: Re: Bizutage nocturne (Libre !) Mar 30 Mar - 22:28

[Hs : totalement d'accord avec toi ^^]

Il rattrapa son paquet sans réelle difficultés, par contre c'était bien la première fois qu'une jeune fille jouait à son jeux favoris ! Après avoir repris ces esprits il s'amusa de cette situation ; l'autre fille ne semblait pas se plaire de sa compagnie. mais avant qu'il ne put s'enquiert de ses intentions ; quelque chose attira son attention, sanglant et plutôt sinistre le jeune homme avait fait son apparition.
Grand gars à la stature imposante, il semblait que ce dernier se moquait un peu des plans du serpents, son cerveau fonctionner normalement à présent : le sucre le droguant c'était estompé, son instinct animal analyser tout ceci. Son visage ne laissait rien transparaitre réellement à moins d'un changement du regard : ces yeux noirs c'était éclaircit dans une teinte bleu nuit froide. Il sourit lentement tout en ajustant au mieux ces mitaines de combats, pendant ce temps Ai démontra un esprit qui lui plaisait, il parla, calmement :


"Effectivement d'ailleurs qui me dit que le responsables n'est pas ici ? où même "les" responsables, et de toute façon personne n'en est revenus pour commenter sa force, tant qu'on à pas essayer de se battre phase à ce "phénomène" comment pourrions nous le savoir ?

Le cobra royal chasse un type de serpent qui peut tuer un éléphant d'une morsure pourtant il attaque ce serpent ... tu sais pourquoi ? Parce que son venin n'as pas d'effets sur le cobra royal. S'il n'as jamais essayé, comment le cobra aurait su qu'il pouvait le manger, sans mourir ?

Vous voyez je préfère tenté l'expérience de démembrer une saloperie sans savoir ce que sait que trembler de trouille dans mon coin !"


Il frappa ces poings l'un contre l'autre, le son étouffé par le rembourrage en cuir.

"De plus j'en ai pas l'air mais je suis plutôt violent donc j'ai pas peur de me frotter à n'importe qu'elle peau !
Revenir en haut Aller en bas
Sakki Korosu
avatar
ADMIN DÉCHU
Sous-Directeur Tyranique.


Messages : 1702
Date d'inscription : 17/09/2009
Age : 25
Localisation : Dans l'eau.


MessageSujet: Re: Bizutage nocturne (Libre !) Mar 30 Mar - 23:01

Le Jinn lui avait arrêté sa marche devant la jeune femme qui elle c’était placer près de lui pour essayer de faire connaissance. Cependant malgré le fait qu’elle semblait être amical avec lui il voyait bien qu’elle était nerveuse. Le pourquoi?! Simple. Son corps lui laissait paraitre un léguer tremblement qui lui ne peux presque par perçu sauf par des yeux qui comme les siens sont très observateur, donc comme toute personne qui stress et est inquiet elle tremble légèrement, suite a cela elle bougeait beaucoup moyen subtile de fondre son stress autrement donc changement d’idée, manière de faire passer tout cela un peut plus rapidement pour ainsi se sentir plus au contrôle de la situation. Ne répliquant nullement aux paroles de celle-ci il se contenta alors de plonger son regard dans le sien. Celui-ci la fixant d’une aire bien neutre qui laissait paraitre seulement une personne froide et silencieuse.

Se fut durant qu’il fixait celle-ci qu’il remarqua alors une autre personne bouger pour venir s’accoter près de lui elle aussi. Elle semblait quelque peut plus méfiante cependant et elle répondit au sujet du commentaire qu’il avait placé se qui laissa alors un regard se porter sur sa personne. En faite il ne porta pas plus ample attention sur la jeune femme qui venait de lui parler car dans son aptitude cela se voyait qu’elle ne portait aucun risque de malice ou quelque soit autre action du genre de sa part. Elle lui dit alors qu’elle ne se laisserait pas avoir aussi facilement si cette personne viendrait les affronter et tout. Démontrant alors un fort caractère, une personne peut commode et difficile d’approche qui semble porter un rapide jugement sur les personnes qui l’entoure. Seulement malgré tout ses analyses et tous les commentaires son visage lui ne changea pas. Il resta debout tout en fixant alors la troisième personne qui elle s’emporta médiatement et qui commença alors à parler de serpent et tout autre conneries du genre. Il ne s’avait pas se genre d’information mais maintenant il le s’avait et se pour toujours. Le regardant alors commencer a se tortiller sur place avec déjà l’idée de se battre avec lui?! Un long silence se plaçant alors entre les personnes présentes il finit par décrocher la parole et dire sur son ton froid.

Jeune impertinent tu parle trop.

Suite a ces paroles il marcha en direction de celui-ci pour ensuite s’arrêtera une trentaine de centimètre du jeune homme, celui-ci ayant tournée le dos aux jeunes femmes présente il reprit alors la parole, prenant le même ton de voix qu’auparavant.

Je ne fais que parler d’une personne et sur le coup cela pourrait-être moi, je ne dis pas que se n’ai pas moi tout comme je ne dirai pas que c’est moi seulement je trouve que tu porte conclusion bien trop activement jeune homme. En faite sa pourrait bien être vous car comme vous le dites si bien l’habit lui ne fais pas le moine…

Le regardant droit dans les yeux il tourna alors la tête en direction des deux filles derrière puis il reporta son attention sur les filles, celui-ci marchant alors dans leur direction il vint s’arrêter entre celle-ci. Caressant alors la joue de celle qui s’avait présenté à lui il prit la parole de nouveau tout en la regardant dans les yeux.

Si cette personne qui a enlevé tout ces élève a bien faite cela elle peut bien être puissante car a chaque fois les personnes disparaisse sans trace de combat donc peut-être bien que cette personne a des capacités supérieur a celle des personnes qui sont présente en ces lieux, elles pourraient même être supérieur a celle des vampires, cette créature qui a vos yeux est si puissante non? Je tiens à préciser que vous n’avez pas le droit d’être a l’extérieur de vos chambre dépassé une certaine heure et se malgré que vous êtes tous si adorable les enfants… Vous risquez beaucoup en sortant le soir, il se passe des choses si… horribles… Il y a des conséquences a sortir le soir autant face a cette personne qui a faite tout ces disparition que de la part du personnelle.

Laissant le bout de ces doigts descendre dans le cou de celle-ci laissant du coup parraitre une chaleur oui, celui-ci laissait de la chaleur séchaper de ses doigts et de sa main, une chaleur qui elle était pas douleureuse mais plutôt une chaleur que seule celle qu'il touchait ressentait, démontrant alors une puissante énergie qui elle traversait le corps de celle-ci pas comme s'il lui faisait quoi que se soit mais comme pour démontrer sa puissance. Une énergie qui elle tout au contraire de se que l'ont pouvait voir une énergie pure et puissante. Il vint se retourner en direction des deux autres personne sans pour autant avoir l’aire sur ces gardes ou quoi que se soit. Il gardait plutôt cette apparence sombre et démoniaque, une personne froide qui ne semble pas avoir de cœur.

_________________

C'est un monde où les sentiments ne sont rien qu'une gêne
Le son des billes qu'on déplace sur le boulier sale résonne
Qui pousse les billes dans le boulier ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
avatar
Invité



MessageSujet: Re: Bizutage nocturne (Libre !) Mar 30 Mar - 23:32

Que dire ? Tout d'abord, la jeune fille confirma qu'elle serrait prête à se battre contre la personne qui fait disparaitre les élèves pendant la nuit. J'avais de l'admiration pour elle...elle n'avait pas l'air bien méchante à première vue mais elle révélait un fort caractère ainsi que de la détermination pour vivre. Et se fut de même pour Gaïa qui était déjà près à se battre. Je les regardais à tour de rôle, surprise et admirative...ils tenaient à la vie et serraient près à se battre pour la conserver. Alors que moi...mourir ne m'étais pas si horrible que ça...la mort ne me faisait pas peur, et je ne m'opposerais pas à elle. Pourquoi ? Tout simplement parce que j'en suis incapable. Même faire du sport met interdit. Tout ce que je peux faire...c'est attendre...attendre qu'on vienne me chercher. Mais ce n'était pas le moment. Je le savais, je le sentais. L'homme qui était apparut avança donc vers Gaïa qui l'avait quelque peut provoquer. Je le regardai avancer, incapable de défaire mon regard de sa personne. Je pris une grande inspiration et mit mes mains devant moi en signe d'apaisement en souriant, quelque peut stressée par la situation.

"Allons...Calmez vous....Gaïa tu ne vas quand même pas te battre contre lui...et puis il fait nuit, vous risquez de réveiller tout le monde et là on risque d'avoir de sérieux ennuis"

Mais visiblement, les deux garçons ne semblaient pas m'entendre ou prêter aucune intention à mes paroles. L'homme s'avança alors vers moi et commença à me caresser la joue. J'eus un mouvement de recule et je butait sur le mur. Je le regardais dans les yeux, son regard était...envoutant ? et effrayant, révélant une grande froideur et pleins de mystères. Il commença à parler tout en me regardant. Je ne peux pas expliquer la sensation que j'avais en contact avec sa main...elle était chaude par rapport à celle de Gaïa mais pas rassurante à mon gout...plutôt dur. Des frissons me parcourir l'ensemble de corps et je sentis mon cœur s'accélérer ainsi que mon corps s'affaiblir.
Il laissa ses doigts descendre sur mon coup ce qui me fit encore plus bizarre. Je lui pris la main et l'enleva de mon coup tout en le regardant.


"Tu dis que nous n'avons pas le droit de sortir la nuit. Mais dans ce cas toi aussi tu ne devrais pas être ici. Si je ne me trompe pas tu n'es pas un professeur mais un élève"

Ma voix était légèrement tremblante ainsi que mon corps. Par le stress, la peur ou le fait que j'ai une santé fragile ? Peut être les trois. Mais même si je ne savais et ne pouvais me battre, je n'étais pas du genre à m'enfuir à toutes jambes.
Revenir en haut Aller en bas
Ai Chun
avatar
• ADMIN •
«Always Your ♥»


Messages : 1361
Date d'inscription : 01/04/2009
Age : 24


MessageSujet: Re: Bizutage nocturne (Libre !) Mer 31 Mar - 0:51

Je fus étonné de la réaction de Gaïa. Il avait l’air tellement enfantin, que je n’avais pas pensé une seconde le voir aussi bagarreur. Il avait réagit au quart de tour, de façon tellement impulsive. Il était près à se battre. Sans réfléchir, il était près à frapper dans le tas. Je ne comprenais pas son histoire de serpent, peut être parce que je m’en foutais. Je regardais l’autre homme s’approcher de lui. Allaient-ils vraiment se battre ? Je regardais la tentative de séparation de Sam. Complètement inutile… Mon regard se porta ensuite sur les va et vient de l’homme entre Gaïa, et Sam et moi. Qu’est ce qu’il voulait ? J’écoutais vaguement son monologue, tandis qu’il passait lentement ses doigts dans le cou de Sam. Personnellement, je lui aurais déjà mit une claque. Elle m’y un peu de temps pour le faire arrêter. Elle n’avait pas beaucoup de caractère à mon gout… Je regardais l’homme. Son discours n’était pas totalement en accord avec son comportement…
    Ai « C’est quand même l’hôpital qui se fout de la charité. Toi aussi t’es dehors au beau milieu de la nuit, alors t’es tout de même pas le mieux placé pour donner des leçons. »
J’affichais un sourire. J’étais détendue. Je ne comprenais pas pourquoi… La situation était assez dangereuse, et pourtant, moi j’étais détendue. Je regardais Sam. Elle, elle n’avait pas du tout l’air d’être à l’aise. Sa voix était tremblante, hésitante. Elle avait l’air un peu effrayée. Je posais mes affaires par terre. J’en avais marre de les porter. Je me rapprochais de Gaïa, pour passer dans son dos. Je posais mes mains sur ses épaules, et commençais à la masser. Donc, ce n’était pas un acte de gentillesse pur, mais Sam avait marqué un point. Si l’on commençait à se battre maintenant, on finirait forcément par réveiller du monde, et là, on serait véritablement foutu. Et puis je n’avais rien trouvé de mieux. Ca n’allait peut être pas le calmer, au contraire, ça allait peut être l’énerver, mais au moins, j’aurais essayé quelque chose. Je regardais l’homme qui était toujours assez près de Sam.
    Ai« Sinon, on peut savoir comment s’appelle l’homme qui s’amuse à vouloir nous faire peur depuis tout à l’heure ? »
Qu’il me réponde ou non, j’en avais un peu rien à foutre, mais j’avais un peu de curiosité à l’égard de son nom. Je voulais savoir s’il m’était familier. Si quelqu’un m’avait déjà parlé de lui.

_________________

AI CHUN
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
avatar
Invité



MessageSujet: Re: Bizutage nocturne (Libre !) Mer 31 Mar - 19:06

L'inconnu s'avança vers le jeune serpent jouant le jeu de celui qui énerveras le plus l'autre pour prétendre à de l'auto défense ; le problème était cette saleté de règlement si il utiliser ses sorts on pourrait rapidement éliminer beaucoup de race de monstre pour le confondre... sans compter la spécialisation : l'eau est la magie favorite des Raja naga ... L'homme fit le rapprochement avec lui et les disparitions ... en même temps il suffisait de supprimer l'apport d'oxygène d'un être vivant pour le tuer et plein d'autre truc du genre ... le jinn s'approcha de Sam lui fit du charme, si c'était pour l'énerver , bah c'était raté, il complimenter les filles c'est un fait mais sa ne voulait pas dire qu'il ressentait de l'amour pour la fille. Sa lui avait d'ailleurs apporter beaucoup de problème avec les petits amis de ses amies.

Ai Fit par de sa penser et le massa, bien sur Gaïa sur le qui vive l'avait sentie venir et se laissa faire ... personne ne lui avait jamais touché les épaules ... sa lui faisait extrêmement bizarre !Il n'aimait ni ne détestait cette sensation ... c'est comme quand on goutte pour la première froids un plat dons tout les ingrédients son inconnu pour le palais ... Il comprit vite d'où venait cette élan de "gentillesse" elle voyait le fait qu'un ennemi inconnus serais vraiment problématique si il se révéler plus puissant que prévus. Gaïa enfourna dans sa bouche 2 chamallows bleu qu'il mordit avec patiente puis tout ses muscles se relachère, il toucha avec samains une de celles sur ses épaules pour lui signifié d'arrêter et ajouta tout bas pour qu'elle soit la seule à entendre enfin il l'espérai :


"Les filles sont plus malignes que les gars, hein ?"

Il alla regarder par une fenêtre en attendant que l'autre réponde malgré tout son envie de se battre ne s'estompait pas, il voulus profitez de ce moment pour essayez un truc : manipulez l'eau sans parler (l'eau parce que c'est l'élément qu'il maitrise le mieux), une flaque au pied d'un arbre, le noir encre de ses yeux virant au bleu sombre, une onde sur l'eau, le noir reprenant sa place.

"Sinon pourquoi es-tu si intéressé par ce phénomène de disparition ?"
Revenir en haut Aller en bas
Sakki Korosu
avatar
ADMIN DÉCHU
Sous-Directeur Tyranique.


Messages : 1702
Date d'inscription : 17/09/2009
Age : 25
Localisation : Dans l'eau.


MessageSujet: Re: Bizutage nocturne (Libre !) Mer 31 Mar - 19:36

Sakki qui lui était tout près de Samantha, il le voyait qui changeait de comportement et qui n’était plus certaine de quoi que se soit. C’était bien l’effet rechercher de toute manière, la déstabilisé et lui montrer la réelle puissance qu’il avait même si de cette action il n’avait que augmenter la température de son corps mais une énergie qui elle est pure et puissante. Se fut alors le commentaire qu’elle plaça qui lui fit faire aucune réaction, mais vraiment ils faisaient exprès ou ils étaient juste tous con!? Il ne faisait que jouer avec leur esprit, les troubler, les déstabiliser, tout se qui se passe cela se passe ou il le laisse passer car il leur en donne la possibilité et non parce qu’ils puissent le faire. Ils croient quoi?! Avoir un contrôle sur ce moment?! Sur cette situation qui a première vue les dépasse plus que tout, ils ne se rendent pas compte de l’ampleur de la situation, nullement… Puis se fut alors au tour de la jeune asiatique de placé le même commentaire que Samantha qui elle venait de doucement retirer la main qui était contre son cou. Ne quittant pas le regard de la jeune femme il répondit a Ai qui elle semblait faire la maline et avoir pondue une déclaration qui allait elle le déstabiliser, eh bien non elle se gourait totalement. Alors lui répondu sur un ton lui quelque peut différent, celui-ci laissait place a une certaine haine envers leurs personne sans pour autant paraitre émotionnelle et tout aussi froide.

Se ne sont que des phrases rhétoriques… Elles ne sont présente que sur votre sujet et non au mien, se que je fais dans les couloirs a cette heure? Cela vous concerne t-il?! Nullement et même si se jeune homme fait partit de la sécurité… Je crois même que les membres du personnel eux même sont au courant de mes aller et venue le soir dans les couloirs mais qu’ils ne lève pas le petit doigt et vous devez s’avoir pourquoi non!?

Il se retourna alors vers les deux personnes qui elles étaient tout près l’une de l’autre. Son regard lui se portant contre ces deux personnes il prit soudainement le bras de Samantha et il la tira vers les deux personne pours qu’ils se retrouvent alors tout les trois ensemble. Puis celui qui semblait s’avoir quoi il faisait prit la parole, celui-ci lui demanda se qui l’intéressait au sujet des disparitions. Il prit alors la peine de lui répondre et murmurer.

Simple… C’est des plus Rafraichissant…

Il continua alors de fixer ceux-ci dans se silence des plus macabre qui ne faisait que rendre le moment lui angoissant, l’atmosphère qui baigne en ce lieu, elle ne faisait qu’amuser de plus en plus le Jinn. Continuant alors de regarder les personnes présente il fermi alors les yeux quelques secondes pour ensuite murmurer tout en humant l’aire.

Je sens… La souillure de l’âme… Des personnes ayant consommé des aliments qui eux ne sont pas bon… Tels que l’alcool ou bien encore de la drogue ou bien encore qui joue de la luxure… Hum… Une si douce odeur qui parfum vos âmes…

Se fut alors suite a cela qu’il ouvrit de nouveau les yeux tout en portant un regard sur les personne présente, son regard lui étant aussi sombre il laissa un léguer sourire se faire, un simple sourire qui lui montrait qu’ils les trouvaient tous pitoyables, aussi minable que ces larves d’humain qui eux vivent que depuis trop longtemps. Se fut alors suite a cela qu’il reprit la parole.

Qu’est-ce que vous allez faire maintenant?! Prenant compte que toute action de votre part est calculé de ma personne et que se que vous faites c’est que je vous laisse le faire et que se que vous ne faites pas est de ma discision?!

Cette confiance, cette froideur sur tout moment le rendait t-il plus sombre?! Plus menaçant?! Peut-être mais cela ne faisait que partie de sa personnalité en faite. Il est le genre de maniaque que l’ont peut retrouver a l’intérieur d’un bon film d’horreur avec le suspense et du méchant qui lui qu’ont ne sais absolument rien de lui et que n’ont peut pas discerner la moindre de ses attention ou bien encore de ce qu’il fait.

_________________

C'est un monde où les sentiments ne sont rien qu'une gêne
Le son des billes qu'on déplace sur le boulier sale résonne
Qui pousse les billes dans le boulier ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
avatar
Invité



MessageSujet: Re: Bizutage nocturne (Libre !) Mer 31 Mar - 20:09

Pour tout vous dire, je ne savais plus trop où j'en étais. Ai était allée près de Gaïa pour essayer de le calmer, bonne décision. Cela évitera peut être que la situation n'échappe à tout contrôle. Quant à moi...je ne savais plus quoi faire pour le moment. C'était bien la première fois que je me retrouvais dans ce genre de situation. Surtout quand il s'agissait de monstres. Les humains, on peut les calmer assez facilement...mais les monstres, c'était une autre histoire. Je regardais à tour de rôle Gaïa, Ai et l'inconnu qui était près de moi. Je gardais le silence, ne savant pas quoi dire pour arranger au mieux la situation. J'étais toujours collée contre le mur, quand le Jinn me pris le bras violemment et le bouscula vers les deux autres. Je trébuchai à moitié avant de m'appuyer sur Gaïa et de me redresser totalement. Mon regard se porta alors sur l'homme alors qu'il nous parlait d'âme. Cela me donna des frissons dans le dos. Mais m'énerva légèrement. Certes, il était effrayant et avait l'air d'être très fort, mais cela ne lui donnait pas le droit de ce sentir supérieur. Il était comme nous après tout. Mais comment le lui faire comprendre ? Bonne questions. Visiblement, il buvait nos dire sans y prêter la moindre attention. J'adressai un regard à Ai et Gaïa qui se trouvaient près de moi. Visiblement, Gaïa ne s'était pas calmé. Je soupirai et posa ma main sur la tête de Gaïa en baissant légèrement la mienne.

"Gaïa calme toi."


Je retirai ma main lentement en regardant celui qui était face à nous. Je n'avais pas tellement envie de me frotter à lui, mais remarque, c'était lui qui était venue nous déranger. Et en plus pour rien. Je fis un pas dans sa direction et posa mes mains sur mes hanches.


"Si tu n'as rien de spécial à faire passe ton chemin. On t'a rien demandé et en plus , tu as pour ainsi dire plomber la soirée. Vas faire peur à quelqu'un d'autre."

Vous allez me demander depuis quand j'étais capable de m'imposer à lui ? Ben...surement à cause du stress. Je voulais que cette situation se termine le plus rapidement possible et sans casse. Alors autant prendre des initiatives. J'allais peut être le regretter. Mais cela ne me faisait ni chaud ni froid. De toute façon vue la situation...tenter quelque chose ou ne rien faire revenait pratiquement au même.

[H.J: désolé pas d'imagination °°]
Revenir en haut Aller en bas
Ai Chun
avatar
• ADMIN •
«Always Your ♥»


Messages : 1361
Date d'inscription : 01/04/2009
Age : 24


MessageSujet: Re: Bizutage nocturne (Libre !) Jeu 1 Avr - 0:33

Je regardais l’inconnu pousser Sam vers nous, en continuant de masser les épaules de Gaïa. En fait, il avait beau être petit, il avait l’air moins chétif quand on le touchait. Du moins, j’avais l’impression que ces épaules étaient plus larges. C’était encore une de mes impressions à la con. Bah oui, parce qu’au final, la taille de ses épaules n’avait pas changée. J’entendis qu’il posa une de ses mes mains sur les miennes pour arrêter. Je retirais doucement mes mains, les laissant glisser une dernière fois le long de ses épaules. Je souris quand je l’entendis murmurer.

Gaïa - « Les filles sont plus malignes que les gars, hein ? »
Ai« Infiniment plus ! »
Je lui fis un clin d’œil. C’était clair que les filles faisaient fonctionner un peu plus leurs neurones que les mecs… Quoique, ça dépendait lesquelles. Je le regardais s’avancer un peu vers l’inconnu. Il lui demanda seulement pourquoi les disparitions l’intéressaient tellement. La réponse de l’inconnu fut des plus étranges. L’inconnu ferma les yeux, comme pour analyser tout les éléments invisibles qui nous entouraient. Puis il parla de la souillure des nos âmes. De l’alcool, de la drogue, ou même de la luxure. Je ne me sentais pas concernée. Je n’avais jamais pris d’alcool ou de drogue, quand à la luxure… Bon, là j’étais un peu concernée, mais pas plus que cela, puisque je ne couchais pas non plus avec le premier venu. De toute façon, Hiroki me l’avait dit : Mon âme est pure. Il m’avait avoué que mon âme était l’une des plus pures qu’il avait rencontrées. Donc pour moi, tout ce qui pouvait se rapporter à la souillure d’une âme me concernait très peu. D’ailleurs, je ne pus m’empêcher de sourire aux mots de l’inconnu. Il rouvrit les yeux et sourit. Je le connaissais bien son sourire. Ce sourire qui montrait à quel point il nous méprisait. J’en avais vu d’autres avant lui. C’était pas la première fois qu’on me méprisait autant, et puis, ce ne serait pas la dernière non plus. Je gardais mon sourire, parce que de te toute façon, c’était pas lui qui m’empêcherais d’être assez joyeuse, même si la situation l’était déjà moins. Je regardais Samantha s’avancer vers l’inconnu et lui demandé de partir. Je fis quelques pas et l’attrapais par l’épaule et la tira vers moi.

Ai - « Tu devrais pas faire la maligne avec lui. A mon avis, même si c’était à toi de le frapper, tu te ferais probablement plus mal que lui. »
D’accord, c’était peut être pas très sympa ce que je venais de lui dire, mais je le pensais tellement… Je n’arrivais pas à l’imaginer lui tenir tête. En fait, je ne la voyais tout simplement pas tenir tête à quelqu’un. Je me plaçais donc entre elle et l’inconnu. Par contre, elle avait raison. S’il pouvait trouver quelqu’un d’autre à aller emmerder, ça m’arrangerait. Je fixais l’inconnu. Je voulais tellement lui mettre une droite. Juste pour le principe… Mais bon, il fallait que je me contrôle. Et puis, à mon avis, s’il m’en remettait une, j’aurais probablement très mal. Au final je lui demandais une chose : qu’il se casse !

Ai « Bon, maintenant que t’as bien foutue ta merde et plombé notre soirée, tu penses que y a moyen que tu te barres de là ? Ou alors que nous puissions partir ? Jpréfère te demander ton avis, j’aurais pas envie d’apprendre qu’il t’es arrivé malheur ou que tu es disparu. »
Sarcasmes, quand vous nous tenez ! Y a des jours quand même où j’aurais bien voulu qu’on me baillonne. Ca m’éviterait d’être aussi sympathique et peu bavarde. Fallait vraiment que j’apprenne à la fermer… Surtout d’en ce genre de situation. Maintenant, je m’attendais à une réponse tout aussi sympathique, et chaleureuse de la part de l’inconnu.

_________________

AI CHUN
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
avatar
Invité



MessageSujet: Re: Bizutage nocturne (Libre !) Jeu 1 Avr - 22:34

Le gars lui avait répondu, une réponse qui en disais long, sur sa manière de penser et de mener un affrontement. Peut être se battait-il déjà en instaurant la peur dans le cœur de ses proies ? Ou alors c'était sa nature de monstre qui le faisais agir ainsi ? Bref ce gars est mystérieux et il sait comment le rester tout en découvrant les caractéristiques des autres ...

Sam ayant remarquer que le calme ne régner pas vraiment en lui vint lui tapoter la tête comme à un gosse.


*Un gamin ... franchement pour qui on me prend ici ? je suis un ... soupir ... c'est quoi sa ?*


Lorsque l'air entra dans sa bouche, une légère odeur attira c'est capteur qui n'était plus sous l'emprise du sucre : l'œuf pourris : deux solution soit la fille transportait un œuf qui avait craqué, soit elle avait fais mumuse avec du souffre. Le regard de Gaïa s'agrandit, ses yeux firent le tours du couloirs.

*Long couloir ne pouvant laisser passer 2 à 3 personnes au deuxième étage ... une explosion dans un si petit endroit aurais des effet catastrophique, et si de la magie de flamme sans mêle...*

Intérieurement il espérait une chose que l'homme en face de lui ne contrôler pas une magie de feu ! un si petit couloir démultiplierais les dommages collatéraux et si en plus il savait manipuler l'air il risquait de tomber sur un phénomène de Backdraft des plus dévastateur...
Le serpent se ré intéressa au monde qui l'entouré les deux filles semblait avoir prix un peu de courage et voulais tenir tête a la terreur incarné. Malgré sa petite taille il les attrapas délicatement par le cou et les souleva à bout de bras comme des plumes pour les mettre derrière dans un mouvement de bras nécessitant une grande souplesse des articulation.


"Désolé mais je préfère rester de front, y a un truc qui sens mauvais dans cette histoire ... et sinon pourrais tu me dire ce que tu as l'intention de faire à présent ?"

Plus d'énervement juste une grosse concentration, ne laissez personne devant lui et agir en fonction de la situation.
Revenir en haut Aller en bas
Sakki Korosu
avatar
ADMIN DÉCHU
Sous-Directeur Tyranique.


Messages : 1702
Date d'inscription : 17/09/2009
Age : 25
Localisation : Dans l'eau.


MessageSujet: Re: Bizutage nocturne (Libre !) Mar 6 Avr - 16:30

Sakki qui était en train de semer le doute, la panique au saint des personnes qui elle était présente dans le couloir. Son regard lui toujours porter sur les personnes qu’il venait de rassembler dans le coin de la place. Son regard lui toujours aussi inflexible laissait seulement paraitre un certain amusement qui lui démontrait la froideur de son âme ainsi que la colère qui elle le gronge depuis son tout jeune âge après pratiquement toute créature qui se ramène proche de l’espèce humaine autant que cela soit en apparence que psychologiquement mais cela porte surtout plus sur le plan psychologique bien attendu. Contradictoire vue le fais que lui aussi est humain?! Nullement il ne l’est nullement et bien encore loin de l’ah. Son apparence elle n’est que enveloppe qu’il a prit, un corps qui n’est pas réellement le sien qu’il a modeler a sa guise pour donner ce qu’il voulait que cela donne car en faite se corps lui est nullement utile, le perdre ne ferait que montrer sa véritable forme puisqu’en faite celui-ci ne détient pas de réel apparence ou bien encore d’un physique réel. Étrange certes mais seulement vrai… Son corps lui est autant matériel qu’immatériel et son existence elle autant présente que non.

Se fut alors après se long silence que la jeune fille qui est selon le Jinn la personne la moins menaçante du groupe et se malgré qu’aucune d’entre elles le sont, s’avança vers lui pour ainsi prendre la parole et lui faire pratiquement une moral?! Ce qui était assez ironique dans tout cela c’était bien le fais que celle-ci mériterait une moral pour vrai, qu’elle devrait réapprendre à vivre tout comme tout être vivant sur cette terre pratiquement. Le droit de vivre ils l’ont perdu il y a bien longtemps, même lorsqu’il n’y avait que quelques humains sur cette… Simplement les enfants d’Adam et Êve tout comme leur parent ont prouvé qu’ils n’avaient pas droit de vivre sur cette planète, se paradis qui lui devient de plus en plus en enfer causer par la propre destruction de l’homme. Cependant pas un mot sortis des lèvres de Sakki qui lui laissa simplement son regard se porter sur Ai qui ramena celle-ci vers elle pour la faire reculer, lui disant aussi qu’elle ne devrait pas faire la maline Mais se fut alors au tour de Ai de prendre la parole et qui fit le contraire de se qu’elle venait de demander de ne pas faire a Samantha. Eh oui la jeune asiatique lui fit un beau petit discours sarcastique qui ne fit qu’aucune réaction de la part de celui qui qui ne fit qu’être vraiment amusé par le fais qu’elle ne sachait même pas suivre les propres recommandations qu’elle donnait au autres. Se fut suite a cela qu’il prit simplement la parole, prenant un ton de voix bien calme comme a son habitude qui laissait parrètre qu’il n’avait aucune nervosité tout comme qu’il possédait un parfait contrôle sur se qui se passait.

Mais voyons… Nous commencent a peine à nous amusé…

Suite a se commentaire il fit simplement un pas en avent sans pour autant faire aucun signe brusque ou quoi que se soit. Il resta donc silencieux, celui-ci continuant de porter regard sur les personnes qui elles semblaient de plus en plus désemparer et porter à agir stupidement vue qu’ils sentaient aucune autre manière d’agir face a la situation. Les pauvres petits nerfs humains… Si petit, si peut résistant a la pression que se genre de situation peut causer disons. Se fut alors au sois disant héro de prendre les devant et de se placer devant chacune des personnes présente. Étant alors bravement devant tout le monde il voulait montrer quoi?! Qu’il était simplement con?! Enfin il vint alors lui demander se qu’il avait maintenant l’intention de faire… A vrai dire cette phrase laissa paraitre un sourire mesquin sur le visage du Jinn qui lui laissa son regard se porter contre celui-ci. Il laissa alors un petit silence prendre place puis il vint alors prendre la parole.

Si je vous disais que seul deux d’entre vous auront le droit de partir et que l’autre personne qui elle restera avec moi?! Qu’elle sera votre choix?

En faite il s’avait presque déjà qui allait rester avec seulement c’était bien se qui n’était pas surprenant pour le jeune homme qui lui s’avait que cela ne ferait que leur faire travailler un peut le psychologique mais du coup aussi les monter quelque peut l’un contre l’autre car chacun d’entre eux et particulièrement le grand con qui est supposément l’homme de la place voudra se porter galant et courageux. La suite des événements pourra simplement être des plus intéressant…

_________________

C'est un monde où les sentiments ne sont rien qu'une gêne
Le son des billes qu'on déplace sur le boulier sale résonne
Qui pousse les billes dans le boulier ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
avatar
Invité



MessageSujet: Re: Bizutage nocturne (Libre !) Mar 6 Avr - 20:00

Il était quelle heure ? Je ne sais pas vraiment. Mais il faisait encore nuit et visiblement le jour n'était pas pressé d'arriver. Je sentis Ai me faire reculer de quelques pas, je ne la regardais pas et me contenta d'écouter ce qu'elle avait à me dire. Je ne dis rien et me contenta de faire ce qu'elle me disait. Cependant, ce qui me fit rire, c'était qu'elle faisait exactement la même chose que moi. Je posai une main sur l'épaule de Ai toujours en souriant.

"Toi aussi tu ne tiens pas ta langue ?"


Cette scène était comique pour moi. J'en avais presque oubliée que nous étions dans une situation....délicate ? Je regardais Sakki avec le même sourire, même quand il répondu cela me fit sourire. Pourtant la situation n'était pas très drole. Mais je souriais sans même savoir pourquoi. De toute façon, autant en rire qu'en pleurer.
Gaïa s'interposa entre Sakki et nous. Je gardais le silence et le regardais. Il n'allait quand même pas se battre. Non! Il n'était pas assez stupide pour ça quand même. Mon regard se figea sur Sakki qui nous annonça clairement qu'il y aurait un d'entre nous qui allé rester avec lui. Cette situation commençait à être oppressante et complètement biscornue. En plus je n'étais pas en forme. Il fallait que ma santé se fragilise juste au mauvais moment. Et ben c'est du jolie! Je m'appuyais sur le mur et le laissai descendre pour m'assoir. Je soupirais et regardais devant moi


"Tu sais quoi, fais ce que tu veux."

Je détournai mon regard pour le regarder. J'avais une expression neutre, montrant mon désintéressement complet à ce qu'il disait. Il nous faisait peur depuis le débout, je m'étais habituée a son être froid et mystérieux.


"Mais saches quand même que ce n'est pas en ayant ce genre de comportement que tu arriveras à te faire respecter et craindre des autres."


Bon, je ne vais pas le cacher, j'avais peur, surtout parce que j'étais incapable de me défendre contre quoi que ce soit. Et en plus je ne serrais qu'un fardeau pour les autres et serrais complètement inutile. Mais cette atmosphère ne m'allait pas bien du tout et ça commencer à m'énerver et m'exaspérer. Il croyait vraiment qu'en ayant ce genre de comportement qu'il allait ce faire respecter ?
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Bizutage nocturne (Libre !)

Revenir en haut Aller en bas
 

Bizutage nocturne (Libre !)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 

 Sujets similaires

+
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Monster Academy :: Close :: Close-
Sauter vers: