Une école de monstre ou l'on apprend à vivre comme des humains
 
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Le jour J [PV]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Tanguy Podladtchikov
avatar
ADMIN
Antipathique hétéro complexé~


Messages : 1633
Date d'inscription : 06/09/2009


MessageSujet: Le jour J [PV] Mer 3 Nov - 19:55

Le Jour J



Les deux dernières semaines ont été plus que fatigantes. Elles étaient...Épuisante voir même stressante pour moi ! C'est étrange vous me direz ! Je ne suis pas le genre de garçons à stresser pour rien ! Mais cette fois-ci ce n'était pas « rien ». Il s'agissait du bal, celui ou tout le groupe de musique doit amener son popotin sur scène et se débrouiller pour ne pas se taper la honte. Hors, pour foirer quelque chose ou passer pour un abruti, j'étais doué ! Très doué même, le Roi dans ce domaine !! Normalement, il ne passait pas une journée sans que je me fasse remarqué, seulement, ces deux dernières semaines, j'étais tel un zombie. Me levant calmement de mon lit, allant en cours, mangeant peu, rigolant que très rarement.... J'airais dans les couloirs tel un fantôme, certaines personnes avaient peut-être remarqué ce comportement si étrange...Je l'ignorais. Les répétitions étaient vide de sens à mes oreilles, qui normalement vibraient d'émotions au son des guitares et autres instruments !

Plus les jours défilaient plus mon stress grandissait, tous les matins je me regardais dans la glace, espérant ne pas avoir un herpès, oui, chez moi, fatigue et stress donnait naissance à un magnifique herpès...Heureusement, il ne vint jamais orné mon visage ! A croire que quelqu'un veillait sur moi ! Tout ce que j'espérais c'est que cette chance n'allait pas me quitter le jour J. La question qui trottinait dans mon esprit était simplement : suis-je le seul à stresser autant ? Peut-être qui sait...Quoi qu'il en soit, je n'y pouvais rien et le jour arriva, plus vite que je ne l'aurai crus par ailleurs. Les cours avaient été banalisés pour la journée, les élèves avaient donc cartier libre et tout loisir d'apprécier cette journée. Certain était déjà chaud pour faire la fête, d'autre, plus calme, préféraient se retirer pour se reposer, les filles discutaient de leurs cavaliers et de la façon dont elles allaient s'habiller et d'autres faisait tout leur possible pour se changer les idées. Comme moi...Je passais le plus clair de mon temps dans les bains, essayant de me relaxer...Et ça jusqu'au dernier jour.

Il devait être 5 heures du matin, quand soudain j'eus un frisson suivi malheureusement d'un éternuement bruyant. Non, ce n'était pas possible ! Je ne pouvais pas être malade maintenant ?! D'un seul coup j'ouvris les yeux tout en me redressant, d'un regard balayent j'observais autour de moi, identifiant la situation avec précision, ou presque... Dans un élan de folie incontrôlée je bondis de mon lit en trébuchant à moitié. Pourquoi soudainement tant d'énergie ? Moi qui avait été si mou et vide d'émotion durant les deux dernières semaines ! Je devais tout simplement me débrouiller pour être guéris avant d'entrer dans ce foutu gymnase ! Durant toute la matinée j'essayais désespérément toutes sortes d'herbes médicales, de techniques de grand-mères à deux ronds. Mais rien y fit, au contraire la situation devenait de plus en plus critique, je parlais à présent du nez !

Vous connaissez sans doute ces pubs où l'on voit un homme d'affaire qui se rend à une plage pour se jeter dans la mer afin de se déboucher le nez ? Et bien je fis la même chose...Ou presque ! Armé d'un verre d'eau, d'un sac de gros sel et d'une petite cuillère, je me mie à dissoudre le plus de sel possible dans ce malheureux verre d'eau en remuant tel un dératé avec la cuillère et ensuite...Oui, je l'ai bien fait. Je bus l'intégralité du verre pour le rejeter par le nez et vise versa. On est fou, ou on ne l'ait pas ! Je ne fais jamais les choses à moitié ! Certaines personnes passant dans les couloirs de l'internat entre 9h et 10h auraient affirmé avoir entendus des cris de douleurs mélangé à des rires.

Même si la technique était...Brutale, radicale, douloureuse, le résultat était beaucoup plus satisfaisant que les autres ! Hormis quelques douleurs au niveau du nez, picotement et brûlure, tout allais bien ! Je parlais normalement ! Ou presque...Après une bonne douche bien mérité, j'enfilai un jean et une chemise blanche, tout ce qu'il y a de plus banal à vrai dire ! Évitons de trop déraper pour cette fois car, même si je suis stressé, une fois cette porte passée, tout ce stress s'envolera et donnera place au Osee que tout le monde connait. Ce crétin pur au sourire d'ahuri qui aime se faire remarquer et qui ne se prive pas de le montrer ! Je pouvais à présent me rendre dans le gymnase pour rejoindre les autres, ou plutôt m'asseoir dans un coin tranquille pour voir si tout est bien en ordre. La dernière fois, avec cet instrument qui avait disparu...Tout fût gâché et je ne tenais pas à ce que cet incident se reproduise !

D'une main lasse j'ouvris les doubles portes du gymnase, à l'intérieur, personne. Pas un bruit, le calme plat. Je fus tout de même soulagé. Comme ça j'aurais le temps de faire le tour pour m'assurer que tout est prêt. Mes pas résonnaient dans tout le gymnase me donnant une impression étrange...Indescriptible et véritablement troublante, la solitude peut-être. Quoi qu'il en soit j'avais environs trois heures devant moi avant que le gymnase ne commence à se peupler. La première chose que je fis, fus de monter sur la scène, ou du moins sur ces planches en bois clouées que les autres appel scène. Les mains sur les hanches, le regard balayant, j'observais tout autour de moi. Tout semblais si grand, si imposant, si...Stressant ! Je poussai un long soufflement avant de sauter sur place, essayant de me clamer. Aller ! Je n'allais pas rester comme ça à rien faire, autant m'occuper pour me changer les idées ! Et qui dit "changer les idées" dit forcément musique ! Je saisis ma guitare et humidifia mon pouce et mon index avec ma langue. Autant vérifier si elle est bien accordée ! Les autres finirons par arriver, comme tous les autres élèves, et alors on pourra enfin commencer...A pleurer !

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Isoléane M. Archdeacon
avatar
Me so Cute ? •
No ! Just Beautiful

Messages : 1025
Date d'inscription : 04/10/2009


MessageSujet: Re: Le jour J [PV] Lun 15 Nov - 0:32

    Hum ? Qui peut aimer quelqu’un d’autre lorsqu’on se regarde dans un miroir ? Non mais franchement, comme ne pas s’aimer, lorsqu’on à la belle gueule. Je n’ai pas à me plaindre, tout de même. On peut juste me reprocher de ne pas être musclé mais d’après certaines filles cela fait totalement mon charme. N’est-ce pas une bonne raison de rester comme je suis. Je suis p’tet aussi musclé qu’un coton tige mais je suis capable de réduire à néant la plus grande menace sur cette terre. Je souriais légèrement en coin alors que je passais ma main dans mes cheveux. Je vais juste d’arriver ici et j’allais pouvoir montrer qui je suis en commençant par un concert débile durant lequel je peux m’afficher et jouer à la perfection de la basse. Il faut dire qu’un sale petit morveux les a lâchait peut avant le concert, mais bon à voir sa tête sur des photos cela ne sera pas dur pour moi de le remplacer. Le pauvre, il avait l’air de sortir droit d’un catalogue de jouet. Moi, au moins je sors d’un catalogue de mode. C’est quand même plus avantageux non ? Et pour finir j’allais au Bal avec trois ravissantes demoiselles, tout cela en peu de temps qui peut dire mieux ? Je mettais la musique à fond dans mon Ipod alors que je trainais dans les couleurs sans vouloir poser un pied dans les salles de cours, je devais me mettre dans le bain et me préparer pour au soir. Comment croyez-vous que j’ai une peau si belle simplement en me regardant ? Bon certes, cela joue, en me voyant de plus en plus beau, je peux qu’être poussé a continuer sur ma lancé. Je me mettais à chantonner légèrement tandis que je me collais contre un mur, m’amusant à me trémousser contre celui-ci. Très… Virils, je l’avoue mais je ne cracherais pas contre un beau mec qui pourrait passer dans les parages. Ah ! Rien de mieux qu’être bisexuel et libertin à la fois. Le seul problème qui peut se poser c’est le nombre incroyable de baffes que l’on peut se prendre.

    Ma musique se passait bien trop vite, laissant alors des voix féminin reprendre possession de l’appareil dans mes oreilles. Je me mordillais la lèvre inférieur alors que je me mettais en marche vers le toit, autant profiter un peu de l’air et là haut j’aurais l’impression de pouvoir voler de nouveau. Le côté négatif de ce lycée c’est que je ne pouvais voler en paix. Il faut avouer, je ne passe pas inaperçu dans le ciel, un énorme oiseau de couleur jaune or avec des reflet rouge feu, des yeux d’un noir intense et pour peut que je fasse mumuse avec le feu tout semble fichu pour passer sans être vu, même la nuit. Une fois sur le toit je me posais m’allongeant sur ce dernier tout en fermant les yeux. Je fixais le ciel espérant y trouver une quelconque occupation jusqu’au moment d’aller répéter et se préparer une dernière fois avant le concert de ce soir. Je dois être au top de ma forme. Qu’elle vacherie je pouvais prévoir également ? Toute la question était ici. Je dois trouver comment mettre de l’action à mon gout durant la fête, ou du moins attirer tous les regards sur moi. Les deux autres garçons du groupe sont trop visible je dois trouver un moyen de les effacer derrière moi. Si je demande un solo de basse étant à peine arrivé je risque de m’attirer les foudres de ce cher Osee, bien qu’au fond cela me dérangerais pas tant que cela qu’il se retrouve énervé contre moi, me bouscule, me frôle. Eh eh ! Un sourire pervers apparut sur mes lèvres alors que je me redressais, afin bon ! Pour le moment, il n’est pas vraiment ma proie du moment, je vise l’autre garçon du groupe. Ce cher Hiroki, je suis pas arrivé depuis longtemps mais j’ai appris plein de chose sur lui forte intéressante ! Oh oui, d’ailleurs je ne peux m’empêcher de le fixer lorsqu’il est non loin de moi. Je crois que cela a réveillé des pulsions en moi que j’ignorais avoir un jour. Mais bon, si c’est Osee qui me saute dessus en premier je dirais pas Non !

    Je m’étirais en baillant et tout en regardant ma montre je me relevais. Bon, c’est le moment, d’aller se préparer. Je trottinais en direction de ma chambre que je partageais comme par hasard avec les deux autres garçons du groupe, ils nous confine dans un seul endroit ou quoi ? De peur qu’on se fasse agresser une fois seul ? Enfin bon, allez savoir, je rentrais rapidement dans la chambre et j’enfilais rapidement de nouveaux vêtements plus classe dirons-nous bien que j’ornais rapidement ma tête d’un serre tête avec des cornes de démons lumineuses. Je filais ensuite vers la salle de balle, poussant rapidement la porte je pouvais constater que j’étais trop ponctuel, ce n’était pas drôle d’ailleurs, j’aurais préféré arrivé le dernier mais bon on va dire qu’en récompense je vais avoir Osee pour moi tout seul pendant quelques instants. Attention à tes fesses, chéri. Je m’avançais alors vers la scène est je grimpais rapidement dessus. Mon regard se posait alors sur mon colocataire de chambre lui adressant un léger signe de la tête avant de rouler du postérieur devant lui pour attraper, ma basse chérie. Ah ! Ma seule et vraie relation sérieuse dans ma vie. Si tu savais combien je t’aime toi. Je passais doucement ma main sur les cordes laissant d’agréable bruit grave sortir de ma chérie d’amour. Reposant mon regarde sur Osee je ne pus m’empêcher d’afficher un léger sourire moqueur.

      « Dis moi, Osee c’est du maquillage que tu as, ou c’est naturel ta sale tête ? On dirait que tu es malade. En tout cas, nous fous pas la honte, je t’en pris, j’ai un fan club qui s’agrandit rapidement personnellement. »


    Je souriais fier de moi, alors que je mourrais d’envie de le narguer avec le fait que j’allais au bal par la suite avec trois filles, mais le laisser le découvrir étant plus amusant. Je voulais voir sa tête se décomposer encore plus qu’elle ne l’était déjà. J’appuie sur un bouton sur mon serre-tête laissant alors mes petites cornes s’allumer. Autant, resté dans le thème du bal et ainsi on verras moi avant les autres, cela va attirer leur regard. Mouahahah ! Vive moi.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Hiroki Katsuya
avatar
Diabolic Angel Psychopath

Messages : 1169
Date d'inscription : 24/11/2009


MessageSujet: Re: Le jour J [PV] Mer 17 Nov - 0:08

    Il était environ deux heures du matin que je me décidais enfin à partir. Doucement, je me dégageais de l'étreinte de la jeune fille, en prenant grand soin de ne pas la réveiller. J'avais passé le début de la nuit avec elle, mais je vous épargnerais les détails. Je ramassais mes affaires qui trainaient sur le sol et me rhabilla en regardant la jeune fille. Encore une fois, ce n'était qu'une simple alternative. Un jeu stupide, auquel je prenais plaisir à jouer, et ou le physique importait plus que les sentiments. Enfin, ça c'était ma version des choses. Car pour elle, s'était bien différent. C'est aussi pour ça que je prenais soin de ne pas la réveiller. Je n'avais aucun mal à imaginer la scène qui pourrait suivre son réveil. Des cris, des larmes, un pseudo scène de ménage à laquelle je n'accorderais aucune importance. Alors autant éviter de réveiller la moitié des dortoirs au milieu de la nuit. Je finissais de ramasser mes affaires avant de me diriger vers la fenêtre. Je l'ouvrais et en profitait pour quitter la chambre. C'était tellement plus discret que de passer par le couloir principal. Et puis, pour peut que je tombe sur un autre élève ou un surveillant. On allait encore jasé à mon sujet... Quoique, au point ou en sont les rumeurs à mon sujet, j'en avais plus grand chose à faire maintenant. Une fois dehors, je me mis à marcher en direction de la forêt. Je ne tenais pas à rentrer dans ma chambre maintenant.

    La tête levée vers le ciel, j'avançais à travers la forêt. Je grimpais dans un arbre une fois en avoir parcourue une bonne partie. Je m'installais sur une branche, adossé au tronc. Mes journées me semblaient si longues ces derniers temps. Faut dire que je n'avais pas grande occupation non plus. J'étais un peu comme un fantôme ces derniers temps. J'errai, par ici ou par là. Même mes profs étaient étonnés de me voir aussi discret. Heureusement pour moi, le nombre de personnes au courant de la cause de cet état était très petit, seule Ai le savait en vérité. Encore une chance, je ne voulais pas que toute l'académie soit au courant de cette histoire. Le problème venait de Miki en fait. J'avais du mal à admettre qu'il était parti, et que moi, je n'avais pas pu le suivre. Surtout que je n'avais pas pu le suivre ! Moi, j'étais près à renoncer à tout ce que j'avais pour pouvoir être avec lui. Mais apparemment, là haut ils en avaient décidé autrement pour moi. D'ailleurs, je les maudissais chaque jour. Je les maudissais d'avoir tout fait pour que je renonce à suivre Miki. Je soupirais en même temps que je fermais les yeux. Miki... J'espère au moins que tu es heureux parmi les tiens. Je sortis de ma poche mon mp3. Je posais les écouteurs dans mes oreilles et poussa le son à fond. Plus rien ne pouvait plus m'atteindre maintenant. Plus rien à par la douleur causé par le trou béant qui était apparu dans mon cœur. Je passais la nuit dans l’arbre. Il ne faisait pas trop froid pour la saison, alors autant en profiter. Et puis, l’espèce de clébard géant qui avait essayé de me bouffer à plusieurs reprises d’était pas réapparu depuis un bon moment. Il a peut être compris qu’il ne pourrait pas m’attraper. Les heures passèrent doucement tandis que moi je veillais encore. L’insomnie était devenue une grande amie ces derniers jours. Surement les nerfs...

    La lune s’effaça lentement pour laisser place au soleil. Je n’avais pas réussi à fermer les yeux. Mon esprit était saturé. Miki, la musique, le bal, tellement de pensées qui envahissaient ma tête. Et elles n’étaient pas toutes plaisantes. Je restais perché dans mon arbre à attendre que la matinée soit bien entamée pour rejoindre ma chambre. Je voulais éviter un maximum mes colocataires. Du moins, pas véritablement Osee. Ma colocation avec lui se passait plutôt bien. C’était plus le nouveau que je souhaitais éviter. Jae Min. Ce gamin m’insupportait. Il m’insupportait, seulement, bonjour la galère pour l’éviter non-stop. Ouais parce qu’en plus de devoir le supporter comme colocataire, je devais également le supporter au club de musique. Je ne le connais quasiment pas, et lui ait rarement adressé la parole, mais je le trouve beaucoup trop prétentieux et arrogant. C’est tout. Et puis, je ne supportais l’idée que Miki puisse être remplacé partout aussi facilement. Comme si en réalité, il n’avait existé qu’à travers mes yeux. Je sais, que je fais preuve d’une grande niaiserie depuis que j’étais avec Miki, mais on ne peut pas tout effacer de notre esprit de cette façon. On oublie jamais rien, on enferme seulement les souvenirs douloureux au plus profond de notre cœur, en priant pour qu’ils ne refassent jamais surface. C’est comme ça que ça fonctionne. C’est comme ça que les humains fonctionnent. Une fois devant la porte de la chambre, j’hésitais un instant avant de l’ouvrir, souhaitant réellement qu’il n’y ait personne. Je tournais la poignée et poussa la porte pour y découvrir… Une chambre vide ! Un sourire stupide apparu sur mes lèvres, mais franchement, j’avais pas vraiment hâte de voir du monde aujourd’hui. Je pris rapidement une douche et commença à me préparer pour le concert. Je regardais rapidement mon reflet dans le miroir. Ca allait, les marques de mon manque de sommeil n’apparaissaient pas sur mon visage. Je repoussais les mèches de mes cheveux mouillés qui tombait sur mon visage. Rooh ! La flemme de les sécher. De toute façon, ça pouvait se faire naturellement et rapidement. J’enfilais de nouveau vêtements : un jean déchiré par endroit, et une chemise blanche. Jouons là sobre pour une fois. Je rejetais un coup d’œil rapide à mes partitions avant de me diriger vers le gymnase.

    Je marchais machinalement, n’ayant pas vraiment de motivation pour aujourd’hui. Bon, d’accord on allait jouer devant toute l’académie, et ensuite, on irait au bal… Mais voilà, quoi ça ne me motivait pas plus que ça. D’un autre côté, ça ne me stressais pas non plus. Une fois au gymnase, j’ouvris les portes d’un geste sec. Merde ! Osee et Jae Min étaient déjà là… J’aurais bien voulu faire demi tour immédiatement, mais évitons les engueulades juste avant le concert. Gardons le fight pour la fin de la soirée. J’espérais tout de même arriver le dernier, histoire de ne pas avoir à attendre les autres dans une ambiance de salon de thé. Je m’approchais de la scène, et donc de mes deux compagnons de chambre, dans le but de récupérer ma guitare. J’entendis au passage la remarque de Jae Min pour Osee. C’est vrai que ce dernier avait l’air complètement claqué, mais l’autre sale gosse devait également apprendre à la fermer. Adieu à l’ambiance salon de thé en fait. Je passais derrière lui pour récupérer ma guitare et en profita pour lui mettre une tape sur le derrière de la tête. Sur le coup, je m’étais fait plaisir.

      « Toi tu devrais apprendre à la fermer. Ca pourrait nous éviter certains problèmes. Et puis si t’es pas content, tu peux toujours repartir, on peut très bien se débrouiller sans toi ! Tu vas tenir le coup Osee ? »

    Le changement de ton avait été radical. Je ne voulais pas faire preuve de sympathie envers ce gosse, et je voulais qu’il arrête de se croire supérieur à nous. Je levais la tête vers le plafond. Jsuis quand même sur qu’ils y étaient pour quelque chose la haut. C’est pas possible d’avoir à supporter un mec pareil ! Avouez que ça vous fait plaisir de me voir souffrir et me prendre la tête ainsi ! Vous n’imaginez même pas à quel point les anges peuvent êtres sadiques par moment… Je rebaissais la tête, et commença à gratter certaines cordes, histoire de vérifier que tout était bien accordé.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Raynia O. Vladislava
avatar
i am a demon
but you love me ♥

Messages : 1253
Date d'inscription : 28/09/2009
Age : 23


MessageSujet: Re: Le jour J [PV] Mar 28 Déc - 12:31

        le jour j





    il était cinq heure du matin lorsque joy liliane mccord se réveilla en sueur. elle venait d'avoir une vision et qui ressemblait drôlement à une disparition tel qu’auparavant. la jeune démone avait cru que cette affaire avait été fixé par le directeur et la sécurité lorsque joy avait décidé de prendre un peu de temps pour faire des recherches sur elle-même et sa famille biologique. en même temps, joy avait essayé de trouver des réponses sur ses pouvoirs et sur son existence. mais à nouveau, elle était tombée sur une page blanche. c'était comme si on avait effacé toutes traces de sa famille et de son passé.

    cependant, laissant ses pensées de côté car aujourd'hui était un jour important pour le groupe de musique. ils allaient jouer lors du bal de la rentrée. joy était un peu nerveuse; elle avait déjà joué de la batterie devant un petit publique mais jamais devant un aussi grand que sont les élèves de l'académie et le personnel. de plus, la jeune fille devait donner un solo de batterie. elle avait certes choisi une chanson facile : Kings & Queens de 30 seconds to mars mais elle n'était absolument pas sure si le publique allait apprécier.

    joy regarda alors autour d'elle : le silence complet dans la chambre. ai et dylan dormaient encore, on ne pouvait qu'entendre leurs douces et calmes respiration. toute fois, la démone n'arrivait pas à se rendormir. ne voulant pas rester dans son lit à ne rien faire, elle décida d'aller faire un petit jogging dans le parc pour bien se réveiller. avant même de sortir de son lit, joy attacha sa masse volumineuse de cheveux bruns clairs en un chignon un peu désorganisé. ensuite, elle enfila un vieux jogging gris et un t-shirt. en sortant, elle prit son IPod et ferma doucement la porte pour ne pas réveiller les deux autres filles.

    après trente minutes de jogging environ, joy revient dans sa chambre à fin de se préparer pour la demi-journée de. a cause du bal, la direction avait dispensé les cours de l'après-midi aux élèves et professeurs à fin de se préparer. la jeune démone prit donc vite son sac de bain dans lequel se trouvait son uniforme, un essuie et son shampoing, puis se dirigea vers les sources chaudes pour prendre sa douche. elle fit vite de la prendre à fin d'enlever toutes traces de sueur sur son corps. Finit, elle sortit de la douche et attacha ses cheveux mouillés en un chignon. joy allait les sécher après s'être habillé. la jeune démone prit donc son uniforme qu'elle avait posé sur un banc et l'enfila. vite à l'aide d'un sèche cheveux, la jeune fille sécha ses cheveux avant de retourner déposer ses affaires dans sa chambre. ai et dylan dormaient encore; mais d'un côté, il n'était que six heure et demi du matin et les cours ne commençaient que dans deux heures.

    joy se dirigea alors vers la cafétéria pour prendre son petit-déjeuner. il n'y avait que très peu d'élèves présent dans la salle, et cela fait plaisir à la brunette. la démone appréciait énormément de prendre son petit-déjeuner dans le calme et sans le brouhaha de l'animation de ceux qui venaient à la dernière minute. de plus, le silence et calme laissaient les pensées de joy couler librement dans son esprit. ayant fini de manger, elle rangea son plateau et s'en alla vers la bibliothèque. celle-ci était déjà ouverte, et joy n'avait pas cours la première heure. vous allez-vous demander pourquoi se réveiller si tôt si on ne commence les cours qu'à neuf heure? la réponse est pourtant simple : joy est une lève-tôt. il est impossible pour la fille de lever après sept heure du matin sauf après soirée.

    les deux heures dans la bibliothèque passèrent relativement vite, ainsi que les trois autres heures de la matinée. lorsque que la sonnerie de fin cours retenti, joy courut dans sa chambre pour se préparer à nouveau, elle prit ses affaires pour reprendre une douche en vitesse, sans se laver les cheveux cette fois-ci. et oui! joy est une maniaque de l’hygiène. néanmoins, lorsqu'elle joy se trouva quinze minutes après devant son armoire, elle eut un choc. qu'allait-elle mettre? elle n'avait jamais été à un concert, et n'en avait jamais donné un. il fallait, cependant, absolument qu'elle porte autre chose que l'uniforme. la jeune démone opta donc pour un slim en jeans de couleur asphalte, une blouse à carreaux mauve et gris et des ballerines noires. pour ses cheveux, joy les mit en une tresse sur le côté qui alla parfaitement avec le reste. niveau maquillage, elle n'en mit qu'un peu. joy n'allait tout de même pas venir en pot de peinture. la jeune fille se regarda une dernière fois dans le miroir.

    « parfait! »

    arrivant dans le gymnase; trois des cinq membres étaient déjà là: osee, hiroki et jae min, les trois garçons bien sure. osee n'avait pas l'air bien du tout, et hiro et jae se disputaient. géniale, cela commence déjà bien se dit la jeune démone. cependant, joy n’allait pas montrer son inquiétude et son pessimisme par rapport au concert; à la place elle souri aux trois garçons.

    « osee, tu n'as pas l'air très bien. tu es sur que ça va aller? »

    joy avait toujours été plus gentille avec osee pour le simple fait qu'il lui plaisait et qu'avec lui tout semblait si simple. avec les deux autres, c'était plus difficile: hiro était son sexfriend et jae à peine un ami.

    « bon vous deux-là! vous allez arrêter des vous disputer! vous voyez bien que cela ne va rien changer au fait qu'osee soit malade. »

    se retournant pour voir autour de la salle, dylan n'était toujours pas arrivée alors que le groupe bientôt commencer le soundcheck.

    « vous avez des nouvelles de dylan? je ne l'ai pas vu de la journée. »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Le jour J [PV]

Revenir en haut Aller en bas
 

Le jour J [PV]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 

 Sujets similaires

+
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Monster Academy :: Close :: Close-
Sauter vers: