Une école de monstre ou l'on apprend à vivre comme des humains
 
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Juste un en-cas de minuit ? [ PV Ryuzaki]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
avatar
Invité



MessageSujet: Juste un en-cas de minuit ? [ PV Ryuzaki] Dim 5 Sep - 11:14

Il devait être envrion 2h00 du matin, encore une fois je n'arrivais pas à dormir. Ca arrivait fréquemment ces temps-ci. Je me levai donc, enfila des jogging et un T-shirt blanc. Tout ce qu'il y a de plus banal. Et non ! Je n'allais pas enfilé l'uniforme de l'école à 2h00 du mat' ! Je sortis discrètement de la chambre, en essayant de ne pas réveiller mes chères colocataires. J'errai un peu dans les couloires en ne sachant pas trop ou aller. J'aurais voulu aller sur le toit, mais il faisait froid dehors et j'avais déjà assez froid comme ca ! Je pensai la bibliothèque, mais juste penser que la vieille cruche qui nous sert de bibliothèquaire soit là, ca me donnait des frissons dans le dos ! Quoi que j'aimais bien la bibliothèque, c'était toujours relaxant. Je ne savais vraiment pas ou aller ! Je marchai donc un peu partout dans l'académie, en esperant à chaque pas que je faisais ne pas croiser de surveillant ou de professeur quelconque. S'il y avait bien un professeur que je voulais éviter c'était bien Hanasaki-Sensei. Il y avait..quelque chose, quelque chose que je ne pouvais pas vraiment décrire qui se passait quand je le voyais. De l'attirance, en quelque sorte. Ce sentiment me faisait un peu peur. Parce que ce n'était pas vraiment ce que je voulais, et puis, c'était un professeur. Je me sentais mal d'épprouver quoi que ce soit envers un professeur. Bien que ca ne soit que physique.. ou je ne sais trop quoi. Bref, c'était vraiment confu !

À force d'errer comme ça dans les couloirs de l'école, je finis par me rendre compte que j'avais plutôt faim ! Et c'était mon ventre qui parlait ! S'il le disait..comment renier ? Sauf que le hic, c'est qu'à cette heure, la cafète, elle est fermé ! Je pouvais bien me rendre dans les cuisines, non ? Je me rendis donc subtilement vers la cuisine, sans faire un bruit..Comme un chat. Une fois là-bas, j'ouvris le frigo, voir ce que l'école avait en réserve. Pain, lait, oeufs, fruit, légume...Tout de banal quoi ! Rien de sucré ! Je fouillai un peu dans les armoires, à la recherche de quelques choses de sucrer à me mettre sous la dent. Je rafolais du sucre ! J'aurais bien aimé qu'il y ait des friandises quelconque dans la cuisine de l'école ! J'avais oublié mes jujubes dans ma chambre, et je n'avais pas envie d'y retourner. J'optai finalement pour un fruit. C'était sucré un fruit non ? J'ouvris le frigo et me pris une orange. Je m'assis sur un comptoire et commencai à l'éplucher. Je souris en réfléchissant au dernier mois que j'avais passé ici. Il s'en était passé des choses ! Entre le club de Gymnastique, l'école et les amis.. Je n'avais pas eu beaucoup de temps pour moi. Ca faisait des lustres que je ne m'étais pas fait de soirée Film/popcorn d'ailleurs ! Je ris un peu. Je me demandai pourquoi je pensais à ca ! Après m'être battu avec la pellure d'orange, je réussi finalement à l'éplucher entièrement. Mais vous savez..une orange, ca se mange vite. Je finis donc mon orange, en prenant mon temps, morceau par morceau pour faire durer. Sauf que je me rendis bien vite compte, qu'une orange, c'est pas ce qui bourre le plus ! Je soupirai..Peut-être que finalement c'était inutile..Il n'y avait vraiment rien à manger dans cette foutu cuisine d'école ! je re-regardai dans les armoires..et trouvai quelque chose d'interessant. Du thon. Vous savez les petites can de thon vraiment trop délicieuse ? En tout cas, moi j'adorais ! J'en pris une boîte, l'ouvris, mis presque la cuisine à l'envers pour me trouver une fourchette et commencai à manger.


- Bonne app' !!

Me dis-je à moi-même. Allez pas croire que je me parle toujours, mais c'est pas sympa manger tout seul ! Et puis..Il faut pas oulier qu'il est quand même 2h00 du matin...Si on comptait tout le temps que j'avais passé à traîner partout dans l'école et essayer de me trouver quelque chose de comestible à bouffer, il devait maintenant être 2h30..Peut-être 2h40. Je mangeai le thon lentement, en savourant le gout que ca avait. Je souriais bêtement en mangeant..C'est fou ce que ca faisait longtemps que je n'en avait pas mangé!

Toujours assise sur le comptoire, je commencai à réfléchir, à tout et à rien. Mais surtout et étrangement, à mon professeur de philosophie. Pourquoi m'attirait-il ainsi ? Je l'admet, il n'était pas affreux non plus ! Mais, je ne comprenais tout de même pas. J'avais vue plusieurs mec à mon gout dans ma vie..et jamais il en avait eu un qui m'avait déstabilisé autant ! Même Osee ! Si si ! Je vous le jure !

J'entendis quelque chose... Peut-être un étudient qui a faim....?? Non ? Oui bon, à l'heure qu'il était sa me surprendrait. Après une dizaine de minutes, je n'entendis plus rien et jugeai donc que je n'avais plus à m'en faire. Le thon fini, je jetai la can dans lequel il était et me pris un verre de jue. C'était sucré du jue =D. Je me rassis sur le comptoire.. Non en faite, je m'évachais complètement. Je sais, je sais, que de manière, couché sur un comptoire, mais bon...Qui venait dans une cuisine à 2h40 du matin ? Appart la folle que je suis, je ne vois pas qui voudrait bien venir ici ! Tout compte fait, j'aimais bien cet endroit. C'était calme et on pouvait réfléchir et relaxer en paix. En plus de pouvoir manger !

J'étais donc couché sur le comptoir, lorsque je sentis une présence. Attirante. Il ne pouvait qu'y avoir une personne à qui j'attribuais la présence de ''attirante''. Je me relevai, scrutai les alentours, mais n'appercu rien. C'était peut-être mon imagination après tout. Ca serait bien mon genre, à cetye heure là, d'inventer des bruits, des sons et des sensation. Et pourtant ça n'arrivai jamais.


[ Je sais pas si c'es assez long..Mais desoler si ce nest pas le cas !]
Revenir en haut Aller en bas
Sakki Korosu
avatar
ADMIN DÉCHU
Sous-Directeur Tyranique.


Messages : 1702
Date d'inscription : 17/09/2009
Age : 25
Localisation : Dans l'eau.


MessageSujet: Re: Juste un en-cas de minuit ? [ PV Ryuzaki] Lun 13 Sep - 17:14

http://www.nautiljon.com/images/galerie/artistes/the_gazette/the_gazette_7599.jpg

    Ryuzaki se trouvait a errer dans les couloirs une fois de plus, Une fois de plus? Bien attendu… C’est certes parce que malgré qu’il soit ici depuis quelques temps la nuit reste son élément, la noirceur, la douceur de la nuit, cette tranquillité, la vertu que cela semble lui donner lorsque la brise fraiche de la nuit vient réchauffer sa peau glacial. Pourtant la nuit n’est-elle pas symbole de froideur? De solitude et de terreur? Comment le professeur fait-il pour se retrouver en paix, tranquille et posé en se monde… Bien simple, C’est ce qu’il est, sombre, solitaire, froid, un monstre tels est la destiné du vampire, vivre éternellement comme le fait la lune loin des erreurs de l’homme veillant sur la terre tels un mirage, une présence que ne l’ont peut oublier. Fort probable qu’il est eu discussion avec celle-ci a mainte reprise lors de sa vie, lorsqu’il était perdu, qu’il ne s’avait plus quoi faire, qu’il baignait dans le désespoir de cette nouvelle vie qui se montrait a lui, se monde sous cet œil différent et fort plus noir qu’auparavant chose qu’il n’aurait pas crut croyable… Voila le pourquoi il aime la nuit, seul réellement il ne peut que se trouver en compagnie de sa personne qui cherche inconsciemment un repos, une nouvelle étape a cette éternité, peut-être une fin? Un changement pour rendre le jeu plus divertissant, différent… Comment obtenir une rédemption lorsque mêmes les enfers vous ont refusé la porte? Que la beauté du soleil n’accepte plus votre présence en se monde, que seules les douceurs de la nuit vous permettent de vous y cacher évitant le jugement de Dieu contre le monstre que l’ont ai devenu…

    C’est sous ses sombres pensées qu’il continua son chemin dans les couloirs de l’établissement, son regard lui se promenant a chaque recoins cherchant presque une personne pour abattre son courue. Se changer les idées en portant jugement sur une personne qui n’aurait pas obéi aux règles. Faut croire qu’une fois de plus, le vampire eu réponse a ces demandes, il sentit la présence d’un élève dans les cuisines de la cafétéria lorsqu’il passa devant les portes de celle-ci. S’arrêtant il porta un regard a l’intérieur de celle-ci, il y avait quelqu’un mais, qui… Il laissa alors un faible soupire se faire entendre, son regard lui parcourant l’ensemble du lieu il y entra vérifiant premièrement si cette sensation venait de la salle en manger toutefois il semblait que non, il porta alors son dévolu a la cuisine, y entrant en silence il pu y remarquer une jeune femme qui semblait manger a même les réserves de l’établissement. Voila une jeune femme qui sait jouir d’un des grand vices de se monde, la gourmandise il semblerait… Les sens de la jeune femme trahirent sa présence mais, lorsqu’elle vint porter regard en sa direction il n’était déjà plus présent a cette endroit. Se fut ainsi quelques secondes plus tard qu’il prit la parole, son corps lui étant adosser contre le mur, son corps lui félinement dresser il portait un sourire amusé se demandant le pourquoi qu’une si jeune âme faisait à errer la nuit ainsi.


    Ne serait-ce pas un péché de se laisser aller à la gourmandise?

    Suite a ces mots, il laissa un sourire malicieux paraitre sur le coin de ces lèvres, son regard se portant sur la jeune femme qui c’était félinement allonger contre le comptoir, son regard lui déviant de haut en bas quelques secondes pour ainsi remonter dans le regard de la jeune femme, il laissa un petit rire se faire entendre pour ainsi prendre une pomme qui se trouvait sur le comptoir, venir y croquer une petite boucher savourant le gout de se petit fruit, un sourire au lèvre il reprit ainsi la parole tout en plongeant son regard dans celui de la jeune femme.

    N’est-vous pas en dehors des heures permise ma chère? De plus je ne crois pas que notre chère cuisinière apprécierait que l’ont vienne fouiller dans ses réserves… Non?

_________________

C'est un monde où les sentiments ne sont rien qu'une gêne
Le son des billes qu'on déplace sur le boulier sale résonne
Qui pousse les billes dans le boulier ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
avatar
Invité



MessageSujet: Re: Juste un en-cas de minuit ? [ PV Ryuzaki] Mar 14 Sep - 2:44

J'étais en train de siroter mon breuvage, couché sur le comptoir de la cuisine, essayant de me convaincre que mon imagination me jouait des tours. Et puis.... Je l'entendis. Le fameux prof de philo. Il me regardait, avec un sourire...épeurant. Si c'était de la gourmandise ? Bref.. je laissai passer la question, trop concentré sur le fait qu'il fallait que je restes concentré, alerte. Il me dévisagea, d'haut en bas. Oui bon, je suis pas un objet ! Je m'assise en indien sur le comptoir, mon verre à la main. Le fixant en essayant d'avoir des pensé cohérente. En prenant une pomme qui trainait sur le comptoir, il me fit remarquer que je n'étais pas sensé être là...Et que la cuisinière n'apprécierait pas que je pique dans ses réserves.. Oui bon ! Depuis quand elle mets du thon dans sa bouffe ! Et il mangeait bien une pomme lui ! Ce fut ce que je pensais.. Mais je n'en dis pas un mot. Je me contentai d'hocher la tête et de caller mon jus.

- J-je crois que je f-ferais mieux de retourner m-me coucher ! non ?

Fis-je, avec un sourire un peu forcé. Je voulais m'en aller, mais je ne voulais pas. J'avais peur de lui, et voulait l'éviter, mais il m'attirait. A chaque fois qu'il était présent, donc, bien entendu à toute mes cours de philo, mais aussi en ce moment, j'étais prise de confusion. Je ne me sentais pas agir comme j'agirais avec n'importe qui d'autre. J'étais mal à l'aise. Ce qui m'empechait de descendre de se foutu comptoire. Je ne savais toujours pas si je voulais rester ou partir, mais une partie de moi me disait de m'en aller.. Que c'était pour mon bien. Et je faisais entièrement confience à cette partie de moi. Je débarquai du comptoir, posa le verre sur le comptoir et me dirigeai vers la sortie. Je devrais peut-être rincer le verre non ? J'allais sortir, mais me ravisai, je pris le verre, le passa sous l'eau et je voulu le mettre dans le lave-vaisselle, mais je l'échappai..et le cassai. Ce que j'étais maladroite ! C'était pas le moment. Je voulais juste m'en aller au plus vite faire des beaux dodos ! J'étais encore plus mal à l'aise que toute à l'heure.

- D-désoler.

Fis-je en ne le regardant surtout pas dans les yeux. Je m'accroupis pour ramasser les plus gros morceaux avec mes mains. J'y allais doucement, pour ne pas me couper. Je me traitais interieurement de tout les noms. Sa présence me rendait nerveuse. Je n'étais pourtant pas du genre à être nerveuse pour rien. Mais il me faisait peur. Je ne savais jamais comment réagir lorsqu'il se pointait. Normalement, c'était impossible..
Je me relevai finalement, avec les plus gros morceaux de vitre dans ma mains, je les jettai dans la poubelle...Maitenant ceux qu'on a peine a voir..

- E-etoo...Ou sont les balais ?

Bah quoi ! C'est pas moi qui m'occupe de faire le ménage de l'école d'habitude !
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Juste un en-cas de minuit ? [ PV Ryuzaki]

Revenir en haut Aller en bas
 

Juste un en-cas de minuit ? [ PV Ryuzaki]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 

 Sujets similaires

+
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Monster Academy :: Close :: Close-
Sauter vers: