Une école de monstre ou l'on apprend à vivre comme des humains
 
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 "Vient au gymnase grognasse faut qu'on parle !" |PV|

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Isoléane M. Archdeacon
avatar
Me so Cute ? •
No ! Just Beautiful

Messages : 1025
Date d'inscription : 04/10/2009


MessageSujet: "Vient au gymnase grognasse faut qu'on parle !" |PV| Jeu 24 Fév - 0:48

Tanguy & MinSeo ♠



    Suis-je réellement obligée d’y aller ? Je sais parfaitement que le jeune homme ne supporte pas l’idée que je puisse être plus parfaite que lui mais, il faudra bien qu’il se fasse à cette idée ! Certes, il a réussit à m’épater en dansant, mais simple chance du débutant j’en suis sur et certaine ! J’avais alors reçut un mot de sa part si doux à la lecture que je me sentais remontée à bloc pour le tuer à la seconde même où il allait poser un pied dans cette fichu salle de danse ! Il ne mérite même pas de faire partit de mon club de danse mais bon dieu que je n’ai pas le choix de le laisser en faire partit ! Sans lui, j’aurais plus grand monde pour ne pas dire personne. Je ne comprend pas, personne ne sait bouger les fesses ici à part un idiot finit qui a du mal à aligner deux mot sans y placer « Moi Je ». Cet imbécile va regretter le jour de sa naissance ! De quel droit il me traite de cette façon ! Cela me met totalement hors de moi. Raaah ! Tanguy tu vas mourir je te le jure. Je vais te faire danser sans même t’arrêter trente secondes au prochain cours de danse. Tournant en rond alors que je tapais des pieds en hurlant ma colère j’avais du mal à tenir en place. Les miroirs dans la salle renvoyaient une image si négative de moi que je me stoppais brusquement en soupirant. Comment un idiot pareil peut-il réussir à me mettre dans un tel état. A quoi bon réagir de la sorte. Allez MinSeo, il faut faire avec, tous les mecs de cette école son des abrutis finit. Entre Monsieur je pense avec mon entre-jambe et Monsieur je suis soi-disant le plus beau, cette école regorge de … Heum … Je trouve pas bien le mot vu leur Egos sur dimensionnés. Me laissant tomber sur les fesses, je remontais mes genoux vers mon visage pour poser ce dernier sur eux.

      MinSeo - Ah … MinSeo tu as la poisse ma fille. Tu pourras jamais trouver un homme sur terre qui semble bien. A part mon petit Naoya ! Oh … Voilà que je parle seule à présent…


    Gémissant de mécontentement avant de m’allongée sur mon côté droit je regardais mon reflet dans le miroir en face de moi. Je dois avouer que j’étais assez perplexe, je ne change pas physiquement sans mon ‘charme’ activé. J’ai du mal à comprendre pourquoi sans ce dernier rien ne fonctionne. Suis-je repoussante ? Ou laide ? Aucun garçon ne semble s’intéresser à moi ? Me voilà à parler comme une fille normale, une fille n’étant pas la descendante d’une Vélane. Ah Maman, tu sais, je crois que je suis pas digne de toi. Je suis persuadée que tu arriverais toujours à faire succomber n’importe quel homme d’un seul furtif regard si tu étais ici à ma place. Je n’aime pas ce que je suis mais le regard admiratif des hommes sur moi me manque horriblement. Que faire ? Que dois-je faire pour qu’ils me regardent de nouveau ainsi et cela même si je suis une fille normale ici ? Peut-être que je devrais me montrer souriante et agréable, passer surement pour une cruche ! Il parait que les hommes aiment se sentir supérieur à la fille. Oh ! Sans oublier qu’il faut que tu arrêtes de répondre MinSeo. Mais, là … Mon sale caractère et ma fierté me joue de méchant tours.

    De nouveau un soupire s’échappait d’entre mes lèvres alors que je me redressais pour remonter mes cheveux à l’aide d’une pince de façon négligé. Quelques petites mèches qui ondulées légèrement retombèrent autour de mon visage. Allez debout Min. L’autre Baka ne devrait plus tarder, autant être debout pas lui donner l’impression d’être à ses pieds rien qu’en arrivant. Je mettais la musique en route me dandinant quelque peu en attendant sagement que ce cher Tanguy arrive. Apparemment il faut qu’on parle. Alors qu’il vienne parler…
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Tanguy Podladtchikov
avatar
ADMIN
Antipathique hétéro complexé~


Messages : 1633
Date d'inscription : 06/09/2009


MessageSujet: Re: "Vient au gymnase grognasse faut qu'on parle !" |PV| Mer 23 Mar - 20:24



Aujourd'hui était un jour spécial pour moi, très spécial, j'avais rendez-vous avec MinSeo dite « la grognasse ». A la la, dans un certain sens, je crois bien que, j'éprouvais au plus profond de moi, un léger sentiment de pitié pour elle. Après tout, elle ne pouvait pas savoir qu'en s'attaquant à moi, elle n'avait littéralement aucune chance ! Toutefois, après avoir reçu le premier avertissement, cette fausse blonde ne s'est pas rabaissée, elle à osé me répondre et pire, me doubler. Et ce genre de choses, je ne pardonne pas, je ne pardonnerais jamais. Une chance pour elle que nous soyons tout deux en dernière année, car je compte bien lui pourrir la vie aussi longtemps que possible et croyez-moi, j'ai de la marge niveau vie ! Je lui avais donc adressé un message doux, compréhensif et surtout très respectueux de sa personne, j'étais persuadé qu'elle apprécierait à 200%, je cite : "Vient au gymnase grognasse faut qu'on parle !". Oh mon dieu, j'en ai la larme aux yeux tellement le sens de cette phrase de touche sentimentalement ! C'est donc avec un petit sourire en coin et de petits yeux malicieux que je traversais les couloirs de notre petite Monster Académie. J'étais vêtue d'un jean, bleu dans les tons clairs avec quelques déchirures par-ci par là, que j'avais fait moi-même après diverse chutes, mais bon, il paraît que les jeans troués c'est la mode, donc...je passe inaperçus, certain même ose me dire : « Ouah, j'aime beaucoup ! ». Bon...Ben s'ils veulent hein, on ne va pas les stresser surtout !! J'avais donc un jean, un T-shirt gris clair et à mon épaule droite, un sac de sport à bandoulière. Inutile de mettre l'uniforme sachant que j'allais faire du « sport » en club et que j'allais me changer dans quelques minutes. Surtout que la distance « dortoirs/Gymnase » était très minime...Et puis, qui irait embêter un membre du comité de sécurité avec ça ? Franchement, soyons sérieux ! Une fois devant ce bâtiment massif ou se préparais une guerre digne d'une crise mondiale, je poussa un petit rire avant d'ouvrir la porte, imaginant déjà la scène qui allait se produire d'ici une à deux minutes.

Passant une main dans mes cheveux blonds platine, je sentis une petite douleur au bout de mes doigts. Il s'agissait de mes pansements. Pourquoi me demandez-vous ? Je répondrais simplement, ayant travaillé durement hier soir au club de musique, seul et au calme, et cherchant désespérément à trouver une mélodie correcte pour un nouveau morceau à la guitare, je m'étais abîmé les doigts. Ou plutôt les cordes de ma guitare m'avaient saccadé les doigts de la main gauche à sang. Quoi qu'il en soit, je ne suis pas là pour regarder mes doigts, mais bien pour passer un merveilleux moment avec « elle » Je me préparais à faire mes salutations et signaler ma présence. Tel un gentleman. Plus je m'approchais, plus je pouvais entendre distinctement de la musique, une fois devant la porte, j'entrai sans dire mot, trop occuper pour le moment à remettre en place les pansements rebelles qui essayaient de partir sans mon autorisation. D'un bras souple, je fis descendre la sangle de mon sac pour le poser lourdement sur un petit banc qui se trouvait sur un bord de la salle de Danse. J'aimais ces salles, leurs grandeurs, leurs prestances, mais surtout les miroirs, mon reflet était vraiment admirable, comparé à celui de MinSeo, qui par ailleurs se dandinée sur la chanson qui passait à mon arrivé. Tout en ouvrant mon sac de sport, je lui glissai de petits compliments :

    Tanguy « A ce que je vois, ton club attire beaucoup de monde, si ça continue comme ça, il faudrait s'arranger pour avoir une salle plus grande il me semble non ? »

Je saisis le T-shirt de rechange que j'avais emmené; qui s'avérait être un marcel blanc; et retira l'ancien avant de lancer un petit regard moqueur à MinSeo qui se trouvait un peu plus loin. Ne jamais commencer avec des choses provocantes surtout, il faut garder le meilleur pour la fin ! Pourtant, je n'étais pas au mieux de ma forme aujourd'hui, quelques petites douleurs engourdissaient mes membres, mais cela finirait par passer une fois échauffé. J'enfilai donc mon marcel et déboucla ma ceinture. Pardon ? il y a des vestiaires pour ça ? Sincèrement, je suis tout seul, MinSeo ne compte pas pour grand-chose, une poubelle peut-être ? Moui, et franchement il y en a aussi dans les vestiaires des poubelles, alors quelle différence ! Je rangeai le jean dans le sac et enfila quelque chose de plus adapter pour « bouger », un croisement entre le jogging et une espèce inconnue sans doute. Je remontai posa un pied sur le banc pour remonter l'une des jambes du pantalon au niveau du genou, ou plutôt du tibia. Une fois cela fait, je me retournais enfin pour faire face à...MinSeoZilla, the return ! Je posai une main sur mon bassin et la regarda silencieusement avant d'avoir de petits spasmes de mes doigts de la main gauche qui décrocha un des pansements. Dans un soupire de lassitude et de nostalgie je saisis le pansement à moitié décollé et le retira complètement ainsi que les deux autres. Deuxième étapes, trouver un endroit où les jeter. Suite à ma perspicacité légendaire, j'ajoutai doucement :

    Tanguy « Femme, indique moi où se trouve la...ha...Heum...? »

Mon regard qui se baladait sur la salle et s'arrêta finalement sur MinSeo. J'haussai un sourcil sous l'effet de la surprise, ce que je fixais ? Sa poitrine, depuis quand était-elle aussi imposante ? Ou alors je n'y avais jamais fait attention... Mon regard se décrocha enfin de cet atout féminin plus de positif et se posa sur son visage, je m'approchai d'elle doucement, un léger sourire se dessina sur un coin de mon visage si provocateur. Une fois à une distance minime de celle-ci, mon sourire disparut aussitôt et mon visage devint méprisant à souhait envers elle. Je serrais mon poing avec mes pansements au creux de ma paume avant de tout déverser dans son magnifique décolleté.

    Tanguy « Je suis hétéro t'es au courant ? Et les mecs avec les cheveux long dans ton genre, franchement, c'est pas mon truc ! »

Je tournais les talons et m'écarta un peu d'elle, avant de lancer d'une voix innocente; tout en m'étirant les deux bras vers le haut; « bon on commence ? A moins que tu attends du monde ce qui expliquerait cette tenue ? ».

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Isoléane M. Archdeacon
avatar
Me so Cute ? •
No ! Just Beautiful

Messages : 1025
Date d'inscription : 04/10/2009


MessageSujet: Re: "Vient au gymnase grognasse faut qu'on parle !" |PV| Jeu 24 Mar - 1:14

    Ah ! Que demander plus ? Le bonheur se résume surement à cela n’est-ce pas ? De la musique, le possibilité de danser sans arrêt sans penser à autre chose. Je pense que cela est la seule chose qui me pousse à me lever tous les matins. Il s’agit de la seule activité que je peux pratiquer avec plaisir et évacuer tout mon stress et mes envies de meurtre. Comment supporter cette tête de débile que peut avoir Tanguy et rester proche de Hiroki sans vouloir le castrer. Ah ! Des fois je me trouve bien trop gentille avec eux. Mais pas question que je les laissent voir le mauvais côté des vélanes ! Cela est notre petit secret après tout. Je ne veux pas que l’un des deux se doutent de quelque chose. Je me déhanchais sur le rythme joyeux de la chanson qui venait de se mettre en route, bien vite mon sourire disparut de mon visage alors que je vois le reflet de Tanguy passer derrière moi. Ah … Le voilà lui. Je soupirais ne perdant pourtant pas le rythme de la musique pour autant. Je continuais de danser attendant la fin de la musique pour m’arrêter. Et puis m’arrêter parce que monsieur est arrivé jamais de la vie.

      Tanguy - A ce que je vois, ton club attire beaucoup de monde, si ça continue comme ça, il faudrait s'arranger pour avoir une salle plus grande il me semble non ?


    Espèce de … Non MinSeo garde le contrôle ! Ca va aller… Il ne faut pas que tu te laisse avoir par ses paroles. Toutefois, je fus totalement perturbée dans ma chorégraphie alors que le jeune homme se changeait littéralement devant moi. Evitant de peu de tomber mes joues prirent une légère teinte rougeâtre alors que je détournais le regard pour me concentrer de nouveau sur la musique. MinSeo ! C’est pas le premier homme que tu vois se déshabiller n’agit pas comme une idiote à cause de lui. Surtout qu’il sera prêt à me le faire payer au moindre moment. Et puis, c’est pas comme si cela m’intéressé réellement de savoir comment il est foutue. Enfin surement une pointe de curiosité me pousse effectivement à regarder de temps en temps, mais cela est juste pour lui placer une vanne dès que l’occasion se présentera. N’allais pas croire que j’éprouve le moindre sentiment de satisfaction en regardant une telle chose.

      Tanguy - Femme, indique moi où se trouve la...ha...Heum...?


    Hein ? Qu’est-ce qu’il bave encore le post-pubert qui semble avoir du mal à articuler deux mots correctement. Je me stoppais en souriant quelque peu alors que la musique se faisait de moins en moins forte. Il joue à quoi ce débile encore ? Je le regardais alors qu’il semblait quelque peu perdu dans ses pensées. Rah ! Il manquait plus que ce soi-disant danseur est des problèmes techniques. Je croisais mes bras attendant simplement que le jeune homme soit de nouveau de service. Il se rapprochait alors de moi laissant quelque chose tomber dans mon décolleté. Un léger cri de stupeur s’échappait de ma gorge alors que rapidement je décroisais les bras pour secouer mon haut faire tomber cette chose.

      Tanguy - Je suis hétéro t'es au courant ? Et les mecs avec les cheveux long dans ton genre, franchement, c'est pas mon truc !


    Je relevais les yeux vers le jeune homme qui avait rapidement filé. C’est pas possible, ce mec est un porc ! Il y a pas d’autre mot, j’ai pas envie d’avoir des pansements venant de lui, qu’il aille l’offrir à ses groupies. Je pousser à l’aide de mes pieds la chose morte au sol, une légère grimace de dégout apparut sur mon visage alors que je prenais une grande inspiration. Allez relax !

      Tanguy - Bon on commence ? A moins que tu attends du monde ce qui expliquerait cette tenue ?


    Beuh ! Elle a quoi ma tenue ? Je me tournais vers le jeune homme m’avançant quelque peu vers lui et tout en passant à côté de lui je fis en sorte de le pousser légèrement à l’aide de mon postérieur. Oui, cela à de l’avantage d’être une fille. On a de quoi pousser les gros lourds discrètement. Je retirais lentement mon haut pour finir laisser apparaitre un autre petit haut qui se stoppait au dessus de mon nombril. Un échange de chaussure afin de prendre un peu d’hauteur. Danser avec des talons n’avait plus aucun secret pour moi. J’étais enfin prête, une fois mes cheveux correctement attaché je retournais à ma place initial.

      MinSeo - Ne tant fais pas … Les soi-disant mecs dans ton genre ne m’intéresse pas, pas assez bien foutue à certain endroit d’après ce que j’ai pu voir.


    Je lui adressais un merveilleux et agréable sourire avant de lever les yeux au ciel. Attrapant la télécommande au sol, je changeais rapidement de chanson. Je me stoppais sur une chanson bien féminine. Je la mettais avant qu’elle commence sur stop avant de regarder de nouveau Tanguy.

      MinSeo - Mais je n’attend que toi très cher. Mais, apparemment tu es ceux qui préfère parler et se vanter au lieux d’agir. Après tout, c’est qui à voulut que je vienne. Prend les choses en mains gonzesse !


    Je m’approchais de lui de nouveau pour lui foutre la télécommande de la chaine en pleine tête. Enervée ? Oui un peu, mais rien de très méchant encore. Il fallait bien que je reste zen après tout, m’énerver à cause d’un idiot pareil cela ne sert strictement à rien. Je soufflais légèrement en coréen une insulte à l’égard du jeune homme avant de lui sourire faussement. Ah ! Oui, tout cela dans le but qu’il sache parfaitement que je venais de l’insulter. Sinon cela n’est pas drôle.

      MinSeo - Et je t’en pris, ne prend pas toute la place, j’ai horreur de voir ta tête se refléter dans les miroirs, cela me donne la nausée.


    Je m’écartais du jeune homme alors que j’attendais bien gentiment qu’il met en route la musique. J’ignore s’il veux travailler sur le chorégraphie en entente avec le groupe de danse et musique, ou alors me défier sur mon terrain, la danse. Si c’est ca. Je ne peux pas perdre n’est-ce pas ? Non ! Bien sûr que non MinSeo ! Tu es plus forte de lui ! Fighting !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Tanguy Podladtchikov
avatar
ADMIN
Antipathique hétéro complexé~


Messages : 1633
Date d'inscription : 06/09/2009


MessageSujet: Re: "Vient au gymnase grognasse faut qu'on parle !" |PV| Jeu 24 Mar - 3:53



Dans la famille « Pupuche », je voudrais la reine s'il vous plaît !...Bonne pioche ! Park MinSeo, la spécialise en la matière, une fille incroyable si ont regarde bien, aucun gars que je connaisse l'apprécie, pourquoi ? Je ne la connais pas plus que ça pourtant, j'ai déjà quelques petites idées sur le pourquoi du comment. Son caractère : la problématique posée (qui nous guidera dans notre expérience scientifique) est la suivante : « Quel est le résultat d'un croisement entre une truie et un mouton ? Cela à t-il une influence concrète sur la personnalité de l'individu désigné comme cobaye ? ». Le cobaye de notre expérience ? MinSeo Park bien évidemment ! Dans un premier temps, passons à l'observation, comment cette chose agit en société. Je me tenais debout, une main posée au niveau de ma taille, pose dites « décontractée », pourtant je ne l'étais pas le moins du monde ! Après tout, comment rester calme lorsque l'on se retrouve seul avec ce genre de croisement dans une pièce ? MinSeo s'approcha de moi, je ne la regardais pas directement, silencieusement, elle passa à côté de moi. Soudainement, quelque chose me propulsa de quelques centimètres, je fis quelques pas mal assuré pour me stabiliser et regarda la jeune fille du coin de l'oeil, se trouvant dos à moi. Bien !! Première information : postérieur protubérant et visiblement gênant pour marcher droit. Je me penchais légèrement en avant, ramenant rapidement l'une de mes mains devant ma bouche pour étouffer un rire incontrôlé qui voulait à tout pris sortir. Mais attendez, cela ne s’arrête pas là ! Voilà que Miss Monster Académie…Enlevait son haut ? Soit, les Hommes avaient le droit de se changer quand bon leurs semblent et où bon leurs semblent. A la limite les Femmes aussi, mais pas les sujets d’expérience ! Non, alors là je suis contre, objection votre honneur ! Mon sourire disparut doucement pour finalement se transformer en moue de la bouche. Je m’étais complètement retourné, la regardant de haut en bas, identifiants chaque petits détailles croustillant. Talon, petit haut ? J’avais un air perplexe, chose compréhensible face à ce genre de spectacle ! D’un seul coup, j’eus un flash, je claquai des doigts en me retournant et en secouant doucement la tête. Ce genre de tic qui signifie : « Ha bah oui, c’est évident ». La chose évidente ? Le mini haut et les talons, augmentant la taille des jambes et ainsi obligeant la gente féminine à se tenir droite voir même légèrement courbée pour ne pas ressembler à un singe. Signification scientifique ? Fort de taux d'œstrogènes et donc lordose !! C’était évident ! J’avais à faire ici à un superbe rétro-contrôle positif !!

    MinSeo - Ne tant fais pas … Les soi-disant mecs dans ton genre ne m’intéresse pas, pas assez bien foutue à certain endroit d’après ce que j’ai pu voir. Mais je n’attends que toi très cher. Mais, apparemment tu es ceux qui préfère parler et se vanter au lieux d’agir. Après tout, c’est qui à voulut que je vienne. Prend les choses en mains gonzesse !


Je m'étais retenus de toutes réponses, car cela aurait été d'une violence inouïe, je ne pense pas être méchant à ce point...Quoi que, cela aurait pu être comique. Oui, je suis peut-être narcissique et égoïste, je suis loin d'être un abrutit fini, sur ce point là, vous pouvez en être sûr ! Elle voulait que je prenne les choses en main hein ? Provocation ? Une chose est sûre, les croisements aiment se taper la honte ! Je tendis donc la main en la voyant s'approcher avec la télécommande lorsque que celle-ci...Me l'envoya au visage. La surprise de son acte ainsi que mon manque de tact ne me permit pas de l'éviter. Au contraire, elle me tapa de plein fouet au niveau de l'arcade. OH LA BITCH ! Je fis quelques pas en arrière, une main sur la zone douloureuse. Pourquoi m'avoir frappé ? Je ne lui avais encore rien fait de grave si ? Je retirai ma main pour y découvrir une légère perle de sang. Mon reflet était si meurtrier sur le miroir face à moi que moi-même j'eus un frisson. Elle n'aurait...Jamais...Dû faire une chose pareille. Je n'étais pas son pote, son ex et encore moins son petit ami. Je n'avais sans doute pas été assez clair. L'erreur ne se reproduira pas, vous avez ma parole...

    MinSeo - Et je t’en pris, ne prend pas toute la place, j’ai horreur de voir ta tête se refléter dans les miroirs, cela me donne la nausée.


D'un mouvement lent, je redressai la tête, avec tant de bien que de mal, je me forçais à réduire cette pulsion meurtrière qui s'était éveillée en moi. Chose qui devenait de plus en plus incontrôlable. Le fait de la tabasser n'était plus qu'une question de temps, rien à faire que ce soit une fille ou même que cela m'amène des ennuis. Il y avait des limites, elle venait de franchir le solidus. Je regardai la télécommande, éparpillé en petits morceaux sur le sol. D'un pas calme, je me dirigeais vers l'endroit où se trouvait nos affaires. Saisissant l'ancien tee-shirt de la demoiselle, j'épongeais le légé filet de sang qui s'échappait de ma blessure, le jetant tel un chiffon contagieux sur le banc. Je fis un léger mouvement de la main, provoquant une légère rafale près de la télécommande, tout du moins ce qu'il en restait. Reprenant sa fonction d'origine et voltigeant jusque dans ma main, je m'approchai de MinSeo. Nos visages étaient proches, mais cette fois-ci je ne rigolais plus, la colère m'en empêchait. Je lui dis avec un petit sourire forcé à souhait et une petite crispation au niveau de ma voie :

    Tanguy « Tu veux que je prenne les choses en mains ? Bien. Dans ce cas on va se mettre d'accord toute suite. Tu te la fermes et tu regardes. Tu donneras ton avis une fois fini. On doit faire équipe, ça ne me fait pas plus plaisir qu'à toi. Alors surtout, tu la boucle. Compris ? »


Je m'écartai de nouveau d'elle, le plus loin possible, mettant la musique en route, je posai la télécommande sur le sol à côté de moi. Croisant les bras, j'en déplaçai une de mes mains calmement pour venir soutenir mon menton. Je ne vous dis pas le genre de chanson que c'était. Un truc du genre Pussycat Dolls ? Un truc de filles quoi...Je tentai de me calmer, pour se faire : mes yeux se fermèrent. Seule la musique occupait mon esprit. Je parvins même à oublier la présence de l'autre blonde durant une fraction de seconde. Il me fallut presque une bonne minute pour bien retenir la mélodie, mettant un vide dans ma tête, voyant quels mouvements je pouvais anticiper et aux moments clés de la musique. Suite à cela, je me penchais, reprenant la télécommande et remettant la musique au début. J'entrepris quelques pas en arrière avant de rester droit face à miroir. Quelle idée pourries j'avais eu de m'inscrire ici. Pourquoi est-ce que j'avais fait une telle chose déjà ?

La musique démarra, je ne me mie pas immédiatement à danser, chose futile que de rentrer immédiatement dans la danse, cela entraînerait une légère panique dans les moments et une désorganisation monstrueuse dans les mouvements suivants. Je suivais donc le rythme de la musique en claquant silencieusement les doigts, comptant dans ma tête, cherchant l'endroit propice que j'avais repéré précédemment pour entamer cette chose que je nomme « chorégraphie improvisée » dans ma petite tête. Une fois le moment venu, je fléchis légèrement les genoux, me décalant sur le côté avec le banal jeu de pieds : je nomme « talons/pointes ». Permettant un déplacement latérale du corps et une posture dites : « décontracté ». Dans la même période de temps, je « déboîta » furtivement mes épaules pour donner l'impression de vague suivie d'un rabattement des coudes pour finaliser ce mouvement. Fin de ce mouvement exécuté en moins d'une seconde, un double claquement des mains. Je ne pense pas détailler autant le reste de la danse. Survolons simplement mes actions, les mouvements qui s'enchaînaient avaient une fluidité presque idéale sauf à certains endroits, par faute de manque d'entraînement à cet enchaînement de déplacement et de mouvements non naturel. Mes chaussures frottant ce parquet brillant renvoyait dans la pièce un écho de frottement aigu, à certain moment, mes pieds étaient mal assurés, mais ne rompait pas la chaîne. Je me débrouillais toujours pour contourner l'obstacle quitte à faire un détoure avant de poursuivre l'idée même que je m'étais tracé de la danse. Les doubles claquements de mains revenaient souvent pour rythmer mes mouvements et ne pas perdre le rythme. Plus je bougeais le popotin, plus ma concentration devenait imposante, je n'avais même plus idée de me trouver dans la même pièce de MinSeo. Seule la musique portait mes pensées, je comprenais pourquoi je m'étais inscrit ici, parce que la danse, la musique, l'art...Tout ça, fait partie de moi, impossible de le nier. Vers la fin de mon imagination, mes mouvements étaient plus symétriques, se marier entre eux. La fin était proche et pourtant, la chanson ne devait même pas être à ses ¾. Une fois à court d'imagination, je m'approchais un peu plus du miroir en petit pas et en rythme pour faire un petit saut, avant d'entamer, la partie « Bimbo » de la danse. J'avançai l'un de mes pieds, déhanchant le plus possible mon bassin. L'une de mes mains vint de placer sous ma mâchoire avant de faire un écart, mouvement fluide et snobe de que les filles font pour repousser leurs cheveux à là l'Oreal. Je remuai en tempo mon bassin exécutant de petits mouvements droite-gauche, droite-gauche, tout en flétrissant les genoux. Je répétai l'action deux fois consécutivement, une fois pour chaque mains, inversant le mouvement du corps. Mouvement qui rentra parfaitement dans la chanson vue qu'à ce moment précis, la « chanteuse », lâchait des petits : Ha ha ha, ha ha ha. Une fois fini, je tournai sur moins même légèrement penché avant de faire dos au miroir et de me retirer de cette danse.

J'avais dansé quoi, deux minutes ? Oui, pas plus, pourtant, de petites perles de transpiration parsemaient ma peau, je m'approchais du banc pour finalement me laisser tomber dessus, m'appuyant contre le mur. Je tirai la sangle de mon sac et y attrapa une petite bouteille d'eau. Je n'avais aucune envie de reparler avec MinSeo, cette petite pose m'avait fait du bien. Mon envie la transformer en panda, avec de jolies bleues, avait disparus. Du moins pour le moment. Une fois hydraté, je me penchais en avant pour poser mes deux coudes sur chaque genou respectif, posant enfin mon regard sur MinSeo, puis sur la télécommande qui se trouvait par terre un peu plus loin. Je baissai suffisamment la tête pour pouvoir me masser les paupières sans relever mon bras de mon genou. D'une voix forcée j'ajoutai :

    Tanguy « T'attends quoi ? Pas pour critiquer je veux dire, j'imagine bien, que tu n'attends que ça. Mais avant, je veux voir ce que tu fais, toi, de ce genre de chanson, après tout, c'est pas moi la gonzesse entre nous deux. »


Tanguy, gentil ? Bien sûr, c'est avant tout la bonté réincarnée ! (Ou alors, il est fatigué et très très énervé. Mais ce n'est que passager, pas d'inquiétude).


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Isoléane M. Archdeacon
avatar
Me so Cute ? •
No ! Just Beautiful

Messages : 1025
Date d'inscription : 04/10/2009


MessageSujet: Re: "Vient au gymnase grognasse faut qu'on parle !" |PV| Lun 28 Mar - 23:25

      Tanguy - Tu veux que je prenne les choses en mains ? Bien. Dans ce cas on va se mettre d'accord toute suite. Tu te la fermes et tu regardes. Tu donneras ton avis une fois fini. On doit faire équipe, ça ne me fait pas plus plaisir qu'à toi. Alors surtout, tu la boucle. Compris ?


    Allez arrête de parler et met toi à danser. Je pense que d’ailleurs j’ai réussit à l’énerver, au pauvre chou s’il ne supporte plus qu’on lui tienne tête qu’il arrête de me parler. Je n’avais même pas broncher alors qu’il essuyé son sale sang sur mon haut, après tout, je n’étais plus à ca prêt, je devais être rodé à force de supporter ses saloperies qu’il peut me faire à longueur de journée. Je restais bien sage debout à regarder le jeune homme, sans rien dire, le regardant uniquement se déhancher en rythme sur la musique. Je dois avouer que j’aurais du filmer la scène après tout, Tanguy qui danse sur une chanson de fille, n’est-ce pas fabuleux non ? Je souriais légèrement en coin alors que j’avais du mal à rester sans au minimum me dandiner sur place. Je peux lui donner tous les tords du monde, je dois avouer qu’il se défend bien en danse. Surement pour cela que je lui en veux. Pourquoi ce type danse bien ? Si seulement j’avais un terrain où je pouvais simplement sur surpasser… Je croisais les bras alors que je baissais quelque peu les yeux trouvant quelques idées au fur à mesure. Je relevais les yeux, regardant de nouveau le jeune homme danser avant de soupirer quelque peu, j’étais assez embêtée par une partie, mais cela pouvait se corriger si on arrivé à s’entendre un minimum. Ce qui est mission impossible.

    Après sa chorégraphie, je restais silencieuse songeuse. C’était pas mal. Alors traduction pour ceux qui ne comprenne pas encore MinSeo, elle trouva cela vraiment très bien, mais l’avouer ? Vous rêvez là ! Cet ordure la fait assez souffrir pour qu’elle lui fasse un jour un compliment. Je passais ma main dans mes cheveux encore libre alors que j’entortillais mon index de mèches de cheveux tout en reposant mon regard sur le jeune homme qui venait de s’asseoir. Ah ! C’est fatiguant de danser, je compatis à ta douleur.

      Tanguy - T'attends quoi ? Pas pour critiquer je veux dire, j'imagine bien, que tu n'attends que ça. Mais avant, je veux voir ce que tu fais, toi, de ce genre de chanson, après tout, c'est pas moi la gonzesse entre nous deux.


    Je lâchais un simple soupire, n’ayant pas l’envie ni la force de lui répondre, pas la peine de s’engueuler encore, on peut bien tenir deux minutes en plus sans vouloir s’entretuer non ? Je m’avançais tranquillement alors que je détachais mes cheveux pour les raccrocher mieux afin qu’ils ne me gênent absolument pas. Une fois prête je me mettais simplement à sourire, la raison ? Est-ce qu’il y en a réellement alors que je vais pouvoir danser et faire ce qu’il me plait. Je remettais la musique en route, ayant déjà pris mes marques je savais parfaitement à quel moment débuter. Toutefois, contrairement à Tanguy je débutais un peu avant. Je n’avais pas d’idée précise de ce que je pouvais faire, à faire dire je pouvais vous faire un nombre incroyable de chorégraphie différente pour une même chanson. Je fermais rapidement les yeux, alors que je prenais rapidement plaisir à me déhancher au rythme de la musique, alors que je reprenais quelques paroles histoire de pouvoir mieux intégrer la chanson. Je rouvrais rapidement les yeux, alors que je devais alors sérieuse, un sourire restait affiché sur mon visage, alors que mes déhanchements devenaient de plus en plus sensuels, je me sentais pas forcément à l’aise alors que je savais que Tanguy aller surement trouver un moyen de me rabaisser, cela me fit perdre quelque peu le fil de mes idées. Toutefois, je me l’interdisais de trop le faire voir vu que je reprenais rapidement les choses en main. Toutefois, je venais au moment plus technique, pas chassés, un léger saut, mouvement des hanches et du haut du corps, des tours sur moi-même dirons nous avant de faire un tour sur un seul pied. Il me manquait pourtant quelque chose pour que cela soit parfait, un porté à cet instant. Qui laisserais repartir sur un partie plus sensuel de nouveau. Je me stoppais toutefois, un peu avant la fin de la chanson en faisant la moue, oui ca manque de porté je trouve, pas que je suis une accroc de ce genre de chose, mais je dois l’avouer cela rendrait mieux. Du moins de mon point de vue de fille. Je passais ma main sur mon front tout en soufflant. Je n’adressais pourtant pas un regard sur Tanguy, perdu dans mes recherches personnelles, je continuais de chercher comme éviter que l’autre assis là-bas ne pose ses mains sur moi, je veux pas l’accepter dans mon groupe pour danser, mais pas question qu’on se frôle.

    Je refaisais quelques pas en chantonnant la chanson qui était passé bien sûr, mais il fallait que je trouve. Pourtant je devais me rendre à l’évidence mon seul esprit n’arrivait pas à trouver quelque chose pour changer cela. Je du poser mes yeux sur Tanguy, j’ai eu peur un moment de mourir sous le choc, mais non. Pourtant si vous savez combien ce mec m’horripile. Je m’avançais vers mon sac pour y prendre une bouteille d’eau et boire avant de me mouiller légèrement les doigts pour me masser les tempes. A force de trop chercher j’allais m’en donner mal à la tête.

      MinSeo - Bon voilà, j’ai quelques problèmes pour certain endroit, je pensais à des portés, mais je pense que nous serons d’accord sur le fait qu’ils vaux mieux qu’on reste loin l’un de l’autre. Donc surement à modifier, peut-être en fusionnant ce que tu as fait avec quelques parties de moi, on peut en tirer une bonne chose.


    Oui, j’avais mis de côté mon côté MinSeo qui à envie de le tuer, il faut que je prenne sur moi pour essayer de mener à bien ce projet. Après tout, je suis sur que pour une fois notre unions pourrons faire quelque chose de bien. Je reposais ma bouteille d’eau alors que je souriais en entendant la musique suivante. Une musique Coréenne, du groupe SNSD. Il parait que je ressemble à l’une d’entre elles, c’est idiot non ? Si c’était le cas, j’aurais tous les mecs à mes pieds et non une armée de mecs qui veulent me tuer… Je me remettais à danser quelque peu avant de me stopper non loin du poste. Appuyant à contre cœur sur stop pour me retourner vers Tanguy. Je voulais avoir la chance d’entendre parfaitement ses critiques et méchanceté, car oui j’en suis persuadé lui ne va pas manquer de m’en mettre plein la tronche.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Tanguy Podladtchikov
avatar
ADMIN
Antipathique hétéro complexé~


Messages : 1633
Date d'inscription : 06/09/2009


MessageSujet: Re: "Vient au gymnase grognasse faut qu'on parle !" |PV| Mer 30 Mar - 20:40



Assis sur le banc à quelques pas de MinSeo, bouteille d'eau à la main et perle de sueur coulant sur mon front, j'entendis la musique se remettre en route, décidément, je n'aimais pas cette musique...Enfin ! Suite à mes paroles dites « agressive » envers elle, la jeune fille n'avait pas répliqué une seule fois. Cela me surpris, mais ne calma pas pour autant le fait qu'une douleur parcourait mon visage à l'endroit où la télécommande avait fini sa course. Sa chorégraphie commença, en avance par rapport à moi de trois à quatre secondes, cela me fit réfléchir, sans doute cette réflexion était-elle visible sur mon visage légèrement rouge par l'effort que j'avais fournis quelques secondes avant cela. Quoi qu'il en soit, sa danse était harmonieuse et gracieuse par rapport à moi. Inconsciemment, je m'étais penché en avant, reposant mes coudes sur mes genoux ; le dos légèrement voûté. J'observais, je retenais, j'enrichissais mon répertoire, j'essayais de voir les possibilités qui s'offraient pour fusionner nos danses, chose qui se révéla très complexe au passage. J'observais principalement ses jambes et son bassin, non pas ses courbes, mais ses mouvements. Toutefois, pendant une fraction de seconde, je sentis une hésitation fine, une déconcentration, une gêne peut-être ? J'avais donc relevé les yeux de son corps pour observer cette fois-ci son visage. Souriant...Mais quelle pupuche !! J'eus à mon tour un sourire, avant de constater qu'il s'agissait là de l'enchaînement final de sa chorégraphie. Il manquait quelque chose, quelque chose rompait cette fluidité, mais j'ignorais quoi...Une fois son petit show fini, elle se rapprocha de moi, ou plus exactement du banc. Elle eu le même réflexe que moi : la bouteille d'eau. De mon côté, j'étais pensif, perplexe même. Regardant dans le vide, je réfléchissais, ne me souciant plus de rien.

    MinSeo - Bon voilà, j’ai quelques problèmes pour certain endroit, je pensais à des portés, mais je pense que nous serons d’accord sur le fait qu’ils vaux mieux qu’on reste loin l’un de l’autre. Donc sûrement à modifier, peut-être en fusionnant ce que tu as fait avec quelques parties de moi, on peut en tirer une bonne chose.


Il me fallut beaucoup de temps avant de comprendre qu'elle s'adressait à moi. En même temps, nous n'étions que deux...Hum, des portés ? Ces paroles me ramenèrent sur terre. Je décollai enfin mes fesses du banc en marmonnant simplement des petits « Ok, ok... » en guise de réponse. Du moins, c'était avant que je comprenne réellement le sens ces mots. Des problèmes ? Dans sa danse... ? C'était peut-être ça qui manquait, des portés je veux dire. Si elle le proposait, ce n'était pas par hasard. Et puis j'imaginais bien qu'elle ne faisait pas ça pour essayer de se rapprocher du moi, vu qu'elle ne m'aime pas et vise versa. Toutefois, mon sérieux avait pris le dessus de mon comportement de chien avec elle. J'étais en quelques sortes dans "ma période professionnelle". Je fis les cent pas, une main sous le menton avant de déclarer calmement en effectuant de petits mouvements des mains comme pour appuyer mes propos.

    Tanguy - Hormis le fait que je déteste ce genre de musique et que ; cerise sur le gâteau ; j'ai dansé sur cette mélodie de fille, j'ai trouvé ta danse bien. Sinon, je pense savoir où tu vois les petits problèmes. Mais entre nous, ce n'est pas problématique au point de vouloir se forcer à faire un porté avec moi...Surtout que je n'ai jamais fait ce genre de mouvements auparavant.


Je marquais une légère pose, j'avais regardé MinSeo durant tout ce temps, mais après avoir avoué ma faille, je ne pouvais que détourner la conversation avant qu'elle ne retienne le détail. Je m'éloignais donc d'elle pour m'approcher du magnétoscope en folie qui lançait une nouvelle musique...Et bien évidemment, encore un truc de gonzesse, c'était un gage ou quoi ? Mais où est donc la caméra cachée les amis ?! Bon, rester calme, je n'avais pas encore dit de méchanceté, j'avais tenu bon jusque là, il serait tout de même dommage de déraper maintenant ! Et puis je partageais un peu ses paroles, si on se débrouille bien, nos deux danses peuvent donner quelque chose de bien, de très bien même. C'était peut-être dur à admettre pour un(e) novice de danse, mais c'était pourtant vrai. Le fait que MinSeo danse de façon féminine ne remet pas en cause mon genre de danse, qui est tout le contraire si on regarde bien. Elle: mouvements gracieux et harmonieux, moi : plus freestyle et accentué. Je m'accroupis à côté de l'appareil, posant l'une de mes mains dessus avant de tourné légèrement la tête vers MinSeo sans pour autant décrocher mon regard de l'appareil :

    Tanguy - Tu veux vraiment rester sur cette musique ? Ce n'est pas que je ne l'apprécie pas, mais un peu quand même ! Enfin......On essaye ton histoire de porté ?


Je me relevais en remettant la musique d'un petit coup de doigt. Décidément, je ne m'y ferais jamais, une fois sorti d'ici que l'on ne me parle plus jamais de cette chanson, compris ? D'une part parce que les gens trouveraient sans doute à en redire, concernant un certain Tanguy qui danse sur des musiques de filles, mais aussi, car mes oreilles n'en pouvaient plus...Je m'étais rapproché de MinSeo, pour me remettre face au miroir. Bougeant quelques mèches de mes cheveux qui étaient retombées, faute de transpiration sans doute...

    Tanguy - Comment tu veux t'y prendre ?

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Isoléane M. Archdeacon
avatar
Me so Cute ? •
No ! Just Beautiful

Messages : 1025
Date d'inscription : 04/10/2009


MessageSujet: Re: "Vient au gymnase grognasse faut qu'on parle !" |PV| Ven 1 Avr - 19:42

    Désolée c'est court ><

    Je restais où j’étais sans bouger attendant sagement que le jeune homme réagisse. Il se contenta de simple « ok » alors qu’il se levait. Je dois vous l’avouer j’avais peur de ce qu’il pourrait bien me dire. Cela est réellement flippant. J’ai continuellement l’habitude de m’en prendre plein la tête par le jeune homme alors que là, il reste aussi silencieux… Cela est mauvais signe non ? Ou contraire une chance pour moi ? Je continuais de boire tranquillement alors que je le regardais faire les cents pas. Il cherche comment m’achever ? D’habitude il est plus rapide, peut-être l’effort qui lui ralentit le cerveau. Pas qu’il soit réellement très actif logiquement à part pour ses reproches et ses blagues douteuses. Alors que je reprenais une gorgée le jeune homme se remit à parler et je faillis m’étouffer alors qu’il qualifier de « bien » ma danse. Oh ! Qui es tu ? Et qu’as-tu fais de Tanguy ? Est-ce une façon pour me détruire par la suite. Je toussais légèrement alors que je passais ma main dans mes cheveux pour les remettre en place. Je souriais légèrement tout en regardant Tanguy, c’est surement la première fois qu’il me fait un compliment. Cela me touche plus que ses insultes ou remarques blessantes. Je me sentais presque même euphorique à l’idée qu’il puisse apprécier et qu’il assume le fait de me le dire. Je ne pense pas pour autant que notre relation va changer, il ne faut pas rêver, mais au moins une fois dans la vie il avait pu être gentil avec moi. Il venait de s’approcher du poste surement pour se remettre à travailler, rangeant rapidement ma bouteille d’eau, je retournais au milieu de la salle.

      Tanguy - Tu veux vraiment rester sur cette musique ? Ce n'est pas que je ne l'apprécie pas, mais un peu quand même ! Enfin......On essaye ton histoire de porté ?


    Un léger rire m’échappait alors qu’il se plaignait de la chanson. Ah mais oui cher Tanguy. Ce n’est pas avec une seule gentillesse qu’il allait réussir à me faire faire tout ce qu’il souhaite. Et travailler sur un nouveau style ne lui ferrait pas de mal.

      MinSeo - Bon ok … On va commencer par des choses simples. Le temps que tu t’habitue à mon poids.


    Oui, pas que je reconnaissais être grosse, mais soulever aussi haut une personne nécessite de la force et une bonne stabilité sans oublier un entrainement. Je ne pense pas qu’il puisse y arriver facilement. Pourtant il fallait bien. Je suis sur que cela pourrait bien rendre. Il remit la musique en route et s’approchait alors pour s’entrainer.

      Tanguy - Comment tu veux t'y prendre ?

      MinSeo - On commence comme le penser, toi tu fais ta chorégraphie et moi la mienne de mon côté. Au moment plus rythme, je tourne sur moi-même tu m’attrapes le bras et tu poses ta main sur ma hanche pour me soulever pour que j’arrive à ta droite. Du moins, c’est pour voir ce que cela donne. Autant commencer par le porté non ? Avant de voir si tout colle.


    J’avais certes pris les choses en main, mais il fallait avancer. Je sais d’ailleurs qu’il risquait de broncher de pas pourvoir diriger, mais la stratégie féminine veux qu’on lui demande son avis pour faire comme ci il pouvait choisir lui aussi. Je tournais sur moi-même avant de tendre mon bras. Pour lui faire comprendre quand il devait me soulever. Ce n’était pas trop dur et autant commencer doucement pour pas le dégouter de mon idée. Je lui souriais légèrement alors que je m’écartais légèrement de lui pour faire quelque pas avant de revenir, un tour sur moi-même et à présent à lui de jouer …
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Tanguy Podladtchikov
avatar
ADMIN
Antipathique hétéro complexé~


Messages : 1633
Date d'inscription : 06/09/2009


MessageSujet: Re: "Vient au gymnase grognasse faut qu'on parle !" |PV| Ven 1 Avr - 21:30


[T'inquiète pas je fait pas mieux xD ♥]

Et nous revoilà parti pour un tour, peut-être aurais-je dû prendre une petite pose, à force elle va croire des choses ! C'est vrai, je montrais tout de même beaucoup de bonne volonté et de gentillesse. Que dirait Hiro en me voyant ainsi ? Il se foutrait de moi sans aucun doute, il n'y a pas à hésiter là-dessus. Il est clair qu'entre MinSeo et Hiro, ce n'est pas le grand amour. En parlant d'elle, le fait que j'avais gentiment accepté de participer à son histoire de portés ne l'avait pas troublé. Au contraire, elle m'avait expliqué son plan (foireux au passage). Je n'avais rien à en redire, à part le fait que...Je n'avais absolument rien compris et je ne voyais pas ce qu'elle attendait de moi ? Il ne me restait donc plus qu'une chose à faire : improviser comme je le pourrais et prier pour ne pas passer pour un con. J'avais eu ma dose depuis le temps, le temps de l'innocence et du maladroit Tanguy était révolue depuis bien longtemps. Et je ne comptais pas retourner à la case départ, j'avais subit trop de choses pour en arriver où je suis aujourd'hui. Lorsque la musique reprit pour de bon, MinSeo termina son explication me laissant des plus perplexe :

    MinSeo - On commence comme le penser, toi tu fais ta chorégraphie et moi la mienne de mon côté. Au moment plus rythme, je tourne sur moi-même tu m’attrapes le bras et tu poses ta main sur ma hanche pour me soulever pour que j’arrive à ta droite. Du moins, c’est pour voir ce que cela donne. Autant commencer par le porté non ? Avant de voir si tout colle.


Oh punaise...Dis voir, tu peux la refaire en français ? J'avais bien peur que non, je m'étais donc contenté de répondre d'un petit hochement de tête et du célèbre « ok ok... » très révélateur. La jeune fille était de nouveau face au miroir, entamant sa danse, de mon côté, perplexe et horriblement confus, planter à quelques mètres d'elle. Alors là félicitation, elle venait de me poser une colle ! Elle allait pouvoir en être fière et me le rappeler pendant bien des trimestres ! Toutefois, je n'avais pas dit mon dernier mot, foi de Podlatchikov : je ne me laisserais pas écraser par une blondasse vache laitière aussi facilement ! Je me penchais légèrement en avant pour laisser échapper un petit sourire mesquin qui marquait plus mon angoisse qu'autre chose. Elle tourna sur elle-même et tendis son bras, je voyais bien qu’elle n’allait pas vite, elle me prenait vraiment pour un couillon en outre ! Mais je n’allais pas me plaindre, déjà que la tâche était dure, autant y aller doucement…C'est alors que le moment crucial arriva, la chose que je n'avais pas prévue était le timing. Imparfait ! Même si je ne faisais rien, elle arriva plus rapidement que je ne l'avais prévus. Je dus donc me replacer rapidement à côté d'elle, le mouvement que j'avais fait c'était véritablement...laid. Voilà pourquoi je n'aimais pas danser en duo, je me sentais toujours dans l'erreur la plus total et prenais tout sur moi pour ne pas que la danse des autres soit troublée. Quoi qu'il en soit, j'étais placé, d'un tour sur elle-même tendant son bras, il ne me restait plus qu'à le faire, ce fucking porté. Je regrettais de plus en plus, jamais je n'aurais dû accepter ! Mais où avais-je la tête ? A peine avais-je poser ma main sur sa hanche que le temps semblait s'être figé, tout était au ralentit, permettant ainsi de la saisir correctement. Tout semblait bien engagé, jusqu'au moment où j'avais décidé de la porter pour la faire passer à ma droite comme convenus. Mes pieds ne devaient sans doute pas être en rythme et donc mal assurés, quoi qu'il en soit, se fut l'échec total suivie d'une chute très gracieuse. J'avais mal évalué son poids, n'ayant pas mis la force suffisante, non basculions en avant pour venir nous écraser lourdement sur le sol avec un petit cri aigu de ma part. En même tant lorsque le sol se rapproche comme cela et que vous avez les deux mains prises, vous pouvez imaginer ma réaction ! A ma grande surprise, je n'avais pas mal, du moins pas autant que je l'avais imaginé. J'ouvris un œil puis l'autre, pour apercevoir en première loge : MinSeo et plus particulièrement son petit haut, cela expliquait beaucoup de choses sur le fait que je n'avais pas eu mal. J'eus un mouvement de recul si violent et si puissant que je manquai de me cogner contre le miroir qui se trouvait derrière moi. Adossé à celui-ci, une jambe tendue l'autre replié contre mon torse, je mie une main devant mes yeux avant de dire :

    Tanguy - Bordel !...Mais bordel....!


Aucun autre mot ne sortait, vocabulaire très restreint oui, vous pouvez l'admettre. D'une part parce que j'avais littéralement raté le porté, mais aussi parce que je m'étais ramassé sur MinSeo. Avant qu'elle n'ajoute quoi que ce soit, je tendis un bras vers elle, retrouvant peu à peu ma pureté d'esprit, enfin pureté...C'est un bien grand mot.

    Tanguy - Je pense que c'est une très mauvaise idée ce que tu as eu là. T'es vraiment certaines qu'il n'y a pas d'autre moyen ?...Et puis tu pèses combien ?! Non, franchement ! 58 ? 65 ?! 80 ?!!!


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Isoléane M. Archdeacon
avatar
Me so Cute ? •
No ! Just Beautiful

Messages : 1025
Date d'inscription : 04/10/2009


MessageSujet: Re: "Vient au gymnase grognasse faut qu'on parle !" |PV| Lun 4 Avr - 22:41

    Une mauvaise idée, oui totale ! Comment j’ai pu croire à un seul instant que ce mec pouvait en être un réellement. Non mais c’est vrai regardez le quelques instants ce type est une honte. Il devrait même pas exister. Ne pas savoir faire un porté aussi simple cela est réellement insupportable pour moi, surtout qu’il vient de s’étaler sur moi. Ah ! Il ne peux pas y avoir pire chose. Je me redressais légèrement ayant envie de le tuer de suite, mais rapidement une vive douleur dans la cheville m’empêchait de me relever aussi vite que je l’aurais souhaité. Retenant de peu un cri de douleur je me mordais la lèvre inférieure dans le but de prendre sur moi. Non, je ne pouvais pas avoir mal. Je devais prendre sur moi et continuer, je dois représenter mon club. Malgré mon envie d’hurler de douleur et de laisser des larmes couler sur mon visage alors que je me tenais de nouveau debout. J’essayais au mieux de ne plus m’appuyer sur ma jambe droite. Cela était bien trop insupportable pour moi. Je ne faisais même plus attention au jeune homme qui était en train de pester. Je pense qu’il a eu nettement moins mal que moi. Je marchais du pas assuré vers mon sac, bien que je ne pouvais m’empêcher de boiter quelque peu. Prenant mon haut que Tanguy avait sali avec son sang je fis un bandage autour de ma cheville rapidement pour essayer de soulager ma douleur et lui offrir une aide.

      Tanguy - Je pense que c'est une très mauvaise idée ce que tu as eu là. T'es vraiment certaines qu'il n'y a pas d'autre moyen ?...Et puis tu pèses combien ?! Non, franchement ! 58 ? 65 ?! 80 ?!!!


    Soupirant, sans trouver la force de répondre de suite au jeune homme, je m’avançais vers le poste de musique par la suite pour arrêter la musique. Après tout, pas la peine de la laisser fonctionner pour rien. Je frappais légèrement du poing sur le mur à côté du poste avant de prendre une grande inspiration. Je me retournais pour alors fixer Tanguy et je me rapprochais de lui pour me planter juste devant le jeune homme.

      MinSeo - Ecoute moi bien ! Tu es qu’un être totalement égoïste et avec un amour propre sur développé. Arrête de te croire parfait, car si cela n’a pas fonctionné c’est à cause de ton incapacité ! Si tu prenais un peu plus la danse au sérieux tu pourrais être un bon danseur, mais non monsieur ce croit mieux que tout le monde pour critiquer, râler et se plaindre continuellement. Arrête de jouer les gamins Tanguy ; tu es vraiment un imbécile !


    J’en avais plus que marre de sa façon d’être, de ce qu’il peux me faire subir à longueur de journée, c’est le pire harcèlement morale que j’ai pu avoir dans mon existence. Je repris une bouffé d’air pour continuer de déverser ma colère contre le jeune homme.

      MinSeo - Maintenant, casse toi ! J’ai nullement besoin d’un looser dans ton genre ! Je peux me débrouiller toute seule. Si t’es pas capable de faire une chose aussi simple c’est pas de ma faute. Remet toi en cause, une fois dans ta vie ! Et pour information je fais quarante cinq kilos, alors oui ! Le problème c’est toi !


    Je me sentais soulagée, je pouvais même sourire alors que je faisais volte face pour retourner auprès du poste de musique. Je devais réussir à faire quelque chose toute seule. Il ne sait faire que se plaindre, j’ai pas besoin de ca pour réussir. J’ai toujours été seule depuis mon arrivé dans cet établissement, pourquoi j’ai été assez stupide pour croire qu’un jour Tanguy arriverait à m’aider ? Je remettais la musique pour me remettre rapidement en place. Alors que je me mettais à danser je fus bien trop vite rattrapée par la réalité. Ma cheville me faisait horriblement mal et je devais vite renoncer à m’appuyer plus de trente secondes dessus. Il faut que j’y arrive pourtant, je n’ai pas besoin de cet idiot. Je peux me débrouiller seule comme une grande.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Tanguy Podladtchikov
avatar
ADMIN
Antipathique hétéro complexé~


Messages : 1633
Date d'inscription : 06/09/2009


MessageSujet: Re: "Vient au gymnase grognasse faut qu'on parle !" |PV| Mar 5 Avr - 0:32


Contre toutes attentes, MinSeo ne réagit pas, enfin pas toute suite...Son cerveau devait être endommagé, enfin l'araignée qui s'y était installée du moins ! Toujours assit par terre, je la regardais silencieusement se relever, seulement quelque chose attira mon attention, sa façon de se mouvoir, même si elle voulait le cacher, il était aisé de voir sa douleur. Sans parler de la façon dont elle se fit un bandage par la suite, bravo la discrétion ! Chose qui ne changerait absolument rien à la douleur, sauf peut-être à lui couper la circulation du sang si, sous l'effet de la colère, elle avait serré trop fort. Je tournai quelques secondes la tête pour soupirer, passant une main sur mes lèvres. Si elle avait fait ce bandage, c'était surtout pour me montrer que je l'avais blessé, c'était sûr connaissant la blonde. Je fermai les yeux en essayant de réfléchir à ce que j'allais faire, car certes j'étais un égoïste et tout le tralala, mais je n'étais pas un fou furieux non plus, je ne blessais pas les filles, même s'il s'agissait de MinSeo. Aller mon gars, perd pas la face ! D'un mouvement lent je me relevais pour me rapprocher d'elle qui était partie éteindre la musique, seulement elle fut plus rapide que moi.

    MinSeo - Ecoute moi bien ! Tu es qu’un être totalement égoïste et avec un amour propre sur développé. Arrête de te croire parfait, car si cela n’a pas fonctionné c’est à cause de ton incapacité ! Si tu prenais un peu plus la danse au sérieux tu pourrais être un bon danseur, mais non monsieur ce croit mieux que tout le monde pour critiquer, râler et se plaindre continuellement. Arrête de jouer les gamins Tanguy ; tu es vraiment un imbécile !


Voilà la définition même du Tanguy Podladtchikov donné par une personne ne le connaissant pas. Mais je ne lui en voulais pas, je ne lui avais jamais laissé l'occasion, comme 90% des personnes de cet établissement. Ce discourt m'avait tout de même refroidit sur mes bonnes intentions, après tout, elle me voyait déjà comme un monstre inutile d'essayer de se rattraper ? Et ça, même s'il s'agissait d'un accident. Ce que je n'avais pas prévu était qu'elle n'en avait pas fini de mon cas. Elle avait déjà tout dit non ? Toutes les choses qui pouvait me vexer en moins de quelques secondes, et pourtant j'étais encore ici, en face d'elle. Je n'avais pas répliqué, me contentant de détourner le regard, soupirer pour évacuer tout ça, éviter de m'emporter pour ses propos, c'est fou ce que les filles peuvent être hargneuses, elles agissent comme des animaux, quand elles sont blessées, intérieurement ou extérieurement, elle se braque et balance des choses, parfois pas très jolis jolis, même si tout de même vraie. Non la chose qui me désarma le plus fut les propos suivants...

    MinSeo - Maintenant, casse toi ! J’ai nullement besoin d’un looser dans ton genre ! Je peux me débrouiller toute seule. Si t’es pas capable de faire une chose aussi simple c’est pas de ma faute. Remet toi en cause, une fois dans ta vie ! Et pour information je fais quarante cinq kilos, alors oui ! Le problème c’est toi !


Looser. En une fraction de seconde, beaucoup de choses sont revenues dans ma tête, que j'avais enfuit bien loin, que j'avais même tenté de supprimer. Mon regard c'était posé sur elle, ni colère ni haine, seulement de la stupeur. Elle me rappelait tellement cette cruche de Taylor, finalement elle n'est pas différente des autres, elle me dégoûtait. Oui, elle avait touché le point sensible, je ne savais même plus quoi faire. J'allais donc l'écouter que voulez-vous, d'un mouvement calme, je me reculais de quelques pas, mordant ma lèvre inférieure, ne la regardant plus, je fais un léger mouvement des bras, les écartant pour lui montrer que j'avais compris, que je n'allais pas insister, en outre qu'elle avait gagné. Je ne me sentais pas de me battre face à ça. Je retournai à mon sac posé sur le bac pour remettre la sangle sur mon épaule et saisir d'une main lasse la bouteille. Tournant les talons la laissant comme elle le souhaitait, seulement, avant de sortir de la pièce, je m'arrêtais à l'encadrement de la porte pour finalement retourner vers celle-ci, sans lui demander quoi que ce soit, ni même son avis, je m'accroupis à côté d'elle pour saisir sa cheville en pleine main. Je ne voulais pas avoir ça sur la conscience, la petite partie de moi-même qui était morte il y avait de ça bien des années me poussait à agir. C'est fou les désavantages de ma race, oui car si j'étais un centaure ou ce genre de truc, et bien je serais partie l'esprit tranquil. Ne pouvant rien pour elle ! Alors que là, je pouvais faire quelque chose, bien sûr, je ne comptais pas lui expliquer, j'étais trop égoïste et puis il était interdit de faire ce genre de choses, sauf pour moi bien sûr, a la la merci petit groupe de sécurité chéri ! Je me contentais donc de transfuser sa douleur dans mon corps. C'était toujours douloureux ce genre de choses, je ne m'y habituerais jamais. Sentant ma propre cheville se tordre doucement, j'eus un petit rictus de la bouche, ne lâchant pas pour autant sa cheville. Ce qu'elle faisait ? Qu'elle se débatte ou me frappe la tête avec une brique, je m'en fichais royal. Même si elle me donnait des coups de poing je ne m'apercevrais de rien de toute manière, j'étais trop concentré pour ça, et puis la transfusion ne dura que quelques secondes. Une fois l'intégralité de la douleur prise, je me relevais pour m'éloigner, cachant à mon tour le fameux boîtage. J'ajoutai donc d'une voie sans expression particulière, quoiqu'une petite touche de froideur était perceptible pour les plus fines ouïes :

    Tanguy - Salut. Et ne t'inquiète pas, je vais retirer mon inscription de ton club si ça peut te soulager. Bonne chance.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: "Vient au gymnase grognasse faut qu'on parle !" |PV|

Revenir en haut Aller en bas
 

"Vient au gymnase grognasse faut qu'on parle !" |PV|

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 

 Sujets similaires

+
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Monster Academy :: Close :: Close-
Sauter vers: