Une école de monstre ou l'on apprend à vivre comme des humains
 
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Euh... Bonjour. |Pv|

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
avatar
Invité



MessageSujet: Euh... Bonjour. |Pv| Mar 31 Aoû - 19:39

Euh ... Bonjour.
Pv Ai Chun.


      « S’il vous plait… Acceptez ma requête. »


    Il semblerait que effectivement ma requête fut accepté. Je posais lentement ma main sur mon front tout en grognant légèrement contre ce mal de tête qui semblait prendre un malin plaisir à me faire perdre le nord. Alors voilà, après des semaines de débats acharnés je me retrouve de nouveau ici. Devant cette école. J’ignore réellement mon sentiment à cet instant. Entre la joie et la tristesse. Je ne comprend plus rien. Je sens mes yeux me picorer tandis que mon cœur ne cesse de battre rapidement me faisant comprendre que j’étais enfin chez moi ici. J’avais tellement de chose à faire que j’en avais presque la nausée. Où est-ce à cause de mon arrivé si soudaine sur terre. Pas facile à savoir. Je passais rapidement ma main dans mes cheveux tout en soupirant. Je remettais ce fichu pendentif autour de mon cou tandis que je m’avançais tranquillement vers la porte d’entrée. Mon cœur semblait faire un arrêt cardiaque a chaque pas que je pouvais faire. Posant lentement ma main sur la poignée je la baissée lentement et dans un léger grincement mon regard se posa sur le hall d’entrée. Un léger rire suivis d’un merveilleux sourire apparut sur mon visage. Oui… Je suis enfin chez moi. Je posais mon pas dans le hall regardant une dernière fois le ciel tout en le remerciant secrètement une dernière fois pour avoir accepté mon retour ici bas. Je refermais la porte derrière moi prêt à affronter enfin tout ce que j’avais à faire. Je dois avouer que les papiers à remplir me démotivé réellement mon envie étant simplement de retrouver mes amis et mon amour au plus vite. J’ai besoin de pouvoir les sentir proche de moi de nouveau.

    Je m’avançais vers le guichet d’accueil qui semblait toujours pareil, un peu vieillot et qui semblait pencher un peu plus à chaque instant. Ah ! Ils n’ont rien changé durant mes longs mois d’absence même la vieille secrétaire apparemment. Je soupirais alors que je sonnais à la petite sonnette posé sur le bureau. Humm … Toujours aussi sourde. Vieille bique ! Je suis derrière toi, retourne toi ! Je résonnais une nouvelle fois assez exaspérais tandis qu’elle se mit à renifler d’une façon peu élégante. Toujours aussi charmante aussi. Résonant pour la troisième fois, je sentis soudainement une piqure sur ma main posée sur la sonnette. Un léger cri de douleur s’échappa de ma gorge alors que je vieille se retourna vers moi pour poser un gros paquet de feuilles qui volèrent quelque peu dans tous les sens.

      « Je suis pas sourde ! Patienter quelques instants Monsieur Suzuki ! Tenez voici votre dossier à remplir ! »


    Je la regardais totalement perdu. Il lui on fait quoi ? Elle réagit plus vite qu’avant ! La vieille femme retira la mine de son stylo de ma main laissant au passage une goutte de sang rouler sur ma peau. Je récupérais rapidement ma main la massant un peu avant de regarder la pile de feuille bien trop haute à mon gout. Oh ! C’est pas possible ! Y’en a bien plus qu’a ma première arrivée ! J’y comprend plus rien.

      « C’est vos valises ? »


    Je penchais la tête sur le côté ne comprenant pas la question de la femme. Ben j’étais venu sans rien. Toutefois, elle semblait insister et me montra quelque chose derrière moi. Oh ! Ma mâchoire venait surement de se décrocher, c’est pas possible ces trois valises sont pas à moi ? Pourtant y’avait bien mon nom dessus. Bon avec un peu de chance je pourrais utiliser mes pouvoir pour les transporter plus facilement.

      « Apparemment oui… »

      « Bien ! Une fois finis de remplir ce dossier n’oublié pas de remplir ce deuxième et de relire entièrement le règlement Jeune homme ! Oh ! Et apparemment votre candidature pour être Capitaine de Basket est accepté. Tss… Frimeur. »

      « Vieille folle… »


    Surement furieuse par mes paroles, alors qu’au fond c’est elle qui a commençait. La femme partie dans son ’local’ dirons nous derrière son bureau tout en claquant la porte qui fit envolé les nombreuses feuilles dans les airs. Paniqué je me mettais rapidement à tourner sur moi-même essayant de tout réunir rapidement. Bien qu’a force à chaque fois que je récupérais une feuille cinq autres retombés par terre. Rien a faire je vais devoir être patient…
Revenir en haut Aller en bas
Ai Chun
avatar
• ADMIN •
«Always Your ♥»


Messages : 1361
Date d'inscription : 01/04/2009
Age : 24


MessageSujet: Re: Euh... Bonjour. |Pv| Mer 1 Sep - 12:10

    Je ne cessais de déambuler dans les couloirs depuis maintenant plus d’une heure. La deuxième heure de cours venait seulement de commencer, mais je ne voulais pas y aller. Je n’avais pas été à la première non plus. Je sais que j’aurais pu rester couché, puisque je n’irais pas en cours, mais quelque chose m’avait poussé à me lever. Et c’était toujours ce quelque chose qui me poussait à déambuler dans les couloirs plutôt que d’aller en cours. Je ne savais pas ce que c’était : peut être une intuition, ou bien une petite voix à l’intérieur de moi, mais je ressentais le besoin de l’écouter. Je suis bête, n’est ce pas ? Je me posais contre une fenêtre à l’étage, fatiguée de faire le tour du lycée depuis une heure. Je n’avais cessé de tourner en rond, prenant un escalier, faisant ensuite le tour du couloir pour redescendre par le même escalier, m’arrêtant par moment pour jeter un petit coup d’œil dans certaines classes. Rien de très passionnant, mais juste de quoi m’occuper un petit moment. N’y avait-il vraiment rien d’intéressant à faire ici ? Je regardais par la fenêtre. Il faisait beau dehors. Ces derniers temps, j’avais l’impression que mes journées se calquaient sur la météo. Je passais une bonne journée quand il faisait beau, et une mauvaise dès qu’il y avait un peu de pluie. Espérons qu’aujourd’hui sera aussi une bonne journée. Je me décollais de la fenêtre pour repartir vers les casiers. J’ouvris mon casier pour y récupérer un bloc de feuilles, le carnet de croquis dont je me servais habituellement. J’y récupérais également une trousse, remplie de crayons. Je déposais le tout dans mon sac, refermais mon casiers, et partie en direction du lac.
    Un léger vent frais soufflait sur mes joues. Ca faisait du bien ! J’arrivais au lac en chantonnant. Je m’installais au pied d’un arbre, pas trop loin du bord. Je sortis de mon sac mon mp3 ainsi que les affaires que je venais d’allé récupérer. Ca faisait longtemps que je ne m’étais pas retrouvé seule pour décompresser ainsi. J’ouvrai mon carnet de croquis et pris un crayon, puis commençai à dessiner. Je n’avais pas vraiment besoin de regarder ce que je faisais, ma main glissait d’elle-même sur le papier. Je regardais le lac. Il y avait un petit groupe d’élèves qui s’y baignaient. Y en a qui sont courageux quand même. Je les regardais s’amuser dans l’eau. Un sourire triste se dessina sur mes lèvres. Je pensais à Kiyoshi… Pourquoi est ce que je pensais à lui maintenant ? Je ne savais plus depuis combien de temps il était parti… Je ne savais même pas pourquoi il était parti. Cet imbécile était parti du jour au lendemain, sans rien dire à personne ! Je n’avais même pas la certitude qu’il allait bien… Une perle d’eau salée roula sur ma joue. Je l’essuyais rapidement. Malgré le temps qui était passé depuis qu’il était parti, je ne l’avais pas oublié, bien au contraire, je n’arrivais même pas à m’habituer à son absence. Au fond de moi, je savais très bien que j’avais perdu plus qu’un simple ami.


      « IMBECIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIILE ! »

    J’avais crié de toutes mes forces. J’avais eut tellement mal en apprenant son départ. Mais je crois que ce qui me faisait le plus mal, c’est le fait qu’il n’ait prévenu personne. Je commençais à ranger mes affaires. Je n’avais plus envie de dessiner, et encore une fois, mon corps me poussa à partir. En rangeant mon carnet de croquis, je remarquais que certaines feuilles dépassaient. Je les retirais pour voir de quoi il s’agissait. Tiens ! Mes feuilles d’inscriptions pour le club d’art… Pas étonnant que je n’arrivais pas à remettre la main dessus si elle était là dedans. Je rangeais mon carnet et les feuilles, ainsi que mon mp3, dans mon sac avant de repartir vers les bâtiments de l’académie. Je crois que j’aurais vraiment fait le tour des lieux aujourd’hui. Je décidais de passer par le hall, afin de pouvoir déposer mon inscription pour le club d’art. Et puis, si je ne le faisais pas aujourd’hui, la secrétaire risquait de continuer à râler pendant encore longtemps. Déjà que je n’étais pas une de ses élèves préférées. D’un autre côté, tant mieux ! Je poussais doucement la porte du hall pour rentrer. J’avançais doucement dans le hall. Je remarquais qu’un garçon était présent, des feuilles éparpillées autour de lui. Je regardais son visage plus attentivement et me stoppa.
    Je ne pus retenir les larmes qui naissaient dans mes yeux. Je ne savais pas comment expliquer ce que je ressentais à l’instant : de la joie, de la douleur et de la mélancolie. Mais aussi le doute que tout cela ne soit qu’une simple illusion. Je ne comprenais plus rien. Je n’osais pas m’approcher, ne sachant pas comment agir, n’ayant aucune idée sur les mots que je devais utiliser. J’étais beaucoup trop mal pour pouvoir réfléchir, je fonçais donc tête baissé. J’avançais rapidement vers le garçon et lui rentrai dedans. Je commençais ensuite à lui mettre des coups de poings dans l’épaule. Les larmes ne cessèrent de couler sur mes joues. Un mélange de joie et de douleur. Je n’osais pas regarder le jeune homme, je me concentrais seulement sur l’endroit ou je le frappais, son épaule. Je ne savais pas ce que je devais faire. J’avais peur… Peur qu’il m’ait oublié, peur qu’il disparaisse à nouveau, peur de revivre les premiers jours de son départ. Je laissais enfin retomber mon bras le long de mon corps et posa mon front contre son torse. Je crois que j’y avais été un peu fort niveau émotivité...

_________________

AI CHUN
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
avatar
Invité



MessageSujet: Re: Euh... Bonjour. |Pv| Mer 1 Sep - 19:55

    Je hais les feuilles ! Rah ! Pourquoi je suis pas le fils de Mimie Mathy ? Cela aurait plus simple d’un seul coup op ! Tu serais mis sur le bureau sans problème ! Mais non, il fallait que j’ai juste le don de jouer avec les sentiments et faire des boules de plasma. Bon j’avoue c’est déjà pas mal comme pouvoir mais j’avoue que dans cette situation un peu d’aide magique aurait été bien venu. Et pas la peine de vous moquer là haut je vous entend très bien ! Malheureusement. Ils vont quand même pas me laisser connecté à eux ? Si c’est le cas cela risque d’être réellement pas pratique. Je souriais fier de moi alors que j’arrivais enfin à tout rattraper ! Eh eh ! Je suis hyper doué tout de même. Je soupirais doucement réellement heureux alors que la porte par laquelle j’étais rentré s’ouvrit. Mon regard se stoppa, ma respiration se coupa tandis que je fixais cette jeune femme qui venait de montrer le bout de son nez. Que… Est-ce possible ? Elle serait là devant moi. Pourtant j’aurais pensé que les petits gens en haut auraient compliqué le chose. Je fixais la jeune fille sans bouger, tandis que je sentais mon cœur me faire mal en la voyant pleurer. Non Ai ! Ne pleure pas ! Je mérite pas tes pleures. Je ne suis qu’un sale lâcheur, un lâche, un con même. Je t’en supplies ne pleure pas. J’attendais simplement ayant peur de sa réaction. Je ne savais pas si je devais aller la voir pour la consoler ou attendre de peur qu’elle fuis. Mais la voir pleurer me faisait bien trop mal au cœur. Elle me sauva quelque peut de ma douleur alors qu’elle s’avança vers moi rapidement me fonçant dessus. Elle me frappait l’épaule et pourtant je restais sur place la laissant faire elle avait surement besoin de se défouler. Je n’allais donc pas bouger j’allais attendre sagement. Je fermais quelque peu les yeux laissant retomber au sol toutes mes feuilles alors que lentement elle se calma venant poser sa tête contre mon torse. Je soupirais doucement la regardant tristement, qu’est-ce que j’avais fait ? A cause de moi, elle semblait souffrir… Encore. Je passais mes bras autour d’elle pour la serrer contre moi tout en baissant mon visage pour déposer un léger baiser sur ses cheveux.

      « Je suis désolé Ai… »


    Je sais, cela ne pardonneras surement pas tout ce que j’ai pu lui faire. Durant ce qu’elle a pu supporter quand j’étais pas là. Mais… Je ne trouvais pas de meilleure chose à dire pour le moment. Après tout, que dire de plus ? Surement rien. Je continuais de la serrer contre moi tout en souriant légèrement. Tu m’a manqué ma belle. Beaucoup manqué. J’ignore ce que j’aurais fais une minute de plus là haut sans toi pour me frapper si je m’égare de ma route. En parlant de frapper… Je dois avouer que j’avais une légère douleur dans l’épaule entière a présent. Elle avait de la force tout de même. Le pauvre Capitaine que je suis va avoir du mal à se remettre a jouer du basket correctement à présent. Je risque de lancer de travers à cause d’elle. Mais, je peux pas lui en vouloir.

      « Eh ma belle. Pleure plus. »


    Je me décalais légèrement pour la regardé en souriant. Je caressais légèrement son visage. Alors que je grimaçais légèrement. J’ai peur de me faire frapper un bon coup quand même. Je le mérite je vous l’accorde mais, doucement tout de même… Ok ?
Revenir en haut Aller en bas
Ai Chun
avatar
• ADMIN •
«Always Your ♥»


Messages : 1361
Date d'inscription : 01/04/2009
Age : 24


MessageSujet: Re: Euh... Bonjour. |Pv| Jeu 2 Sep - 12:46

    Je n’osais toujours pas relever la tête de peur d’affronter le regard de Kiyoshi. J’avais honte d’avoir agit de cette façon. D’avoir fondu en larme et de l’avoir frappé sans retenu. Et par conséquent, j’avais peur qu’il m’en veuille. Je savais très bien que ce n’était pas logique, et pourtant je n’arrivais pas à enlevé cette idée de ma tête. Je n’arrangeais pas les choses, je le savais bien. Connaissant Kiyoshi, j’étais certaine qu’il s’en voulait déjà bien assez d’être parti sans prévenir, alors moi qui venait en remettre une couche avec mes larmes, je trouvais que c’était de trop. Beaucoup trop même. Mais ça avait été tellement plus fort que moi… Je n’avais pas réussi à retenir mes larmes, et pour les coups… Disons qu’ils étaient partis tous seuls. Sentir ses bras autour de moi eut pour effet de me calmer. Du moins temporairement… Je me mis de nouveau à pleurer en l’entendant prononcer mon nom pour s’excuser. Mais cette fois, mes larmes étaient plus des larmes de joies que de tristesse. Il ne m’avait pas oublié… Tu ne m’avais pas oublié, Kiyoshi ! Mes mains s’agrippèrent à son haut, comme de peur qu’il disparaisse. Pourtant, il était bien là, n’est pas ? Cette chaleur, la douceur de sa voix, la douleur dans ma poitrine… Je priais pour que tout soit réel. Qu’importe la douleur qui prenait place dans mon cœur, mais par pitié, dites moi que ces instants sont bels et bien réels.
    D’un autre côté, j’espérais bien qu’il s’en voulait. Oui, je sais que c’est méchant de dire ça, mais il fallait me comprendre. Ca n’avait pas été tout les jours simple sans lui. Déjà parce que les premiers jours ne firent qu’accentué la douleur qui naissait dans mon cœur. La nouvelle mit plusieurs semaines avant de disparaitre des couloirs. Mais combien de personne avais-je entendu dire du mal de toi ? Avec combien de personnes avais-je été prête à me battre, juste pour défendre ton nom ? A toi, mon… Meilleur ami ? Je ne savais pas si je le considérais vraiment comme mon meilleur ami, mais je savais qu’il était plus qu’un simple ami. Une espèce de confident, ou bien de grand frère… Je ne sais pas trop. Tout ce que je savais, c’est que je ne souhaitais que son bonheur. Quoique certains n’avaient pas eut tord… Kiyoshi Suzuki était un lâcheur. Ca, personne ne pouvait le nier, et surtout pas Kiyo. En fait, c’était pas le titre de Sublimicisme Capitaine qu’il fallait lui donner, mais celui de Baka Ranger ! C’était plus approprié non ? Mais ne t’inquiète pas, même avec ce titre, je t’aimerais toujours. Je recollais un peu plus ma tête contre sa poitrine. Ca me faisait véritablement du bien.
    Sa voix résonna une nouvelle fois dans mes oreilles. Que je cesse de pleurer ? Bah t’es bien mignon mais c’est quand même de ta faute si je pleure ! Je lâchais son haut en le sentant se décaler. Je fus alors obligé de relever la tête. Son sourire calma mes derniers sanglots. Il passa sa main sur ma joue, tandis que je passais la mienne en même temps pour effacer les dernières larmes de mes joues. Je le regardais faire une légère grimace. Quoi ? Il avait mal ? C’est vrai que je n’y avais pas été de main morte… Mais bon, c’était parti tout seul. Et puis, il mériterait encore des claques pour tout ce qu’il m’a fait subir ses derniers mois. Mais bon, je voulais trop l’abimer non plus. Je posais doucement ma main sur sa joue à mon tour. Ca faisait du bien de le retrouver. Je passais ensuite mes bras contre son cou et l’embrassa sur la joue. Puis je me serrais contre lui de nouveau. J’avais tellement peur qu’il disparaisse si je venais à trop m’éloigner de lui. C’était horrible comment sensation. Je glissais mon visage dans son cou, afin de pouvoir murmurer à son oreille.


      « Tu m’as horriblement manqué ! »

    C’était un peu ma façon de lui dire qu’il était de nouveau le bienvenu. Je le lâchais et lui fis un grand sourire. Un sourire qui venait de mon cœur. Je me baissais pour commencer à ramasser les feuilles qu’il avait laissé tomber. Après tout, c’était un peu de ma faute aussi. Je m’arrêtais de ramasser les feuilles un instant et baissais la tête. Certaines questions brulaient mes lèvres, mais je n’osais pas. Pourquoi était-il parti ? M’en voulait-il pour ce qui venait de se passer ? Est-ce qu’il comptait vraiment rester cette fois ci ? Tant de questions que je voulais lui poser, mais que je n’osais pas. Je me mis à soupirer. Depuis quand étais-je si hésitante… Je regardais de nouveau Kiyoshi. Je crois surtout, que je ne voulais plus gâcher cet instant. J’en avais déjà fait beaucoup trop à mon gout. Un nouveau sourire se dessina sur mes lèvres, tandis que je continuais de ramasser les feuilles qui se trouvaient au sol. Je me relevais un fois avoir fini de les ramasser pour les tendre au garçon. Un petit rire s'échapaa de ma gorge.

      « Tu mériterais quand même de finir au fond du lac. »

_________________

AI CHUN
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
avatar
Invité



MessageSujet: Re: Euh... Bonjour. |Pv| Ven 10 Sep - 23:36

    Je restais immobile ne sachant quoi faire de plus. Je ne pouvais qu’attendre qu’elle aille mieux avant d’essayer de m’expliquer ou de vouloir lui adresser réellement la parole. Je ne pouvais qu’attendre que la tempête soit passé et que la jeune fille se calme. J’avais le temps, réellement beaucoup de temps, j’avais perdu bon nombre d’occasion d’être auprès d’elle donc à présent je pouvais patienter et profiter de sa présence contre moi. Lentement restant immobile pour profiter de l’odeur de la jeune fille je sentais ses bras s’enrouler autour de mon cou alors qu’elle déposa un baiser sur ma joue. Un sourire naquit rapidement sur mon visage alors que je relevais les yeux vers les siens. Ma chère Ai… Tu m’as manqué tu sais. Oh, tu dois t’en douter non ? Cela était surement plus dur pour moi qui pouvait vous voir tous sans pouvoir vous aider, vous consoler quand vous alliez mal. Cela était une vraie torture. Je caressais légèrement les cheveux de la jeune fille alors qu’elle se mit à murmurer à mon oreille. Toi également ma belle, surtout que je n’avais plus la chance d’avoir ton fichu caractère pour m’accompagner tous les jours. Cela m’avait manqué il faut l’avouer. Je restais sur place pensif, incapable de réagir réellement alors que Ai se décolla de moi. En réalité j’ose dire que c’est moi qui a souffert le plus mais, je pouvez les voir encore et non eux. J’ignore laquelle des deux situations étaient la mieux. Mais une chose est sur je pense que dans les deux cas aucun de nous ne veux revivre cela. Le temps que je revienne de mes pensées, Ai avait déjà ramassé mes feuilles, il n’y a rien à dire que ferrais les hommes sans les femmes ? Surement rien. Moi qui avait mis un temps fou a réussir à tout récupérer elle l’avait fait si vite. Je lui souriais tout en récupérant les feuilles qu’elle me tendais. Je le regardais amusé avant de rire avec elle. Ouais je le mérite c’est sur. Je posais ma main sur les cheveux de la jeune fille les lui ébouriffant légèrement avant de poser mon tas de feuille sur le comptoir.

      « Oui tu as surement raison. Mais avant ca, profite de ma présence. Je voudrais pas que tu pleures de trop sans moi. »


    Je lui fis un clin d’œil assez taquin avant de remplir rapidement mes papiers autant faire cela au plus vite pour être tranquille. Je pourrais m’occuper de Ai une fois tout cela remplit correctement. Chose que je fis a moitié bien. J’avais plus envie de profiter de la présence de mon amie, non plutôt de ma sœur de cœur, voire de mère. Elle a tendance à prendre soin de moi et me dire ce que je dois faire ou non. Je me retournais par la suite vers la jolie demoiselle pour lui sourire de nouveau.

      « Bon on va voir si tu arrives à me faire couler ? Ou si malgré ta force de mouche je sois obligé de faire semblant que tu en as ? »


    Je lui souriais en rigolant tandis que je passais doucement mon bras autour de l’épaule de la jeune fille. Mes valises peuvent bien attendre encore un peu ici ? J’ai bien plus important à faire que de ranger des vêtements. J’ai comme mission d’essayer de rattraper le temps perdu et m’occuper de mon amie. Elle avait besoin de moi et j’avais besoin d’elle, pas besoin de faire plus d’explication non ?
Revenir en haut Aller en bas
Ai Chun
avatar
• ADMIN •
«Always Your ♥»


Messages : 1361
Date d'inscription : 01/04/2009
Age : 24


MessageSujet: Re: Euh... Bonjour. |Pv| Sam 25 Sep - 18:06

    Je laissais Kiyoshi me décoiffer sans broncher. Je n’avais plus la force pour l’engueuler de toute façon. Ni pour lui répondre. Qui lui avait dit qu’il était la cause de mes larmes ? Non mais franchement, comme si j’allais pleurer pour un gars comme lui… Je lui tirais la langue en réponse à son clin d’œil. Je passais rapidement ma main dans mes cheveux afin de remettre en place certaines mèches. J’attendais ensuite patiemment que le jeune homme finisse de remplir ses papiers. Patiemment était tout de même un grand mot. En fait, j’étais limite en train de trépigner sur place. J’avais tellement envie de profiter de nous retrouvailles ! Je voulais tout simplement lui dire de laisser tomber la paperasse, et l’entrainer dehors avec moi. C’était pas cool ! Ils auraient au moins pu lui faire remplir ces papiers à un autre moment ! Je fis la moue ne lâchant pas Kiyoshi du regard. Je savais que jamais on ne pourrait rattraper le temps perdu. C’est pour ça que j’avais tellement hâte qu’il termine. Le voir si près de moi, mais devoir attendre qu’il finisse était une vraie torture. Surtout après avoir passé autant de temps loin de lui. Je me demandais comment était passé tout ce temps pour lui. Lui avait-il paru aussi long que pour moi ? Pensait-il revenir nous voir un jour ? Avait-il hâte de nous revoir ? Encore des questions auxquelles je n’aurais probablement jamais de réponses. Je soupirais légèrement avant de faire une nouvelle grimace.
    La voix de Kiyoshi se finit entendre à nouveau. Il ria en passant son bras autour de mon épaule. Je fronçais les sourcils. Je me défis de son emprise, avant de croiser les bras sur ma poitrine et de rester immobile au milieu du hall. Là, je te boude Kiyoshi ! Il n’avait rien dit de très méchant mais j’avais juste envie de jouer la fille susceptible, rien que pour l’embêter. Et puis maintenant, il allait falloir qu’il se réhabitue à mon sale caractère. Ca va pas être facile pour lui. Cependant, je ne fis pas la tête très longtemps. J’étais incapable de bouder quelqu’un très longtemps, et encore moins Kiyoshi. Surtout pas maintenant. Il m’avait tellement manqué ! N’empêche que ça m’énervait de pas pouvoir être en colère contre lui plus de trente secondes ! Je voulais le faire culpabiliser un peu. Oui, j’étais légèrement sadique avec lui, mais c’était parce que je l’adore. Je me rapprochais du jeune homme et lui mit une petite tape sur la tête.


      « Tu devrais faire attention à tes chevilles. J’ai peur qu’elles soient gonflées ! »

    J’attrapais ensuite sa main et l’entraina avec moi vers la sortie. On allait enfin pouvoir profiter de nos retrouvailles. Cependant, j’avais l’impression d’avoir oublié quelque chose. Je m’arrêtais pour réfléchir à la raison de ma venue ici. J’avais un truc à rendre… AH ! Ma feuille d’inscription ! Je lâchais la main de Kiyoshi pour me mettre à fouiller dans mon sac. Je ne mis pas longtemps à la retrouver, étant donner que mon sac était quasiment vide. Je me précipitais vers le comptoir pour poser ma feuille à coté de celle de Kiyoshi, avant de me dépêcher de rejoindre celui-ci. Je posais mes main sur son dos et le poussa jusqu’à dehors. On allait vraiment au lac alors ? J’attrapais de nouveau sa main et continua notre route jusqu’au lac. Je restais silencieuse. Ca pouvait paraitre bizarre, mais même après tout ce temps, je n’avais rien à lui dire. Ca présence seule suffisait. Du moins, je lui aurais bien posé quelques questions, mais toutes concernaient son départ et son retour, et je n’avais pas vraiment envie d’en parler, et ce malgré le fait que j’étais curieuse de savoir ce qui avait bien pu se passer dans sa tête. A cet imbécile… Je crois que le proverbe avait raison… Tout dans les muscles, rien dans le cerveau. Une fois ou lac, je m’arrangeais pour que nous soyons le plus près possibles du bord avant d’y pousser Kiyoshi. Puis je m’éloignais du bord de peur de finir dans le lac à mon tour. Oui, j’étais méchante avec Kiyoshi aujourd’hui, mais comme ça, ça lui remettrais les idées en place. Je posais mon sac et retourna vers le bord. Je m’accroupis à quelques mètres du bord, de façon à pouvoir parler avec Kiyoshi, alors que je lui faisais un grand sourire.

      « Alors ? Pas trop froide ? Alalala ! Qui pourrait croire que le "grand" Kiyoshi Suzuki puisse se faire avoir de cette façon ! Je t'avoue que je suis déçue mon cher ! »

_________________

AI CHUN
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
avatar
Invité



MessageSujet: Re: Euh... Bonjour. |Pv| Dim 26 Sep - 23:47

    Beuh… Pourquoi elle s’écarte de moi ? Je fis semblant de bouder bien que cela disparut rapidement, je suis pas capable de bouder pour rien. Il faut vraiment qu’il arrive quelque chose de grave pour que cela soit le cas. Je l’écoutais alors que je baissais les yeux vers mes chevilles en question, non … Je me sens toujours à l’aise dans mes chaussures. Elles risquent pas de devenir trop petites. Surement pour cela que je les prend plus large. J’haussais doucement les épaules alors que je passais ma main dans mes cheveux avant de regarder la jeune fille de nouveau. Je souriais en sentant la jeune fille prendre ma main pour m’emmener. Oh ! On va en balade, tant mieux. Mais la balade fut courte vu que Ai se stoppa pour me lâcher et faire demi tour. Beuh ? Et moi ? Je la regardais faire alors que je souriais en la voyant revenir, j’allais faire comme Minou a présent, me mettre à ronronner. Oh ! D’ailleurs son doux ronronnement me manque horriblement. Enfin, chaque chose en son temps, pour le moment je vais profiter de la journée en compagnie de Ai. Je suivais docilement la jeune fille, regardant autour de moi en souriant et m’émerveillant comme la première fois que j’étais arrivé ici en regardant autour de moi. Je trouvais cet endroit encore plus beau qu’avant, il m’avait surement manqué lui aussi. Je me mettais à rire légèrement alors que je voyais le lac. Ah … Elle comptais me noyer de suite ? Puis-je avoir la chance d’attendre un autre jour qu’il fasse plus chaud, il fait frais tout de même aujourd’hui. Toutefois, avec de la chance elle avait peut-être oublié. Je la suivais tout de même, bien gentiment, d’un certain sens je n’avais pas envie de la quitter de suite. Je m’approchais du bord bêtement avec Ai, n’ayant pas une seule seconde l’idée qu’elle pourrait m’avoir si stupidement. Ben oui, je lui fais confiance après tout moi. Je suis stupide, mais l’amour rend aveugle non ? Oui, l’amour pour ses amis existent de toute façon. Je me retrouvais alors rapidement assis dans l’eau. Alors que je restais sans bouger. Certes j’étais au bord mais j’étais vraiment trempé. Je tremblais rapidement, alors que je rentrais mon cou dans mes épaules. Mon regard se posa sur la jeune fille alors qu’une goutte d’eau accroché à mes cheveux tomba sur mon nez me faisant frissonner de plus belle. Elle avait l’air bien contente tiens ! Je l’aurais bien tiré dans l’eau, histoire de me venger. Mais, j’avais peur qu’elle attrape froid par la suite. Je me levais sortant de l’eau sans lui répondre alors que j’essayais de décoller mon haut de contre mon torse joliment musclé.

      « Elle est gelée est c’est bien pour cela que je te pousses pas dedans. J’ai un cœur moi … »


    Je pris une bouille adorable tandis que je m’agrippais à la jeune fille pour lui faire un gros câlin. Je lui fis un bisous sur la joue, avant de rire presque sadiquement bien que cela n’avait rien de méchant. C’était uniquement dans le but de me venger simplement.

      « Mais, je peux au moins faire cela pour me réchauffer et te refroidir au passage. »


    Je penchais légèrement ma tête sur le côté alors que je la poussais doucement vers le lac. Juste dans le but de lui faire croire que j’allais la mettre dedans mais la réponse était forcément non. J’aimais bien taquiner, et j’allais pas changer après tout.
Revenir en haut Aller en bas
Ai Chun
avatar
• ADMIN •
«Always Your ♥»


Messages : 1361
Date d'inscription : 01/04/2009
Age : 24


MessageSujet: Re: Euh... Bonjour. |Pv| Lun 4 Oct - 18:37

    Je me relevais en même temps qu’il sortait de l’eau. Je fis quelques pas en arrière, ayant toujours peur qu’il me jette dedans. Oui, la confiance règne ici. Je fis une grimace au jeune homme lorsqu’il sous entendit que je n’avais pas de cœur. C’était faux, archi-faux, et surtout avec lui ! Si je n’avais pas eut de cœur, je ne lui aurais pas pardonné d’être parti. Je n’aurais même jamais souffert de son départ, mais ce n’était pas le cas. Alors je vois pas pourquoi c’est moi qui n’aurais pas de cœur. C’était plutôt à moi de lui dire ça ! Des mois sans avoir aucunes de ses nouvelles. Pas même la certitude qu’il était en vie. Alors je crois que celui qui avait le moins de cœur de nous deux, c’était lui. Et puis c’était pas méchant ! C’était simplement pour lui remettre les idées en place. On m’avait toujours dit qu’une bonne douche froide était efficace. Alors que ce soit la douche ou le lac, c’était pareil. Mais c’est vrai que l’eau avait l’air sacrement froide. Je n’osais même pas mettre ma main pour voir. Je ne m’étais pas encore assez préparé mentalement pour faire face au froid. Je restais donc devant le lac à regarder mon cher ami frissonner. Bien fait ! J’aurais bien voulu achever le travail en le noyant, mais je n’aurais jamais le courage de rentrer dans l’eau aujourd’hui. Il a de la chance, je lui accorde encore quelques jours à vivre, le juste le temps qu’un jour un peu plus chaud arrive.
    Je regardais Kiyoshi avec joie, jusqu’à ce qu’il m’attrape et me tire vers lui. Je laissais échapper un léger gémissement du fond de ma gorge. Il était trop froid ! Mon corps se raidissait doucement, ayant beaucoup de mal à supporter le froid et le corps mouillé de Kiyoshi. J’essayais de défaire de son étreinte, mais en vain. Raaaah ! Il était beaucoup plus fort que moi en réalité ! Je n’avais plus qu’à attendre qu’il décide de me lâcher. Je fis une moue contrariée alors que ses lèvres se posèrent sur ma joue. Et en plus ça le faisait rire ! Han ! Je te boude Kiyoshi ! J’avais vraiment une attitude de gamine capricieuse aujourd’hui, un peu trop forte à bon gout quand même. Je me blottissais un peu plus contre Kiyoshi alors que le froid prenait véritablement possession de mon corps. Je sais que je voulais qu’il me lâche il y a deux minutes, mais maintenant j’avais trop froid pour oser me décoller de lui. Je le sentais me pousser doucement. Je commençais doucement à stresser, ayant véritablement peur qu’il me jette dans l’eau. Je débattais afin qu’il me lâche. Malgré la difficulté de l’épreuve, je réussi. Je fis un pas en arrière afin de pouvoir lui faire face, mais étant plus près du bord que ce que croyais, mon pied se posa dans le vide tandis que je tombais en arrière. J’eus cependant le réflexe de m’accrocher au bras de Kiyoshi pour me retenir, mais finalement ce n’était pas un si bon réflexe.
    J’entrainais Kiyoshi dans ma chute, et il ne nous fallu pas plus de temps pour nous retrouver dans l’eau. Qu’est ce qu’elle était froide ! Je comprenais pourquoi Kiyoshi avait eut aussi froid maintenant. Je commençais légèrement à regretter d’avoir eu cette idée. Parce que si je n’avais pas commencé, on n’en serait probablement pas là. Cependant, je ne pouvais pas m’empêcher d’en rire. Je sais pas vraiment pourquoi je riais, peut être parce que j’étais tout simplement heureuse. Heureuse d’avoir retrouver Kiyoshi, heureuse de voir qu’il allait bien, heureuse de vivre, peut être tout simplement. Je commençais à doucement me calmer. Je fis un doux sourire à Kiyoshi avant de poser mes lèvres sur sa joue. Je me relevais ensuite pour sortir de l’eau, parce que y avait pas, elle était trop froide. J’essorais mes cheveux et essaya de faire la même chose pour mes vêtements, mais légèrement en vain. Je retirais mon chemisier, ne supportant pas qu’il me colle à la peau de cette façon. De toute façon, j’avais un débardeur en dessous. Je tournais la tête vers Kiyoshi avant de lui tirer la langue.


      « Jme suis dit qu’une deuxième douche ne pourrais pas te faire de mal. »

    Je vous assure qu’il n’y avait aucun sous entendu dans cette phrase. C’était tout simplement pour embêter ce cher Kiyoshi. On avait perdu tellement de temps, qu’il fallait bien que l’on se rattrape. Je sais qu’on ne pourra jamais vraiment rattraper le temps perdu, c’est pourquoi je veux vivre intensément chaque instant passé avec lui désormais.

_________________

AI CHUN
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
avatar
Invité



MessageSujet: Re: Euh... Bonjour. |Pv| Lun 18 Oct - 22:48

    Je dois avouer que je n’avais jamais pensé me faire piéger à mon propre jeu qui n’était en réalité qu’une stupide blague, je ne comptais pas la pousser dans l’eau mais à force de remuer nous avons tout de même atterris dans l’eau. Mon Dieu ! Qu’elle est froide ! Je frissonnais alors que mon regard se posa sur la jeune fille qui se mit à rire. Elle fait comment pour rire ? Moi je suis totalement raid, incapable de bouger réellement. Je souriais tout de même à la jeune fille la regardant tendrement avant de me lever. Elle a de la chance que je l’aime tout de même. Sinon je … Enfin je ne sais pas, à vrai dire je lui en fais voir déjà de toutes les couleurs, alors j’interdis à quiconque lui faire autant de mal que j’ai pu lui faire. Je me relevais pour sortir doucement de l’eau laissant mes vêtements se coller contre moi. Je n’aimais pas cela, je me sentais pas à l’aise mais je ne pense pas que me balader a moitié nu serait très approprié. Bien que cela pourrait ravir certaines personnes qui pourraient passer. Je regardais Ai en souriant en coin tandis qu’elle prit la parole. Elle n’avait pas tord, j’avais les esprits bien remis en place à présent. Ou peut-être de trop même. Je passais ma main dans mes cheveux pour les décoller de mon visage alors que je frissonnais laissant alors un léger tremblement suivre. J’ai du mal à croire que je vais m’en sortir vivant, a peine revenu sur terre que je dois être si sensible aux changements de température. Là-haut, l’avantage c’est qu’il fait jamais ni trop froid ni trop chaud c’est juste bien. Je m’avançais vers Ai pour poser ma main sur son épaule la serrant un peu contre moi alors que je poser sur elle un regard de protecteur ou grand-frère. Je ne sais pas vraiment comment expliquer, elle est à la fois ma mère, et ma sœur. Cela est étrange, d’un sens je suis étrange intégralement alors pourquoi mes relations ne le seraient pas ?

      « Certes, ca peut pas me faire de mal et un bon chocolat chaud pour te faire pardonner non plus ! C’est gentil de ta part d’y avoir pensé ! »


    Je lui tirais la langue comme un vrai gamin avant de me mettre a avancer doucement en direction de l’entrée de l’école. Je n’étais pas pressé de retourner en cours, ah ca non ! Mais au moins les bâtiments étaient chauffés et j’allais pouvoir espérer me sécher un peu avant d’inviter ma Ai a la cafétéria et boire ce fichus chocolat chaud qui rien que d’y penser me faisais frémir d’envie. Je sais, je suis un vrai gamin mais il n’y a rien de mieux pour se réchauffer après un tel choc. Bien que les câlins avec son n’amoureux est fort agréable également mais malheureusement pour moi je n’avais pas encore revu Kiryûu pour le moment. Je devrais me contenter d’un chocolat chaud.

      « Oh ! Que penses-tu d’un bon gateau avec cela ? Avec une mousse au chocolat à côté… Rah ! Je vais en profiter avant de reprendre sérieusement le sport et réduire tout cela. Je dois être le meilleur de l’équipe, pff, c’est plus drole d’ailleurs, les membres ont l’air si vite dépassé par moi… Sauf Kiryûu… Il donne son meilleur, il est adorable. . . »


    Un léger sourire apparut sur mon visage bien que mon regard semblait remplit de tristesse, il me manque horriblement. J’ai envie de pouvoir le serrer dans mes bras et lui dire combien je l’aime. Je me stoppais quelques instants attendant sagement que la jeune fille me suive pour poursuivre a deux notre chemin. Elle m’avait noyé on pouvait rentrer a présent ? Et puis, comme ca, je pourrais me venger autrement. Enfin peut-être…
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Euh... Bonjour. |Pv|

Revenir en haut Aller en bas
 

Euh... Bonjour. |Pv|

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 

 Sujets similaires

+
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Monster Academy :: Close :: Close-
Sauter vers: