Une école de monstre ou l'on apprend à vivre comme des humains
 
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Ellen O'Brien

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Ellen O'Brien
avatar
.°•. Iηѕαιѕιѕѕαвℓє ρєтιт poisson

Messages : 31
Date d'inscription : 02/05/2011


MessageSujet: Ellen O'Brien Lun 2 Mai - 19:38

Ellen O’Brien feat. Amanda Seyfried


IDENTITE
• 17 ans
• Merrow
• Deuxième année
• Irlandaise
• Hétéro




DESCRIPTION PHYSIQUE
Lorsqu'elle a son apparence humaine, Ellen est une jeune irlandaise comme les autres. Son visage est bordé par de longs cheveux blonds illuminés par ses yeux, intensément bleus qui rappellent la pluie. Elle est mince et de taille moyenne, une jeune femme passe partout. Une fois métamorphosée, des branchies apparaissent au niveau de son cou, et ses longues jambes deviennent une queue de poisson bleu-vert. Ses doigts sont alors palmés et des oreilles, ressemblant à des nageoires se déploient pour qu'elle puisse parfaitement entendre tout les sons qui se diffusent sous l'eau.




• Poste vacant NON



©Sweet



QUESTIONS


    Animal : L’oiseau
    Couleur : Bleu-gris
    Film : Big fish
    Nourriture : Les choses sucrées
    Musique : May it be - Enya
    Tabac : NON
    Drogue : NON
    Alcool : NON
    Superstitieux : NON
    Humain : Depuis sa transformation, elle ne sait plus vraiment quoi en penser. Après tout, que peuvent-ils bien y comprendre ? Nous ne sommes que des légendes pour eux…
    Signe physique : Une tache de naissance en forme de coquillage sur la cheville droite.
    Passe temps :Lire, regarder l’océan, écouter de la musique
    Hobbies : Volley ball
    Plus grand rêve :Redevenir quelqu’un de normal.
    Pire cauchemar :Perdre ceux auquels elle tient




HISTOIRE


Je suis née du côté de Galway en Irlande. Durant toute mon enfance, j’ai parcouru ces mêmes chemins verdoyants sillonnant la lande, courant derrière l’océan qui s’étalait à perte de vue sous mes pieds. J’habitais une petite maison sur le bord de mer, une bicoque en bois blanc d’où l’on pouvait voir les plus beaux couchers de soleil de la région. J’aimais cet endroit et l’odeur du poisson frais que mon père ramenait du port. Ewen, mon père, m’a élevé seul avec l’aide de sa mère. Je me souviens encore de son odeur de sel et de bonbons à la menthe lorsqu’il me lisait les contes d’Andersen juste avant de m’endormir. Il me semblait déjà étant enfant que ses yeux bleu-gris me cachaient un secret insaisissable.

Il était pêcheur, passant la plupart de ses journées en mer. Il connaissait toute les légendes, et les histoires de marins qui se racontaient de père en fils mais jamais, il n’aurait pu penser être un jour, le héros d’une d’entre elle … Pourtant, un matin alors qu’il remontait ses filets, il lui sembla qu’un poisson étrange s’était glissé entre les mailles de son piège de fils. Il passa soigneusement ses doigts à travers les nœuds attrapant dans ses bras l’étrange créature. Il la dévisagea un long moment, sans pouvoir bouger. Une telle chose était-elle possible ? Était-il rester si longtemps en mer qu’il en aurait perdu la raison ? Le petit être se mit à bouger, respirant avec difficulté, il posa ses yeux bleu dans ceux du pêcheur. Celui-ci regardait cette chose qui en réalité n’avait rien d’un poisson, sauf peut-être ces marques dans le cou qui ressemblaient étrangement à des branchies. Ewen O’Brien tenait dans ses bras un enfant de la mer qui le regardait, paisible, agitant ses doigts frêles pour venir toucher le visage du jeune homme. Abasourdi, il scruta l’océan, cherchant une réponse et presque curieusement, il aperçut une ombre rouge flottant au loin qui le temps d’un battement de cils avait disparut. Peut-être était-ce une illusion ? Ou un mirage, ce genre de chose arrivait parfois ? Il regarda alors à nouveau l’enfant qui s’agitait dans ses bras, comme pour vérifier qu’il n’avait pas rêvé. Presque tremblant, il déposa le bébé dans une nasse vide et se remit en route pour le port. Au large, le vent semblait se lever, annonçant la tempête…

L’enfant grandit sous l’œil bienveillant d’Ewen et de sa mère Katelyn. La vieille femme lui parlait sans cesse de l’océan semblant ne jamais se lasser de raconter cette histoire qui faisait de cet enfant, un miracle…

La vie passait et je grandissais, bercée par l’idée qu’il existait encore en ce monde une part de magie, au-delà de la destruction et de la guerre. J’ai passé les plus merveilleux étés à Galway, assise sur le sable chaud, laissant les vagues me lécher les pieds. J’y ai aussi passé les plus beaux hivers, à regarder les eaux glaciales disparaitre sous l’horizon au coucher du soleil. Chaque fois, je m’inventais des histoires sur ces créatures vivants dans les abysses et gardiennes de secrets millénaires. Mais peu à peu avec le temps, j’ai oublié les légendes pour revenir dans le monde réel, celui où j’étais seulement une lycéenne qu’on avait abandonné un jour sur le bord de mer et qui avait eu de la chance. Pourtant, ce passé qui s’était effacé avec le temps n’était pas destiné à n’être plus qu’un lointain souvenir. Et ce que je m’apprêtais à vivre allait changer à jamais cette vie paisible que l’on avait voulu me donner.


[…]

Comme à mon habitude, j’assistais à un nouveau levée de soleil sur Galway. L’été était déjà là depuis plusieurs semaines et ses rayons ensoleillés venaient caresser mes jambes qui dépassaient de ma couette. Encore lourde de sommeil, je m’extirpais difficilement de mon lit, jetant un furtif regard sur le réveil pour y découvrir qu’il n’était que 6 heures. J’écoutais un moment, sans rien entendre de pus que le léger tintement du carillon qui emporté par le vent, jouait une nouvelle mélodie chaque matin. N’arrivant pas à me rendormir, je finis par poser le pied par terre, glissant sans bruit jusqu’au porche pour me glisser dehors. Le soleil m’attendait déjà, plus matinal que moi et il n’était pas le seul. Raffer, me dévisageait, un sourire malicieux au coin des lèvres.

-J’ai bien cru que tu ne te lèverais jamais ! Et tu verrais ta tête, on dirait que tu sors d’un crash test !

Comme à son habitude, le jeune homme éclata de rire, m’ébouriffant un peu plus les cheveux.

-Ça t’arrives souvent Raf de débarquer chez moi à 6 heures du mat’ ?
-Me dit pas que t’as oublié !
-Oublier quoi ?
-T’es vraiment pas croyable …


Raffer soupira avant de m’entrainer vers le ponton, habituellement vide. Il y voguait désormais une petite embarcation bleuté avec une voile blanc immaculé qui glissait dans le vent.

-Alors qu’est-ce que t’en dis ? Ça m’a pris du temps de le remettre sur pied mais regarde ça, il flotte !


Je regardais le bateau, émerveillée et surprise.

-Ba qu’est-ce que t’attends ?

Sans avoir eu le temps de protester, je me trouvais déjà assise sur le pont, prête à partir vers le large. Raffer retira la corde qui nous maintenait à terre et il mit en marche le moteur qui grogna un peu et émit un cliquetis avant de finalement se mettre en route, nous entrainant vers l’océan. Je m’approchais du bord, encore en pyjama tandis que le vent jouait dans mes cheveux. Je plongeais mes doigts dans l’eau fraiche avec délice touchant de la main le reflet du soleil.

-Je croyais qu’une femme à bord portait malheur
-Toi, une femme ? Pff, aucun risque..


Je levais les yeux au ciel, haussant les épaules pour fixer mon regard sur l’horizon. Raffer arrêta le moteur et s’installa à côté de moi. Pendant un moment, nous restâmes silencieux. Je savais que cette balade était en quelque sorte sa manière de me dire au revoir. Il partait étudier à Dublin et ne reviendrait pas avant les fêtes. Au fond, je me demandais ce qu’allait devenir mon quotidien sans lui. Depuis toujours, nous passions tout notre temps ensemble, comme frère et sœur disait ma grand-mère. Mais nous avions grandi et nos choix allaient désormais nous séparer.

-Quand est-ce que tu pars ?
-Demain …
-Le temps est passé si vite. Et si on rentrait, tu ne peux pas partir sans avoir manger de la tarte au saumon faite spécialement par Lyn.


Raffer baissa la tête sans savoir vraiment quoi me dire. Pour lui aussi, partir était un déchirement. Il tira sur le moteur mais cette fois-ci, il émit un bruit bien plus lent et plus saccadé que la première fois.

-Qu’est-ce qui se passe ?
- Aucune idée … On dirait que quelque chose bloque l’hélice.
- Tu me ferais pas plutôt le bon vieux coup de la panne.
- El, t’es vraiment pas drôle ! Je vais aller voir de plus près.


Je lui adressais une grimace tandis qu’il se jetait à l’eau. J’attendis quelques minutes. Déjà à cette distance, l’eau était plutôt profonde et noire si bien que je ne voyais même pas l’ombre de Raffer. Soudain inquiète, je me mis à l’appeler d’une petite voix. Aucune réponse ne se fit entendre sinon le clapotis des vagues sur le bateau. J’appelais à nouveau, m’apprêtant à plonger. J’attachais mes cheveux et sautait. Je tombais alors dans un abime bleuté, croisant quelques poissons sans pouvoir réellement les distinguer. Je flottais comme dans une bulle, sans pouvoir toucher le fond. Tout était calme et serein, paisible. Je nageais un peu, jusqu’à perdre haleine avant de remonter à la surface, prenant une grande inspiration. Pourquoi ne le voyais-je pas ? Je replongeais, alors plus profondément cette fois. Le fond était un tapis d’algues et de rocher, ce qui rendait plus difficile encore la vision. Je cherchais désespérément un signe de Raffer quand soudain je sentis quelque chose sur ma cheville. Je fis volte face. C’était la main glaciale du jeune homme qui m’enserrait. Il était coincé dans les algues. Il avait du se cogner en touchant le fond car un filet rougeâtre s’échappait de son crane. J’essayais de le dégager, venant moi aussi à manquer d’oxygène. Finalement, je réussis à le libérer lorsqu’une violente douleur se mit à secouer tout mon corps, faisant apparaitre d’étranges tâches verdâtres sur mes jambes. Était-ce une sorte d’allergie ? Je remontais à la surface avec difficulté tout en portant le corps de Raffer à bout de bras. Je le posais dans le bateau et alors que j’essayais moi aussi de me glisser à bord, une nouvelle douleur me fit glisser vers le fond. J’eus l’impression qu’on enserrait ma gorge dans un étau, essayant de me noyer. Je sentais l’eau qui remplissait mes poumons, restant impuissante, trop tordue de douleur pour bouger. Mon corps tombait doucement vers les abimes. Je tentais en vain de garder les yeux ouverts et il me sembla apercevoir une ombre alors que je perdais peu à peu conscience. Un visage se pencha sur moi, celui d’une femme qui me dit que tout irait bien. J’aurais voulu hurler mais cela m’aurait valu une nouvelle gorgée d’eau salé. Je n’étais soudain plus qu’un pantin entre les mains de l’océan…

Je me réveillais le surlendemain de l’accident avec des douleurs indescriptibles dans les jambes et au cou. Mon père était endormi, un café à la main. Je regardais tout autour de moi. Ma vision semblait avoir baissé mais je pu discerner une petite pièce blanche avec une seule fenêtre qui donnait sur la mer. L’hôpital. J’étais à l’hôpital.

Le reste, n’est pas vraiment intéressant à raconter. J’avais fait une peur bleue à Katelyn et à mon père même s’ils n’eurent pas le cœur à pousser des hurlements. Raffer allait bien, il avait seulement une belle bosse sur le crane ce qui lui valut quelques moqueries de ma part. Quant à moi, je savais que quelques choses avait changé en moi et ce même si les médecins n’avait rien trouvé d’anormal. Bien sur au début, j’avais cru moi aussi que c’était le courant qui m’avait sauvé mais je me souvins alors de cette femme que j’avais vu, presque comme dans un rêve. Je fis des recherches et je compris tout.

Cette femme, cette ombre rouge du jour de mon arrivée dans la vie d’Ewen ,n’était qu’une seule et même personne, une merrow.. Une femme sirène annonciatrice de tempête. Ce que moi aussi j’étais amenée à devenir, et qui me conduit aujourd’hui aux portes de cette académie. Puis-je espérer redevenir un plus humaine ? Pourquoi avoir fait le choix de me laisser seule face à cette nouvelle identité ? Qui était réellement mes parents ? Voilà ce que j’espère découvrir et comprendre …

QUI SE CACHE DERRIERE L'ORDINATEUR ?

Pseudo :Enora
Age : 19
Comment avez vous trouvé le forum ? :Top site
Un commentaire ? : Euh .. Hum … Ba… C’est-à-dire …Pouet?
Fréquence de connexion : 7/10

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kaemon Muranaka
avatar
« Démoniaque Canin »

Messages : 36
Date d'inscription : 17/04/2011


MessageSujet: Re: Ellen O'Brien Lun 2 Mai - 19:40

    Bienvenue sur le forum ! \o/
    J'espère que tu vas te plaire ici ! =D
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ai Chun
avatar
• ADMIN •
«Always Your ♥»


Messages : 1361
Date d'inscription : 01/04/2009
Age : 24


MessageSujet: Re: Ellen O'Brien Lun 2 Mai - 19:41

Bienvenue =D

_________________

AI CHUN
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Tanguy Podladtchikov
avatar
ADMIN
Antipathique hétéro complexé~


Messages : 1633
Date d'inscription : 06/09/2009


MessageSujet: Re: Ellen O'Brien Lun 2 Mai - 20:24

Bienvenue miss ! Comme je te l'ai déjà dit, j'aime bien ton histoire !
Je te valide ! Si tu as la moindres questions n'hésite pas !
Tu peux également poursuivre ta validation en te rendant aux différents endroits :
  • Faire ta demande de Chambre (obligatoire) : ICI
  • Faire ta demande de Club (obligatoire) : ICI
  • Faire une demande de Rang (facultatif) : ICI
  • Faire ta fiche de relation & sujet : ICI


Amuse-toi bien ! (Et je ne suis pas vilain hein ! 8D)

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ellen O'Brien
avatar
.°•. Iηѕαιѕιѕѕαвℓє ρєтιт poisson

Messages : 31
Date d'inscription : 02/05/2011


MessageSujet: Re: Ellen O'Brien Lun 2 Mai - 20:31

Merci à vous tous pour votre accueil ! J'espère qu'on pourra rp ensemble un de ces quatre :p

Sinon, ne t'en fais pas Tanguy, je vais faire mes demandes de ce pas et faire de la propagande clamant ton innocence ! (Non, lors de la validation de cette fiche, personne n'a été traumatisé, je le clame haut et fort ! ^^)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Dylan Stevenson
avatar
BLOODY ADMIN
Descends en enfer.


Messages : 1131
Date d'inscription : 25/02/2009
Age : 24


MessageSujet: Re: Ellen O'Brien Lun 2 Mai - 21:42

Bienvenue !!
Merci de t'être inscrite !! Amanda <3 Elle est trop !! =D
Amuse toi bien !! ^^

_________________
dancing
<


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Ellen O'Brien

Revenir en haut Aller en bas
 

Ellen O'Brien

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 

 Sujets similaires

+
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Monster Academy :: °_Premiers pas :: † Présentation :: Personnages validées-
Sauter vers: