Une école de monstre ou l'on apprend à vivre comme des humains
 
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 La cafeteria, haut lieu de miam miam et de parlotes [avec Mata]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Noélia Lopez
avatar


Messages : 46
Date d'inscription : 14/11/2010
Age : 26


MessageSujet: La cafeteria, haut lieu de miam miam et de parlotes [avec Mata] Mar 16 Nov - 15:22

- ... Oh et puis tu savais qu'au Népal, ils avaient des déesses vivantes?? <non mais tu me dira, y'en a plein ici qui se prennent pour des déesses vivantes.. Tu croit que ça existe réellement?? Qu'il pourrai y en avoir? Pff je m'en fout de toute façon. Et toi alors? T'aime quoi comme musique? Moi...

C'est ainsi, sur mon bavardage incessant,preuve de mon manque de confiance et mon envie de connaitre l'autre que Mata et moi arrivons à la cafét'. A l'entrée, je jette un coup d'oeil aux autres personnes présentes. Pas grands monde. Aaaah et l'odeur.. Je sent une odeur de viande trop cuite et de .. de..

*mais c'est quoi qui pue comme ca???

L'odeur venait du self.

*Sympa, moi j'ai faim et ça à l'air chimiquement déguelasse ici...


-Bon alors, tu manges quoi toi??

Je prie un plateau, me servit une bonne entrée de salade de pates, visant exlusivement les parts où il y avait le plus de jambon,piquant au passage une deuxieme entrée faite de jambon cru, j'en chopais d'aillleurs une part et l'engloutit entièrement en marchant en direction du plat principal

-Deux gros steaks s'il vous plait m'dame!

La femme me servit une grosses portion de viande accompagnée de frites, sans rechigner et sans se poser des questions

*Voila ce qui me plait ici, personne ne se dit que quelque chose ou quelqun est bizarre, puisque tout est bizarre !


Je me tournai vers Mata, qui affichai un air dégouté sur mon plateau.

-Ah bah, moi je t'ai dit que j'avais faim !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
avatar
Invité



MessageSujet: Re: La cafeteria, haut lieu de miam miam et de parlotes [avec Mata] Mar 16 Nov - 22:30

C'est un fait, j'en suis sûr! Je m'en doutais depuis un moment déjà, mais là, il n'y a plus de doute possible, plus d'hésitation à avoir sur le sujet!

Oui, mes oreilles ont une protection divine contre l'usure!

Parce qu'avec les tonnes que m'a infligé l'autre brunette tous le long du couloir, l'être lambda serait mort de folie depuis longtemps déjà! Et de tout et de n'importe quoi! C'est une énigme de la nature comment elle parvient à avoir une suite logique dans les idées celle-là! Et pour le bien de ma survie et de la sienne (enfin, surtout de la mienne), me voilà obligée de l'endurer jusque dans la cafet'... bon, je reconnais qu'un repas ne serait pas de refus après l'intense séance de divination que j'ai endurée, au risque de souffler mon identité secrète. Mais franchement, j'aime bien dîner seule! Je ne comprendrais jamais comment les humains font pour confondre manger et socialiser, à mon sens, les deux ne se corrèlent pas!

*après la politesse, voilà les manières qui sautent*

Nan mais c'est vrai! Elle vous pique une entrée, se la joue sélective sur ses plats, et commande une de ces platées !!! Deux steaks? Plus frites? Je regardais le plateau de Noélia avec un dégout non-caché.

*Et elle me dit qu'elle a faim... bah mon cochon, ça se verrais plus qu'on ne verrait que ça!*


- Ouaif, t'as faim, mais là ya des top-models qui se suicideraient en voyant ce que tu bouffes! Et puis perso, je suis plus dans le végétarien!

Pour preuve, je n'ai commandé que des légumes verts. L'odeur du reste m'en a découragé.

- allez, on se bouge, mieux vaut pas faire grandir la queue... et PAS de réflexions mal-placées siouplais!

Sans plus dire, je me forge un passage à travers les gens jusqu'à une table que j'avais repérée isolée du reste. je ne regarda même pas pour voir si Noélia me suivait. A mon avis, de ce que j'ai pu voir d'elle, ce devait être le cas. je m'assied lourdement sur ma chaise, attaquant ma nourriture avec férocité. Oui, j'ai FAIM, et alors? moi je mange sainement! Franchement, je prie pour son foie, à l'autre, parce qu'avec ce qu'elle a, Super-Size-Me peut aller se coucher!

Mais trêves de considérations alimentaires. L'heure des questions est venue. Sans lever la tête, j'entends la fille qui s'assied en face de moi, elle aussi s'en prenant voracement à son plat. Sur ce point-là... ça me fais de la peine, mais je dois reconnaître qu'on a un point commun... mais un seul, hein? N'allez pas faire des suppositions douteuses!

Tiens, en la regardant, une odeur étrange me chatouille les narines... mon nez n'a rien de divin, mais cette odeur est plus qu'étrange, dans un lieu pareil. Surtout, elle n'est pas masquée par les effluves de la cuisine, donc soi très intense, ou très proche... bon, ça ne peut pas faire de mal de demander:


- Dis, tu trouves pas que ça sent le chien mouillé tout à coup?

Ok, c'est peut-être pas gentil de dire ça, surtout si ça vient d'elle... mais pourquoi une personne sentirait-elle comme ça? Franchement, ça me dépasse, et au fond, mon subconscient me dit que c'est impossible qu'une personne sente comme ça, surtout une fille, qui doit s'inonder de parfum (alors qu'on soit clair, je ne suis PAS une fille comme les autres, et le maquillage ça me fais chier! Bon, ok des fois j'aime bien le Chanel N°5, mais des fois, c'est tout!).

Bon, mes pensées sont vraiment en pagailles aujourd'hui


- A part ça... Noélia... Que je sois franche avec toi, je sais pas qui tu es, ni pourquoi tu insistes à me parler alors que CLAIREMENT tu peux voir que plaisanter sur tout et rien c'est pas mon genre. Alors si j'ai accepté de te suivre, c'est pour que tu me répondes clairement: qu'est-ce que tu me veux à la fin? Pourquoi tu me colle aux basques comme un toutou en manque, hein?
Revenir en haut Aller en bas
Noélia Lopez
avatar


Messages : 46
Date d'inscription : 14/11/2010
Age : 26


MessageSujet: Re: La cafeteria, haut lieu de miam miam et de parlotes [avec Mata] Mer 17 Nov - 3:17

Décidément, j'adorais cette fille. Son agacement feint était d'un drole... Enfin, j'étais heureuse de semer le doute et de lui faire se poser des questions.

Il faut se dire qu'avec ses airs de pimbeche "jedetestetoutlemondeparcequetoutlemondeestnuletnesaispasgrandchoseetjamaisjem'abaisseraiamangerlabassenourrituredelacafeteriaapartleslegumesquisontsainetbonspourmoncorps" c'etait une pimbêche qui mangeais eh bien.. Avec autant de voracité que moi! Certes, elle ne mangeait que les légumes mais... Voracité quand même

*J'la plaint ! Des légumes...Elle doit avoir des problèmes dans sa vie pour ne manger que ça..

Et puis la voila, qu'après m'avoir insultée de puer le chien mouiller, ce qui n'est absolument pas lecas, l'odeur ne vient pas de moi..

*enfin je croit !

Concentration intense pour définir l'odeur sans trop remuer le nez, parce que oui, ça fait pas trop "humaine" ça à part une humaine attardée mentale, j'arrive à définir que l'odeur de chien mouiller provient du sac de sport de la table d'à côté...

-Oui, il y en a qui doivent sortir du sport.. Et je croit que tun'as jamais senti un chien mouiler pour de vrai parce que ça pue pas autant ma vieille!!

Et puis la voila qui refait un complexe d'infériorité.. Elle n'est pas du genre à plaisanter, donc c'est quelqu'un d'ennuyeux qui ne mérite pas de rester avec moi.. La pauvre !
Je lui sourit à pleine dent et me met à rigoler

-Tu sais, c'est pas parce que tu n'aime pas mes plaisanteries que tu n'aime pas plaisanter! Je ne te veux rien du tout à part peut être...

Je fit une moue triste, la regardant dans les yeux

-Etre ton amie!

J'insistai sur ce dernier mot. Les personnes comme elle hérissent toujours le poil si je peut me permettre, lorsqu'ils entendent ce lien... Et j'adore dire les choses parfois tabous, pour affirmer ma supériorité en matière de sentiment.

- Ça peut être cool nan? On es dans les mêmes cours ou presque et puis je sais que tu m'adores déjà! Pour ce qui est du toutou (je me demande ce que t'as avec les chiens en ce moment!) disons que j'ai envie de m'amuser un peu.. C'est un peu monotone en ce moment ici...

La vérité est que je me sentais seule.Terriblement seule. Les gens semblaient tous si différents de moi et entre eux, je n’avais pas encore pu voir le genre de lien qui aurait pu se créer..

Reprenant un minimum de sérieux je lui balançais

-Ça fait peu de temps que je suis la et je n'ai pas eu l'occasion de lier une quelconque amitié et... Je t'ai sentie comme quelqu'un de bien. Les gens bien m'attirent tu sais!Et puis ce manque de confiance en toi.. Je me suis jamais trompée sur quelqu'un tu sais! Alors croit moi, on peut bien se marrer toutes les deux...


Je lui sourit en continuant d'harceler mes plats, attaquant le plat principal, ayant finit mes entrées.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
avatar
Invité



MessageSujet: Re: La cafeteria, haut lieu de miam miam et de parlotes [avec Mata] Mer 17 Nov - 4:33

Manque de confiance... eh ben mon cochon! c'est la première fois qu'on me sort un truc pareil! Pour le coup, m'en voilà un peu surprise! Oh, j'en ai eu des insultes dans ma vie! certaines d'ailleurs, je me plais à noter dans un journal dédié, histoire de les ressortir à l'avenir... oui, à défaut de pouvoir supporter une offense sur le moment, tournons-la en arme pour le futur! mais quand-même... Manque de confiance... y en a qui excellent dans le crétinisme sur ce monde! D'ordinaire, ce genre de réflexion vaut une vie de cauchemars à celui qui me la sort en face... mais pour le coup, je vais passer l'éponge. D'un, car elle ne peut pas avoir conscience de ce à quoi elle fait face, et puis...

*Ça me permet de comprendre un peu...*

ça, c'est quelque chose que j'ai toujours trouvé fascinant dans les relations humaines. Quoi qu'on puisse savoir sur eux, quoi qu'on puisse prédire de leur action, même si on connaît la seconde même de leur mort, il y a toujours cette parcelle de je-ne-sais quoi qu'on ne peut pas lire simplement en regardant la Toile du Destin. Il y a toujours cette parcelle d'imprévu, cette partie indescriptible, à la fois leur force et leur faiblesse, les poussant à défier la raison, mais en même temps, leur permettant de défier la raison d'un autre. C'est un problème auquel mes consœurs font régulièrement face. Le fait que même avec la prédiction et la prédétermination la plus minutieuse et la plus implacable, il suffit d'un seul être humain pour tout mettre à bas. L'humain: la création qui a échappé au créateur, la créature qui a prit une voie d'évolution propre, pour à terme s'immuniser contre ceux qui lui imposent leur volonté.

Pour cette raison seule, mes consœurs haïssent les humains, sans avoir le droit d'y faire quoi que ce soit (plusieurs Dieux s'y opposent, et je ne parle même pas des protestations des Faucheurs). Moi pas, étrangement. Peut-être est-ce parce que moi aussi, j'ai ce pouvoir? De faire infraction au Destin, de lui marcher dessus lorsque je sais qu'il m'enferme? Suis-je vraiment partie-humaine? je ne sais pas... moi, j'ai des capacités qu'eux n'auront pas, et une intemporalité qu'ils envient à tort. Eux, ils le font par volonté pure, par simple effort d'esprit! Mais on n'a jamais voulu accepter que les humains soient définis comme ayant des pouvoirs. Hmmm... matière à réfléchir, en effet...

... mais je m'égare... cette fille devant moi, elle a actuellement loupé le coche. C'est étrange, jamais personne ne m'a jamais autant soulé, et pourtant... quelque chose me chiffonne avec ses réactions face à moi... elles sont facilement explicables, les réactions d'une ado bourrée aux émissions télévisée humaines, mais... non, il y a un détail qui cloche... ou alors...

*... NON! Pas un détail qui cloche. Un détail qui MANQUE... la Peur!*

Pile-poil! Cette fille n'a pas peur de moi! Jusque-là, même sans savoir ce que je suis, même en me connaissant pendant plusieurs années, même en m'appréciant, voire en me draguant (oui, c'est déjà arrivé), jamais personne n'a put interagir avec moi sans dicter leurs actions selon une ligne au moins un minimum défensive. Ils m'appréciaient, mais de loin. Quelque chose dans ma nature non-humaine que même une apparence humaine n'efface pas totalement. Cette fille par contre... je ne sais pas comment elle fait un tel tour de force, mais elle semble complètement immunisée contre cet effet. Pour sur, rien qu'à la voir, on se doute qu'elle sent qu'il y a quelque chose de pas net avec moi, mais ça ne semble pas la gêner outre-mesure... incroyable!

Soulante, mais douée d'un truc plutôt inhabituel. Il faut que j'en sache plus...

*Mais ça va vouloir dire qu'il faudra que je la supporte pendant des périodes de temps assez étendues... vais-je y arriver, je me le demande...*

Il va falloir y réfléchir en grand détail... mais peut-être cela vaut-il le coup, rien que par intérêt scientifique... essayer de comprendre comment cette fille, on ne peux plus non-humaine, fait pour aller au-delà des capacités d'un humain (je tiens à le préciser: pour moi, non-humain et surhumain ne riment pas!)

En tous les cas, mieux vaut établir les bases solides et l'avertir du genre de fille que je suis... ça me fais chier de parler comme ça, mais il est temps pour un discours:


- Bon, Noélia, je crois qu'on a quelques détails à remettre en place. J'ai pas de manque de confiance en moi, loin de là. même si t'étais la plus puissante psychomancienne du lycée, je suis confiante que je n'aurais aucun problème à te mettre la pâtée si j'en avais envie... au passage, mange la tienne de pâtée, ça va être froid... (d'ailleurs, tu sais pas ce que tu loupes avec les épinards! *engloutit une grosse cuillerée au passage*)... mais bref, je m'égare. Personnellement, j'aime pas parler de moi-même, pas parce que je suis la "oh-mon-passé-douloureux-que-c'est-pas-les-affaires-des-autres", je suis PAS une emo! C'est juste parce que, dans un sens pratique, satisfaire la curiosité des gens mène à des questions en plus, et ça s'emballe, et j'ai pas envie de raconter les détails de ma vie à tout un chacun, ça sert strictement à rien...

T'as l'air de croire que je me la joue "pas digne d'être avec toi"... non, ne me fais pas cette tête-là, je ne lis pas dans tes pensées! C'est pas sorcier de lire entre les lignes de ce que tu dis! Non, si je te demandes pourquoi tu traines avec moi, c'est pas que je me plains, mais simplement la question bien claire, bien nette et sans détours: qu'est-ce que tu gagnes à être mon amie? Pourquoi moi précisément, alors que justement, je suis celle qui n'a aucun intérêt à t'avoir dans les pattes et qui peut clairement et facilement rendre ta vie une vraie misère? Je dois avouer que ça me dépasse, ce genre de comportement... et au passage, j'en ai vu des plus mignonnes que toi qui m'ont fait la moue du Chat Poté, alors cherche pas, va falloir faire mieux que ça!

Tu dis ne pas te tromper avec les gens? Bah moi je répond: il y a un commencement à tout. Je sais très bien que j'aime plaisanter, même beaucoup, au cas où tu n'aie pas comprit, j'en ai même fait de beaux jeux de mots... rappelles-toi d'il y a quelques minutes, tu va voir...

Et tient, pendant que j'y suis, si tu veux une bonne blague, regarde à ta droite, et tu vas voir le dragueur invétéré devant la belle blonde subitement se casser la figure car il a manqué sa chaise en se rasseyant. Si si, regarde bien, dans 1 minute 37 secondes exactement!

Mais pour finir, un dernier truc que t'as à savoir sur moi: je vais pas te demander ce que tu es, je vais pas te dire ce que je suis, mais pour le reste, ça sert strictement à rien de te cacher derrière un masque en ma présence... oh oui tu peux me cacher quelque chose, pas de soucis, mais vois-tu, je SAIS quand les gens ne sont pas honnêtes avec moi... et ça a le don de m'irriter, je te racontes pas! Ton jeu de la petite écervelée innocente, ça ne marchera pas sur moi, alors change de disque!


Bon, finit avec les discours pour aujourd'hui. je me redresse dans mon siège et je reprend à mon repas, avec un peu plus de decorum qu'avant. Du coin de l'œil, j'observe le dragueur que j'ai désigné. J'en devais une belle à ce cœur d'artichaut depuis un moment déjà, pour m'avoir publiquement irritée en faisant genre de me draguer, puis de me dire que lui, il sort avec de VRAIES filles... je ne suis jamais tombé dans son piège, mais ça n'a pas empêché les autres d'en rire... alors pour une fois qu'il met de l'effort à draguer une personne qui en vaut la peine, voyons ce qui se passe lorsqu'une "vraie fille" perd toute inhibition et à l'occasion de se lâcher sur lui, le bouclier de son faux glamour effrité ne serait-ce qu'un instant...

*... allez, plus que quelques secondes maintenant... et on va voir si t'as autant de couilles que tu ne le prétend, blanc-bec!*
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: La cafeteria, haut lieu de miam miam et de parlotes [avec Mata]

Revenir en haut Aller en bas
 

La cafeteria, haut lieu de miam miam et de parlotes [avec Mata]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 

 Sujets similaires

+
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Monster Academy :: Close :: Close-
Sauter vers: