Une école de monstre ou l'on apprend à vivre comme des humains
 
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 retenu... etbien oui... (pv)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
avatar
Invité



MessageSujet: retenu... etbien oui... (pv) Lun 26 Juil - 6:42

Akuma était collé pourquoi tellement de raison, qu’il ne les avaient pas toutes retenus. Il en avait du moins pour plusieurs jours et cette idée le rendaient quelques peu maussade de plus ce n’était que son tout premier jour a accomplir ses heures de colles. Comment en une seule semaine avait-il pu cumuler autant de suspension? Tout simplement qu’il n’avait pas pris le temps de lire au moins un seul des règlements de l’établissement cela expliquait un peu le tout.

Il laissa échapper un soupire qui semblait ne pas avoir de fin. Il marchait les mains dans les poches de son pantalon de cuir ne croissant même pas les regards étrange des gens qui le fixait. Dans ce lieux tout lui semblait étrange mais jamais l’idée que c’était lui qui l’était ne lui traversa même pas un peu l’esprit. Il portait une simple chemise blanche taché de rouge, mais il ne pouvait se souvenir si elle était faites ainsi ou si il l’avait taché avec du sang. Il avait tout simplement décidé de porter un veston confortable noir, plusieurs petites chaînes étaient disposés sur ce dernier, sans oublier que n’importe qui aurait rapidement pu remarquer qu’il avait tenter de la réparer a plusieurs reprises. Au départ ce veston devait être propre bien repassé, mais maintenant il avait un peu perdu sa forme et laissait voir différent tissus noir pour camoufler les trous. Sa lui donnait tout de même une apparence très décontracté assez efficace pour se faire remarquer. Cette veste n’était rien a comparer a ses cheveux d’un rouge éclatant, qui semblait faire de leurs mieux pour combattre toute les lois de la gravités. Il portait bien sur son masque de cuir couvrant la grande majorité de son visage. De plus comme il devait bien ce comporter il avait décidé de porter ses gants de cuir rouge ne pouvant pas ainsi faire apparaître ce qu’il désirait ardemment de la nourriture a oui la faim était si grande en lui. C’était peut-être tout simplement a cause de cela qu’il ne remarquait pas tout ses gens autour de lui qu’il bousculait depuis pratiquement cinq minutes.

*Pourquoi je n’ai jamais le droit de faire quoi que ce soit... Et bien une fois de plus je vais sauter un autre de mes repas...hum... Je vais dévorer quoi par la suite.. A un éléphant.. Oui oui trop bons... Avec des petites pomme de terre... A oui...A NON... *

Il releva doucement la tête il le savait avant même que son esprit lui fasse réaliser. Il arrivait malheureusement devant la porte entrouverte de ce fameux local. Il ne pu retenir un autre soupire son regard croisa celui d’un surveillant la pièce était vide d’une quelconque autre présence. Il entra ce fessant pointer une place toute proche de celle de cet homme, il le regarda froidement avant de prendre place. Ce dernier ce leva en silence posant un document de plusieurs pages devant lui. Akuma baissa doucement les yeux regardant la couverture de ce document, une simple feuille blanche imprimé même la présentation sommaire de son travail a accomplir lui semblait ennuyante. Il dut ce concentrer durant un moment pour être certain de bien comprendre ce qui était inscrit. Il la relu a trois ou quatre reprises pour en être certain.

*** A remplir conformément a remettre a la toute fin de la période de travail***

Une simple phrase qui ne voulait réellement rien dire, du moins elle devait forcément avoir un sens, mais pour le moment il n’en trouvait pas même quand il essaya de la lire à l’envers. Rien du tout de plus il lui semblait qu sa fessait une éternité qu’il n’avait pas lu dans la langues des hommes.

* A quel moment je l’ai apprise... Hum... Sa doit faire très longtemps... A mais c’est pas important a la fin... J’aimerais bien une glace...a la fraise.. A non plutôt a la pistache... Ou du chocolat... Oui sa serait si bon... *

Akuma était certes un drôle de numéros, oui il ne se souvenait même pas depuis combien de temps il avait appris ce type de langage, ni son écriture, mais il aurait certainement été capable de vous dires a la miette prêt ce qu’il avait mangé lors d’une journée banale deux siècles plus tôt.

Il glissa doucement le bout de ses doigts sur la couverture du document l’ouvrant finalement. Ce n’était pas si mal environ dix a trente minutes a observer la couverture il ne lui restait maintenant que vingt pages a compléter du moins il espérait qu’il avait plus qu’une journée pour le faire. Il releva rapidement la tête l’homme qui était rester immobile depuis son arrivé se leva. Il lui de rester là coque dans une minutes une autre personne viendrait le surveiller. Il ne laissa échapper qu’un grognement sous son masque. Il n’était tout de même pas un animal de foire, que les gens doive garder a l’oeil a tout moment pour voir le prochain tour qu’il ferai. Il le regarda sortir, mais son odeur était toujours aussi présence, il ne l’aimait pas du tout il devait avoir un goût affreux, un frisson de dégoût le parcourut. Avant même qu’il ne soit entrer dans la classe il avait remarquer une odeur qu’il n’aimait pas particulièrement, mais il n’était pas certain qu’elle venait de l’homme. Il le senti un peu s’éloigner de quelques pas de ce lieux, il était heureux son souhait se réalisait l’un des deux étaient en train de partir, malheureusement il aurait aimer que ce soit lui qui puisse retrouver sa liberté. Une chose qu’il ne pourrait pas enlever de positif de ce masque qui contrôlait certes une bonne partie de ses pouvoirs, mais aussi de ses capacités naturelles. Son odorat était un peu moins puissante, une chose de bien sinon il ne pourrait ce balader comme il le voudrait les odeurs se mélangeant trop pour créer a la fin du compte une chose horrible. Il se redressa rapidement, une odeur agréable lui vient, il regarda un peu autour de lui, mais personne n’était arriver depuis qu’il c’était perdu dans ses pensés. Puis un homme fit son entré il l’avais vu oui... Mais où.. Son odeur il ferma une seconde les yeux, oui les pommes, il se souvenait il le regarda droit dans les yeux,puis parcourut son corps du regard cherchant si il avait apporter avec lui ce fruit si délicieux.

- hum... pas de pomme ... c'est bien dommage... hoo que oui...
Revenir en haut Aller en bas
Sakki Korosu
avatar
ADMIN DÉCHU
Sous-Directeur Tyranique.


Messages : 1702
Date d'inscription : 17/09/2009
Age : 25
Localisation : Dans l'eau.


MessageSujet: Re: retenu... etbien oui... (pv) Lun 26 Juil - 19:07

http://illiweb.com/fa/pbucket.gif

    Code:
    Horloge ! Dieu sinistre, effrayant, impassible,
    Dont le doigt nous menace et nous dit : "Souviens-toi"

    Encore des paroles pour rappeler au vampire que son temps est lui fort long, que malgré que le temps et le monde ainsi que sa communauté ne possède aucune emprise sur celui-ci. Malgré que tout fini par mourir et disparaître sauf sa personne, que les choses ne s’oubli pas. Que le temps est éphémère. C’est depuis fort longtemps que Ryu ne prend pas part à ce qui est le temps, celui-ci devenu si différent a ces yeux contraire au reste du monde, enfin de la plupart des créatures vivant en ce monde. S’il fallait qu’il repense à tout le mal qu’il fit autrefois, ces meurtres, tout ces gens qu’il trahi et abusa sans en prendre considération puisque sa personne elle est immortel. Pourquoi ce souvenir de tout cela? Ce sont des paroles d’un homme pour qui la vie est trop courte, le temps lui trop important pour vivre avec un mal intérieur. C’est pourquoi la solitude du vampire lui est propre. Aucune prise de conscience réelle, aucune peine, aucune faiblesse, tous ces dires en deviennent inutiles. Ne pouvant partager le mal et la destruction que l’homme vie jour après jour, il préfère crée son propre mal a cette espèce inférieure.

    Code:
    Celui qui veut unir dans un accord mystique
    L'ombre avec la chaleur, la nuit avec le jour,
    Ne chauffera jamais son corps paralytique
    A ce rouge soleil que l'on nomme l'amour !

    C’est ainsi que le jugement du vampire est fait. Pris dans un éternel cercle vicieux entre la passion et le plaisir charnelle que lui apporte ces expériences de plaisir qui ne peut laisser place a un véritable amour ou bien encore a une relation stable. Malgré la nature froide et distance du vampire, celui-ci ne supporte pas la solitude, dois s’y habituer malgré lui. C’est donc dans un geste purement égoïste qu’il vient enlever vie à ces mortels, prenant de leurs sangs, leur corps pour assouvir le mal qui l’emporte nuit après nuit. Redonnant une faible impression de relation et ce depuis tout ces siècles à vivre ainsi cela en devient normal, une habitude. Toutefois dans cet établissement les choses en son différente. Donner mort a un élève est chose qui est disons interdite? Le jour devenu la nuit, il est maintenant pris avec un cycle de vie fort différent que celui qu’il vie habituellement. Porter a partagé ces dires et sa vie avec des gens. Imaginer après tout ces siècles, devoir partager ainsi sa personne avec le monde entier, quel supplice. Autrefois cette solitude lui prenait tête, toutefois elle portait ces pour tout comme ces contres. L’habitude de cette torture pourtant si désagréable, le retrait de sa personne lorsqu’il en vient le désire. Agir comme bon te semble.

    Code:
    Mainte fleur épanche à regret
    Son parfum doux comme un secret
    Dans les solitudes profondes.

    Le vampire, créature qui devrait vivre avec tant de regrets, son parfum doux comme ce secret berce dans ces bras toute ces personnes qui auront la chance de finir leur vie entre leurs bras, de laisser cœur et âme a leur divine créature de la nuit. Cette solitude profonde donne l’aspect inconnus et mystérieux que tous recherchent, leurs curiosités et leurs désires du danger ne pouvant résister a la beauté éternel et presque énigmatique que leurs simple présence dégage. Mortels et créatures inférieure ne peuvent que rêver, d’être finalement celle ou celui qui aura l’honneur de partir en leur compagnie pour un repos éternel causer par un excès de plaisir.

    Code:
    Il faut être toujours ivre. Pour ne pas sentir l'horrible fardeau du temps qui brise vos épaules, il faut s'enivrer sans trêve. De vin, de poésie ou de vertu, à votre guise. Mais enivrez-vous !

    Des paroles bien sages. Pour oublier son mal, ne pas se rendre compte du poids que notre cœur possède et ce malgré son état. Il faut trouve moyen de produire plaisirs et distractions. Enivrer tout nos sens de plaisir quel qu’il soit. Ce plaisir pourtant interdit est un remède pour l’âme qui lui souffre et meurs jour après jour de cette vie ou bien encore immortalité qui pèse jour après jour.

    Monsieur Hanasaki, Vous êtes demandé à la salle de retenue pour poursuivre la retenue. Vous aviez oubliez? Dépêcher vous, ont ne laisse jamais trop longtemps un élève qui est en retenue dans cet établissement, va s’avoir ce qu’ils sont aptes faire.

    Voila, son moment de lecture interrompu, un faible soupire de mécontentement se laissant entendre, son regard sombre se portant contre le professeur qui se trouvait près de lui. C’est donc sur un ton fort contrarié qu’il reprit la parole tout en prenant une aire supérieure face à cet individu.

    Suis-je en droit à une lecture pour m’accompagner lors de cette séance?

    Bien attendu il avait le droit, il le sait fort bien mais l’idée de venir jouer avec les nerfs de celui-ci, après tout il venait d’interrompre la lecture fort agréable de Charles Baudelaire, un grand poète qui malgré ces fleurs noirs, il bourgeonne encore vie après vie. Laissant paraitre un sourire malsain le vampire se redressa tout en fermant son livre. L’autre individus préféra ne pas répondre et quitta la pièce.

    Ce dirigeant ainsi vers la salle de retenue qui depuis quelques temps était presque la sienne. Pourquoi? Il s’occupait de la grande partie des retenues puisqu’il semblerait qu’un vampire est fort utile pour calmer les élèves turbulents. Fort normal puisqu’étant lui-même un ange de la nuit, il connaît l’étendu de ces propres pouvoirs qui dépasse l’ampleur de chacune des créatures présente.

    Lorsque le professeur arriva finalement a destination, son regard lui ce porta vers la seule personne présente qui semblait avoir attendu avec impatience sa venu. Son regard se portant sur le jeune homme, il le reconnut immédiatement. Le nouveau à l’attitude fort excentrique tout comme sa manière de se vêtir. Son regard s’évadant quelque peut contre le masque qui couvre la majeur partie de son visage tout en ce demandant ce qu’il peut bien y dissimuler. Ce n’est pas par grande surprise qu’il vint prendre la parole au sujet de la nourriture. Ces penser tout comme ces paroles sont en majeur partie du temps au sujet de nourriture. Peut-être un petit gourmand. Il vint s’asseoir derrière le bureau qui se trouve devant la classe suite à avoir refermer la porte derrière lui, ouvrant ainsi son livre de lecture il porta un regard sur le jeune homme qui le regardait encore pour ainsi prendre la parole, sur un ton fort charmant et froid.

    Tu veux bien finir d’écrire ce que tu a faire? Plus vite cela sera faite plus vite ont sortiras.

_________________

C'est un monde où les sentiments ne sont rien qu'une gêne
Le son des billes qu'on déplace sur le boulier sale résonne
Qui pousse les billes dans le boulier ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
avatar
Invité



MessageSujet: Re: retenu... etbien oui... (pv) Mar 27 Juil - 0:43


Akuma laissa échapper une simple phrase fort déçu que l’homme n’ai pas apporter de pomme avec lui. Il le regarda simplement puis porta doucement une main a son visage touchant du bout de son gants le masque qui le couvrait. Il avait remarquer le regard quelque peu curieux qu’il lui avait porter, c’était peut-être pour cette raison que les gens le regardait toujours étrangement. Il laissa échapper un long soupire puis joua avec ses mains avant de reporter son regard sur la seconde page de son cahier. Il regarda une fois de plus l’homme qui venait d’ouvrir un livre la couverture semblait beaucoup plus soigner que le document qu’ont lui avait remis.

*Pourquoi perdre son temps avec tous ces mots... Perte de temps... Oui ce n’est pas important de toute manière... Non pas du tout...hum... Mais qu‘est-ce qui est vraiment important.... Je ne sais pas... Peut-être rien... Ou peut-être tout... Oui sa doit être sûrement cela... Mais les livres a sa non c‘est pas important... C‘est la seule chose... *

L’homme le regarda a nouveau, il ne pu décrocher son regard du sien il lui sourit, bien qu’il ne le verrai pas. Sa voix lui semblait parfaite charmante même il le regarda ne sachant pas tout de suite quoi lui répondre puis il repris la parole sur un ton doux, mais un peu enfantin aussi.

-Je ne sais pas ce que je doit faire... Et j’en ai pour la semaine... A quoi bon tout faire tout de suite... De toute manière ils vont tout faire pour que je reste a tout moment... A oui il vont faire exprès...


De qui pouvait-il parler de la sorte, bien entendu de ses professeurs, mais pour lui c’était la direction qui allait tout faire pour l’isoler qu’il reste le moins souvent possible avec les autres étudiants. C’était la raison la plus logique qu’il ai autant d’heure de colle en si peu de jour. Il glissa ses mains sur les jambes de son pantalon puis baissa un peu son regard recroissant l’écriture noir de ses instructions. Retirant en même temps l’un de ses gants, il avait de plus en plus faim et ceci surtout du a l’odeur alléchante de cet homme. Il fit apparaître une sucette a la fraise tout de même imposante puis voulant tenter de la camoufler laissa ses cheveux ce glisser sur son visage. Il ouvrit une petite fermeture éclair sur son masque laissant la sucrerie glisser sur ses lèvres. Le goût de la fraise était tout simplement a ses yeux excellent, mais il disait cela sur la majorité des choses qu’il mangeait alors il ne fallait pas tenter de savoir ce qui était meilleur avec son aide. Il referma la fermeture pour n’avoir que le bout de son bâtonnet qui ne soit visible. Le moment ou il l’avait laisser tout ouvert lui avait donné l’impression d’un peu revivre les odeurs était si différente. Celle de Ryu était unique,oui il pouvait dire cela de cette manière, il n’avait jamais rencontrer de vampire peut-être que le mélange de vie et de mort leurs donnait en plus de cette apparence parfaite une odeur particulière et hypnotisante.

Il croqua son suçon qui se brisa dans un bruit beaucoup plus fort qu’il ne l’aurait cru. Il pris le bâton et le mis sur son bureau claquant des doigts pour prendre une autre friandise qu’il mis dans sa bouche avant de refermer la fermeture éclair. Il fermi un instant les yeux pour savourer le goût fruité de ce petit morceau de sucre. Quand il les ouvrit il regarda son surveillant puis parcourut la couverture du livre.

-Vous lisez quoi... La couverture est belle.. Mais pourquoi vous lisez cela..


Akuma ne comprenait pas beaucoup de choses qu’il voyait dans ce lieux depuis son arrivé. Les démons en enfer n’était pas du genre a lire leurs journaux et pour lui la lecture semblait toute nouvelle. Il devait se concentrer un maximum pour ne pas perdre le fil, et encore plus pour tout a fait comprendre. En pensant a la lecture il relis une fois de les premiers mots de sa page, puis griffonna quelque mots sans s’apercevoir qu’il écrivait en langue démoniaque.

*Bon mon prénom est inscrit que dois-je faire maintenant... A oui continuer a écrire...*

Il regarda tout autour de lui, ils n’étaient vraiment que tout les deux dans cette pièce il pourrait peut-être retirer son masque il n’aimait pas particulièrement sa présence. Non il ne devait pas faire une chose du genre Ryu ne voudrais certainement pas être un hors d’œuvre. Il laissa échapper un petit grognement de mécontentement tous ses mots sans aucun sens semblait le narguer, il repris alors sa lecture c’était les réglementer de l’établissement il devait par la suite écrire les raisons qui avaient pousser tout ses gens a l’envoyer dans cette classe. Un tout petit rire lui échappa oui il allait en avoir pour plus d’une semaine alors. Il reporta son attention sur l’homme, le fixant un instant avant de prendre la parole sur un ton de voix beaucoup plus sur.

- Vous semblez encore plus détester que moi être ici... Pourquoi...
Revenir en haut Aller en bas
Sakki Korosu
avatar
ADMIN DÉCHU
Sous-Directeur Tyranique.


Messages : 1702
Date d'inscription : 17/09/2009
Age : 25
Localisation : Dans l'eau.


MessageSujet: Re: retenu... etbien oui... (pv) Dim 1 Aoû - 20:53

    Venant de prendre place contre le siège, prenant peine le temps d’ouvrir sa page pour commencer a lire que le jeune élève reprit une fois de plus la parole, il leva un sourcil tout en le regardant presque épuiser par le commentaire qu’il venait de lui faire. Il ne suffisait que de lire les questions, de les répondre. La chose était fort simple, peut-être pas pour le jeune homme. Enfin, il pouvait tout aussi faire le con et agir ainsi par pure plaisir. Ne lui donnant pas satisfaction d’une réponse il préféra retourner dans sa lecture.

    Code:
    O douleur ! O douleur ! Le Temps mange la vie,
    Et l'obscur Ennemi qui nous ronge le cœur
    Du sang que nous perdons croît et se fortifie !

    La vie d’un poète peut sembler pleine de vie, de vertu et de sagesse, seulement à force d’écrire ces textes, ces longues phrases qui défile comme de l’eau dans les rivières peuvent méprendre le plus brillant d’entre eux, celui-ci peut se croire dans ses propres paroles qui ne furent qu’écris autrefois, simple paroles. Lorsque nous vivons dans un mal ou que nous côtoyons ce mal, nous finissons par se m’éprendre et ce croire partisan de cette mélancolie, ce que beaucoup d’auteurs finissent par percevoir, mais cela trop tard. Souvent c’est du a la solitude que l’écris de leurs textes leurs procurent, cette mélencolie dans la quel ils doivent se plonger pour arriver a leurs textes est leur seul compagnons durant ces longues heures, ces jours et les semaines qui suivent. Souvent une triste fin pour bon nombre d’entre eux qui ne supportent pas cette sensation.

    Un bruit se fit retentir, levant une fois de plus son regard en direction du jeune homme il y vit qu’il semblait être en train de manger. Le regardant ainsi en silence un long moment voulant voir qu’elle excuse qu’il allait donner sachant très bien qu’il n’avait pas le droit d’avoir de nourriture en retenue mais celui-ci lui demanda plutôt qu’est-ce qu’il était en train de lire. Posant un regard sur son livre puis le jeune homme il reprit la parole et lui répondit sur un ton froid.

    Je lis du Baudelaire, un grand poète francais qui fut connu pour la grande partie de ces textes sombre et rêveur. Pourquoi je lis cela? Puisque j’adore la poésie, l’écriture, c’est une façon de passer le temps, s’instruire, chose qui ne semble pas être le cas pour ta part.

    Prenant un moment de silence, celui-ci reprit la parole, lisant quelques mots du livre à haute voix sur un ton doux.

    Le goût frénétique de l'homme pour toutes les substances saines ou dangereuses, qui exaltent sa personnalité, témoigne de sa grandeur. Il aspire toujours à réchauffer ses espérances et à s'élever vers l'infini.

    Prenant ainsi une petite pause pour lui laisser le temps de penser un peut il reprit la parole.

    Tu ne trouve pas que ces textes se font inspirants, qu’il joue des mots d’une manière telle qu’elle nous laisse rêver et s’enivrer de cette poésie? Que cela donne une autre vision des choses et du monde? Malgré que ce ne soit pas tout esprit qui peut percevoir le sens de la poésie.

    Décidant ainsi de reprendre sa lecture, il plongea son regard dans son livre tout en murmurant au jeune homme de recommencer sa lecture.

    Code:
    Peu d'hommes ont le droit de régner, car peu d'hommes ont une grande passion.

    La passion, une chose que beaucoup de gens semblent négliger, ce trouver une passion, vivre pour elle et non pour la vie, pour la société, la chose serait fort plus simple si tous pouvait jouir de leurs passions non? Seulement seul les gens qui la détiennent, seul ceux qui avec leur puissance ont réussi à atteindre cette belle symbiose peuvent témoigner de régner. Tels que vampire peut faire, la luxure, le sang, le plaisir, la poésie, la musique étant ses passions.

    Étant une fois de plus interrompu, il ferma le livre tout en jetant un regard froid a l’élève qui ne semblais pas comprendre ce qu’étais une retenue. De plus sa question fut fort déplacée. C’est en soupirant qu’il rajouta quelque peut impatient.

    Je te réponds seulement, suite a cela tu te mets au travail et je ne veux plus t’entendre c’est claire? … C’est simplement pour cause que je ne vivais pas la même vie auparavant, j’étais une créature de la nuit, je chassais les autres créatures, je jouissais d’une liberté plus grande que la puissance des grandes nations de ce monde. Par faute de vouloir connaître de nouvelle expérience je suis maintenant ici. Pas que je ne me plais pas, plutôt que je ne m’habitue par réellement et que mes anciens sens me déchire de l’intérieur de vouloir commettre des gestes que je ne peux pas faire ici….. Maintenant je ne veux plus t’entendre et ce jusqu'à ce que tu es remplis tes feuilles.

_________________

C'est un monde où les sentiments ne sont rien qu'une gêne
Le son des billes qu'on déplace sur le boulier sale résonne
Qui pousse les billes dans le boulier ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
avatar
Invité



MessageSujet: Re: retenu... etbien oui... (pv) Mar 3 Aoû - 6:13

L’homme lui parlait froidement, mais sa ne le fit même pas tressaillir il avait vu et vécu pire dans toute sa vie. Il ne portait pas vraiment attention a ce genre de chose qui pouvait être tout de même assez révélateur du tempérament de son professeur. Il lui dit que l’auteur était un poète français, et lui expliqua vaguement qu’il aimait tout simplement la lecture ajoutant que sa ne semblait pas être son cas. Il haussa légèrement les épaules, il ne pouvait pas dire qu’il n’aimait pas lire. Il n’avait tout simplement pas cette habitude, peut-être qu’il pourrait lui aussi trouver cela divertissant un de ses jours, quand son esprit comprendrai mieux toute cette écriture. Il repensa rapidement a cela, non il ne voyait pas du tout comment il pourrait aimer une telle chose. Il trouvait que tout ses mots aussi nombreux qu’ils pouvaient être devant lui étaient plus dérangeant que les visions des pires lieux de l’enfer. Il aimait tout de même apprendre, tester de nouvelles choses, mais pour sa part il n’avait rien appris dans des livres, mais dans la cour des grands lieux qui peut te tuer si tu ne regarde pas où tu met tes pieds. Il regarda a nouveau sa feuille écrivant un ou peut-être trois mots dans sa langue natale une fois de plus avant de relever les yeux tout doucement. Il fixa l’homme qui c’était remis a sa lecture, sa voix lui semblait plus douce, mystérieuse. Il pourrait facilement rester hypnotiser par ce dernier, ce qui lui arriva certainement sans qu’il ne puisse s’en apercevoir. Il laissa les mots danser dans sa tête le rythme qu’il avait pris pour les lires les avaient rendu sombres, mais tout a fait séduisant. Il fut tirer de ses rêveries quand Ryu repris la parole.

-Je trouve que vous avez donné a ses mots la chance d’être tout ceci... A la fois sombre, élégant et enivrant...

Il avait un peu parler par dessus lui et il figea quand ce dernier dit que ce n’était pas tout les esprit qui pouvait percevoir le sens de la poésie. L’oeil qui était découvert devient alors complètement noir sa main découverte devient un peu plus blanche. Il camoufla cette dernière sous la table son autre point se sera. Un vague et lointain souvenir refis surface.

Il était si jeune a l’époque, du moins il pouvait même plus se souvenir ce genre de détail, mais il se souvenait qu’un démon l’avait pris comme amusement. Jouant de son vice a tout moment, le fessant ce tourner en bourrique devant d’autres démons assez jeunes eux aussi. Akuma était bien le seul a ne pas contrôler ses pouvoirs, il ne contrôlait pas non plus a l’époque sa faim. Un démon supérieur était venu pour le ‘’défendre’’ disant que ce n’était pas tout ceux de leurs races qui pouvaient comprendre et contrôler leurs natures. Il avait ajouter que malgré le sang qui coulait en lui il ne serait peut-être aussi faible qu’un mortel ou au beau mots qu’un sorcier. Akuma les avaient tous détester a ce moment précis, il avait tenter de contrôler sa nature s’isolant et pratiquant ses pouvoirs. Il voulait être le plus fort et il était devenu un maître pour toute les pouvoirs que la nature lui avait offert, mais jamais il ne réussit ce genre d’exploit avec sa faim. Il voulait montrer sa force jouant avec les mortels comme ses frères mais pour cela il devait être apte a ce contenir. C’était peut-être la raison de sa présence, il devait ce concentrer pour ce souvenir.

Le silence avait replis une place importante dans ce lieux, son esprit revient au moment présent regardant l’homme aussi froidement que ce dernier pouvait porter un regard sur lui. Mais ce dernier ne le regardait même pas, pourquoi lui porter ce genre de d’attention de toute manière le contraire l’aurait surpris. Il baissa les yeux il devait y arriver il n’avait pas le choix. Il écrivit quelques mots avant de lui posé une autre question, voulant savoir pourquoi il semblait détester ce lieux a ce point un soupire se fit entendre, amis cette fois-ci il venait du surveillant qui semblait décourager par ses interventions. Il retira son bâtonnet a suçon pour le poser sur le coin de son bureau l’écoutant attentivement. Il repris la parole rapidement comme pour ne pas laisser le temps a la dernière phrase de son professeur d’être active.

- Et bien moi je suis tout simplement ici parce que je ne comprend toujours pas ce ...

Il arrêta sa phrase net, il fut surpris de lui avoir pratiquement dit qu’il n’était pas habituer a ce monde. Il repris la parole rapidement ne voulant pas que cela ce remarque trop comme quiproquo.

-Laissez ceci n’a pas d’importance je doit tout simplement avoir fait des choses horribles pour me retrouver en... Retenue...

Il laissa échapper un soupire, son regard recroisa cette feuille objet certainement inventer par Dieu pour le punir d’une chose extrêmement horrible. Il le détestait ce vieux barbu surtout avec son sens de l’humour disons désagréable. Il se remit a écrire un peu plus rapidement, se souvenant de ce que le dernier professeur qui lui avait donné une colle lui avait dit. Mais toutes les lettres qu’il écrivait n’avait rien a voir a ce qui était déjà inscrit comme si son esprit comprenait quelque peu la lecture, mais que l’écriture était impossible.

Au bout d’une ou deux minutes de silence il posa son crayon sur le bureau et regarda sa main encore nue, il l’ouvrit et une pomme apparu dans cette dernier il du ouvrir la fermeture de son masque dévoilant ses fines lèvres rose. Il laissa ses lèvres effleure la pomme avant de la croquer bruyamment, du moins du au silence plus qu’éminent de l’endroit. Il continua a la manger portant son regard a l’extérieur ce levant pour marcher en direction de la fenêtre admirer tout ses gens pour qui la liberté étaient offerte si gratuitement. Il baissa sa pomme jouant avec son masque, il lui nuisait de plus en plus, il posa la pomme sur le rebord de la fenêtre et fit apparaître une autre sucette a la fraise.

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Sakki Korosu
avatar
ADMIN DÉCHU
Sous-Directeur Tyranique.


Messages : 1702
Date d'inscription : 17/09/2009
Age : 25
Localisation : Dans l'eau.


MessageSujet: Re: retenu... etbien oui... (pv) Lun 23 Aoû - 21:24

    Lorsqu’il eu terminé sa lecture du petit morceau qu’il venait de lui expliquer il fut fort surpris de sa réponse pour ainsi complimenter le professeur qui laissa un faible sourire en coin apparaître au coin de ces lèvres pour ainsi lui murmurer tout en laissant un faible rire s’échapper d’entre les lèvres.

    La poésie ne se contente pas de la lire mais aussi de la vivre, toutefois je peux te remercier pour le compliment, je n’en suis toutefois pas si surpris mais, le lieu ni le moment n’est pas bien choisi pour me complimenter, je préférerais que cela se fasse hors de salle de retenue et dans des lieux plus… confortable.

    Ayant terminé la fin de sa phrase sur un ton de voix disons plus agréable pour ainsi retourner a sa lecture, il appréciait bien le démon mais comme dit, il n’apprécie pas le lieu ni le pourquoi de leur rencontre, enfin la retenue en devient pratiquement une pour lui aussi. Et non seulement pour l’élève.

    C’est ainsi qu’il reprit sa lecture tout en portant un regard furieux contre le jeune démon. Réellement, que faisait-il ici? L’ayant dans ces cours, il est le premier à pouvoir affirmer qu’il ne semble ne pas connaître comment marche le monde, enfin celui dans le quel il se trouve, qu’est-ce qu’une école et son fonctionnement. Drôle de personnage a vrai dire, malgré tous ce qui sais passer dans sa vie, la durée de son existence, les personnages qui sont ainsi comme Akuma fort rare et toujours surprenant, de caractère désinvolte et changeant. Souvent excentrique ils sont fort plus agréable ou bien désagréable que le reste de la population, cela étant dis c’est une question de cas par cas. Essayant de continuer sa lecture, essayant d’oublier la présence d’Akuma qui ne comprenait pas le principe d’une retenue, d’être en silence, répondre au question inscrite pour ainsi pouvoir quitter plus rapidement les lieux, non il préférait fort mieux embêter le professeur et ne pas le laisser partir. Rebaissant son regard entre les pages de son livre, se livrant a un doux moment de repos loin des paroles fort simpliste du démon. D’horrible chose pour se retrouver en retenue? Il lui répondit alors sur un ton plutôt froid.

    Eh bien il faut comprendre le principe de la retenue pour pouvoir savoir quel *horribles* choses nous pouvons être tenue coupable.

    Se fut enfin suite a ces dires qu’il se mit finalement a écrire, enfin il avait peut-être compris ce qu’il avait a faire ou bien simplement qu’il le niaisait depuis le début, la chose ne pouvant pas réellement être prise en compte ont ne peut que se contenter de ces quelques paroles qu’ils purent partager et ce simplement car il fait partie de ces gens excentrique et loufoque de ce monde. Enfin, il se redressa quand celui-ci vint jusqu'à la fenêtre, il marcha jusqu’au bureau de celui-ci pour y lire ce qui y était écrit. Un dialecte au quel il ne prend pas habitude à lire, en faite il ne comprend rien a ce dialecte qui lui est inconnus. Il laissa échapper un soupire, leva son regard en direction du démon qui se trouvait sur le bord de la fenêtre. Soupirant une fois de plus, il murmura tout en le questionnant.

    Mon cher, tu pourrais m’expliquer le pourquoi tu écris en une langue fort différente de celle qui est enseigner en ces lieux?

    Marchant jusqu'à lui, celui-ci vint alors regard ce qu’il regardait, les gens qui eux dehors semblait vivre de liberté, enfin c’est ce qu’il pouvait lire brièvement dans ces penser et ce en même temps de se fier au regard de celui-ci. Reprenant ainsi la parole, celui-ci murmura.

    Hum, tu ne semble pas habituer à ce qui se passe en ce monde toi, tu viens d’une autre époque? D’un autre monde? Enfin… si tu le souhaite, je pourrais transgresser les règles pour toi. Tu sais, te rendre service pour ainsi en échange que tu me rendre service, tu vois en quoi cela consiste?

    Se rapprochant quelque peut de celui-ci, son corps lui frôlant légèrement le sien, il laissant son regard se promener dans son cou pour ainsi lui murmurer.

    Tu sais, je suis un grand fan de tout ce qui se rattache au plaisir…

_________________

C'est un monde où les sentiments ne sont rien qu'une gêne
Le son des billes qu'on déplace sur le boulier sale résonne
Qui pousse les billes dans le boulier ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
avatar
Invité



MessageSujet: Re: retenu... etbien oui... (pv) Mer 25 Aoû - 22:23

Akuma ne fessait plus vraiment attention a son surveillant, pourquoi tout simplement parce qu'il tentait de plus en plus a conard, il ne fessait pourtant rien de mal.

* Il faut peut-être tout simplement que je commence par comprendre ce monde pour savoir ce que je peut y faire et non... aucune importance je doit me souvenir de leurs reproches écrire cela sur ces feuilles et ce sera tout..j'espère...*

Après être rester bien sage durant le temps de compléter au moins deux des pages de son cahier il n'en pouvait plus de rester sur place. Il se ea donc et marcha a la fenêtre voulant déguster une pomme bien mériter. Il ne pu pas du a son masque et il laissa tomber l'idée de le retirer en présence d'une autre personne. Il laissa un tout petit soupire lui échapper, puis il entendit son professeur ce lever il marcha un moment avant de laisser échapper a son tour un soupire. Il tourna tout doucement sa tête regardant l'homme ne sachant pas du tout ce qui pouvait bien se paser une fois de plus. Il baissa doucement sa main laissant le baton de sa sucette dans sa bouche détournant le regad vers sa feuille qu'il regarda au loin. Il retira sa fraindise de sa bouche avant de laisser une simple petite question lui échapper.

-Je ne comprend pas... hum vous êtes certains... sa me semblait... a je suis désolé.. je n'ai pas fais exprêt...


Il détourna son regard replacant sa friandise dans sa bouche pour la croquer et la faire ainsi disparaître de cette réalité. Il regarda l'homme des pieds a la tête levant tout doucement son regard pour l'écouter intringué par toutes les paroles qu'il lui dissait. ''Hum, tu ne semble pas habituer à ce qui se passe en ce monde toi, tu viens d’une autre époque? D’un autre monde? Enfin… si tu le souhaite, je pourrais transgresser les règles pour toi. Tu sais, te rendre service pour ainsi en échange que tu me rendre service, tu vois en quoi cela consiste?''

- Je ne sais pas de quel époque je vient.. je ne suis pas d'ici... mais sa tout le monde doit s'en être apperçu...

Il croisa le regard de l'homme qui s'approcha tout doucement de lui leurs corps se frollèrent tout doucement. Un frisson le parcourut en entier il laissa échapper un tout petit soupire. Il ferma un moment ses yeux ne sachant pas comment réagir. ''Tu sais, je suis un grand fan de tout ce qui se rattache au plaisir… ''Akuma ouvrit a nouveau tout doucement les yeux son regard se promenant sur le visage de Ryu. Il passa l'une de ses mains dans ses cheveux fermant un peu ses yeux puis quand il les ouvrit a nouveau le bleu de son regard était devenu noir avant de redevenir a la normal. Il laissa sa main descendre a a fermeture de son masque et l'ouvrit
tout doucement pour reprendre la parole sur un ton quelques peu aguicheur.

- Ce n'est peut-être pas l'endroit pour parler de ce genre de chose... mais j'aimerais bien connaître un peu plus ce monde... est tu pourrait m'aider a le découvrir... et que voudrais tu exactement en échange...


Il laissa sa main tout doucement s'approcher du visage de Ryu laissant le bout de son index jouer avec une mèche de ses cheveux qui était si doux. Il laissa le bout de sa langue doucement caresse ses fines qui était encore en bonne partie camoufler. Il avait passé de nombreuses heures a fréquenter des démons dont les vices n'étaient pas les mêmes que lui et ce souvenait du démon de la luxure. Les gestes qu'il aimaient, mais encore plus de toutes cette attention qu'il désirait, Ryu lui rapellais ce démon en quelques sortes, mais peut-être que ce n'était pas simplement son corps qu'il désirait pour sa part.
Revenir en haut Aller en bas
Sakki Korosu
avatar
ADMIN DÉCHU
Sous-Directeur Tyranique.


Messages : 1702
Date d'inscription : 17/09/2009
Age : 25
Localisation : Dans l'eau.


MessageSujet: Re: retenu... etbien oui... (pv) Jeu 26 Aoû - 1:38

    Ryuzaki était à vrai dire, surement le seul à s’être aperçu qu’il ne venait pas de se monde, quelques autres personnes aussi mais rare d’entre eux pouvait approuver leur dire ou bien simplement les avouer. Pourtant il ne se sentait pas obliger de lui répondre, lui dire ainsi ces choses, était-ce réellement important? Nullement, les autres ne sont que des pions parmi t’en d’autre.

    C’est suite a cette délicieuse invitation qu’il venait de lui faire qu’il laissa s’exquise un sourire charmeur, son regard se promenant rapidement sur le masque du jeune homme qu’il vint déboutonner doucement. En faite il était fort agréable de savoir qu’il acceptait aussi facilement ces avances, cela faisait changement du fait qu’il fallait un peut se jouer de sa proie, venir caresser les moindres sentiments ou parcelle de jeu qui souvent rend le tout plus jouissif mais, avec l’habitude de toujours ce reprendre cela en devient fort moins passionnant. Fort que même le vampire aime parfois la facilité et particulièrement lors de ce genre de personne qui ne sont pas comme les autres, qui n’interprètent pas le jeu de la même manière, qu’ils savent jouir de la vie sans ce persuader des illusions qui s’y prête. Le vampire lui, continuant de dévorer du regard le jeune démon qui lui répondu et ce d’une manière qui lui fut fort agréable a entendre. Le regardant en silence, s’amusant à fouiller dans les recoins de ces penser qui se livrait a lui, tels un livre ouvert.

    Il veut découvrir se monde? Étant un démon, étrangeté et nouveau cela est surement à double sens, autant sur les avances que le professeur vient de lui lancer que pour en apprendre réellement. Son regard lui, croisant celui du démon qui semblait prendre doucement de la force au simple fait d’avoir détacher le masque qui se trouve sur son visage. Une parcelle de pureté se cache dans ces dires, au travers des plaisirs, de la luxure. Laissant un léguer sourire paraitre une fois de plus sur le visage du vampire, celui-ci vint murmurer dans un souffle qui pouvait être perçu comme une brise à l’oreille du démon.

    Juger un lieu n’est pas la meilleur des choses, cela en viendrais à juger tout autre différence. Que cela soit du a mon statut, aux règles, l’âge, que nous soyons deux hommes. Il faut ce permettre de fermer les yeux quelque fois a ces conformité et profiter de ce que nous offre le présent…

    Sur ces mots, il sentit la main de celui-ci venir caresser une mèche de cheveux qui se trouvait surement déplacé. Il resta ainsi immobile à lire et observer le moindre de ces gestes et penser. Laissant l’une de ces mains se glisser contre les hanches de celui-ci, le ramenant doucement près de lui sans quitter son regard, ayant presque la certitude qu’il pouvait lui aussi lire en lui comme il le fait avec tout le monde mais, que personne ne peux toutefois.

    En échange? Tu sais déjà ce que je recherche en échange… Pourquoi me poser la question? Serait-ce un brin d’inquiétude que je ressens de ta part? Je dois avouer n’avoir jamais été réellement doué pour faire le premier approchement. Que recherches-tu pour ta part démon?

    Son autre main venant se loger dans le cou du démon tout en ne quittant pas le regard qui malgré tout les monstres dans cet académie lui paraisse humain, enfin plus que ce qu’il est réellement et que ce que tous sont. Approchant son visage et ce lentement du sien, il laissa ces lèvres frôler les siennes, fermant doucement les yeux il murmura tout en caressant la peau du cou du jeune homme.

    Je veux réconcilier la violence dans ton cœur, reconnaître que ta beauté n'est pas juste un masque, exorciser les démons de ton passé, satisfaire les désirs inavoués dans ton cœur…

    Suite a ces mots, il vint prendre ces lèvres, son corps lui frôlant le sien avec douceur, il le colla finalement contre le sien, collant l’élève qui était supposer être en retenue en se moment même contre le mur qui se trouvait derrière lui, lui donnant un tout nouvel aspect d’une retenue. En faite, il avait raison, il se rapproche certes du démon de la luxure, un vampire est bien un genre de démon qui est près de cette catégorie… Qui mélange luxure et gourmandise…

_________________

C'est un monde où les sentiments ne sont rien qu'une gêne
Le son des billes qu'on déplace sur le boulier sale résonne
Qui pousse les billes dans le boulier ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
avatar
Invité



MessageSujet: Re: retenu... etbien oui... (pv) Jeu 26 Aoû - 2:40

Akuma accepta peut-être trop facilemedent l'offre que Ryu lui fessait, mais a quoi bon refuser une offre aussi alléchante. Il avait beoin d'un guide dans ce monde,une personne qui pourrait tout simplement lui donné le pout de cette toute nouvelle réalité. Il senti l'Air tout autour d'eux changer, l'atmosphère était différent moins lourde beaucoup plus agréable, les pensées de Ryu commencèrent doucement a ce faire entendre a l'intérieur de sa tête. Il semblait hereux de la tournure des évènements, beaucoup plus qu'il n'aurait pu le lire dans ses gestes. Il laissa le vampire une fois de plus s'approcher de lui il ne semblait pas tout a fait croire qu'il désirait connaître ce monde. Il ferma doucement ses yeux pour être certain de bien entendre le mumure qu'il lui dit. ''Juger un lieu n’est pas la meilleur des choses, cela en viendrais à juger tout autre différence. Que cela soit du a mon statut, aux règles, l’âge, que nous soyons deux hommes. Il faut ce permettre de fermer les yeux quelque fois a ces conformité et profiter de ce que nous offre le présent…''

-Je n'ai fait que répêter tes propres paroles... je ne sais pas quel âge vous pouvez bien avoir... finalement sa n'a pas d'importance sa ait bien longtemps que je ne les ai pas compter... J'ai l'apparence que j'ai désirer avoir et l'iage du bien et du mal est tout a fait différent de l'endroit ou je vient..


Il recula doucement sa tête laissant échapper un petit rire a la fois cristalin et quelques peu froid. Il recroisa son regard un petit sourire en coin sur ses lèvres. Il joua tout simplement avec une mèche de ses cheveux la repla¸ant sans y prêter grande attention. Puis il le regarda a nouveau droit dans les yeux. ''En échange? Tu sais déjà ce que je recherche en échange… Pourquoi me poser la question? Serait-ce un brin d’inquiétude que je ressens de ta part? Je dois avouer n’avoir jamais été réellement doué pour faire le premier approchement. Que recherches-tu pour ta part démon?''

Akuma resta un moment figer quand Ryu prononça le mot démon il le regarda curieux, mais oui son nom, e fais qu'il ai avouer ne pas venir de ce monde... oui tout ceci l'avait démasquer et ceci depuis le tout début. Son esprit revient rapidement a la réalité sentant la froideur de la main du vampire contre sa hanche. Il n'était certainement pas réellement froid, mais disons que pour Akuma tout contatc d'une autre personne contre lui était spéciale, leur température semblait tous si froide.

-Je ne suis pas certain... tout simplement.. ton esprit m'envoit des images quelques flous...je ne pourrais dit ce que tu recherche vraiment...

Il arrêta de parler net, la main de Ryu venant de ce loger sur son cou, il senti un autre frisson le parcourir.

* pourquoi toujours du charnel le corps... n'est rien... NON RIEN DU TOUT... je leurs ai souvent demander a quoi bon ce genre de plaisir OUI MAIS ILS NE VOULLAIENT JAMAIS RÉONDRE... a la luxure il est toujours plus intéressé aux autres quand ils ne posent pas de questions... OUIAS ET EN PLUS JAMAIS DE RÉPONSE ou encore il repose la question en parlant de moi de ma si grande faim...MAIS C'EST PAS PAREIL.. ouias moi je ne percois pas ce genre de désir... du moins il est si enfouit en moi... depuis tous ce temps... mais peut-être que comprendre ceci m'aidera a comprendre ce monde... la luxure est tellement bien vu parmi tous ses gens... OU C'EST PEUT-ÊTRE DU AU CORPS.. oui sa doit être sa... MAIS... oui sous cette enveloppe de chaire, cela me semble bon... HUM...*

Il le regarda a nouveau son esprit avait une fois de plus vagabondé parlant avec lui même, peut-être que son esprit était complètement fou, oui sa doit arriver a tout le monde de parler en eux même, mais qui peut avoir des conversation aussi longue sans être capable d'être en accord en plus de cela. Ryu repris la parole sa voix était sensuel, il laissa doucement ses lèvres se joindres a celle de son professeur. Il avait plusieurs années de pratique tout de même il n'était pas bien bien brancher sur la luxure, même en enfer, mais il avait des fois succobés.

-Je veut que tu soit un guide dans ce monde... si je doit accomplir mon chemin.. je doit savoir tout sur ce dernier et les autres... ne peuvent répondre...tu le sais...


''Je veux réconcilier la violence dans ton cœur, reconnaître que ta beauté n'est pas juste un masque, exorciser les démons de ton passé, satisfaire les désirs inavoués dans ton cœur…''

Il laissa le bas de so corps contre ce mur laissant sa tête s'approcher de celle de Ryu puis tout doucement il repris la parole.

-La violence... je ne la contrôle pas... elle m'amuse et je me laisse envahir des fois par elle, mais simplement quen je ne sais pas qui faire d'autres... détruires la vie des autres est une chose si amusantes... LES démons du passé... drôle de façons de parler je trouve...Alors cher vampire.. je peut t'apporter ce que tu veut.. la luxure... le sang.. que peut tu désirer de plus que tu n'a pas déjà en ta possession...


Il reculla doucement sa tête lui fessant un tout petit sourire en coin, oui des fois il pouvait sembler idiot, mais il ne l'était pas son esprit était tout simplement torturé depuis tant e si`ce qu'il en avait certainement souffert sur le plan de sa santé mentale. n chose qu'un démon excellait toujours était bel et bien les contracts, les pactes et tous ce genre de choses étaient très important et surtout ''sacré'' que d'ironie dans ce genre de pensée tout de même.
Revenir en haut Aller en bas
Sakki Korosu
avatar
ADMIN DÉCHU
Sous-Directeur Tyranique.


Messages : 1702
Date d'inscription : 17/09/2009
Age : 25
Localisation : Dans l'eau.


MessageSujet: Re: retenu... etbien oui... (pv) Ven 27 Aoû - 1:29

    A vrai dire, c’était fort vrai qu’il était un démon, que de son bord, il pouvait lui aussi détenir un grand nombre de siècle de passer mais, chose qui faisait penser le contraire est bien le fait qu’il ne connaisse rien en se monde, qu’il en soit ainsi perdu et confus. Enfin, ces mots ne firent que laisser comme allusion au vampire qu’il n’est pas le seul à détenir une vie si longue et presque éternel. Qu’il y a d’autre créatures en se mondent qui possèdent des pouvoirs similaire au sien. En faite, leurs deux personnes devaient détenir un nombre fort vraisemblable sur le plan de l’âge cependant dans leurs deux monde, le temps peut être perçu différemment. Autant qu’il allait lui en apprendre sur ce monde qu’il allait en apprendre sur le démon, sur son monde a lui, c’était un peut un échange du même coup puisque veux, veux pas, Ryuzaki ce verras mis sur des points de vue différent du jeune homme qui se trouve devant lui.

    S’étant ainsi rapprocher du jeune homme, son regard lui toujours dans le sien, cherchant a le cerné a la fois curieux mais fasciner par Akuma. Il laissa un sourire perplexe paraitre sur ses lèvres lorsqu’il l’attendit prendre ainsi la parole. L’esprit des gens est une chose si difficile a s’y immiscer, pouvoir lire parfaitement leur désires, ce qu’ils recherchent et leurs intentions. Une difficulté que le professeur ne connais pas, enfin très rarement. Cela lui laissa simplement murmurer suite à la parole du jeune homme.

    J’aimerais te le montrer, seulement tu rends cela plus difficile que ce ne l’ai et comme dis, je ne suis pas si douer que cela avec les mots.

    Pour pouvoir jouir de liberté spirituelle, s’immiscer dans autrui et connaître tout de cette personne, il faut être apte a connaître ces propres limites, ces buts, ces désires puisque lorsque nous sommes confus sur nos propres actions, comment être certain de ceux des autres? Souvent la faciliter des actes n’est plus si simple lors de ces moments, il suffit d’y travailler et sur sois même premièrement. C’est suivis de cette penser qu’il vint loger sa main dans son cou et qu’il sentit une bourrasque d’information traverser l’esprit du démon qui ne semblait pas confortable avec tout ce qui est plaisir charnelle. La chose en fit échapper un faible rire glacial vue le spectacle qui s’offrait au professeur qui avait droit a une véritable discussion avec sois même de la part d’Akuma. Pourquoi la luxure? Pourquoi revenir au plaisir qu’offre le corps? Surement car c’est le plus simple à satisfaire. Les douleurs, les sensations, le bonheur que l’ont peut ressentir physiquement sont bien plus simple à obtenir, de pouvoir obtenir des autres ainsi que par sois même. Les autres façons de connaitre du bien être, des joies sont fort plus compliqué, plus difficile à satisfaire. Le vampire qui se trouve aujourd’hui venant le démon ne peut pas affirmer avoir été satisfait autrement sur le plan physique, toujours ainsi pris de ces propres démons, de sa solitude, de ces idées, seul.

    Ne voulant cependant pas s’attarder sur cette idée quelque peut plus froide et sombre de sa personne sachant très bien que pour une fois, il devait faire attention a ce qu’il pense. Lui offrant ainsi un doux baiser, il laissa ses lèvres de décoller de celle du démon qui vint lui murmurer quelques mots qui le surpris un moment pour ainsi lui répondre tout en remontant son regard dans le sien, laissant sa main elle continuer de caresser le cou du jeune homme.

    Ils ne peuvent répondent parce qu’ils ne comprendront jamais. C’est pourquoi tu te retourneras toujours vers moi, que je serai ton point de repère, que je t’enseignerai ce que peuvent t’enseigner les gens de ce monde.

    Étrange tout de même comme conversation, comme situation. Au début, ce fut simple retenue, étrangeté et fort désagréable pour le vampire qui ne souhaitait pas réellement être présent mais, qui de plus n’appréciait pas le caractère insolent de celui-ci et ce pour finalement arriver dans cette situation agréable vue le rapprochement mais, bien plus pour ces dires, l’échange de mot, cette sensation d’être compris et bien entouré. Oui, leurs deux corps se collèrent contre le mur qui se trouvait derrière eux, tout près de cette fenêtre pour ainsi laisser son regard se promener sur les lèvres qui se trouvait maintenant a sa vue, étrange tout de même de cacher ainsi sa nature, enfin ces lèvres et c’est pourquoi qu’il lui dévoila ces mots fort étrange, ceux-ci pouvant être tiré d’une sagesse ou bien simplement d’une parcelle de folie qui partage l’existence du vampire. Toutefois ce que lui répondit le démon ne le surpris pas, il en resta silencieux, écoutant ces paroles curieux de voir son opinion sur ces mots qui devait lui sembler fort étrange. Il acquiesça donc en silence tout en lui jetant un autre sourire fort amuser pour ainsi lui murmurer sur un ton de voix joueur.

    Alors laisse-moi partager ces souffrances qui torturent l’esprit des démons, m’en crois-tu capable? Tout comme tu te crois tu capable d’assouvir mes vices et désires? Qui ne furent jamais réellement satisfait et cela malgré les siècles.

    Lui lança un regard de défis tout comme il lui lança un regard vrai, il lâcha le cou du jeune homme, descendant sa main le long de son torse, venant simplement jouer un peut avec les morceaux tissu qui lui recouvre le corps. Son regard lui se portant sur l’extérieur, sur la fenêtre derrière lui pour ainsi visualiser les gens qui se trouvent dehors. Il laissa échapper un faible soupire pour ainsi le regarder une fois de plus et lui demandé fort curieux.

    Tu désire vraiment quitter cette pièce pour te retrouver avec ceux-ci?

    Ryuzaki ne comprenait pas réellement son désire de retourner dehors, oui la liberté de pouvoir se promener et faire ce que bon te semble, une douce réalité qui libère fardeaux et problèmes lors de quelques moments mais, qui en vaut réellement la peine lorsque l’ont est seul pour le vivre? Enfin, lui aussi choisirais toutefois de retourner dehors, en liberté au lieu de rester prisonnier entre ces murs.

_________________

C'est un monde où les sentiments ne sont rien qu'une gêne
Le son des billes qu'on déplace sur le boulier sale résonne
Qui pousse les billes dans le boulier ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
avatar
Invité



MessageSujet: Re: retenu... etbien oui... (pv) Sam 28 Aoû - 2:40

Akuma recula doucement son corps se heurtant contre le mur tout prêt de lui le corps de son professer toujours un peu plus prêt. Un petit sourire e ovait tout de même pas lui échapper, il le regardait du coin de l'oeil cherchant a mieux comprendre tout ce qui ce déroullait. Il n'était pas tout a fait a l'aise avec cette situation, mais le cops charnel qu'il avait adopter depuis peu le trahissait doucement risonnant au moindre caresse qu'il pouvait ressentir.

-vous êtes beaucoup plus doué qu emoi avec les mots... et je ne doit pas vraiment vous aidez...

Il laissa doucement l'une de ses mains ce posé sur le bas du dos de l'homme l'approchant un peu plus de lui. Pourquoi un tel geste qui pouvait tout simplement montrer qu'il acceptait es propositions de luxure sans même tenter de lui résister tel un serviteur ien dreser. Il voulait comprendres les sensations de plaisirs, et de désirs tout bonnement de toute manière il n'y a pas de mal a ce faire du bien. Un petit sourire en coin s'afficha sur ses lèvres. Il senti la main de Ryu sur son cou, mais ses pensées se chamboullaient a un rythme sans fin. Il laissa les lèvres de Ryu doucement rejoindre les siennes, fermant quelque peu ses yeux il laissa sans vraiment s'en appercevoir ses doigts entortillés deux petites mèches des cheveux de ce dernier. Il ne pu s'empêcher de laisser échapper un tout petit soupire mélange de plaisir et de surprise certainement.

- Je reviendrai tant que tu pourra m'apporter des réponses... puis je repartirai dans un pays que personne ne connais... et tu m'oubliera... pour tout simplement continuer a faire ce que tu doit faire... mais peut-être bien que tu a raison et peut-être bien que je reviendrai par la suite... ou peut-être qu'un jour ce sera toi qui cherchera a me rejoindre...

Akuma avait parler tout doucement regardant vaguement l'homme semblant au départ éviter de croiser son regard. Puis toutdoucement il avait regarder le vampire ans les yeux laissant sa main caresser ses cheveux puis il la laissa glisser sur la joue de l'homme. Il effleura tout doucement son cou avant de la remonter prêt de sa machoire et lui vola un simple baiser pour conclure cette phrase qui semblait avoir été dit par une toute autre personne encore. Oui ce jeune démon de la gourmandise pouvait bel et bien être autre chose qu'un ventre sur patte, un petit esservelé ou encore un adique sans pitié.. oui il était fort étrange d'apprendre a le connaître et le Ryu devait certainement s'en appercevoir, allait-il vouloir en découvrir plus ou tout ceci allait le troubler a la longue de cette mystérieuse discution. Ils ne restaient pas longtemps silencieux, les mots semblaient lers venir si naturellement peut-être que cette situation qui était si spéciale leurs permettaient pour une première fois de communiquer. Il ne pu s'empêcher de lui faire un petit sourire en coin quand Ryu repris la parole mordillant le bout de sa langue. Il leva sa main et fit apparaitre un chocolat qu'il mangea rapidement. ''Alors laisse-moi partager ces souffrances qui torturent l’esprit des démons, m’en crois-tu capable? Tout comme tu te crois tu capable d’assouvir mes vices et désires? Qui ne furent jamais réellement satisfait et cela malgré les siècles.''

- Tu peut certainement être capable... si tu laisse ton esprit dormir et ne pense plus a la biensaillance... je ne souffre pas.. Je m'amuse tout simplement...

Il pris un moment pour penser au reste de la phrase du vampire pouvait-il être capable d'apporter a ce vampire ce que tant de persone devaient avoir déjà tenter sans y parvenir et en y laissant certainement leurs vies? Il fit apparaître un autre chocolat le laissant glisser entre ses lèvres tout doucement puis il repris la parole.

-Je suis mieux que quiconque... et je fait toujours tout pour arriver a mes buts..

Il suivis doucement le regard de l'homme fixant a nouveau tout ses gens a l'extérieur qui lui semblaient rapidement beaucoup moins intéressant. Leurs libertés a tous n'étaient qu'illusion tandis que lui il avait maintenant quelques certitudes et ceci peut de ges en avaient vraiment. Il laissa un frisson le parcourir il devait contrôler un peu mieux cette envellope corporel si il était pour passer du temps dans les bras de ce futur amant sinon ce dernier s'en amuseraient soit trop ou s'en lasseraient trop rapidement. Il repora son attention sur ce dernier quand il lui demanda si il voulait vraiment les rejoindre. Akuma leva une main pour jouer un peu dans ses cheveux, puis rapidement ferma la fermeture éclair de son masque. Ses joues rougirent doucement, puis son regard sembla devenir un peu plus noir il cacha sa main dans son dos.

-Je ne sais pas si j'ai vraiment envie de quitter ce lieux pour diverse raison cette conversation m'est je pense bien agréable... mais je doit vraiment mnger... je me meurt de faim vraiment...

Il détourna le regard fixant les mains de l'homme contre sa taille, son ventre ce fit quelque eu etendre, mais rien de comparable a ce qu'il ressentait comme vide au plus profond de lui a ce moment précis. Si Ryu lissait son esprit il se rendrait très rapidement compte que la nourriture et ce qui suivait ce genre de délire avaient refais surface emprissonant son calme au fond de lui même bien camoufflé.

*Je ne peut pas la contrôler... NON LA FAIM EST PLUS.. grande que tout... plus grande que moi... OUI...TU NE PEUT RÉSISTER.. ALLER MANGE... POURQUOI PAS UNE DÉLICIEUSE POMME... ou un beignet... du renard... A NON.. PAS ENCORE SA... alors du REQUIN... OUI.. des tartes... OUI AUX POMMES.. AUX FRAISES... AU CITRON... ET de la viande... DES GLACES... du vin... ET DES SUSHI... *

Il secoua un peu sa tête il voulu remettre son gant manquant, mais il l'avait laissé a sa place. Sa main était aussi pâle qu'une poupée de cire. Il regarda a nouveau le professeur puis laissa échappé un tout petit rire cristallin et froid avant de laisser une petite phrase lui échapper.

-Vous voullez venir manger avec moi... vous pourriez me parler de ce monde... Je sais que vous ne devez pas manger de nourriture comme moi.. mais je peut toujours tenter de trouver un moyen de vous accomodez tout de même...

Il hausa l'un de ses soucils lui au dessus de son oeil complètement dévoiller par le masque. Il était certain que le professeur n'accepterai pas cette proposition, qui voulait voir un démon de la gourmandise se mettre a manger durant des heures sans même s'arrêter. Il ne connaissait qu'une seule personne et c'était un autre des siens tout simplement. Au bout de son entré l'homme chercherait certainement a s'enfuir.

- De plus je pense que je devrais avoir une aide particulièrement rapide poru m'intégrer dans ce lieux et ainsi ne pas vous privé de votre liberté comme en ce moment...


Il ne savait pas exactement pourquoi il avait dit cela a ce moent précis, mais c'était comme si son esprit avait décider de libérer une pensée qu'il aurait lu et vu dans l'esprit de Ryu. La Liberté tout le monde la désirait ardemment et eux pourraient certainement l'Arracher de force aux destins si ils le désiraient pourtant ils étaient ls deux en retenus bien sagement attendant l'heure de la libération, vraiment ils étaient tout a fait étrange a observer ses deux là, une bonen chance que ce moment ne seraient jamais connu de personne.
Revenir en haut Aller en bas
Sakki Korosu
avatar
ADMIN DÉCHU
Sous-Directeur Tyranique.


Messages : 1702
Date d'inscription : 17/09/2009
Age : 25
Localisation : Dans l'eau.


MessageSujet: Re: retenu... etbien oui... (pv) Sam 28 Aoû - 4:15

    Étant bien évidement pas le meilleur avec les mots, le vampire savait fort bien qu’il l’était plus que le démon, après tout si les mots serait si simple que cela, le démon laisserait les choses devenir plus simple. Seulement les mots sont comme des poignards, ils sont souvent fort plus douloureux que ce qui peut blesser littéralement. Comme il le dit, il ne rend pas les choses facile, enfin rien n’est facile dans la vie, surtout pas lorsque l’ont provient de deux monde différent. Il décida de rester silencieux fasse a cela sachant qu’en rajouter compliquerait probablement les choses. Heureusement, le démon vint poser ces bras autour de sa taille pour ainsi le rapprocher un peut plus de lui, ce qui eu pour reflexe de le détacher de ces penser, le rapporter a la réalité en quelque sorte. Le corps du jeune homme frissonnant a ces quelques contacts, chose qui laissa un doux sourire ce dessiné sur les lèvres du vampire, son regard lui croisant une fois de plus le sien, il approcha ainsi son visage pour répondre au baiser.

    Lorsqu’ils furent finalement décoller, enfin lorsque leurs lèvres furent délogé, le professeur écouta les paroles que le démon vint lui offrir, laissant ainsi le vampire dans un silence confus, il ce mordit la lèvre inférieur et ce pendant quelques secondes pour répondre sur un ton de voix glacial mais confus à la fois par ces propres dire sachant qu’il ne s’aurait surement pas la réponse de cela aussi facilement que les autres. Certes puisque le démon détient le pouvoir de lire les penser, ainsi de bloquer son esprit du même coup.

    Des réponses, j’en aurais toujours seulement, seras tu prêt a les entendre ces réponses a tes questions?

    Laissant un moment de silence ce faire, il détourna légèrement le regard, son regard passant rougeâtre quelques secondes tout en s’entend un frisson le parcourir, il laissa échapper un faible soupire tout en replongeant son regard dans celui du démon qui se retrouve entre lui et le mur. Se mordant légèrement la lèvre inférieure, celui-ci reprit la parole.

    Comment ferais-je pour continuer, faire ce que j’aurais à faire si cela implique de laisser une partie de moi-même tourmenter, par ce monde qui est le tien, par toute ces questions sans réponse. Partir serait fort plus simple je dois l’avouer mais, est-ce réellement ce que tu devras faire, quitter ces lieux? Me laisser ainsi seul dans se monde qui n’est pas le notre. Si je souhaite déjà te joindre, serait-ce possible? De briser ces ponts qui nous séparent? Quel que sois les conséquences?

    Veux, veux pas, lorsque deux personnes ont des choses a ce dire, lorsqu’il y a tourment, freinage et difficulté, il se forme des ponts qui rendent le chemin impraticable, ceux-ci semble toutefois être praticable, seulement ils sont fort plus long qu’ils le laissent paraitre. Étrange pour une première véritable conversation, ceux-ci se retrouvant à discuter de sujet presque incompréhensible et floue, une complexité et un rapprochement qui se fait instinctivement, c’est ainsi que les choses doivent se passer lorsque l’ont trouve ceux qui partagent le même monde, la même vision du monde que l’ont porte. De plus, l’esprit du vampire lui continuant d’essayer de percevoir ce qui se cache au travers des ficelles de l’esprit démoniaque du démon qui se trouve adosser contre le mur, si près de lui le laisse en vue de tout ces questions, ces réflexion qui pourtant si simple ne semble pas avoir de réponse aux yeux du démon.

    Le démon répondit ainsi a ces questions, lui laissant comme réponse qu’il le croirait certainement capable et ce malgré qu’il n’en soit pas certain toutefois Ryuzaki c’est fort bien qu’il en serait capable, qu’il serait capable de partager ce fardeau, seulement il avait besoin de savoir s’il l’en croirait capable, d’où va sa confiance qu’il lui porte et ou sont ses limites. Le regardant ainsi déguster du chocolat a quelques reprise, celui-ci en faisant apparaître pour nourrir l’appétit fort grand de celui-ci, il vint laisser un sourire satisfait paraitre a ces lèvres lorsqu’il vint lui dire qu’il était le meilleur et ce qu’importe ce qu’il faisait.

    Le démon fini par zipper la fermeture éclaire de son masque, la faim devenant surement trop grande pour lui, il en resta silencieux, ne passant aucun commentaire sur cette situation sachant fort bien qu’il devait avoir ces limites et cela malgré qu’elles soient courte ou non. Il hocha donc positivement la tête sur le faim qu’il désirait manger, qu’il avait faim, alors soit, qu’il mange. Enfin plus tard puisque la simple idée de le voir déguster des repas et cela a sa faim laissait le vampire peut optimiste. Enfin, selon ces penser qui elles défilaient fort rapidement il laissait preuve d’un grand appétit tels un puits sans fond. L’invitation qu’il lança suite a ce petit rire cristallin le laissa septique pour ainsi laisser un faible rire s’échapper d’entre ces lèvres et lui répondre dans un murmure amusé.

    Je crois que je vais laisser toute votre attention a votre faim lors de se repas, cependant nous pourrions fort bien ce revoir prochainement, enfin le plus tôt possible pour ainsi répondre a ces questions qui te hante, autant en finir avec tout ces tourments non? L’esprit ce feras fort plus léguer suite a ces réponses qui rendront ta vie plus simple.

    Suite a ces dires, le vampire eu peine le temps de se décoller et ce que de quelques centimètres d’Akuma qu’il attendit de nouveau sa voix, porta un regard curieux sur sa personne il ne répondit pas, ne lui donnant pas réponse a cela. Pourquoi? Tout simplement que lorsqu’il est ainsi dans ces lieux, il est déjà prisonnier et brimé dans sa liberté, l’illusion de liberté ce voie lui, brimé lors de retenues. Il laissa simplement son visage se rapprocher de nouveau du sien, laissant ces lèvres effleurer une parcelle de peau qui se trouve a découvert au dessus de son masque sur l’une de ces joues pour ainsi y poser un baiser. Se décollant ainsi de lui, il le regarda ainsi en silence sans y répondre autre chose, le laissant simplement dans ce moment de silence qui en disait surement long sur cette situation. Une situation qui certes se retrouvera sûrement ne jamais a vue des gens, une conversation étrange et forte spécial qui les unis tout en les rendant encore plus hors de l’ordinaire, hors de cette masse. Cette discussion seras et resteras inattendu simplement si les choses ne bouge pas réellement, si tout cela ne devient qu’un brumeux souvenir, une parcelle de raison qui se serait échapper de leurs corps.

    Caressant sa propre nuque, le vampire laissa un faible regard se porter sur l’heure, son heure de retenue venait de finir, en faite le temps avait passé vite et ce malgré qu’il parut fort plus long qu’il ne l’est réellement. Se mordant ainsi la lèvre inférieure, le professeur reprit la parole tout en s’accotant contre le bureau qui se trouve juste derrière lui.

    Tu peux partir si tu le souhaite, l’heure de retenue est finie…

_________________

C'est un monde où les sentiments ne sont rien qu'une gêne
Le son des billes qu'on déplace sur le boulier sale résonne
Qui pousse les billes dans le boulier ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
avatar
Invité



MessageSujet: Re: retenu... etbien oui... (pv) Sam 28 Aoû - 6:43

Leurs paroles étaient de plus en plus étranges, mais a chaque instant que la discussions devenaient un peut plus lourdes ou encore plus étrange le silence es envellopaient. Le silence il n'avait jamais pris le temps de l'apprécier auparavant, de l'endroit où il venait il en avait si peu de toute manière coment aurait-il pu apprendre a l'apprécier avant cet instant. akuma laissa quelques paroles certainemetn étrnage parvenir a l'esprit du vampire ce derier ce mordit la lèvre inférieur.

* Il est véritablement a croquer de cette manière.. un petit côté bien mignon...un tueur sans pitié... le loup dans la bergerie...un ange sansrayon a qui les gens donnerait le paradis sans confession... mais qui devrait pourtant vivre dans mon monde... oui il est fort beau...Je pourrais lui donné une partie de l'enfer il serait si bien là bas.. un endroit si charmant...mas e devrais alors y retrourner beaucoup plus tôt que je ne l'imaginait... nous avons tout notre temps pour ce genre de chose... alors arrête de penser ainsi... *

Il eut un petit souire une fois de plus, il ne savait pas quoi dire de plus, mais a chaque silence qui se produissaient il sentaient les mains de Ryu glisser un peu contre son corps. Les lèvres si douce du vampire trouvait avec une grande facilité les siennes. Il laissa échapper un soupire son corps frissonnant une fois de plus, il ferma doucement les yeux quand Ryu l'embrassa a nouveau. Avait-il deja été embrassé de cette manière, non vertainement pas. Il ne pouvait de toute manière ce souvenir de si peu de choses, mais ce sentiment et ses sensations étaient si nouvelle et si douces qu'il comprenait tout doucement un peu plus ce que la luxure pouvait avoir d'agréable. Il ne pouvait s'avouer réellement une telle chose, la seule chose qui le gardait en vie depuis tout ce temps était bel et bien sa gourmandise. Il lui fit un autre petit sourire en coin. Mais le vampire venait totu juste de reprendre la parole et sa voix lui sembla plus froide qu'auparavant, mais il ne ouvait pas ignorer a quel point il semblait confus. ''Des réponses, j’en aurais toujours seulement, seras tu prêt a les entendre ces réponses a tes questions?''

- Oui je sis prêt a entendre les réponses... la vérité... les mensonges... je veut percevoir toutes les nuances de ce qui fait de ce monde... un monde si différent...je vais devoir trouver les bonnes questions... tout ceci peut ce être si complexe... oui nous avons de toutes manière l'éternité pour tout ceci...

Ryu évita son regard, mais pourquoi il n'avait portant rien dit de mal, a oui peut-être bien il soupira une fois de plus, mais il ne semblait pas en colère. Il le regarda a nouveau relevant doucement la main de sa hanchecontre son dos jouant avec so chandail du bout de ses doigts avant de la redescendre tout doucement. ''Comment ferais-je pour continuer, faire ce que j’aurais à faire si cela implique de laisser une partie de moi-même tourmenter, par ce monde qui est le tien, par toute ces questions sans réponse. Partir serait fort plus simple je dois l’avouer mais, est-ce réellement ce que tu devras faire, quitter ces lieux? Me laisser ainsi seul dans se monde qui n’est pas le notre. Si je souhaite déjà te joindre, serait-ce possible? De briser ces ponts qui nous séparent? Quel que sois les conséquences?''

-Alors peut-être que je ne doit te montrer mon monde... je devrait peut-être garder tout ceci pour moi... oui ce serai plus sage.. ou peut-être que je suis ici pour te tourmenter... comme tu a tourmener certainement plusieurs âme de faibles mortel...

Un silence de tombe ce fit soudaidement comme si le monde aurait arrêter sa course pour les anéantir ou ce joueur d'eux. Esprits tourmentés qui cherche a comprendre pourquoi il se sont trouver a cet endroit et a ce moment précis. Akuma repris alors la parole secouant sa tête voulant contrôler son propre esprit.

-Non ce n'est pas pour cela que je suis ici... je ne suis pas venu pour te détruire... pour détruire a perfection de la rose que tu illustre a merveille...si beau... et si lugure a la fois... dangereux a mnipuler sans laisser écouler du sang...


Il laissa échapper un soupire lui échapper il glissa le bout de l'un de ses index sur les lèvres de Ryu reprenant la parole.

-Je doit toujorus quitter un jour ou l'autre... nous ne changeaons pas alors nous ne pouvons jamais rester trop longtemps au même endroit de peur que les faibles ne voient en nous la vérité de notre existance... tu voudrait déjà me rejoindre... mais tu ne me connais pas... qui suis-je pour toi..


Il ferma la fermeture de son masque les mots parcouraient son esprit dérangé de plus en plus rapidement il ne pouvait penser a autre chose que toute la nourriture q'il désirait manger. Il l'invitea a prendre part a son repas, mais ce dernier refusa disant qu'il pourraient se revoir très bientôt, qu'il désirait le revoir réellement. Que plutôt ils allaient pouvoir rediscuter plus vite la vie du démon serait plus simple.

* Qui cherche vraiment a se rendre la vie trop simple... je veut comprendre.. mais a quel prix...oui je veut et je vais tout faire pour mieux comprendre et par la suite je détruirai toutes ses données et je recommenserai tout a zéro...pour te garder prêt de moi... *

Puis qunad le vampire s'éloigna de lui a son grand regret. Toutes ses pensées s'arrêterent nette. Il le regarda ses gestes, les mots qui lui dit semblenrent être que mensonges et illusion. Regardnt ce dernier tourné encore une fois son regard, il fit de même les minutes avaient passé si rapidement, il aurait voulu les reculer pour reprendre leurs conversations sans cette possibilité de partir si vite. Son regard glissa tout doucement sur le visage de Ryu chaque détail de sa personne seblait parfais, mais aussi si froid. Il ouvrit la fermeture de son masque tout doucement finissant ce simple geste tout prêt de lui. Il avait marché tout doucement prêt de lui se penchant un peu pour laisser un faible murmure ce faire entendre tout prêt de son oreille.

-les ponts que tu imagine entre nous ne nous séparent pas... non loin d'eux ce genre d'intention ils ont été construit ici même pour nous rapprocher l'un de l'autre... car nos monde bien que différent nous les avons tous les deux créer a chaque jour de notre éternité pour q'ils soient si semblables... la solitude... la liberté... le plaisir.. oui si semblables au fond...

Il posa ses lèvres sur la joues de l'homme puis se redressa un peu plus vite qu'il ne l'aurait voulu retirant son autre gants il ferma les yeux pour apparaitre tout prêt de son bureau. Il pris son gants qui était rester a cet endroit et les enfilla a nouveau tout les deux. ll pris tout son matériel il se tourna une fois de plus vers Ryu.

-Je doit partir de cette classe... malheueusement... je suis faible a mon vice...a mon besoin a mon plus grand plaisir... et tu certain que tu ne veut pas te joindre a moi pour ce repas... si oui je reviendrai te voir.. c'est une promesse... et un démon tien toujorus sa parole...

Il se dressa complètement regardant l'homme devant lui et lui fit un petit salut de la tête avant de se retourner pour marcher en direction de la porte. Il ne pouvait rester il l'ouvrit tout doucement laissant échapper un faible soupire puis disparu comme une atre de ses âmes errantes dans ses longs couloirs sans fins.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: retenu... etbien oui... (pv)

Revenir en haut Aller en bas
 

retenu... etbien oui... (pv)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 

 Sujets similaires

+
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Monster Academy :: Close :: Close-
Sauter vers: