Une école de monstre ou l'on apprend à vivre comme des humains
 
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 le silence est reflexion...[LIBRE]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Diana Nekohita
avatar
Nekø

Messages : 620
Date d'inscription : 12/04/2009
Age : 25
Localisation : sur un toit


MessageSujet: le silence est reflexion...[LIBRE] Ven 13 Aoû - 15:47

Une brises d’air caressa son visage, elle ouvrit les yeux, et regarda la lune devant elle ; si belle, si majestueuse, un astre que les loups chantent, et que les chats vénèrent. Du haut de sa branche, Diana rêvassait, chose qu’elle faisait trop souvent aux gouts de ses professeurs. La foret était le meilleurs endroit pour se relaxer et réfléchir. Tout y était silencieux, des élèves de toutes espèces venaient dans cette foret, et même eux ne faisait aucuns bruits lorsqu’ils passaient. Il était extrêmement difficile de localiser un vampire ou un élève de la race des fées lorsqu’ils se déplaçaient.

La jeune Neko aimait essayer de les trouver, les localiser sans pour autant bouger de son arbre. Parfois ils marchaient doucement, parfois ils couraient, traquaient, mais toujours dans un parfais silence. Ce qui l’amusait ou la distrayait le plus étaient les traques, elle restait là a attendre le verdict…. La proie va-t-elle réussir a se défendre ou bien sera-t-elle sans défense. La pluparts du temps c’était la deuxième options qui triomphais, mais jamais Diana n’intervenait, se mettant a la place des traqueur ; qui n’aimeraient pas que leurs proies disparaissent sous leurs yeux.

Un oiseau s’envola prés d’elle, elle le suivit des yeux jusqu'à se qu’elle ne le vit plus. Il n’y avait pas grand-chose à faire se soir, malgré le fait que c’était le vendredi 13, pas grand monde n’était sortis, donc pas de distraction. Pour tout dire, Diana s’ennuyait, ce qui était souvent le cas, Malgré le fait qu’elle soit sociable, personne ne l’approchait vraiment. Elle était trop farouche et passait trop de temps sur les toits, pour avoir des relations amicales.les gens n’aiment pas qu’on ne soit pas avec eux.

La jeune Neko, s’allongea le long de la grosse branche d’arbre qui rien qu’a elle seule pouvait supporter le poids de 20 personnes. Elle regardait encore la lune, grande et blanche devant elle. Que faire quant vous n’avez rien a faire ? Telle est la question. Elle resta donc là a attendre…attendre…attendre que le moindre son lui parvienne, attendre que quelque chose puisse la distraire.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ai Chun
avatar
• ADMIN •
«Always Your ♥»


Messages : 1361
Date d'inscription : 01/04/2009
Age : 24


MessageSujet: Re: le silence est reflexion...[LIBRE] Ven 13 Aoû - 23:37

[ Incruste totale :3 ]

    Le soleil avait peu à peu disparu, laissant alors place à l'étendue infinie de la nuit. La lune et les étoiles éclairaient le ciel, pour une fois dégagé. Moi, j'étais appuyée à la fenêtre de ma chambre, les yeux perdus dans l'horizon. Une légère brise venait caresser mes joues. Cette nuit s'annonçait être encore plus longue que la journée. Elle avait été bizarre cette journée d'ailleurs. Qui aurait pu croire que certains monstres puissent être aussi superstitieux ? Vendredi 13. Un jour qui faisait facilement trembler les humains. Et pourtant, il faut croire qu'il faisait aussi trembler les monstres. Certains n'avaient pas quitté leur chambre de la journée, d'autre avait redoublé de prudence. Moi, j'avais vécu ma journée comme toutes les autres. Quoiqu'aujourd'hui fut tout de même plus ennuyant, personne n'avait vraiment voulu prendre de risque. Les cours avaient été d’un ennuie total et pour le début de la soirée, je l’avais passé enfermé dans ma chambre. Vous parlez d’une journée… Cette académie devenait de plus en plus un enfer. Trop de règles toutes aussi stupides les unes que les autres. Mais quelle idée j’avais eut de venir pour devenir une « humaine ». Puisque nous étions tous des monstres, pourquoi ne pas avoir fait des cours ou nous pourrions utiliser nos pouvoirs ? Au moins, on aurait eut l’impression d’apprendre quelque chose.
    Je refermais la fenêtre, prit une veste, et quittais la chambre. Je traversais les couloirs le plus furtivement possible. Une fois en dehors du dortoir je pris la route du lac. Je me mis à courir le plus rapidement possible. Plus vite je m’éloignerais, mieux ce sera. Mes pas s’accéléraient de plus en plus, les battements de mon cœur également. J’arrivais au lac en peu de temps. Je m’allongeais dans l’herbe, sortant mon mp3 de la poche de ma veste. La musique qui se jouait dans mes oreilles était aussi calme que l’ambiance dans laquelle je me trouvais. Finalement, il n’y avait pas plus d’ambiance au lac que dans le reste des bâtiments. Je me relevais. Rester allongé sans rien faire ne me convenait pas. J’avais besoin d’un minimum d’action, d’avoir quelque chose à faire. Je retirais on mp3 et me dirigeais vers la foret.
    Ce n’était pas l’endroit le plus rassurant de l’académie, surtout la nuit. Les loups-garous venaient s’y réfugier certaines nuits, et les autres races de « chasse » la considéraient comme un terrain de jeu. Mais dans le fond, ça restait tout de même un endroit reposant. Et puis de toute façon, personne n’avait vraiment le courage pour sortir aujourd’hui. Alors ça m’étonnerait beaucoup que quelqu’un vienne s’amuser ici en pleine nuit. Je marchais calmement à travers les arbres. Si seulement j’avais de vraies aptitudes pour communiquer avec la nature, tout ça me paraitrait plus distrayant. Les fées et les anges avaient vraiment de la chance de pouvoir communiquer avec tous les êtres vivants. Un sourire apparu sur mes lèvres. Certains étaient vraiment des imbéciles pour ne pas s’être rendu de la chance qu’ils avaient. Je me mis à chercher un arbre assez haut. Des brindilles craquaient sous mes pas, mais je m’en fichais. Il y avait probablement personne dans le coin, alors pourquoi me forcer à me faire discrète. Je trouvais un arbre finalement assez costaud, et un peu plus haut que les autres. Je sautais pour attraper la branche la plus basse. Oui, je grimpais dans les arbres. C’était sympathique, et puis on avait une belle vue d’en haut. Je continuais mon ascension avant de m’arrêter à un certain niveau. J’arrivais à distinguer une silhouette sur la branche de l’arbre en face de moi. Je n’arrivais pas à distinguer vraiment les détails de cette silhouette avec la pénombre. Je restais debout sur la branche, ne sachant pas vraiment quoi faire, ignorant si la personne qui se trouvait en face de moi était ami ou ennemi.

_________________

AI CHUN
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Diana Nekohita
avatar
Nekø

Messages : 620
Date d'inscription : 12/04/2009
Age : 25
Localisation : sur un toit


MessageSujet: Re: le silence est reflexion...[LIBRE] Sam 14 Aoû - 0:40

Tout était si calme et si paisible que s’en était ennuyant. Diana allait finir par détester le vendredi 13, mais pour les même raisons que les autres monstre aussi peureux soit ils. N’avoir aucunes distraction, aucunes traques, aucunes chasse, a se mettre sous la dents la désespérait. Pas un bruit, pas un son ne lui parvenait, hormis celui des animaux de la foret. Et pourtant les chats ont l’ouïe très fine ; mais rien ne se faisait entendre. Donc personne ne se trouvait dans la foret a part elle. Tu parle d’un ennuis.

La jeune Neko avait pour habitude de se percher sur l’un des arbre les plus haut, au centre de la foret. C’était un des arbres le plus vieux du campus. A coté de cet énorme chêne il y en avait un autre, qu’elle appelait, « le jumeau », il était tout aussi énorme et semblait tout aussi puissant. Certains monstre de la race des fées ou autre créatures de la nature venait de temps en temps rendre visite a ces deux « jumeaux ».

Une brise d’air soufflât et apporta aux narines du jeune chat, une odeur nouvelle. Puis en tendant l’oreille elle entendit très clairement des craquements de brindilles. Quelqu’un marchait, surement pas un vampire, ni même un loup-garou, et encore moins un autre Neko. Qui donc serai assez courageux dans cette école de froussards pour venir s’aventurer dans la foret en pleine nuit par une soirée comme celle-ci ?

La démarche était souple, et presque fluide, c’était sans doute une jeune fille. Quoiqu’il en soit, la personne se dirigea vers le « jumeau » et escalada son énorme tronc. Diana la suivait discrètement des yeux, et vis dans la pénombre (comme tous chat qui se respecte) la silhouette des la personne, c’était bien une jeune fille. Curieusement, elle s’arrêta en pleine ascension et regarda dans la direction de Diana. Elle l’avait sans aucun doute vu et se demandait surement (tout comme Diana) qui pouvais bien être dehors précisément ce soir.

La Neko se positionna de façon a être en face de la jeune fille, bien qu’elles soient chacune sur un arbre différent, et lui dit bonsoir d’un signe de tète.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ai Chun
avatar
• ADMIN •
«Always Your ♥»


Messages : 1361
Date d'inscription : 01/04/2009
Age : 24


MessageSujet: Re: le silence est reflexion...[LIBRE] Jeu 19 Aoû - 23:09

    Je ne cessais de fixer la personne en face de moi, cherchant un quelconque détail qui puisse m’en dire plus sur son identité. Je voulais au moins savoir s’il s’agissait d’un membre de la sécurité ou bien d’un simple élève. Parce que s’il s’agissait d’un membre de la sécurité, il fallait que je m’enfuie et vite. Les courses poursuites nocturnes avec eux n’étaient pas mon activité favorite. C’est vrai que ça pouvait être amusant comme jeu, mais y avait intérêt à être sure de son coup… Je regardais la silhouette en face de moi. Apparemment c’était une jeune fille. Du moins, j’arrivais à distinguer de longs cheveux, ce qui me laissa penser qu’il s’agissait d’une fille. L’arbre sur lequel elle était perchée était aussi grand que celui sur lequel je me trouvais. C’était eux les « Jumeaux » dont parlaient certains élèves ? J’avais entendu parler de deux arbres jumeaux dans la forêt, mais je n’avais jamais vraiment compris pourquoi ces arbres étaient si particuliers. J’arrivais à distinguer le signe de tête que me fit la personne en face de moi.
    Je m’approchais doucement
    – et surtout sûrement – du bord de la branche pour pouvoir atteindre l’autre arbre. Je me cramponnais aux autres branches. Sans être totalement maladroite, j’étais pas non plus doté d’une agilité suprême. Il m’arrivait régulièrement de trébucher. Rien de très grave non plus, mais des pertes d’équilibre, à droite à gauche, ça m’arrivait, comme pour tout le monde. Sauf les chats… Pourquoi eux et pas moi ?! Injustice ! Eux, ils grimpaient dans un arbre, et ils sautaient pour redescendre. Moi, je grimpais dans un arbre… Et j’avais 2 chances sur 10 de manger le sol en redescendant. Et le pire c’est que ça m’était déjà arrivé. C’est clair qu’on à pas le même équilibre par terre et sur un arbre. Ça avait du bon d’être née monstre. Surtout au niveau de notre résistance aux coups. D’autant plus que les dragons n’étaient une des espèces les plus douillettes.
    Je sautais pour pouvoir atteindre la branche de l’autre arbre : atterrissage réussi ! Ouais ! Je me rapprochais de la personne d’un pas décidé. Plus je m’approchais, et plus j’arrivais à analyser les détails. J’arrivais enfin à quelques mètres de la jeune fille. Je m’étais pas trompé. Je pus vite mettre un nom sur cette personne, puisque son visage m’était familier.


      « Dianaaaaa ! »

    Copine ! Je me rapprochais et lui fis un grand sourire. Ça faisait tellement longtemps que je l’avais pas vu ! Depuis mon changement de chambre en fait. Suite aux départs de certains élèves, ils avaient refais les chambres, et j’étais passé dans la numéro une. Pourtant, j’aimais bien ma colocation avec Diana. Elle était gentille, et puis assez téméraire. Je me rappelle, la première fois que je l’ai rencontré, nous étions en train de sécher les cours. Ah ! Mais c’était pas étonnant que je la trouve ici en faite. Encore moins en haut d’un arbre, surtout quand on connaît sa race. J’étais vraiment contente de la retrouvé. Cette soirée s'annonce meilleure que prévue.

_________________

AI CHUN
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Diana Nekohita
avatar
Nekø

Messages : 620
Date d'inscription : 12/04/2009
Age : 25
Localisation : sur un toit


MessageSujet: Re: le silence est reflexion...[LIBRE] Jeu 2 Sep - 16:13

La jeune fille était a présent devant elle, elle avait de long cheveux noir et les trait de son visage était doux. son visage… Il ne lui était pas inconnu, il s’agissait d’Ai Chun, la jeune fille avec qui elle avait séchée des cours en début d’année. Diana se rappelait comment elles avaient trouvé amusant de séchée toute les deux, elle qui séchait seule d’habitude s’était bien amusée se jours là. Elles étaient même dans la même chambres avant, mais Ai avait changée de chambre et depuis elles ne s’étaient ni parlées ni même revues toutes les deux. Bien qu’elles n’étaient pas de grande amies elles s’entendaient bien et depuis le départ d’Ai, Ça faisait une éternité qu’elles ne s’étaient pas parlé.

-Ai , comment va tu ?ça faisait longtemps.

La jeune Neko n’avait pas bougé, sa position était toujours la même, mais sont visage était maintenant éclairé par la joie de retrouver sa copine. Elle ne fut pas étonnée de la trouver dehors dans la foret alors que se soir était le vendredi 13. Ai n’était pas le genre de fille à être impressionnée par ces superstitions idiotes. C’était une fille gentille et Diana l’aimais bien, Ai avait été la seule a vraiment l’approcher sans apriori et contrairement aux autre, elle l’avait abordée facilement et avait été naturelle avec elle. La jeune Neko avait beaucoup appréciée le caractère de la jeune fille, ce qui avait facilité le contacte.. Diana regarda la jeune fille et déclara avec un grand sourire

- Tu n’as pas changé, tu es toujours aussi jolie. Qu’est ce que tu fait dehors ?

Ai et elle était japonaise toute les deux se qui les rapprochais peu être, mais Diana appréciais plus le sens de l’aventure d’Ai, qu’une simple origine commune.
la soirée commençait bien , la venue d'Ai avait suffit a embelir cette nuit. Apres tout.....elles avait la foret pour elles toutes seule, c'etait rare de pouvoirs parler dans cette foret sans risqué de se faire reperer par un autre monstre.









*milles excuse pour la taille de ma reponse, et pour mon retarrddddd* desolé desolé desolé*
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: le silence est reflexion...[LIBRE]

Revenir en haut Aller en bas
 

le silence est reflexion...[LIBRE]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 

 Sujets similaires

+
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Monster Academy :: Close :: Close-
Sauter vers: