Une école de monstre ou l'on apprend à vivre comme des humains
 
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Attention avalanche ! èoé [Hei Kyung]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Sun Hee Hwang
avatar
Nyaa~
« Divinement Elle. »

Messages : 153
Date d'inscription : 14/04/2011


MessageSujet: Attention avalanche ! èoé [Hei Kyung] Sam 30 Avr - 19:11

    Ce que préférait Sun Hee pendant les cours ? Les heures de fourches bien sûr ! Ces heures où elle n'avait rien d'autre à faire qu'errer dans les couloirs, parfois bondés, parfois déserts. Là, présentement, ils étaient noirs de monde, à croire qu'il y avait au final plus de monstres que d'humains. Heureusement que la jeune fille n'était pas du genre à passer inaperçu, d'ailleurs avec son mini-short noir, son top blanc moulants, ses escarpins avec des talons de bien douze centimètres, et sa longue chevelure d'ébène qui accompagnait le moindre de ses mouvements, celui qui ne la voyait pas devait obligatoirement le faire exprès. Elle s'avançait dans la foule, avec l'assurance naturelle due à son espèce, progressait à la manière d'une panthère. Toutefois, comme tout félin qui se respecte, Sun Hee ne supportait pas la foule, elle détestait ça, ça lui hérissait le poil. Des gens qui courraient dans tous les gens, des bousculades, des gens sans jugeote qui stoppaient le peloton le temps de faire un brin de causettes, l'accumulation de toutes ces choses l'exaspérait. Il y avait cependant dans cet école, un endroit où la quiétude était de mise : la bibliothèque. Endroit feutré, calme, et souvent fuit par les élèves qu'affectionnait tout particulièrement Sunny. Ainsi donc, lorsque les couloirs devenaient impraticable, et qu'elle n'avait pas le courage de monter les escaliers pour se rendre sur le toit, la demoiselle savait toujours où aller.

    Échappant à la masse uniforme que formaient les élèves, la Neko arriva à se glisser par l'imposante porte en chêne de la bibliothèque. La refermant derrière elle, elle s'y adossa soudainement, tout en poussant un long soupir. Elle avait survécu. Se redressant, Sun Hee regarda autours d'elle, vérifiant que la bibliothèque était vide. Apparemment, c'était un jour de grande affluence ! Il devait y avoir bien... personne. Allez comprendre, alors que visiblement très peu d'élèves avaient cours. Quoiqu'il en était, elle n'allait pas se plaindre. Elle se laissa guider par des pas instinctifs dans les allées, enivrée par l'odeur des livres mêlés à la poussière. Elle arriva alors face à une rangée de livres parlant psychologie. Étrangement, elle reconnut dans l'une des étagères les plus élevées le nom d'un humain "Freud". Il semblait à Sunny en avoir déjà entendu parler, mais elle ne s'y était jamais intéressée. Ce n'était qu'un nom parmi tant d'autre qu'elle avait dû entendre au cours d'une conversation. Cependant, le voir dans cette bibliothèque lui paraissait étrange, d'autant plus dans la partie psychologie. À moins qu'il ne s'agisse d'un livre sur la psychologie humaine, lequel cas ça pourrait se révéler plutôt intéressant ... À moins qu'il ait eu connaissance de l'existence des monstres, ou bien qu'il était lui-même monstre ! Tout cela était bien trop étrange pour que la noiraude puisse résister à l'envie de saisir le livre. Seulement voilà, elle mesurait un mètre soixante-cinq, plus douze centimètres dus à ses talons, ça revenait ça un mètre septante-sept. Et malgré cela, il lui manquait encore vingt centimètre, qu'elle ne parvint pas à atteindre, même pas en se mettant sur la pointe des pieds. Un coup d’œil à droite, un coup d’œil à gauche, pas de bibliothécaire en vue, Sunny glissa son pied sur l'une des étagères, à vingt centimètre du sol, tenant en équilibre précaire. Mais elle n'était pas Neko pour rien, elle parvint à attraper le livre qu'elle convoitait. Soudain, elle se sentit partir en arrière, perdant l'équilibre. Elle eut beau tenter de se rattraper à tout ce qui lui tombait sous la main, chaque livre qu'elle saisissait lui retombait dessus par la même occasion. Ainsi finit-elle par se retrouver ensevelie sous des livres de divers psychologues, sa tête - qui avait préalablement heurté le sol - lui faisant horriblement mal.

    Qu'on viennent lui dire que les chats retombent toujours sur leurs pattes ! Elle avait l'air bien maligne là, assommée à la suite d'une attaque de livres, les cheveux ébouriffés, se redressant péniblement en s'appuyant sur une main, se frottant le bas de son dos - endolori - de l'autre, et fronçant les sourcils à s'en déformer le visage. Tout à coup, une voix. Sun Hee redressa lentement la tête, tentant d'identifier la forme floue en face d'elle. Mais qui pouvait bien être ce rat de bibliothèque qui avait échappé à sa vigilance ?! En tout cas, il lui faudrait le tuer, sa fierté ne pouvait pas être ainsi réduite à rien sans que le responsable le paie de sa vie ! Enfin, avant de s'emballer, fallait peut-être d'abord voir de qui il s'agissait, au pire elle pourrait s'arranger autrement pour le faire taire...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Hei Kyung Kim
avatar


Messages : 34
Date d'inscription : 16/04/2011
Age : 22


MessageSujet: Re: Attention avalanche ! èoé [Hei Kyung] Sam 30 Avr - 21:07

      Ha quelle horreur ! Trois heures de trous et rien à faire. Personne à qui parler non plus... Tous mes amis ayant des options différentes des miennes, je me retrouvais à présent seul... Et ceux qui avaient les mêmes heures que moi ne voulaient même plus me voir ce qui me confortais dans l’idée que je ne servais à rien. J’avais fait du mal à tant de personnes à cause de cette fille... Ou peut-être étais-je simplement un connard qui se cherchais des excuses ? ... Possible. Certains pensaient ça de moi en tous les cas. Ils me l’avaient dit et je dois avouer, que ça m’avait fait l’effet d’une claque. J’aurais préféré qu’ils me frappent à la limite, ça m’aurait fait bien moins de mal. Après tout, j’étais fragile moi éOè. En toute franchise, je devais avouer que je n’étais pas le gars le plus viril sur cette terre, j’en étais au moins conscient. Ce n’était pas à moi à qui les filles pensaient lorsqu’elles s’imaginaient le mec de leur rêves. Moi, j’étais celui qu’elles trouvaient, au mieux, adorable. Personnellement, j’avais une théorie : les filles ayant toutes un instinct maternelle plus ou moins développé, elles avaient besoin d’avoir quelqu’un à justement materner. Et la plupart du temps, ceux qui jouaient leurs gosses adoptis c’était les mecs comme nous. Pas étonnant que j’étais toujours célibataire. Non pas qu’être seul ne me dérange plus que ça. C’était sûrement mieux ainsi de toute manière. J’étais dégoûté des relations amoureuses pour le moment, bien que si Jae Sun daignerait me montrer un quelconque intérêt, je tomberais à nouveau à ses genoux et laisserait tout tomber rien que pour être à ses côtés un peu plus longtemps. La peste m’avait complètement ensorcelé.

      Je poussais un long soupire, à présent déprimé. La cloche sonna et les élèves regagnèrent rapidement leurs salles de classes en petits groupes, bavardant de tout et de rien. Ça me manquait de ne pas pouvoir parler librement à quelqu’un. C’était fatiguant de devoir toujours faire attention à ce que je disais... Bon, c’est pas tout, mais il fallait que je trouve un endroit où je pourrais rester. Je fis rapidement l’inventaire des lieux où je pouvais aller sans avoir à monter trop d’escaliers. La bibliothèque était sûrement le lieu parfait pour un bon à rien dans mon genre. Rasant les murs des couloirs, je me hâtais de regagner mon nouvel hâvre de paix, trébuchant parfois lorsque des élèves me bousculaient en passant parce que je ne marchais pas assez vite à leurs goûts. Ce n’était pas de leurs fautes, je n’était pas la personne la plus adroite du monde, bien au contraire. J’étais toujours le premier à faire un faux pas et à devenir la risée de la classe. Un nouveau soupir s’échappa de moi - de soulagement cette fois - alors que je pénétrais dans la pièce remplie de livres, échappant enfin aux élèves des plus bruyants. Parcourant les rangées, je me mis aussitôt à la recherche d’un livre plus ou moins intéressant qui pourrait m’occuper au moins deux bonnes heures. Je n’aimais pas lire, mais je devais bien reconnaitre que l’odeur du papier ainsi que celle de la poussière mêlées étaient... ennivrants, peut-être même rassurant dans un sens. J’avais l’impression d’avoir pénétré dans un endroit où le temps n’existait plus, où les époques se rejoignaient. Voilà que je me mettais à faire de la philosophie ! C’était plutôt dérangeant, sachant que je haïssais cette matière au plus profond de mon être. Revenant peu à peu sur terre, je pris machinalement un bouquin parmis tant d’autre et m’installais à l’une des tables du fond, m’isolant ainsi du reste du monde. Non pas qu’il y ai besoin étant donné que j’étais le seul dans la pièce.

      C’est alors qu’un grand fracas attira mon attention et curieux comme j’étais, je ne pus m’empêcher d’aller voir ce qui se passait. Je ne m’attendais réellement pas à voir ça et j’aurais sûrement trouvé cela hilarant si j’avais un humour légèrement tordu. Je me ruais à présent littéralement sur la jeune femme, l’aidant à ce dégager des livres de psychologies. J’ai toujours pensé qu’ils étaient assomant. Haha. Bref. Je reconnus bien vite la demoiselle qui avait échappé de peu à la mort et la fixais avec une inquiétude croissante.

      « Sun ? Ça va ? Qu’est ce que t’as fait encore ? Tu veux que je t’amène à l’infirmerie ? »

      Je lui tendis la main pour l’aider à se relever et menais la jeune femme jusqu’à une chaise. Elle allait sûrement me demander de ne rien dire, mais je devais avouer, que l’idée de le publier sur internet était plutôt tentant... C’est ce que j’aurais fait si je n’étais pas doté d’un sens moral et que je n’aurais pas peur qu’elle me tue sauvagement par la suite. Elle pouvait être plutôt intimidante. Puis je l’aimais bien mine de rien, alors je n’allais pas encore faire fuir une personne qui semblait m’apprécier.

      « Et quelle idée aussi de te trimballer sur des échasses ! Met des chaussures plates comme tout le monde ! »

      C'est alors que je me rendis compte qu'elle avait l'air plutôt sonnée. Mon dieu, peut-être c'était elle réellement fait mal ! J'espérais de tout coeur que ce n'était pas grand chose. Je fronçais les sourcils et montrais ma main avec deux de mes doigts rabaissé. J'allais sûrement me faire passer pour le plus grand des crétins, pour changer.

      « J'ai combien de doigts ? »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sun Hee Hwang
avatar
Nyaa~
« Divinement Elle. »

Messages : 153
Date d'inscription : 14/04/2011


MessageSujet: Re: Attention avalanche ! èoé [Hei Kyung] Sam 30 Avr - 23:18

    Oh tiens, un éléphant rose. Sauf qu'il n'était pas rose, ni gros. Et il a pas vraiment l'air d'un éléphant. On plisse les yeux, on se concentre autant que l'état présent le permet, et enfin, on reconnait ! Plutôt mignon, d'apparence frêle, de beaux cheveux, un asiatique, puis les traits se précisèrent. Hei Kyung. Voilà qui rassurait la jeune fille, elle ne risquait pas de finir en première page d'un blog mal inspiré, et elle n'aura à tuer personne aujourd'hui. Sun... va... infirmerie, voilà les quelques mots que parvint à décrypter la jeune fille.

    - Hein ? Infirmerie ? Ah, euh, non.


    Traduction, elle ne jugeait pas nécessaire d'aller à l'infirmerie. Elle attrapa la main du garçon, et alla - avec son aide - s'asseoir. Fort heureusement, elle n'avait mal nul part d'autre qu'à la tête... et aux fesses. En espérant qu'elle n'ait aucun bleu, là ou ailleurs. Une fois assise, Sun Hee se laissa aller contre le dossier, elle était vivante, c'était déjà pas mal. Quand aux bleus, on verra ça plus tard. Cette fois-ci, lorsque Hei Kyung reprit la parole, elle comprit quasi l'entièreté de la phrase, elle faisait des progrès ! Bientôt, elle pourrait retrouver toutes ses capacités !

    - C'est la faute à Freud ! Il a voulu me tuer...

    Bon, elle avait également dû perdre quelques neurones dans la bataille, à moins que ce soit son sens de l'humeur qui ait été légèrement altéré. En attendant, ça ne devait pas être totalement irrécupérable, n'est-ce pas ? Sinon les conséquences pouvaient être désastreuses... Elle aurait peut-être mieux fait d'aller chez l'infirmière finalement. Mais elle avait trop mal dans le bas du dos - dirons-nous - que pour s'y rendre, elle avait plus qu'à espérer que Hei Kyung était bon infirmier, bien qu'il n'en ai pas l'uniforme. D'ailleurs il semblait prendre sa mission très à cœur ! Voilà qu'il la fixait d'un drôle d'air en lui montrant trois doigts. Il la prenait pour une illettrée ou quoi ? Et puis, on a dit qu'elle allait mieux ! Elle était juste un peu sonnée. Après, ça pourrait être marrant de s'amuser un peu non ? C'est parti ! La jeune fille plissa légèrement les yeux, penchant la tête sur le coté, prenant un air concentré

    - Deux, non ?

    Maintenant la partie la plus dure, ne pas se retenir de rire. Voilà qui se promettait fort ardu ! Autant dire peine perdue. Sun Hee sourit tout "innocemment", lui donnant un air plus que suspect. Bon, avant de lui laisser l'occasion de répondre, et de réprimander Sun ou que sais-je d'autre, il fallait retrouver quelque chose à placer. D'autant plus que c'était pas fort gentil de le faire s'inquiéter quand on y pense, il lui avait quand même sauvé la vie !

    - Je vais bien qu'inquiète, je suis juste un peu sonnée, mais je sais encore compter jusque dix ! Enfin... je crois...

    La jeune fille fit mine de compter jusque dix sur ses doigts, et arriva au bout sans difficultés. C'était plutôt bon signe ! Passant une main dans ses cheveux, elle sourit gentiment au garçon avant de le remercier. Il méritait bien ça non ?


[pas super, mais je suis fatiguée T^T Je me rattraperai sur le prochain ^^']
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Hei Kyung Kim
avatar


Messages : 34
Date d'inscription : 16/04/2011
Age : 22


MessageSujet: Re: Attention avalanche ! èoé [Hei Kyung] Dim 1 Mai - 19:38

      De toute évidence elle allait bien, enfin, elle faisait des phrases plus ou moins cohérentes, c’était déjà ça. Je m’agenouillais et me mis à ramasser les livres qu’elle avait fait tomber et les remis à leurs place, histoire de ne pas voir la bibliothécaire débouler pour venir nous engueuler. Ça nous évitera de devoir faire le rangement plus tard après nous être fait engueuler par la vieille harpie qui servait de bibliothécaire. Je finis tout de même par laisser tomber et retournais une chaise afin de me mettre face à Sunny, mon ventre contre le dossier de la chaise, rechignant à la quitter des yeux, de peur qu’elle ne fasse un malaise ou autre chose de ce genre. Heureusement pour moi, Sun n’avait pas l’air en proie à un malaise, ce qui m’évitait de la trainer de force à l’infirmerie. Je réussis à sourire et même à rire de sa remarque malgré mon anxiété.

      « Freud ? oO T’as essayer de lire ça ?! C’est pas pour rien qu’ils ont mis le bouquin tout en haut de l’étagère ! èoé »

      J’en avais vaguement entendu parler de celui-là, un psychologue ou quelque chose de ce genre, mais je devais avouer que ça ne m’avait jamais plus intéresser que cela. Qui pouvait bien s’intéresser à ça de toute manière ? J’avais d’autres choses à faire que de lire les divagations d’un type qui se disait comprendre les êtres humains ! D’ailleurs, je me fichais bien des humains alors ce livre ne m’était d’aucune utilité de toute manière. J’en savais assez d’eux pour dire qu’ils ne m’intéressaient pas. Les humains étaient de la nourriture, rien de plus. A nouveau, la voix de la jeune asiatique me parvint aux oreilles et je mis un certain temps à comprendre sa réponse. Mes yeux s’agrandirent et mon coeur fit une pirouette dans ma poitrine. Je m’apprêtais à chercher l’infirmier lorsqu’elle repris la parole. Mes joues prirent alors la couleur de la pivoine.

      « C’pas cool de te foutre de moi. J’m’inquiète réellement pour toi ! »

      Je croisais mes bras sur le dossier de la chaise et y cala mon menton, la dévisageant à travers les mèches brunes qui me retombaient devant mes yeux, boudant la jeune femme. Enfin, ce n’était pas bien méchant, c’était de moi que l’on parlait après tout là.

      ( désolée pour la qualité et la quantité i-i )
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sun Hee Hwang
avatar
Nyaa~
« Divinement Elle. »

Messages : 153
Date d'inscription : 14/04/2011


MessageSujet: Re: Attention avalanche ! èoé [Hei Kyung] Mar 3 Mai - 0:23

    Tiens donc, Hei Kyung semblait vouloir faire du rangement ! Et bien, pour Sun Hee ça attendrait un peu. Bon bien sûr, il faudrait bien qu'elle s'attèle à cette tâche, mais là elle n'en avait pas le courage. Tout simplement. Et puis, pour le moment, il n'y avait pas de harpies en vue. Tiens, ça lui rappelait Cendrillon, et la chanson "Les Harpies". Enfin soit, là elle n'était pas en état physique ou moral de se mettre au boulot. D'ailleurs, le garçon lui-même s'arrêta bien vite. Cela arrangea plutôt bien la demoiselle qui finirait par culpabiliser si elle regardait son ami travailler. Aussi l'observa-t-elle s'installer face à elle tout un poussant un soupir discret.

    Et oui, la demoiselle devait maintenant paraitre pour une cinglée à vouloir lire du Freud. Enfin, à vrai dire, elle ne voulait pas vraiment le lire, juste savoir de quoi il s'agissait. Cela s'appelait la curiosité. Et c'était un défaut récurrent chez Sun Hee. Dès que quelque chose piquait sa curiosité, il fallait qu'elle satisfasse son envie de savoir. Généralement, elle ne finissait pas à moitié morte au milieu de bouquins lorsqu'elle se laissait emporter par ce défaut. Au pire, elle se retrouvait dans des situations embarrassantes, mais jamais elle ne s'était faite agressée de la sorte. Par des masses inanimées en plus, mais où allait donc le monde ! À croire que le bon Dieu avait quelque chose contre elle... Elle avait tué personne, elle, aux dernières nouvelles ! C'était quoi ça d'attaquer les gens sans raison ? Enfin, à force, la demoiselle avait fini par l'oublier ce grand manitou, il ne s'était jamais montré particulièrement affectueux envers elle après tout. Au final, elle ne s'en portait pas plus mal, même si elle irait volontiers lui frotter la manche de temps à autre. Mais Sun Hee n'était pas de ce type, et admettait que la vie n'était pas rose, elle avait quand même apprit à l'affronter, et ce n'était pas quelques malheureux livres qui allait en venir à bout.

    - Hey ! J'ai jamais dis que je voulais le lire !

    Sunny fit la moue un instant, croisant fermement les bras sur sa poitrine, et tournant la tête, yeux fermés et nez retroussé. Finalement, elle poussa un soupir et reposa son regard noisette sur Hei Kyung pour reprendre

    - Je me demandais juste de quoi parlait ce bouquin, c'est plutôt rare les livres humains dans le coin...


    Bon, on allait lui épargner toutes les divagations et hypothèses farfelues qu'avait émises la jeune fille, on était pas sûrs que le jeune coréen puisse en endurer le choc. Nous dirons pour sa défense que Mademoiselle Hwang avait l'imagination plutôt fertile. Et puis, c'était pas faux, elle avait l'art d'inventer des scenarii tous plus improbables les uns que les autres. Ainsi donc, en général, elle les gardait pour elle. Puis, les autres ne pouvait pas comprendre son instinct félin, ils n'en étaient pas aptes.

    Lorsqu'elle vit la tête de Hei Kyung changer d'air, puis s'empourprer, Sun Hee ne put s'empêcher de rire légèrement. Ok, c'était pas sympa de faire s'inquiéter les gens, mais ce n'était pas bien méchant, c'était une boutade amicale. Souriante, la jeune fille tapota l'épaule de son ami.

    - Merci, mais tout vas bien, t'inquiète pas...

    Toutefois, elle était touchée, réellement. Ce genre de petites attentions avec l'art de lui faire plaisir.

    - Mais toi, tu fais quoi là ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Attention avalanche ! èoé [Hei Kyung]

Revenir en haut Aller en bas
 

Attention avalanche ! èoé [Hei Kyung]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 

 Sujets similaires

+
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Monster Academy :: Close :: Close-
Sauter vers: