Une école de monstre ou l'on apprend à vivre comme des humains
 
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Idéologie du déclin (Sakki.)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Ryûsuke Nakamura
avatar
WARNING||Dhampire
Be sure to hide

Messages : 241
Date d'inscription : 02/02/2011
Localisation : Maybe...


MessageSujet: Idéologie du déclin (Sakki.) Ven 17 Juin - 17:20

Ryûsuke Nakamura ft. Sakki Korosu
23h30 pm - Idéologie du déclin




● ● ●

Les couloirs plongés dans l'obscurité, il regardait encore la lune qui semblait être pleine. Un courant d'air vint lui frôler le visage, il ferma les yeux sous cette douce fraicheur. Il faisait chaud, très chaud. C'était l'été, saison qu'il détestait plus que tout. Pourquoi? Le soleil le rendait irritable. C'était quelque chose de vraiment agressant. Personnellement, la nuit était davantage agréable. Paisible, il pouvait avoir la paix. Pour lui, se placer près de sa fenêtre à regarder la lune, fumant une cigarette, c'était presque un petit rituel qu'il faisait. C'était aussi le seul moment où il pouvait méditer sur sa personne. Car oui, comme il avait été dans le passé disons... assez horrible, il tentait de faire son possible pour changer. Oui bon, changer son instinct de chasseur, ça réelle identité, ce n'était pas possible, mais il pouvait être moins... méchant? C'était possible oui. Enfin pour lui méchant c'était plutôt en tant que meurtrier ou autre. Des victimes ? Bien sur, il fallait qu'il se défoule tout de même allons... Fixant la lune, Ryûsuke se perdit dans la nostalgie, son passé. Le temps s'arrêta un instant, des cris se mirent à lui hanter la tête, suivis d'images, de scènes. Il se revoyait dans son jeune temps, lorsqu'il était enfant, un peu avant de se noyer dans la démence. Son chien et lui, dans la cours arrière près de la grange. Il se voyait courir, rire, se rouler dans l'herbe. Puis, son réveil macabre, recouvert de sang et des images flous de chair et de liquide rougeâtre, des plaintes d'un chien en agonie. Un fidèle ami qui trahit l'autre. Revenant à la réalité, il faillit vomir. Toute les affreuses choses qu'il avait fait ne lui faisait rien, hormis le meurtre de son chien. Son père qui abusait de lui et sa mère qui fermait les yeux... Mais seul l'amour maternelle de sa mère ne suffisait pas et c'était son petit chien Koron qui rendait ses journées un peu moins grises. Ryûsuke se ressaisit, il sentait qu'il avait à l'instant un moment de faiblesse et se claqua au visage, histoire de reprendre ses esprits. Combien pitoyable cela pouvait-il être pour une créature tel que lui que de ressentir autant de regrets ainsi... Pour un simple animal don l'espérance de vie n'était qu'environ de 14 ans.

Terminant sa cigarette, il la jeta par la fenêtre qu'il prit soins de refermer et de verrouiller, par simple réflexe. Il se massa le cou, qui semblait être bloqué et soupira longuement. La nuit allait être vraiment longue. Comme il ne pouvait dormir, passer le temps était son but la nuit. Alors bon... Quoi faire ? Il avait terminé ses travaux. Tiens, une bonne douche serait des plus agréable! Et pourquoi pas avec une bonne bouteille de whisky en finition? Ouvrant son tiroir, il en sortit une serviette et des vêtements de rechange, puis empoigna sa bouteille d'alcool qu'il avait déjà commencer à entamer ce matin avant les cours. Ainsi, il sortit de sa chambre et s'aventura dans les couloirs don la noirceur y régnait et c'est sans ce soucier de cette obscurité du à ses capacités de voir dans le noir, qu'il marcha plutôt lentement en direction des douches. À cette heure, c'était certain qu'il n'y allait avoir personne. Tranquille, il terminerait sa bouteille de Jack sous une pluie d'eau bouillante pour faire contraire à sa température corporelle. Il s'arrêta net lorsqu'il entendit un bruit. Écoutant attentivement, il se rendit compte que le bruit ne venait pas vers lui. Haussant les épaules, il continua son trajet jusqu'aux Bains.

Déposant ses effets personnel, il se mit doucement à retirer ses vêtements qui tombèrent sur le sol. Une fois nue, il enroula une serviette autour de sa taille pour se couvrir un minimum. Le Dhampire rangea donc ses vêtements dans une petite case et se rendit vers les douches. Sa bouteille à la main, il en prit une généreuse gorgée, puis la repose sur le sol en la revissant. Il ouvrit l'eau, choisit une température d'eau assez agréable et soupira fortement sous les jets de la douche. Fermant lentement les yeux, il laissa l'eau lui tremper les cheveux qu'il replaça vers l'arrière pour ne pas lui cacher le visage. Il ne s'attendait pas vraiment à ce que quelqu'un entre ici à cette heure si tardive, c'est donc pourquoi il se perdit dans ses pensées sans vraiment faire attention aux bruits environnants. Ryûsuke empoigna de nouveau sa bouteille, reprenant une gorgée avant de la reposer sur le sol. Comme c'était délectable; une douche bouillante seul, une bonne bouteille de whisky et cela, au beau milieu de la nuit!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sakki Korosu
avatar
ADMIN DÉCHU
Sous-Directeur Tyranique.


Messages : 1702
Date d'inscription : 17/09/2009
Age : 25
Localisation : Dans l'eau.


MessageSujet: Re: Idéologie du déclin (Sakki.) Jeu 30 Juin - 16:05

    Devenir sous directeur d’une académie comme celle-ci en valait bien la peine, prenant en compte que sa vie d’autrefois n’était pas nessecairement des plus palpitantes, certes avec liberté mais, sans plus. S’occuper de jeunes et de leurs éducations, s’occuper a ce qu’ils deviennent de meilleur personne, donner l’exemple… Chose assez simple en échange d’un buffet géant, après tout la véritable raison de son enseignement comme ont pourrais dire est fort bien le fais qu’il peu trouver des repas et divertissements de tout type ici. Comme s’il se limiterait à enseigner comme cela par plaisir, non bien sur que non, puis le cher directeur es bien au courant des idées malsaine et sombre de son collège qui a première vue n’en fais pas un cas, peut-être même que cela lui passe 10 pieds au dessus de la tête. La seule chose qui est désagréable c’est d’être pris dans cet établissement, de ne pas pouvoir reprendre sa véritable forme, chose quelque peu logique vue le lieu et tout, une immense hydre qui se promène en ces lieux est chose non envisageable, puis avec les quelques dragons sa serait quelque peu chaotique comme environnement.

    Lorsqu’il avait encore accès a se vaste monde, il côtoyait les endroits les plus reculé de la terre. Montagnes, Cavernes, Marécage, Mers tout ce qui est quelque peu reculé et humide et bien attendu qui possède des espaces ou il peu trainer calmement dans l’eau. Il est après tout une créature marine à la base, préférant les lieux ou l’eau règne en maitre sur le reste de l’environnement. Après tout, toute ses expériences de vie sont des plus divertissante, après les siècles qu’il possède, il faut bien faire changement par moment et continuer de s’enrichir, devenir quelqu’un de plus cultivé et rendre sa vie un peu plus palpitante, sinon l’éternité serait fort désagréable! Après tout il est fort bien l’une des créatures les plus vieille de ce monde.

    En cette soirée, cette soirée des plus sec, il se trouvait a son bureau, le regard perdu contre les quelques œuvres que certains élèves lui avait pondu en avance vue que le travail était a remettre dans quelques jours, une cigarette aux lèvres, un verre de cognac a l’intérieur de l’une de ses paumes, entre deux doigts de son autre main un stylo, il resta un moment a lire, fixer ce qui y était écrit, finissant par passé un soupire, laissant tomber le stylo contre le bureau, retirant la cigarette d’entre ses lèvres après avoir consumer le morceau de tabac et l’éteindre dans le cendrier, il bue une gorgée de cognac et soupira une nouvelle fois. Ce soir il commençait à trouver le divertissement quelque peu moins… Captivant que ce qu’il le voudrait. Chose qui rendait sa concentration fort moins grande et c’est le pourquoi il décida d’aller prendre un bain, se plonger dans l’eau, réfléchir, faire le point sa ne peux qu’aider et rendre les choses plus intéressante, enfin il sera mieux c’est l’important. Se dressant, il regarda l’heure, a cette heure si impossible qu’il y es quelqu’un, le couvre feu prit, les professeurs étant tous des créatures du jour, il allait avoir la paix.

    Marchant dans les couloirs, d’un pas lent et silencieux, il fini par atteindre la salle des bains, ressentant alors une présence a laquelle il ne saurait pas attendu mais, qui lui fit dessiner un sourire aux lèvres, ce jeune homme, oui… Ce vampire, les choses seront alors fort probablement moins ennuyante qu’il ne l’aurait crut. Entrant donc dans la salle des bains, il fit mine de rien, allant a un casier ranger ses affaires, laissant son corps ce dévêtir pour finalement rejoindre l’élève qui se trouvait sous une douche, le regardant un moment sans rien dire, examinant se corps des plus parfait, bien attendu vue ses origines, il le rejoignit doucement, son corps se collant doucement contre le sien, ses lèvres venant effleurer son cou, il vint lui murmurer a l’oreille.

    Mais qu'importe l'éternité de la damnation à qui a trouvé dans une seconde l'infini de la jouissance !

    Ces mots furent probablement des plus révélateur sur ses intentions mais, il en resta des plus doux et tranquille pour le moment, laissant ses mains prendre sa taille doucement, caressant ses cotes avec une envie non dissimulé, oui ce soir il ne fera pas que se reposer, il prendrait son pieds et prendrait un délicieux repas !

_________________

C'est un monde où les sentiments ne sont rien qu'une gêne
Le son des billes qu'on déplace sur le boulier sale résonne
Qui pousse les billes dans le boulier ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 

Idéologie du déclin (Sakki.)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 

 Sujets similaires

+
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Monster Academy :: Close :: Close-
Sauter vers: