Une école de monstre ou l'on apprend à vivre comme des humains
 
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 The water hides my tears. [PV Rei Atsuka]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Adrien Delfort
avatar
Smile is only a means
to survive...

Messages : 22
Date d'inscription : 21/06/2011
Localisation : Tu veux me voir ? Eh bien trouve moi.


MessageSujet: The water hides my tears. [PV Rei Atsuka] Mer 29 Juin - 1:46

Il était surement plus tard qu'il ne le pensait...Comme cela lui arrivait parfois, Adrien rêvassait doucement sous un arbre. Le couvre-feu était certainement dépassé...Qu'a cela ne tienne,il s'en branlait comme de l'an quarante...Oui bien entendu il aurait probablement des problèmes...Mais sincèrement qui viendrais chercher un mec comme lui en plein milieu d'une clairière à 11h le soir ? Pas grand monde... Et puis s'il se fessait prendre... Il aviserait si jamais ça arrivait. Avec un soupir de lassitude le brun se leva et épousseta ses vêtements. Simple camisole et short à mi-mollet... Adrien avait chaud...Tellement chaud. Un tour à la piscine lui semblait une délicieuse idée. Fort de cette charmante décision, le tueur de vampire fourra ses mains dans ses poches et avec un air amusé se dirigea vers l'établissement scolaire. Ah, le jeune homme avait encore manqué une journée de cours...On finirait surement par remarquer son absence... Bof qu'à cela ne tienne, demain il irait ! Peut-être...

Étonné de ne croiser personne, le krsnik haussa les épaules et entra rapidement dans l'enceinte de la piscine. Il avait déjà son maillot sur lui. Pourquoi ? Parce que depuis le début de la journée il songeait à venir. Mais depuis le début de la journée il réfléchissait. Ici, il y avait cette crainte de voir surgir Sasha au détour d'un couloir. Non pas qu'il craigne d'une quelconque façon son ancien frère...Juste qu'il avait peur de ses propres réactions...Voilà si longtemps qu'il ne l'avait pas vu... Secouant la tête il jeta ses vêtements superflus dans une case sans même prendre la peine de la barrer...Qui viendrait lui voler ses choses en ignorant qu'il était là ?

L'enceinte en elle-même était plongée dans le noir et le jeune homme mis quelques minutes à trouver les interrupteurs et bien entendu il ne les alluma pas toutes...Juste celle qui éclairaient le strict nécessaire. Delfort n'avait pas envie de pousser sa chance jusqu'à ce qu'on le trouve. Doucement, il s'assit en indien sur le rebord et regarda l'eau comme hypnotisé.

FLASH-BACK
''Adrien ! Aller vas-y !''

''Maiiiiiiis Hatchiiiiii j'aiiiime pas l'eauuuu moii ! Toi tu nage super bien mais moi...''

''Mon chou si tu ne t’entraînes pas tu ne peux pas t'améliorer ! C'est en forgeant qu'on devient forgeron !''

''Je ne compte pas devenir forgeron moi...''

''Imbécile !...Tu sais l'eau c'est la source de toute vie...''

''Oui je sais.''

''Si tu l'aime elle t'aimera ! Tu ne peux pas trouver une plus grande source d'amour qu'elle. Et avec la natation tu peux passer ton trop plein d'énergie ou ta rage. Nager ça calme.''

''Bon bon d'accord t'as gagné j'y vais...''

FIN DU FLASH

Ce souvenir se ramena douloureusement à sa mémoire. Pourquoi elle devait toujours revenir le hanter !? Il en avait marre de se torturer avec des images d'elle !Mais en même temps ce la remémorer lui permettait de continuer, de garder sa volonté de devenir plus fort. Même s'il était trop tard... Adrien passa une main sur son visage et constata qu'il avait versé quelques larmes... Avec une moue agacé il essuya rageusement son visage et se releva. Nager jusqu'à en tomber d'épuisement. Sentir ses muscles chauffer sous l'effort si bien qu'il ne penserait plus à rien. Ouais c'était une très bonne idée que d'être venu. Quelques secondes plus tard son corps brisait l'immobilité de l'eau. Et il était parti. Il le savait, ses larmes coulaient toujours, mais au moins elles se mêlaient à l'eau. Il exécutait une nage parfaite , résultat d'années d'entrainement. Rapide, légère...Delfort se laissa aller tant que la douleur disparaisse pour un temps. Autant en finir tout de suite avec les larmes. Et puis pour le nombre de fois et de temps durant lesquels il s'était retenu, une seule fois ne fessait pas de lui un lâche ou un faible.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Rei Atsuka
avatar


Messages : 29
Date d'inscription : 10/06/2011


MessageSujet: Re: The water hides my tears. [PV Rei Atsuka] Mer 29 Juin - 5:43



Il devait être dans les environs de 2h30 du matin. Je ne savais pas trop, j'avais été trop occupé à gratter ma guitar, enfin, discrètement et pas trop fort, je composai une nouvelle mélodie. Elle était plutôt ... enragé ? Je crois que c'est le mot. Je ne sais pas exactement d'où la frustration qu'il y avait dans la musique que je venais de composer venait, mais elle était belle et bien là et, étonnement, ça donnait quelque chose de beau. Peut-être allais-je composer les paroles bientôt. Enfin, sûrement. Déjà l'inspiration venait, mais là je devais aller chercher de l'eau à la piscine ! .. Pourquoi ne pas aller dans la salle de bain ? Parce que j'avais besoin d'un énorme seau d'eau. Pourquoi ne pas utiliser ce qu'on apelle ''la sorcellerie'' eh bien parce que j'avais envie de me tremper les pieds, en même temps. Il devait y avoir personne à cette heure, et c'était pour cette raison que c'était le meilleur moment de la journée pour y aller. J'allais définitivement m'amuser à voir la tronche d'Hiro lorsqu'il recevrait ce seau d'eau sur la tête... Hehehe ~

Je déposai donc ma guitar, enlevai mon uniforme que j'avais eu la flemme d'enlever en terminant les cours... J'avais finis et j'étais venu directement jouer de la guitar, j'avais eu une soudaine inspiration pendant mon cours de Science, pendant que je rêvassais (Bah oui comme si j'écoutais en classe, vous vous attendiez à quoi ???). Donc, j'enlevai mon uniforme, enfilai un maillot de bain ainsi qu'un t-shirt vert lacost et des shirt blanche... J'avais déjà mes bracelets à mes poignets et j'avais la flemme de les enlever, je les laissai donc ou ils étaient. Je pris le seau en plastique vide qui traînait dans un coin, dans ma chambre - exprès pour ça !! - et sortit de la pièce discrètement pour me rendre à la piscine, où je pourrai avoir de l'eau en abondance et un bon bain de minuit... Juste rafraîchissant ! Vous savez comme il fait chaud dans les couloirs de cette école ? Bon bref, j'essayai de faire le moins de bruit possible, car les surveillants ici, ils ne se gêne pas pour nous mettre la raclé si on est pas supra-obéissant ! Mais bon, ce n'est certainement pas des psychopath qui allaient m'empêcher de faire quoi que ce soit ! Nah mais franchement... Ils font pas peur.

Si j'étais dans cette école c'était premièrement pour pouvoir faire quelque chose de ma vie un jour et deuxièmement parce que j'en avais marre des motels miteux et de nettoyer les toilettes du McDonald... Alors bon, les règles c'est pas ma priorité et tout ce qui m'amuse vraiment ici c'est jouer des tours aux gens, notemment Hiro, et les clubs, comme le club de basket et de musique. Un jour j'allais probablement finir par m'ennuyer et je suppose que quand ce jour viendra je partirai très loin d'ici, quoi !

Donc sans faire de bruit, je me rendis à la piscine. Heureusement, je ne croisai personne. Peut-être les surveillants étaient-ils en grève ? Je ne crois pas, mais sûrement ailleurs.

J'arrivai à la piscine et me cachai immédietemment en voyant quelqu'un y nager. Je ne savais pas qui il était.. Mais il était là ! Et n'avais pas l'air de respecter plus les règles que moi ou de s'en faire à propos de tout ça. Sans bruit j'avançai et trempai mes pieds dans l'eau en l'observant toujours nager. Je posai doucement le seau de plastique à côté de moi et bougeai mes jambes dans l'eau, qui était d'ailleurs très bonne en attendant qu'il me remarque. Je me demandais surtout ce qu'il faisait ici à cet heure. Bon, dans cette école ce n'était pas rare de croiser des étudients rebelles, mais il n'avait pas l'air d'être là pour jouer ''son rebelle'' justement. Et il était musclé, drôlement musclé... Pas mauvais pour les yeux. Puis après avoir fait une dizaine de longueur il s'arrêta un instant, à l'autre bout de la piscine, il semblait reprendre un peu son souffle et ses yeux étaient rouge. Des larmes coulaient d'ailleurs de ceux-ci. Il.. .il pleurait ? Pourquoi pleurait-il ? Si je détestais une chose sur terre c'était bien les larmes de quelqu'un d'autre. Je détestais voir les gens triste et s'en avait toujours été ainsi. Je l'observai toujours et lui ne m'avait pas encore remarqué. Ou peut-être que si, mais si ce fut le cas, il ne le laissait pas paraître. Il continua alors ses longueurs, 1 fois, 2 fois, 3 fois, 4 fois, 5 fois... Et à la 6ième, je n'en pouvais plus ! J'en avais marre de le voir pleurer et nager ainsi jusqu'à ce qu'il soit complètement épuiser, c'était trop. Je penchai alors la tête sur le côté et j'haussai un sourcil, en soupirant. Que lui était-il arrivé, à lui ?

J'aurais pu le laisser seul et m'en aller, sans rien faire. J'aurais pu plonger et faire des longueurs aussi. J'aurais pu l'ignorer, prendre l'eau don j'avais besoin et partir. Mais ce n'ai pas ce que j'ai fais.

Dit...

J'attendis qu'il relève la tête et me remarque enfin pour poursuivre.

Tu pourrais arrêter de pleurer, s'il-te-plais ?

Encore une fois, j'aurais pu faire un tat de chose, et il y aurait eu 36 moyens de lui dire que je voulais qu'il arrête de pleurer. J'aurais pu lui dire méchamment, j'aurais pu lui dire autre chose, aussi. Mais cette fois, ma voix avait été étonnement gentille, douce et quasi-réconfortante. Comme une enfant qui voit sa mère pleurer et qui n'aimant pas ça, lui demande d'arrêter. Parce que voir sa mère pleurer, sa fait mal à un enfant. C'était la même chose pour moi. Je ne savais pas pourquoi mais ses larmes me touchaient. Je me levai doucement, ressentant le froid sur mes jambes désormaient mouillés et fis le tour pour aller à l'autre extrémité, là où il était. Je m'accroupis et enroulai mes bras autour de mes genoux.

Pourquoi tu pleures ?

Je le regardai toujours, mais dans les yeux cette fois, espérant y voir quelque chose. En fait, je ne savais pas ce que j'esperais voir, mais ce que je vis, c'était de la douleur. Et peut-être que je lui posai des questions indiscrète mais...Ais-je déjà eu du tacte ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Adrien Delfort
avatar
Smile is only a means
to survive...

Messages : 22
Date d'inscription : 21/06/2011
Localisation : Tu veux me voir ? Eh bien trouve moi.


MessageSujet: Re: The water hides my tears. [PV Rei Atsuka] Lun 4 Juil - 16:33

L'eau glissait sur sa peau, aussi douce qu'une caresse maternelle. Le silence s'était fait dans son esprit et Adrien ne pensait à rien d'autre qu'à continuer d'avancer. C'était, il fallait l'avouer, presque jouissif. Rendu à une des extrémités de l'eau, il s'arrêta pour respirer un coup. Delfort poussa un soupir de soulagement et replongea sous l'eau sans même remarquer qu'une personne avait les jambes immergées non loin de lui, c'est pour vous dire à quel point il était concentré ! Doucement sa douleur se calmait... Cette sourde haine qui l'habitait depuis les tristes événements se contentait de tirer sa révérence pour quelques heures du moins. C'était une sorte de félicité que se sentir libre. Oh ça ne valait pas de nager dans la mer, ça jamais ! Mais au moins la piscine avait le mérite de l'aider à s'évader. Tout allait pour s'arranger, quand une voix s'éleva...Bon...Que faire ? Il s'était fait prendre...Ouais bon OK. Tant pis. Au diable les excuses. Delfort aurait pu en trouver une...S'il n'avait pas été en train de nager...Quoi que l'excuse, je ne le savais pas...Marchait souvent quand on était là depuis quelques jours seulement...Quoi qu'il devrait ensuite expliquer pourquoi on ne lui avait pas dit en cours et gniagniagnia. Un beau merdier en somme.

Sauf qu'une fois qu'il eu frotté ses paupières et ébouriffé ses cheveux de l'eau qui lui coulait dans les yeux, Adrien du bien reconnaitre qu'un prof n'aurait pas une tête de gamine comme celle de la jeune femme qui se tenait devant lui. Ah tiens, une autre nageuse de nuit ? Vu le saut d'eau posé à côté d'elle, surement pas...Peut-être un mauvais coup alors... Tiens comme c'était intéressant tout à coup... Le brun renifla et haussa un sourcils aux dires de la jeune femme... Elle se prenait pour qui celle-là ? Il était dans l'eau, comment avait-elle su qu'il pleurait ? C'était intriguant. Au moins, il arrivait à s'affirmer à lui-même qu'il n'avait pas un vampire devant lui. Bonne chose en perspective. Même l'odeur du chlore ne pourrait jamais camoufler celle de ses proies favorites. C'est fou comment la perspective de la faire taire lui plaisait. C'est que le krsnik n'aimait pas trop qu'on connaisse ses faiblesses. Quoi que ce n'était pas avouer son mal que de verser quelques larmes, mais franchement ça l'agaçait quand même. Son orgueil de mâle était gravement touchée là ! Il était toujours à l'extrémité la moins creuse de la piscine quand il lui vint une idée... Le brunet attrapa l'échelle non loin et s'extirpa de l'eau avec grâce. D'une voix profonde il clama simplement.

''Franchement j'ai la gueule d'un mec qui pleure ? ''

Il la surplombait de toute sa taille et avec un sourire narquois il s'approcha d'elle. La fille était si minuscule comparé à lui..C'était presque mignon...En faites ça l'aurait été, si Adrien n'avait pas attrapé la jeune femme sous les aisselles, lui avait souri de façon charmeuse et ne l'avait pas lancée dans l'eau comme si elle ne pesait rien...Ben quoi ?... Il lui arrivait d'être un véritable gamin parfois...Souvent...

En marchant vers le plongeon, le chasseur avait de nouveau ouvert la bouche.

''Tu vois ? Tu es complètement mouillée et on pourrait croire que tu pleure. Et voilà. J'étais dans l'eau alors ton histoire d'arrêter de pleurer c'est du grand n'importe quoi.''

Le tueur de vampire n'avait pas du tout aimé qu'elle croise son regard, trop assombri par la rage, mais encore plus par la douleur du moment. Il monta l'échelle du plongeon et regarda en bas avant de se laisser tomber dans une position parfaite, fendant la surface avec un minimum d'éclaboussures. Rapidement il fut au côté de l'intruse qui était toujours dans l'eau.

Sans un mot le demi-humain se mit à nager autour d'elle avec son sourire espiègle des jours de mauvais coups. La plus grande partie de son mal intérieur passé, il allait un tant soit peu mieux et les larmes avaient cessées.

''Avoir le culot de me dire d'arrêter de pleurer alors que je ne te connais même pas...''

Il secoua la tête et reprit ses longueurs tentant tant bien que mal de contrôler la douleur qui ne demandait qu'à revenir à la charge.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: The water hides my tears. [PV Rei Atsuka]

Revenir en haut Aller en bas
 

The water hides my tears. [PV Rei Atsuka]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 

 Sujets similaires

+
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Monster Academy :: Close :: Close-
Sauter vers: