Une école de monstre ou l'on apprend à vivre comme des humains
 
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 ~ Washing machine ... {Hiro}

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
avatar
Invité



MessageSujet: ~ Washing machine ... {Hiro} Mer 1 Sep - 23:22

Le soleil se couchait paisiblement sur l'horizon, emportant avec lui la lumière du jour et ses doux rayons au couleur de miel. Perchée sur le toi, June regardait le paysage s'obscurcir. Un léger soupir s'échappa d'entre ses lèvres... Elle avait vu des centaines de coucher de soleil tous semblables les uns aux autres et à chaque fois, elle sentait la même crainte, les mêmes souvenirs, les mêmes remords monter en elle, comme si elle revenait inlassablement au point de départ...

Elle était arrivée à l'Academie en début de semaine et n'avait parlé qu'à peu de personne. Elle était encore déboussolée et perdue, comme une âme en peine, passant son temps à errer dans les couloirs, à regarder ces visages si humains qu'elle y croisait chaque jours se demandant toujours si cela était bien réel. Pour elle, la chose la plus difficile était d'accepter le fait que plus jamais elle ne pourrait être comme les autres. Ca lui faisait mal, un mal de chien de se regarder dans la glace et de se dire que désormais, un loup sommeillait en elle, un monstrueux loup encore incontrôlable qui pourrait à tout moment la pousser à commettre l'irréparable. Et c'est cette idée là qu'elle ne parvenait pas à oublier. A tout moment, elle pourrait tuer.

Lorsque le soleil eut complétement disparu, June se redressa, sentant qu'un léger vent se mettait à souffler. Depuis sa transformation, elle n'avait plus froid. Elle était devenue bien plus agile et rapide et ses sens eux-mêmes s'étaient développés. Au départ, elle avait trouvé cela plutôt exitant mais aujourd'hui cela ne faisait que lui rappeller à quel point elle avait changer ces derniers mois. Le soutient de son père avait été l'une des seules choses à la maintenir en vie. Lui qui avait passé une bonne partie de sa vie à chasser les loups garou se retrouvait face à l'un d'eux, sa propre fille. June s'en était toujours voulue pour cela et c'était pour cette unique raison qu'elle s'était battue à ce point. Ne plus avoir peur, être capable de tout surmonter, voilà ce qu'elle s'était promi. Sa carapace de solitude la protégeait tout autant qu'elle la rendait vulnérable mais c'était pour l'instant son seul moyen d'auto-défense.

June descendit lentement les marches qui la séparait encore du couloir. Son pas était léger, presque silencieux, comme pour ne pas troubler la séreinité des lieux une fois la nuit tombée. Le couvre feu était pour bientôt et elle avait encore une lessive à faire. Elle accéléra le pas, ouvrit lentement la porte de sa chambre pour découvrir qu'elle était vide. Elle préférait cela. Elle n'avait pas vraiment envie de parler à qui que ce soit pour l'instant. Elle ramassa les quelques vêtements qui trainaient et les entassa dans un panier avant de sortir pour se rendre au sous-sol. Elle aimait le calme qui y régnait du moins si l'on excluait le bruit des machines et autres tuyaux qui étaient les maitres des lieux. Elle entra dans la pièce vide et tatonna le mur à la recherche de la lumière. Une bonne odeur de lessive se dégageait de l'endroit, le rendant un peu plus acceuillant. June plaça son linge dans le tambour et pressa deux ou trois boutons avant que l'engin ne décide de se mettre en marche.

La tâche accomplie, la jeune femme se laissa glisser au sol, s'adossant à l'une des machines qui faisait face à la sienne. Elle regardait le linge tournoyer et sentait doucement ses yeux se fermer. Ces derniers temps, elle dormait peu. La pleine lune approchait semant un lot de cauchemars dans son esprit. Elle n'avait jamais pu oublier la tête de ce loup, son regard si cruel et cette douleur atroce qui la lançait parfois au niveau des côtes. Finalement, elle sombra dans le sommeil. Des pensées obscures défilaient, ces derniers mois avaient été les plus difficiles et bien des fois elle avait penser au pire. Finalement, ce fut une présence qui la tira du sommeil. Des gouttes perlaient de son front et elle se demandait si elle n'avait pas crié. Face à elle, un jeune homme étrangement familier.

Réfléchissant un moment, elle finit par se rappeler... Hiro, oui quelque chose comme ça. Elle avait entendue quelqu'un dire ce nom là. Une fille. June se releva pour essuyant discrétement toute trace de son sommeil agité.[/i

" Je pensais être la seule à laver mon linge à une heure pareille ..."


[i]June lui sourit. Enfin ça n'avait rien d'un grand sourire mais c'en était un tout de même, cela allait faire longtemps qu'elle n'avait pas sourit de la sorte.
Revenir en haut Aller en bas
Hiroki Katsuya
avatar
Diabolic Angel Psychopath

Messages : 1169
Date d'inscription : 24/11/2009


MessageSujet: Re: ~ Washing machine ... {Hiro} Dim 19 Sep - 17:59

    Le soleil tombait, et peu à peu, des éclairs rougeoyant recouvraient le ciel. La lune remplaçait doucement le soleil, et un vent doux commençait à souffler. Perché sur la branche d’un arbre, j’attendais calmement. J’attendais que me prenne l’envie de rentrer. Je venais de quitter l’entraînement, mais honnêtement je n’avais pas envie de rentrer. Pas ce soir… Et ce malgré la fatigue qui avait pris possession de mon corps. J’attendais donc quelque chose qui me motive à retourner à l’académie. Ou du moins aux dortoirs. Pourtant rien. Rien ne me motivait, rien ne me faisait envie. Je n’avais qu’une seule envie ces derniers temps : partir ! Partir, loin, tout abandonner, pour tout recommencer. Une nouvelle vie, un nouveau monde, et une nouvelle façon de le voir. Ouais… Je crois que ça me ferait du bien de parcourir à nouveau le monde comme j’avais pris l’habitude de le faire. Sauf que tout seul, c’était pas marrant. Je lâchais un soupir. C’était vraiment déprimant ici. Je sortais mon mp3 de ma poche et posais les écouteurs dans mes oreilles. Je montais le son de façon à ce que la musique qui se jouait dans mes oreilles couvre tous les autres bruits de la foret. Je fermais doucement les yeux par la suite. Mon esprit s’égara sans que je le veuille vraiment.
    Le noir remplissait ce qui semblait être un couloir. Un long couloir de lycée. Je cours au milieu de ce couloir. Personne. J’essaye d’ouvrir les portes, mais elles sont toutes fermées à clés. Une porte s’ouvre seule. Je rentre dans la salle de classe, l’obscurité régnait ici aussi. J’aperçois deux petites ombres, malgré le manque de lumière. Je m’approche doucement. Ce sont deux enfants, une fille, et un garçon. Ils se disputent. Je ne comprends pas les mots qu’ils prononcent, mais leurs cris résonnent dans ma tête. Les cris ne cessent pas, ils ne font pas attention à ma présence. Le petit garçon fait apparaître un couteau. Il me sourit avant de me poignarder. Je pose ma main sur sa joue en le remerciant. Je m’enfonce doucement dans le plancher et sombre. Mon corps se glace puis soudain, c’est l’impact avec le sol. Je ne ressens pas la douleur et pourtant, je sens le froid recouvrir chaque parcelle de mon corps, il me consume peu à peu. Bientôt plus rien n’aura de sens.
    Je me réveillais ce qui me semblait être quelques minutes plus tard. Je sortis mon portable de ma poche pour vérifier l’heure. Ca faisait 2h que je mettais endormi, il était déjà 22h. Je levais la tête vers le ciel en soupirant. Ils doivent bien se foutre de ma tronche la haut… Je me levais et descendit de l’arbre. Il était temps de rentrer… J’avançais machinalement, sans aucune motivation. Je regagnais discrètement ma chambre. Une fois dedans, je me fis encore plus discret afin de ne pas réveiller mes colocataires. Ils étaient plus sages que moi eux. Ou peut être que non. Je regardais mon lit. Un petit tas de vêtement traînait dessus. J’attrapais mes affaires pour les jeter dans un panier. J’y mis également mes affaires du basket. Je regardais le panier, me demandant si j’allais y aller maintenant, ou si j’attendrais demain… Bah, autant y aller maintenant puisque je ne voulais pas rester ici. J’attrapais le panier et quittais la chambre avec en direction de la laverie.
    Je n’aimais pas particulièrement la laverie. Certes, c’était un lieu très tranquille, mais le bruit du linge qui tournait dans la machine avait vite tendance à me donner mal à la tête. Et puis, il y avait cette constante odeur de lessive qui régnait. On pouvait même la sentir depuis le couloir. Je poussais doucement la porte. La lumière était déjà allumée. Je rentrais dans la pièce et eut la surprise de voir qu’une jeune fille était déjà présente. Elle était assise contre l’une des machines et … Dormait ? Je posais mon panier sur l’une des machines et m’accroupi en face de la jeune fille. Son visage m’était familier. Je l’avais déjà croisé auparavant, mais je n’arrivais pas à me rappeler son nom. Je posais ma main sur son front pour voir si elle n’avait pas de la fièvre. Ca me paraissait un peu bizarre que quelqu’un arrive à s’endormir ici. Je retirais ma main en la voyant ouvrir les yeux. Je me relevais et récupéra mon panier. Je pris une machine un peu plus loin, mis mon linge dedans, et la mis en marche avec de répondre à la jeune fille.


      « Ouais… Moi aussi je pensais être seul… »

    Franchement qui pouvait s’attendre à croiser quelqu’un d’autre dans la laverie à une heure pareille. Je m’assis sur une machine entre la mienne et la jeune fille. Elle était un peu étrange quand même… Comment elle faisait pour dormir dans un endroit pareil, entre le bruit et l’atroce odeur de lessive. Et puis surtout, c’était pas prudent.

      « T’es du genre courageuse ou complètement inconsciente pour réussir à t’endormir ici ? C’est dangereux tu sais… »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
avatar
Invité



MessageSujet: Re: ~ Washing machine ... {Hiro} Ven 24 Sep - 0:03

Le jeune homme avait croisé son regard un instant et s’était relevé pour s’éloigner. A sa réponse, June se demanda si ça l’enchantait tant que ça d’avoir croisé quelqu’un. Après tout, il était déjà tard et sans doute que lui aussi était venu cherché un endroit tranquille enfin si l’on peut considérer une laverie comme « tranquille ». June se redressa, la tête lourde, comme si tout tournait encore autour d’elle comme dans un cauchemar sans fin. Elle secoua la tête, refermant les yeux un instant pour remettre ses idées en place. Et tandis que le jeune homme s’attelait à sa lessive, elle sortit la sienne qui devait surement être finie depuis longtemps. Elle jeta ses vêtements mouillés dans une autre machine, attendant désormais qu’ils soient secs pour pouvoir remonter. Et tandis qu’elle s’activait, Hiroki lui posa une question qui la fit presque rire.

« Dangereux ? Mais qu’est-ce qui n’est pas dangereux ici ? Où que l’on soit dans cette académie, chaque visage que l’on croise, tout est attaché au danger. Moi-même, je suis plutôt pas mal dans le genre dangereuse.. »

Elle eut un léger sourire et déclencha le sèche linge. Depuis son arrivée, elle était toujours sur ses gardes, cherchant la moindre chose étrange, observant toujours sans jamais parler. Ici, chaque personne devenait un danger potentiel, un être capable de tuer, un ennemi... Mais elle avouait s’être légèrement relâchée ce soir. Avec l’arrivée de la pleine lune, les nuits devenaient de plus en plus courtes, dévorées par des cauchemars qui ne faisaient que réduire encore et encore son temps de sommeil. Elle était épuisée. Ses instincts étaient perpétuellement en alerte. Et elle ne manqua pas de se tourner à nouveau vers Hiroki .


« D’ailleurs qui me dit que ce n’est pas toi, le danger ? »

June était loin d’avoir peur de qui que ce soit ici. Elle ne jouait pas les fortes têtes et n’estimait pas être meilleure que qui que ce soit mais elle avait renoncé à ce sentiment lorsqu’elle avait été mordue. Elle s’était juré de ne plus jamais avoir peur. Et puis ce type là était du genre coureur, enfin selon ce qu’elle avait compris. Une fille lui avait presque fait un esclandre en plein couloir et il l’avait royalement ignorée. A vrai dire, June avait trouvé ça à mourir de rire. Encore une fille facile et un beau parleur.. Enfin pour rester poli. June n’aimait pas ce genre de type mais elle trouvait les jeunes filles naïves mille fois plus exaspérantes. Aussi, elle se dit que ce genre de gars était peut-être un incube, elle supposait. Après tout cet endroit regroupait sans doute des dizaines de type de monstre différent alors ça ou autre chose, cela ne faisait pas une grande différence aux yeux de la jeune fille Une chose était sure, ce n’était pas un loup car June pouvait plus ou moins les ressentir selon leur propre capacité à gérer leur pouvoir. C’était une sorte de don, d’instinct comme pour reconnaitre ceux faisant partie de la meute.

June le regarda un instant, croisant son regard sombre. Elle se demandait comment il allait prendre cette question. Un défi ? Une mise en garde ? Allait-il simplement l’ignorer ? Mille et une possibilités défilaient dans l’esprit de la jeune fille malgré l’odeur de lessive et le brouhaha ambiant, concentrant son esprit sur sa potentielle réaction. Après tout, lui aussi était un monstre imprévisible, pouvant bondir sur elle à chaque instant.
Revenir en haut Aller en bas
Hiroki Katsuya
avatar
Diabolic Angel Psychopath

Messages : 1169
Date d'inscription : 24/11/2009


MessageSujet: Re: ~ Washing machine ... {Hiro} Sam 25 Sep - 18:33

    Je ne lâchais pas la jeune fille du regard, cherchant toujours à retrouver son prénom. Je me rappelais pourquoi je la « connaissais ». Elle était amie avec des filles avec qui j’avais couché. C’était bizarre, parce qu’elle n’avait pas vraiment l’air d’être une fille facile, elle. Dommage, parce qu’elle était plutôt jolie. Et puis elle était loin d’être stupide ! Elle marquait un point : qu’est ce qui n’était pas dangereux ici ? Une école remplie de monstres, tous aussi puissants les uns que les autres. Tous ces monstres qui apparaissaient comme des légendes aux yeux des humains étaient réunis ici. Alors ouais, ça avait de quoi être dangereux. On ne pouvait pas faire confiance à grand monde. Qui sait si vous « amis » n’essaieraient pas de vous tuer au détour d’un couloir ? Je crois que les monstres étaient encore plus hypocrites que les humains. Ou alors c’était l’un des autres effets secondaires de l’académie. A voir… Je la regardais silencieusement mettre le sèche linge en route avant qu’elle ne se retourne vers moi à nouveau. Je ne pus m’empêcher de sourire à la fin de sa question. J’avais l’air d’être dangereux ? Je n’étais pas l’un des élèves les plus sages, mais je n’étais pas non plus le plus dangereux. Je crois même que les personnes les plus dangereuses de cette académie restaient les professeurs. Je me le levais de la machine et me rapprocha de la jeune fille. Si elle voulait que je sois dangereux, ses désirs pouvaient toujours s’accomplir.

      « Qui sait ! Personne n’est vraiment lui-même ici. Je suis peut être une espèce de pervers qui pourrait te poursuivre et t’espionner pendant des jours jusqu’à ce que je puisse arriver à mes fins. Crois-moi, tu devrais faire un peu plus attention à tes arrières… »

    J’avais parlé doucement et calmement. Je voulais lui faire peur. Du moins, un peu. Je n’étais pas le genre que gars qui avait l’habitude de faire peur aux autres, mais pour ce soir, changeons un peu. Et puis la situation était si parfaite. La laverie, au beau milieu de la nuit et surtout, juste elle et moi. Et puis ça pouvait être tellement marrant. Je ne savais pas si ma phrase aurait beaucoup d’effet sur elle, après tout, elle n’avait pas l’air d’être facilement effroyable, mais tant mieux ! Ca ne rendrait que le jeu plus intéressant. Oui, pour moi tout cela n’avait l’allure que d’un jeu. Un jeu ou la force mentale déterminerait le gagnant. La vie elle-même n’était qu’une espèce de jeux étranges qui pouvait durer des années, ou quelques semaines selon les personnes. Si je voyais les choses de cette façon, c’était aussi parce que c’était la façon la moins déprimante de voir le monde. Moi, je l’ai vu le monde sous tous ses angles, sous toutes ses formes, et je pouvais vous le dire, le monde est noir. Et le monde est noir car nos âmes sont noires. Enfin, cela n’était pas vrai pour tout le monde, il y avait certaines exceptions, mais dans l’ensemble c’était ça. Alors me dire que tout cela n’était qu’un jeu me paraissait moins déprimant.
    Je continuais à m’approcher de la jeune fille, m’arrangeant alors pour qu’elle se retrouve coincée entre une machine et moi. J’avais beau prendre les devant, je me méfiais tout de même d’une éventuelle claque qui pourrait arriver sur ma figure. Après tout, j’étais « dangereux », et elle risquait d’avoir peur. Je passais doucement me main sur ses cheveux. Je voulais jouer un peu avec elle . Enfin, sur le plan mental, pas physique. Mais disons que pour affecter quelqu’un mentalement, une certaine approche physique pouvait toujours avoir son effet. Et puis elle, elle n’était pas comme toutes les autres. Elle était moins niaise, moins midinette, moins superficielle, et plus intelligente . Je n’avais rien pour appuyer mes pensées, mais je le sentais au fond de moi, voilà tout. Je glissais mon visage près de son oreille.


      « Tu devrais essayer de sourire. Je suis sure que tu serais encore plus charmante avec un sourire sur les lèvres. »

    C’était avec un ton doux et sensuel que j’avais murmuré ces paroles. J’éloignais doucement ma tête de la jeune fille, et me décalais légèrement. Un sourire satisfait sur les lèvres, je retournais vers ma machine. Je voulais la faire tourner un peu en bourrique. Faire comme si j’allais tenter quelque chose contre elle alors non. De toute façon même si je voulais véritablement tenter quelque chose contre elle, elle ne me laisserait probablement pas faire. Dommage ! Elle était vraiment jolie…
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
avatar
Invité



MessageSujet: Re: ~ Washing machine ... {Hiro} Sam 25 Sep - 20:35

June le regarda s’avancer vers elle et chaque pas qui les rapprochait ne faisait qu’aiguiser ses sens. Etre dans la peau d’un loup ne consistait pas seulement à se transformer. Lorsqu’on est mordu, on devient un hybride, ce qui revient à dire que deux esprits cohabitent dans un même corps. Mi-loup, mi-humain … Rapidité sans faille, ouïe parvenant à entendre les ultrasons, ces capacités propres à l’animal étaient désormais possédées par June et ce même si elle n’était pas métamorphosée. C’est pourquoi elle ne bougea pas. On ne pouvait jamais être parfaitement certain de ce qui se passait dans la tête d’un monstre.

Tandis qu’il marchait vers elle, il en profita pour répondre à sa question. Sa manière de parler, d’agir le faisait presque passer pour un psychopathe. Mais June ne baissa pas les yeux, elle n’avait pas peur de lui. Elle le regardait agir. C’était une sorte de jeu, comme un prédateur se jouerait de sa proie avait de la dévorer. La jeune fille ne perdait pas son sang froid. Ces mois qu’elle avait vécu en Alaska lui avaient enseigné bien des choses et elle n’en était que plus forte. Certes, elle ne savait toujours pas se maitriser sous ce qui était désormais sa « vraie » forme mais en tant qu’humaine, elle était devenue bien plus sombre.


Hiroki passa la paume de sa main sur les cheveux de June. La jeune fille serrait les dents. Il s’approcha encore laissant un souffle chaud parcourir sa nuque tandis que ces horribles paroles montaient jusqu’à ses oreilles. Etait-ce un charme ? June n’en connaissait pas assez sur les incubes pour le savoir. En tout cas, une nouvelle piste était éliminée. Ce n’était pas un vampire. Il ne sentait pas assez mauvais pour ça.

Elle le laissa finir sa phrase, serrant son poing pour ne pas le repousser violement contre l’une des machines de la pièce. Elle n’aimait pas ce genre d’arrogance, elle détestait ce genre de type. Qu’est-ce qu’il croyait ? Qu’elle allait avoir peur ? June le regarda retourner à ses affaires avec un léger sourire de satisfaction. Elle desserra les dents.


« Tu n’es qu’un petit joueur, Hiroki. Tu essaies de m’intimider mais tu n’es même pas capable d’aller au bout de tes inspirations.. Manquerais-tu d’imagination ou peut-être que je te fais peur ? Ça t’as peut-être semblé plus facile de faire tomber les midinettes de ton cours de sciences ? »

June le défiait du regard. Oui, ces derniers mois l’avait incroyablement transformée et ce petit jeu était bien loin de lui faire peur. Ce n’est pas parce qu’on est solitaire qu’on est sans défense et la jeune fille était bien décidée à ne pas se laisser faire par ce genre de petit prétentieux. Elle n’aimait pas ses manières et cette façon désinvolte qu’il avait de l’approcher et de lui parler. Néanmoins, elle n’était pas du genre à chercher bataille mais ces longues nuits sans sommeil et l’approche de la pleine lune la rendait plus imprévisible.

« Peut-être que c’est toi finalement qui devrait faire attention à ses arrières .. »

June lui lança un regard mutin, et s’adossa à la machine la plus proche. Elle se demandait comment Hiroki allait répliquer. Il avait l’air plutôt têtu et orgueilleux, enfin d’après June alors elle supposa qu’il n’allait pas quitter la pièce sans lui avoir clouer le bec sauf que la jeune louve n’était pas d’humeur à lui laisser le dernier mot.
Revenir en haut Aller en bas
Hiroki Katsuya
avatar
Diabolic Angel Psychopath

Messages : 1169
Date d'inscription : 24/11/2009


MessageSujet: Re: ~ Washing machine ... {Hiro} Mer 29 Sep - 18:17

    Je ne lâchais pas la jeune fille du regard, pas un instant. Tourner le dos à un monstre dans une telle situation était beaucoup trop dangereux. Surtout quand le monstre en question était rempli de haine à votre égard. Je l’avais bien ressenti quand je m’étais approché d’elle. Cette nervosité et cette colère qu’elle m’adressait… Ce n’était pas très facile de contenir ses émotions. Même si nous restions stoïques et silencieux, notre corps ne pouvait pas mentir, il avait pour habitude d’extérioriser par lui-même nos émotions. Si bien que ses yeux à elle n’avaient pas pu mentir. J’étais tout de même étonné qu’elle ne m’ait pas frappé. Elle savait tout de même mieux se contrôler que ce que j’avais pu penser. Mais d’un autre côté, tant mieux. Cela ne la rendait que plus intéressante, et le jeu plus excitant. Je l’écoutais parler avec attention. La partie n’allait surement pas s’arrêter de ci tôt. Hiroki ? J’étais étonné qu’elle connaisse mon nom. Elle en savait un peu plus sur moi que ce que je pensais. Et puis, vu la réputation que j’avais, elle pouvait en savoir bien plus à mon compte. Cependant je ne pus m’empêché de lui sourire. Elle me faisait rire dans le fond. Comme si c’était elle qui allait me faire peur. Je ne voulais juste pas précipiter les choses. Je voulais prendre mon temps, faire accélérer doucement le rythme de son cœur, faire grandir sa peur et sa haine doucement, à chaque seconde.

      « C’est vrai que c’était beaucoup plus facile avec elles. Mais c’est parce qu’elles étaient beaucoup moins intéressante que toi… »

    Un nouveau sourire se dessina sur mes lèvres. Avec beaucoup plus de sous entendu que les précédents. Je voulais lui faire croire que je pouvais vraiment m’intéresser à elle. La faire penser que j’étais près à tenter certaines choses contre elle, jusqu’à ce que j’aie obtenu ce que je désire. Elle avait tout de même raison sur le fait que j’étais un beau parleur. Mais était ce ma faute si les filles étaient tellement sensibles à ce genre de discours ? Si elles étaient un peu moins niaises, ce genre de discours n’aurait tout simplement pas lieu d’être. Moi, je ne leurs faisais entendre que ce qu’elles souhaitaient. Mais pour elle s’était différent. Elle valait mieux que les autres. Beaucoup mieux. Il me faudrait bien plus que de belles paroles pour la séduire. Ou même pour l’effrayer. Ma façon d’agir avec elle était bien plus efficace que mes paroles. Dommage que je n’avais rien de méchant comme monstre. Parce que si j’avais été un loup, un vampire, ou même un démon, jme serais fait véritablement plaisir à lui faire peur. Et mes pouvoirs auraient été bien plus effrayant également. Mais non… Y a des jours ou ça me blasait d’être un « gentil petit ange ». Mais bon, on ne choisit pas l’endroit on l’on nait.
    Je regardais la jeune fille s’adosser à une machine, alors qu’elle me conseillait de faire attention à mes arrières. Quoi ? Comment si elle comptait vraiment faire quelque chose contre moi, à part me mettre une baffe pour un geste déplacé. Je n’avais certainement pas grand-chose à craindre d’elle. Certes les apparences étaient trompeuses. Mais je ne la voyais pas être une fille réellement dangereuse. C’était peut être plus le genre de fille à jouer les filles fortes pour avoir trop souffert dans sa vie. Ouais… Peut être ça. Je me rapprochais de nouveau de la jeune fille. Nouvelle tentative. Je me mis une nouvelle fois en face d’elle, de façon à ce qu’elle se retrouve de nouveau bloquée entre la machine et moi. Je posais doucement ma main sur sa tête, jouant légèrement avec les mèches de ses cheveux. Je glissais ma tête dans son cou avant d’y déposer mes lèvres. Ce jeu m’amusait de plus en plus.


      « Tu devrais te détendre, ça te sera plus agréable ainsi. »

    Je glissais ma main le long de sa joue avant de poser mes lèvres sur les siennes. J’espérais bien que ce mon geste ferait monter la peur en elle, parce que sinon, ça n’aura servit à rien. Je décollais doucement nos lèvres, méfiant. Je souris hautainement à la jeune fille, attendant une quelconque réaction de sa part, et me préparant à une claque qui pouvait rapidement arriver sur mes joues.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
avatar
Invité



MessageSujet: Re: ~ Washing machine ... {Hiro} Mer 29 Sep - 22:05

June et Hiroki se fixaient l’un et l’autre, comme deux fauves enfermés dans la même cage. Elle n’arrivait pas à détacher son regard de celui qui la dévisageait. Ça aurait été comme de renoncer et June était bien plus têtue que ça. Un sourire se dessina sur les lèvres d’Hiroki qui s’apprêtait à répliquer. La jeune fille n’eut besoin de rien de plus pour comprendre que ce petit jeu était loin d’être terminé. Elle était « intéressante » et cela semblait attiser la curiosité du monstre. Cela, la faisait sourire intérieurement, ce genre de compliment, de sous-entendu, ce n’était rien de plus que de belles paroles. Mais ce qui sembla décider l’étudiant à poursuivre son jeu, c’était les dernières paroles de June.

Hiroki s’avança vers elle tout comme il l’avait fait la première fois, ce même idiot de sourire aux lèvres qui lui donnait envie de vomir. Était-ce le second round ? Cette pensée amusa June qui ne quittait toujours pas le monstre des yeux. A cette distance, elle pouvait sentir l’odeur de sa peau, une odeur douce, légère et envoûtante, quelque chose qu’elle ne pouvait elle-même définir. Mais elle ne se laissa pas longtemps distraire par ses sens ou du moins par son odorat. Cette fois, l’étudiant semblait décidé à passer à la vitesse supérieure, ne faisant qu’augmenter la tension déjà palpable entre les deux monstres. A nouveau, la main d’Hiroki se noua dans les cheveux de June, entortillant ses doigts fins et habiles dans les longues mèches brunes de la jeune fille. Elle avait envie d’arrêter sa main d’un geste brusque, de stopper ses gestes mais contre toute attente, elle patientait. Elle voulait voir jusqu’où il irait cette fois-ci.

Et la réponse à sa question ne se fit pas attendre… Un souffle suave glissa lentement le long de sa nuque, la faisant légèrement frémir. Durant quelques instants, les secondes lui semblèrent devenir des heures, attendant enfin le redoutable baiser du monstre. Enfin, ces lèvres qui effleuraient son cou se posèrent sur sa peau. Elle se raidit légèrement, songeant qu’il pourrait s’agir d’un quelconque charme mais finalement, l’étudiant se replaça face à elle, le temps de lui dire de se détendre. Étrangement, cette situation ne l’effrayait pas. La seule chose qui la rendait tendue, c’était de ne jamais être pleinement sûre de ses intentions. Allait-il l’envouter comme le ferait un sorcier ? La charmer par des sortilèges d’incube qu’elle ne connaissait pas ? Finalement ce qui la tira de sa réflexion fut la paume tiède d’Hiroki qui se posait sur sa joue. June le regarda au fond de ses yeux sombres. L’espace d’un instant le temps sembla s’arrêter. La louve présentait déjà ce qui allait arriver et elle n’aimait pas cela du tout. Elle n’était pas son jouet et encore moins le genre de fille à se laisser embrasser par le premier venu. Pourtant, elle n’eut pas le temps de le repousser que ses lèvres se trouvaient déjà sur les siennes. Elle ne fermait même pas les yeux, regardant ce type à l’air hautain qui croyait pouvoir jouer aussi facilement. Il retira sa bouche de celle de June et la jeune fille ne perdit pas une seconde.

Une énergie démesurée émanait d’elle, et avec une force non maitrisée, elle poussa l’étudiant jusqu’au mur face à eux. Tout deux virent s’enfoncer dans le mur dans un violent choc. June le regardait toujours dans le fond de ses yeux, les siens d’un gris intense semblaient lancer des éclairs. Elle avait sa main qui pressait sa chemise au niveau de sa poitrine, ne lâchant pas prise, elle posa à son tour son visage au creux du cou du jeune homme. Elle laissa son nez effleurer sa nuque remontant vers lui pour un face à face. Elle passa sa main le long de sa joue, venant remettre en place l’une des mèches de cheveux du jeune homme que le choc avait décoiffé.

« Et dire que certaines filles désirent les baisers des gars comme toi … Tu ne devrais pas jouer avec le feu Hiroki. »

Elle le dévisagea un instant, restant impassible. Elle était redevenue un peu plus calme, relâchant son emprise sur lui. Elle baissa la tête et lui tourna le dos. Elle retourna alors vers le sèche linge et sortit ses vêtements secs de la machine. Elle n’avait pas cherché à lui faire de mal, simplement à le remettre à sa place et peut-être aussi à lui faire peur. Quelque part, elle était aussi responsable de tout cela puisqu’elle avait répondu à ses propos. Mais néanmoins, elle n’arrivait pas totalement à tolérer ce genre d’attitude désinvolte qu’il avait.

Et puis elle n’aimait pas user de ses « pouvoirs » de cette manière, cela lui ne lui rappelait que trop bien qu’elle était un monstre désormais. Elle regarda discrètement en sa direction. Qu’allait-il arriver maintenant ?

Revenir en haut Aller en bas
Hiroki Katsuya
avatar
Diabolic Angel Psychopath

Messages : 1169
Date d'inscription : 24/11/2009


MessageSujet: Re: ~ Washing machine ... {Hiro} Mar 12 Oct - 22:27

    Pas le temps de réfléchir à quoique ce soit que la jeune femme m’attrapa et me plaqua contre le mur d’en face. Je n’eus pas non plus le temps de réagir. Mon corps frappa assez violement le mur, ce qui cessa quelque peu de me faire sourire. Ses yeux, gris intense, reflétaient toute la haine et la colère qu’elle portait à mon égard. Tant mieux ! Aime moi, déteste moi, peu importe ; mais n’oublie jamais que je pourrais devenir un de tes pires cauchemars. Mon regard restait planté dans celui de la jeune fille, tandis qu’un sourire apparaissait de nouveau sur mes lèvres. J’avais gagné non ? Elle avait cédé à la colère, à la rage, et son corps n’avait pas réagi en accord avec son esprit, mais en accord avec ses instincts. Plutôt sauvage et violent ses instincts au passage. D’ailleurs, je me demandais bien de quelle espèce de monstre elle était pour avoir une telle force et rapidité. Elle était peut être plus dangereuse que prévue. Une fille avec une telle force, et aussi peu de contrôle de soit même, c’était dangereux, croyez moi. Je la laissais agir à sa guise, ne laissant paraitre aucun sentiment. Pas même la joie que me procurait cette situation. Puisque tout cela n’était qu’un vulgaire jeu au final. La jeune fille reprit la parole, et ne laissa transparaitre aucunes émotions dans sa voix.

      « Le feu n’est pas si dangereux qu’il peut paraitre. De toute façon, même les flammes des enfers n’auraient aucuns effets sur moi. »

    Je ne craignais ni le feu, ni les enfers, ni même les divinités. Heureusement pour moi d’ailleurs. Je n’aurais pas pu mener la vie que j’avais eue jusqu’à présent si ça n’avait pas été le cas. La jeune fille me lâcha pour ensuite retourner s’occuper de ses affaires. Bon, je crois que la partie est vraiment finie désormais. De toute façon, je ne pouvais plus faire grand-chose. Je ne pouvais ni la taper, ni la violer. Du moins, je pouvais toujours la frapper, mais j’avais pour principe de ne pas frapper les filles. Je sais que ça pouvait paraitre étonnant, mais ça, c’était une chose que j’avais du mal à admettre, qu’on puisse frapper une fille. Et puis, ça restait ma façon de leurs témoigner un peu de respect malgré tout ce que je pouvais leurs faire subir. Et pour la violer… Disons que ces derniers temps j’avais pris la bonne ( ?) résolution de ne plus coucher avec les premiers venus. Je ne voulais pas que Miki ait à souffrir à cause de moi, et de mon comportement de merde. Le jeu s’arrêtait donc là. Enfin, pour aujourd’hui ! Je savais très bien que si je la retrouvais, que se soit ici ou là, l’envie de rejouer à ce jeu referait surface. Parce que dans le fond, je ne lui avais pas menti, je la trouvais vraiment intéressante.
    C’était certes, beaucoup plus marrant de jouer avec elle, qu’avec une fille qui me tomberait dans les bras en cinq minutes ou qui serait effrayé rien qu’en parlant de monstres. La jeune fille qui était en face de moi, elle valait beaucoup mieux que ça. Elle avait du répondant, et n’avait pas baissé le regard une seule fois. Alors c’était clair qu’essayé de l’effrayer à chaque fois que je la verrais pourrait se révéler plus intéressant. Je m’étirais doucement avant de retourner près de ma machine. Je sortais mon linge qui avait fini de tourner pour le mettre dans le sèche linge. Je me laissais ensuite tomber contre le mur qui se trouvait en face de la machine. J’étais fatigué, et cette foutue odeur de lessive me donnait mal à la tête. Je fermais doucement les yeux afin de faire le vide dans ma tête, ce que j’étais incapable de faire en réalité. Mon corps se raidit alors qu’une étrange sensation grandissait en moi. Je retirais le collier autour de mon cou, afin de pouvoir confirmer une intuition. Je me relevais rapidement, sentant que quelqu’un approchait de la laverie. Et vu l’aura que cette personne dégageait, c’était certainement pas un ami à moi. Surement un démon, ou un truc dans le genre. J’éteignis la lumière avant de me rapprocher de la jeune fille et de poser ma main sur sa bouche, alors que je la collais doucement contre le mur.


      « Ne fais surtout pas de bruits, quelqu’un approche ! »

    Je n’avais aucune idée de qui il pouvait s’agir. Un élève, un prof, un surveillant… Je l’ignorais, mais je ne voulais pas prendre le risque de me faire chopper. Je restais concentrer sur l’aura de la personne, vérifiant que celle-ci j’éloignais bien de nous avant de lâcher la jeune fille. Je soupirais en rallumant la lumière, les escapades nocturnes étaient vraiment de plus en plus dangereuses. Je souris à la jeune femme.

    « Si on se fait chopper, je considèrerais que c’est de ta faute, même si ce n’est pas le cas ! »

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: ~ Washing machine ... {Hiro}

Revenir en haut Aller en bas
 

~ Washing machine ... {Hiro}

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 

 Sujets similaires

+
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Monster Academy :: Close :: Close-
Sauter vers: