Une école de monstre ou l'on apprend à vivre comme des humains
 
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Tourne le linge dans la machine °° [Pv: Osee]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
avatar
Invité



MessageSujet: Tourne le linge dans la machine °° [Pv: Osee] Sam 24 Avr - 23:20

Ma journée de cours était enfin finit! Il pleuvait très fort dehors et les goutes de pluie tombaient comme de la grêle sur le toit de la laverie. Il y avait un boucans insupportable dans la petite pièce. Mais ce bruit ne me gêné pas plus que ça, a vrai dire, je m'en moquais. Dans la petite pièce pas plus grande qu'une salle de classe se trouvait des rangés de machines à laver et au font de la salle, un gros sèche linge. J'étais la seule dans cette fameuse pièce qu'on appelle "laverie". J'avais une corbeille de linge salle à la main et m'avança vers une machine au font de la salle. Je n'avais pas spécialement envie de parler à quelqu'un, je voulais juste réfléchir. Je mis mon linge dans la machine d'un geste lent, mit de la lessive et la mit en route. Je m'assis face à ma machine et regarda mon linge se faire laver. Quand il sortira de là, il serra tout propre, sans aucunes taches. Moi aussi j'aimerais allé dans un endroit qui me lave...qui me débarrasse de tout mes péchés, qui me redonne une seconde vie. Mais cela était impossible, les êtres vivants ne sont pas comme du linge qui peut se faire laver plusieurs fois pendant leur existence. Nous, quand on se tache, quand on se déchire, c'est pour la vie, rien n'enlèvera les taches bien incrustés dans nos chaires et recoudra nos blessures. Nous sommes condamné à vivre avec nos erreurs et nos souffrances.

je finis par m'endormir, adossée à une machine derrière moi. La pluie ne se calmé pas et il me semblait que j'étais dans un autre monde. J'entendais tout ce qui se passé autour de moi, mais ma vision n'était pas la machine à lavé. J'étais dans la maison de mon enfance, dans mon lit, branchée à divers appareils hospitaliers. C'était pour le jour de noël, les médecins m'avaient permit de rentrer chez moi. J'entendais mes parents ainsi que mon frère se disputer pour savoir où ils allaient me mettre. Je devais faire le minimum d'efforts, en clair si on me déplacé de mon lit, il fallait me mettre dans un endroit où je pourrais manger avec tout le monde et après regarder la télé avant d'aller me coucher. J'étais excitée comme une puce. J'aimais ce jour, surtout parce que c'était dans ces moments que j'oubliais que j'étais malade et aussi parce que tout les soirs de noël, je dormais avec mon frère. Dans mon lit, je me sentais bien seule, même si j'entendais ma famille, j'étais seule dans la pièce fermée. Je regardais la porte, attendant le moment où on l'ouvrirait pour me m'emmener à ma place. Finalement, mon père avait eu l'idée de me mettre sur le canapé et qu'on mangerais tous sur la table basse du salon. Remarque, c'était ça à chaque noël, alors pourquoi en parler encore ? J'entendais ma mère et mon frère préparer l'endroit pendant que les pas de mon père se rapprochaient de ma chambre. Mais au moment où elle allait s'ouvrir, où j'allais enfin pouvoir apercevoir la lumière du salon et passer un bon moment avec ma famille, j'entendis quelqu'un me toucher l'épaule.

Je me réveillai en sursaut en poussant un cris de surprise avant de tomber par terre. Mon coeur battait à 100 à l'heure et je respirais fort. Je regardais autour de moi, j'étais revenue parmi les machines à lavés. Sur le coup, je sentis un léger vertige me faire tourner la tête. Je fermai les yeux un moment avant de les ré ouvrir sur la personne qui m'avait arraché à mon seul moment de bonheur que j'avais pas an.
Revenir en haut Aller en bas
Tanguy Podladtchikov
avatar
ADMIN
Antipathique hétéro complexé~


Messages : 1633
Date d'inscription : 06/09/2009


MessageSujet: Re: Tourne le linge dans la machine °° [Pv: Osee] Mer 30 Juin - 19:19

    Allongé dans mon lit, la sonnerie retentissante, annonçant une nouvelle journée d'étude. Comparé à mes anciens établissements scolaire, il fallait bien l'avouer, le niveau n'était vraiment pas le même. Mais après tout ici, on était plus dans un centre pour apprendre à se faire accepter par les humains, non pas un grand établissement pour génie ! Il fallait donc comprendre et puis un peu de révision ne fait de mal à personne ! 8heures sonnait enfin, les cours de la journée battaient un plein fouet et les élèves étaient tous plus ou moins endormie, mis à part quelque un qui dès le matin trouvait déjà des occupations. Un petit feu de camp au fond de la salle, une partie de tennis avec une boule de papier (qui s'avérait être un contrôle). Enfin, la routine quoi ! La journée se passa sans aucun problème particulier, pas de nouvelle, bonne nouvelle comme on dit.

    Une fois les cours de la journée finit, je fus libre de tout mouvement. Que faire avant le couvre-feu ? Bonne question en effet ! D'un pied traînant je vaguais tel un fantôme dans les couloirs sombres et vides de l'académie. Depuis mon arriver ici, mes peurs c'étaient envolées, avant mon cœur battait plus vite que n'importe quel humain à chaque bruit. A présent, même un si un troll sortait subitement d'un placard à balais, ça ne m'aurait même pas surpris ! Finalement il y a du bon dans cet endroit, on nous apprend à être plus blasé...Sans m'en être rendu compte j'étais sorti dehors, je me trouvais à quelques lieux du hall. Rien de bien grave bien sûr, hormis peut-être le nuage menaçant qui allait déverser tout ce contenue sur une surface large dans quelques minutes. A peine eu-je le temps d'y penser qu'une averse fit rage, ce fut brutale et je dois bien l'avouer, je ne devais pas être très malin à voir. Seul, au milieu des rares élèves courant se réfugier, la tête haute et le regard vers le ciel.

    Il me fallut près d'une minute pour réaliser ma stupidité, cet endroit me ramollissait considérablement la cervelle, ce n'était plus une rumeur. Quoi qu'il en soit je marchai lentement vers un endroit qui était réputé pour sa tranquillité, la laverie ! Une fois devant le petit bâtiment je poussai la porte et regarda l'état dans lequel j'étais. Suite à une réflexion poussée, je décidai de retirer ma veste bleue pour rester en chemise, inutile de rester avec des habits trempés...Comme je l'espérais, tout était calme, il n'y avait personne ! Je déposai ma veste sur une machine avant d'enlever ma cravate et...D'observer un cadavre. Je m'étais trompé sur toute la ligne, il y avait bel et bien une personne, une fille. Elle semblait âgée et...Mais oui ! C'était une fille de ma classe ! Samantha Rénika, je ne lui avais jamais parlé, elle est plutôt discrète et ne cherche pas à se faire remarqué... Mais pour en arriver à dormir dans un endroit pareil...

    D'un mouvement lent je regardai autour de moi comme pour m'assurer que ce n'était pas une farce. Ne voyant personne d'autre je m'approchai d'elle, c'est alors que j'aperçus du linge dans une machine, qui par ailleurs était en cours. Je décidai alors de ne pas la déranger, ce fut seulement au bout d'une heure, lorsque sa machine venait de finir que je me décidai à aller la voir. D'une main calme je lui tapotai l'épaule, comme pour la réveiller, ou bien même m'assurer qu'elle était belle est bien vivante. A peine y avait eu un contact entre ma main et son épaule qu'elle ouvrit les yeux et poussa un cri de surprise avant de tomber sur le sol. De mon côté je m'écartais en silence, comme pour éviter de la stresser plus que ça. Elle était vraiment étrange, au bout d'un moment je finis par parler :


    « Désolé mais, ta machine est finie. Tu te sens bien ?»


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
avatar
Invité



MessageSujet: Re: Tourne le linge dans la machine °° [Pv: Osee] Mer 30 Juin - 23:58

Quand j'ouvris les yeux pour revenir dans le monde réel, dans le présent et non dans le passé, je vis un visage familier. Celui d'un garçon qui était dans ma classe. Sur le coup, je fus soulagée de le voir...enfin de ne pas croiser quelqu'un que je n'appréciais pas ou encore qui me voulais du mal. Je respirais lentement et profondément pour que mon coeur reprenne un rythme normal. Quand Edward me parla, mon regard se dirigea vers ma machine à lavé. Elle était belle et bien finit. Je me dirigeais vers elle en prenant ma corbeille de linge.

"Merci beaucoup. Heu...oui je vais bien"

Pour tout vous dire, je ne savais pas tellement où j'en étais. Il me fallut quelques petites secondes pour me remettre les idées en place. J'étais accroupie devant la machine à lavé tenant une partie de mon linge dans les mains, suspendu au dessus de la corbeille. Je réfléchissais, pas à une chose précise, juste au petit moment de mon passé que je venais de voir. Pourquoi il m'était revenue maintenant ? Parce que c'était bientôt noël même s'il ne neigeait pas encore ? Où parce que j'avais déjà passé en revue tous les moments atroces de mon enfance ?

Je finis par me lever, soutenant ma corbeille pour mettre mon linge humide dans le sèche linge. Je posais ma corbeille sur une machine à lavée et mit mon linge dedans.
Je me suis tournée pour voir si je n'avais pas fait tombée quelque chose au passage et remarqua qu'Edward était trempé. Je le regardais de haut en bas, il était resté combien de temps sous la pluie ?


Je souris et tendis la main vers lui en le regardant.

"Passes moi tes vêtements, je vais les mettre à sécher avec le mien."

Un coup de tonnerre résonna dans la petite pièce. Je cherchais des yeux quelque chose de sec pour que Edward se couvre pendant que son linge sécherait. Mais il n'y avait rien, la salle était vide. J'enlevais donc la veste de mon uniforme et la lui tendis de l'autre main.


"Mets ça en attendant pour ne pas attraper froid"
Revenir en haut Aller en bas
Tanguy Podladtchikov
avatar
ADMIN
Antipathique hétéro complexé~


Messages : 1633
Date d'inscription : 06/09/2009


MessageSujet: Re: Tourne le linge dans la machine °° [Pv: Osee] Jeu 1 Juil - 3:44

    Une fois Samantha réveiller, je pus retourner à mes occupations...Le seul problème c'est que je n'avais rien à faire de spéciale et que je ne voulais pas retourner sous la pluie. Je pris donc place sur une machine à laver en regardant les moindre fait et geste de la jeune fille sans pour autant la mettre mal à l'aise. Il n'y avait rien de spéciale à dire ou à faire, c'était une scène toute bête comme on en voit deux fois par jour chez une famille nombreuse. Quelle nostalgie ! Cela me rappela alors le bon vieux temps, c'est dans ce genre de moment qu'on aimerait bien retourner chez soit dans une maison bien au chaud ! Mais le destin n'en disait pas autant. A présent ma vie était ici et j'allais devoir m'y faire ! Alors que Samantha remplissait sa machine elle me regarda, rien de spéciale, ou du moins je le pensais ! Mon opinion sur elle fut alors remis en cause quand elle me demanda de lui passer mes vêtements. Je restai silencieux, perplexe devant elle. J'étais surpris de sa demande et je finis par laisser échapper un rire cristallin d'entre mes lèvres. Elle était vraiment étrange et plus je repensais à sa question plus cela me faisait rire.

    « Pourquoi pas ? Ha ha »

    Je descendis de ma frêle machine à laver pour commencer à déboutonner ma chemise quand elle m'adressa de nouveau la parole, cette fois-ci elle me tendit sa veste d'uniforme, je lui souris calmement avant de déboutonner entièrement ma chemise, la scène était étrange mais comique. Il n'y avait rien à prendre au sérieux là dedans...Ou du moins pour le moment ! Je retirai un bras puis l'autre avant de lui tendre, d'un mouvement plus lent je lançai ma cravate sur une autre machine. Le temps dehors de s'améliorait pas, les coups de tonnerre se faisaient de plus en plus fort et la pluie tombait plus que jamais laissant un bruit assourdissant sur le toit. Une fois torse nu et humide, je sentais la froideur des lieux plus que jamais et je posai mon regard sur la veste que la jeune fille me tendais. Bien évidemment je n'allais pas accepter, je n'allais pas tout monopoliser comme ça non plus !

    « Non ne t'inquiète pas ça ira. »

    Je m'assis de nouveau sur la machine pour enlever mes chaussures et à ma grande surprise un filet d'eau en sorti. La tête légèrement penchée sur un coter, le regard rempli de stupeur, je...vidais ma chaussure au milieu des machines, cette soirée était vraiment étrange ! Une fois les deux chaussures vidées, chaussettes essoré et posé sur la machine, je détachai ma boucle de ceinture. Elle m'avait demandé mes vêtements non ? Je lui tendis alors mon pantalon après mettre assurer qu'il n'y avait rien dans les poches. Après quelque instant je me redirigeai vers la machine où je reprenais place. La pluie ne s'était pas calmé et les orages devenaient de plus en plus violent. Ce n'était vraiment pas le moment de sortir ! Combien de temps allaient-ils rester là ? Bonne question ! Enfin, au moins personne ne viendra, la situation était déjà assez délicate comme ça. Au bout d'un certain temps je regardai par la fenêtre mon esprit s'éparpilla et étrangement, je repensai aux ragots qui courraient, ceux dans la partie potin-potin du journal. Si avec ça je ne m'y trouvais pas dans les deux jours à venir !! Quoi qu'il en soit j'étais en caleçon assis sur une machine à laver en compagnie d'une fille dont le nom de famille m'échappait encore. Scène comique ou tragique ? Je me posais bien la question !

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
avatar
Invité



MessageSujet: Re: Tourne le linge dans la machine °° [Pv: Osee] Jeu 1 Juil - 4:52

J'attendais les vêtements d'Edward avant de lancer mon sèche linge. Enfin...quand je parlais de vêtements je pensais plus à sa chemise et non son pantalon. Enfin bon! Au moins il auras tout ses habits de secs. J'essayais de ne pas le regarder, surement que je rougissais...enfin ne cachons rien, je rougissais! Je n'avais jamais pensée que je me retrouverais dans une laverie en compagnie d'un garçon en caleçon. Enfin bon! On se calme! Après tout ce n'était pas comme s'il était a poil. Et puis il est était plutôt mignon dans son genre.

Quand il me donna ses habits je tournais rapidement des talons en le remerciant et en mettant ses fringues dans avec les miennes. Je mis en route le sèche linge et resta un long moment debout devant la machine à regarder en l'air. Cette situation était très...gênante pour tout vous dire. En tout cas pour moi parce que visiblement Edward ne se souciait pas tellement d'être dans cette tenue. Je respirais calmement, tant que je ne le regardais pas tout allé bien. Je portait ma main à mes lèvres pour tousser. Tient! Ça va faire pas mal de temps que je n'ai pas pris mes médicaments. Bah tout va bien...le sèche linge se terminera dans...1H! J'allais devoir resté dans la laverie avec quelqu'un en culbute pendant 1H ?!

Bon restons calme. J'ai vue pire quand même. D'un coup, une violente rafale s'engouffra dans la petite pièce. Je mis mes mains sur ma jupe pour ne pas qu'elle s'envole et la porte claqua. Le bruit sourd me fit sursauter et je me retournais d'un coup. Je me suis dirigée vers la porte et essayai de l'ouvrir. Mais rien a faire, et pour couronner le tout il n'y avait personne dans les dortoirs à cette heure ci. Sans lâcher la poignet je me suis courbé et dit sous le ton de l'ironie pour ne pas aggraver les choses.


"Heu...Edward...La porte est coincée"

Je le regardais, en prenant soin de fixer son visage. Son visage! Ses cheveux mouillés lui collant au visage et ses yeux marrons. Je comprenais sa réputation. Quand il se dirigea vers la porte, je me suis reculée pour le laisser faire. J'ai détournée le regard et regardai la petite fenêtre. Et comme se n'était pas assez de se retrouver coincer dans une laverie avec un garçon en caleçon et tout a fait craquant, il eu une coupure de courant. Sur le coup je me suis demandée s'il le faisait exprès ou alors si c'était moi qui n'avais pas de chance....ou au contraire qui en avais...cela dépendait comment on voyait la situation.
Sans faire de bruit je me suis assise sur une machine. Et en plus le lave linge c'était arrêté. J'écoutais la pluie et le tonnerre. Je finis par soupirer.
Revenir en haut Aller en bas
Tanguy Podladtchikov
avatar
ADMIN
Antipathique hétéro complexé~


Messages : 1633
Date d'inscription : 06/09/2009


MessageSujet: Re: Tourne le linge dans la machine °° [Pv: Osee] Jeu 1 Juil - 17:08

    Je venais de donner mes affaires à Samantha, il ne me restait dans les mains que les diverses affaires qui traînaient dans mes poches, je compte tout sur une main : un porte-monnaie, un briquet, un paquet de chewing-gum et un couteau-suisse. Tient, ce n'était pas interdit ça ? De son côté, Samantha ne semblait pas dans son assiette, pourquoi ? Ses mouvements étaient rapide et elle était toute raide, mais j'étais trop occupé à identifier mon couteau-suisse pour voir son état. Une fois la petite lame sortie, je la regardai dans tous les sens, je ne me souvenais même pas avoir un jour en possession un tel objet ! Enfin, le moment n'était pas venu de faire les points, je ne sais pas ce qui se passait, mais les évènements s'enchaînèrent les un après les autres à une vitesse incroyable ! Tout commença avec une violente rafale de vent, cela me fit d'ailleurs lever la tête de mon couteau pour constater une chose : nous étions coincé dans une salle. Samantha ne prie pas longtemps pour affirmer ce que je pensais ! Ce fut donc d'un mouvement lent que je me déplaçais vers la porte. Lorsque je m'approchai la jeune fille se décale le plus possible, c'était assez drôle ! Quoi qu'il en soit, une fois à coter de la porte je posai une main sur la poignée, je voulais voir si elle était bien bloquée. Je tirai un coup sec sur la porte qui laissa échapper un craquement sonore. Comme je ne l'espérais pas, elle était belle et bien bloqué. J'aurais pu l'ouvrir sans aucun doute, en la cassant...Si jamais il y a un problème j'y songerais, pour le moment j'allais agir comme une personne normale, ou presque !

    « Hum...Ouais elle est bien bloquée »

    A peine ces quelques mots prononcé qu'une coupure de courant surgis, sur le coup je me reteins de rire, c'est vrai quoi, on se croirait dans un film d'horreur ! De mon côté tout allait bien, mais pour Samantha...Tout d'abord mettre de la distance entre nous, car j'avais remarqué qu'elle ne se sentait pas très bien. Je retournai donc m'asseoir sur la machine à laver et saisit mon briquet que je plaçai vers mon visage. Je regardai Samantha et alluma mon briquet, celui-ci était la seule source de lumière dans cette petite salle, il éclairait une partie de mon visage, je lui demandai alors calmement voyant qu'elle n'était pas bien :

    « Samantha, ça va ? Tu es claustrophobe ? »

    Oui, car, si c'était le cas j'allais agir, je connaissais des gens qui ne supportaient pas d'être enfermé et c'est une maladie comme une autre. Les maladies ne doivent pas être mise à l'épreuve sans arrêt. J'attendais donc sa réponse avant de faire quoi que ce soit, il y avait pourtant tellement de choses à faire ! Je pouvais sortir par la fenêtre, aller me chercher des vêtements et revenir ouvrir à Samantha ! Mais la laisser seul ici si elle est claustrophobe...La situation était plutôt délicate ! Il fallait l'avouer ! Enfin le point positif dans tout ça était qu'on ne voyait presque plus mon corps et donc on pouvait presque oublier que j'étais simplement en caleçon. Moui, on peut dire que c'est un point positif !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
avatar
Invité



MessageSujet: Re: Tourne le linge dans la machine °° [Pv: Osee] Jeu 8 Juil - 1:53

[changement de personnage!]

Bon récapitulons la situation: Je suis coincée dans la laverie avec mon ami d'enfance que je n'ai pas revue depuis 8 ans et qui se retrouve, je ne sais plus comment en caleçon! Et le pire! C'est que je me suis rendu que c'était lui après un bon moment! Je ne pensais même plus le revoir si vous voulez tout savoir. Mais comme quoi, je ne suis pas la seule personne "bizarre" dans l'histoire. En plus je détestais l'orage, le tonnerre et les éclairs, le bouquet quoi! D'habitude, je me serrais cachée sous une table ou enfermée dans une armoire. Mais vous allez rire, il n'y avait que des machines à laver dans cette pièce. Et je doute que je puisse rentrer dans l'une d'elle.

Je faisais les cents pas dans une allée, mes talons (5 cm attention!) claquaient nerveusement sur le sol. J'avais mon bras droit autour de moi et mon coude gauche posé sur mon avant bras, et l'ongle de mon pouce coincé entre mes dents. A chaque éclair, je m'arrêtais et attendais que le coup de tonnerre gronde en contant les secondes qui séparées la lumière et le bruit. Quand ils étaient fort, je me bouchais les oreilles en serrant les dents. Certes, je vous l'accorde, je n'avais pas l'air très intelligente. Mais quand vous avez une phobie, croyez moi vous aussi vous avez l'air crétin!

Si seulement il y avait encore la lumière, je me sentirais un peut plus rassurée. Mais là rien, niette nada! Je ne me sentais...pas vraiment dans mon élément... Et pour tout vous dire je n'arrivais même pas à voir Osee. Bon ce n'était pas plus mal d'une certaine manière vue dans quelle tenue il était. Tiens en parlant de lui! Il me demanda si j'étais claustrophobe. Quand j'ai entendu ça je me suis arrêtais nette et j'ai réfléchie un moment si j'avais eu peur ou mal quand je me retrouvais seule dans une pièce.


"Hum...Non je ne crois pas. Mais de toute façon il est hors de question que tu me laisses toute seule ici!"


Je me suis retournée vers lui, enfin dans la direction d'où venait sa voix. Pour tout vous dire je ne voyais presque rien. Tout ce qui m'indiquait qu'il était encore avec moi était sa silhouette. Un violent coup de tonnerre gronda. Je me suis bouchée fort les oreilles et me suis assise au milieu d'une allée en me ramenant mes jambes contre moi. Je tremblais légèrement, mais ça personne ne pouvais le voir. J'ai enfoncée ma tête entre mes genoux. J'étais dans une situation de stress extrême, comme ceux qu'on a quand on est sur le point de passer un examen. Je me suis mordu la lèvre inférieur pour ne pas crier. Franchement c'était la seule situation qui me mettais dans cette état. J'essayais de penser à autre chose pendant un moment.
Revenir en haut Aller en bas
Tanguy Podladtchikov
avatar
ADMIN
Antipathique hétéro complexé~


Messages : 1633
Date d'inscription : 06/09/2009


MessageSujet: Re: Tourne le linge dans la machine °° [Pv: Osee] Jeu 8 Juil - 3:01

[Changement de personnage]


    J'étais assit sur une machine à laver, les bruits des talons de Malia me tapais plus sur le système qu'autre chose il fallait bien l'avouer ! Elle avait des vers ou quoi ? A remuer dans tous les sens comme ça ! Lorsqu'elle répondit à ma question de claustrophobie je manquais de tomber de ma machine, surtout à cause de la deuxième partie, la violence dans sa voix me manquait depuis toutes ses années ! J'arquai un de mes sourcils avant de placer une main sous mon menton, je réfléchissais, un Osee qui se respecte à toujours de bonne idée et ça, en toute circonstance ! Mon regard se porta vers la porte puis le plafond, Dans un claquement de doigt je laissai échapper un petit "hé hé--" qui signifiait que j'avais une idée. Après, resté à voir s'il s'agissait d'une bonne ou d'une mauvaise idée...Après un certain temps je me dressais sur ma machine à laver et me mit sur la pointe des pieds. Je voulais atteindre le plafond, mais ma taille m'en empêcher bien évidemment ! Mais cela n'allait pas m'arrêter ! Hola, il en fallait plus que ça !

    « Je sais que je t'ai manqué, que ta vie doit être bien triste sans moi et qu'on est sensé se marier ! Mais je pense pas, que c'est une bonne raison pour s'enfermer tous les deux dans une laverie en caleçon ! »


    Ma voix était plutôt dans les tons aigu et amusé, une fois les paumes posées sur le plafond je dévissai lentement l'ampoule, l'opération était délicate et je manquais à plusieurs reprises de basculer en avant, mais une fois totalement dévissé je laissais échapper un son de victoire. Avant de tomber lourdement en avant, avec chance l'ampoule ne se cassa pas. Allongé sur le sol je me frottais la tête tout en me redressant, d'un œil discret je regardai Malia qui semblait stressé, d'un pas lent je m'approchai d'elle et passa ma main autour de ses épaules en positionnant l'ampoule devant son visage. D'un sourire rayonnant je la fixai attendant un quelconque compliment. Ne voyant aucune réaction de sa part, je la lâchai et m'écartai un peu tout en restant dos à elle avant de dire en soupirant :

    « Pas de soucis ! Osee le magnifique est avec toi ! »


    D'un mouvement lent je me retournais vers elle, l'ampoule dans les mains et étrangement elle brillait, comme si elle était reliée à une source, comme si elle était branchée. Satisfait de mon tour de passe-passe, je balayais la salle avec l'ampoule rayonnante. Les éclaires étaient de plus en plus fréquent et la pluie de plus en plus forte, ils allaient rester bloqué ici un bout de temps, ça c'était clair. Sauf si je forçais un peu la porte...Mais bon, je ne voulais pas me prendre des heures de colles en plus de ce que j'avais déjà ! Pour adoucir l'ambiance, quoi de mieux que de parler ? Et puis en ce qui concerne ce domaine je suis imbattable ! C'est vrai j'aimais tellement parler ! Hum...Après une longue réflexion, je souris et regarda de nouveau la lampe en m'adressant à Malia :

    « Dit princesse, tu ne trouves pas qu'on se ressemble elle et moi...? »

    "Princesse", ne me demandais pas pourquoi, mais je l'appelais ainsi et ça debout un bout de temps, c'était comme une habitude maintenant, un surnom comme un autre...Qui, certes, ne passais pas inaperçus dans les couloirs ! Attendant une quelconque réponse je déposai mon regard sur elle, assise sur le sol et éclairé par la lumière de l'ampoule. Elle n'avait vraiment pas l'air bien, je devrais donc y aller mollo, elle était capable de nous faire une attaque sinon ! Entre le stresse de l'orage, moi et surtout moi ! C'est vrai qu'il y avait de quoi péter les plombs !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
avatar
Invité



MessageSujet: Re: Tourne le linge dans la machine °° [Pv: Osee] Jeu 8 Juil - 4:10

J'étais recroquevillée sur moi même, j'entendais des bruits étrange, mais je ne levais pas la tête pour autant. Pour voir quoi ? Osee en caleçon entrain de faire une connerie...encore. Il commença à me parler et me rappela qu'on était censé se marier. Cela me fit rire, un rire cynique.

"Tu crois que ça me plait d'être enfermer avec toi dans cette tenue ?! Franchement j'aurais du te laisser dans tes fringues! Et dit toi une chose coco, ma vie était très bien sans toi. C'est plutôt moi qui a du te manquer pendant toutes ces années!" (je finis de dire ma phrase en rigolant)


Ah l'amour! Et oui c'était clair, Osee et moi, on s'aimait. Mais pas comme vous l'imaginez alors non! Même si je l'aimais beaucoup il était hors de question de vivre 24/24h avec lui! Ce geste à un nom d'ailleurs...un suicide. N'empêche, il marquait un point. Depuis que j'avais quittée Manhattan ma vie a vite tournée à la mayonnaise. Plus de père, plus de vie de famille, plus d'amis...enfin bref!

Je sentie Osee poser son bras sur mes épaules. Je levais la tête, regardant devant moi. Et devinez quoi...j'avais une ampoule devant le pif! Je la regardais longtemps sans rien dire, qu'est-ce qu'il avait derrière la tête celui la encore ? Et puis qu'est-ce qu'il voulait faire avec une ampoule dévissé ? Je ne le quittais pas des yeux quand il s'est levé et faillit m'étouffer quand il a fait briller l'ampoule. J'avais presque oublié qu'on était dans une académie de monstre et que ce n'était pas pour rien qu'on était ici. Il marcha un long moment dans la salle, fier de lui d'avoir allumé une ampoule...bon...chacun ses fantasmes on va dire. La scène était drôle: Osee se baladant en caleçon avec une ampoule brillante dans la main. Quand il me demanda si lui et l'ampoule se ressemblaient j'ai éclatée de rire. Ma voix était aigu et cristalline, je me suis levais et remit mes cheveux en arrière.


"Ouais. Vous êtes tous les deux illuminés du cerveau!"

Je m'avançais vers lui et m'appuyai sur une machine à laver. Je regardai son corps, il avait vraiment grandi, ce n'était plus le petit gars maigrichon de mes souvenirs. Bon...il n'était pas bien gros maintenant aussi mais bon! ça faisait aussi longtemps que je n'avais pas sentit son odeur, ressentie la chaleur de son corps. Je lui pris le bras et le regardai longtemps. Sa peau était plus bronzée que la mienne...on va dire que j'avais la peau couleur neige.


"Depuis quand tu as ce tatouage ? (je fit une longue pause avant de le regarder dans les yeux). En fait...tu m'as vraiment manqué. Si tu savais tout ce que j'ai vécue après mon départ.(je fit encore une pause). Mais ne va pas croire que tu m'es indispensable!"

Je finis par rire.
Revenir en haut Aller en bas
Tanguy Podladtchikov
avatar
ADMIN
Antipathique hétéro complexé~


Messages : 1633
Date d'inscription : 06/09/2009


MessageSujet: Re: Tourne le linge dans la machine °° [Pv: Osee] Jeu 8 Juil - 18:08

    Lorsque Malia répondit à ma première réplique j'arquai un sourcils et l'écouta calmement. Étrange non ? Oui, c'est vrai je me préparais à l'attaquer de plus belle, à ce petit jeu j'étais fort, pour le pas dire le meilleur, tout en restant amble bien sûr ! Vous me connaissez ! Donc elle disait qu'elle n'était pas contente d'être ici avec moi, que sa vie était très bien sans moi et pour finir que c'était elle qui avait dû me manquer ! Et bien, elle n'y allait pas la main légère ! Et va y mon gars que je mâche pas mes mots ! Mais c'est pour ça que je l'aimais ! D'un mouvement de main lasse je lui dis sans la regarder directement :

    « Ouais, ouais, cherche des excuses ! Sache quand même que beaucoup de filles se tueraient pour être à ta place ! Jsuis très demandé moi ! Et c'est vrai je dois avouer que lorsque tu es partie je ne savais plus qui critiquer, embêter et tout le trâlala ! Donc oui on peut dire que tu m'as manqué. »

    Toujours une main sur l'ampoule brillante, je lui cherchais un nom, oui, car j'avais pour tic de donner à un nom à n'importe quoi, ou n'importe qui, qui attirait un peu mon attention, Caroline l'escargot, Margot la tortue et donc...Nathalie l'ampoule ! Ouais, c'est pas mal ! Suite à ma question notre cher Malia rigolait, c'est certes ce que je cherchais, lui faire oublier le temps dehors, certes j'étais un crâneur, un blagueur ,mais parfois je savais faire des efforts ! Quoi qu'il en soit, elle ne faisait pas d'effort au contraire, elle ne me ratait pas ! Lorsqu'elle ajoutait que l'on était tous les deux illuminés du cerveau j'eus un moue de la bouche et l'un de mes sourcils s'arqua pour regarder Malia rigoler du coin de l'œil. Bah, ce n'était pas plus mal, elle semblait moins crispée ! D'une voix banale et dans un soupire presque vexé je répondis à sa réplique :

    « L'écoute pas Nathalie, c'est notre beauté qui rayonne ! »

    Je n'avais même pas remarqué que Malia s'était rapproché de moi. Elle me regardait de haut en bas, chose compréhensible, un corps d'apollon comme le mien ! Tout de même, changement de comportement surprenant ! C'est vrai, les souvenirs que j'avais de Malia n'étaient pas ainsi, elle était plus violente, elle ne m'aurait pas pris le bras ainsi. Quelque peu surpris je la laissai faire en la regardant elle, puis le bras, oh la boulette ! J'avais complètement oublié ça ! Le tatouage que j'avais sur mon avant bras, généralement il était caché par mes habits, mais là...Sans réfléchir plus longtemps je baissai la lumière de l'ampoule en espérant qu'une seule chose : qu'elle n'ait pas eu le temps de voir le tatouage. Mais ma tentative fut vaine, j'allais donc devoir improviser... !

    « Hum ? Ho ça, rien de très important, je me suis ennuyai en cours de math ! »

    D'un mouvement lent je retirai mon bras pour éviter qu'elle ne pose encore les mains dessus, nos regards se croisèrent, certes la lumière était plus faible, mais encore importante. C'était étrange comme si c'était l'heure des révélations, lorsqu'une personne vous regarde ainsi c'est qu'elle va vous dire des choses importantes. Je pris une légère inspiration, j'étais préparé au pire ! Et le pire fut : tu m'as vraiment manqué. Je la regardée surprise, sans voix, ne savant quoi dire, je perdis toute mon assurance en une fraction de seconde. Je ne m'attendais vraiment pas à ça ! Mais ce n'était pas fini ! Elle m'indiqua qu'elle avait eu des problèmes dans la vie après son déménagement et pour bien finir en beauté, qu'il ne fallait pas que je pense que je lui étais indispensable ! Ha, ben voilà ! Je la retrouvée ma Malia ! Je lui souris et ris doucement, je n'allais pas lui proposer d'en parler, car à ce niveau là, j'étais naze et je risquais de faire empirer les choses ! Je regardai autour de nous et finit par dire :

    « On te l'avait pas dit ? Je porte bonheur ! Enfin, on est dans le même lycée maintenant ! Je marquai une légère pose avant de mettre une main sous mon menton. Bon, comment sortir d'ici... »

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
avatar
Invité



MessageSujet: Re: Tourne le linge dans la machine °° [Pv: Osee] Jeu 8 Juil - 21:43

Je ne répondis à aucune de ses remarques. Après tout, c'était Osee non ? Et ses vannes à deux balles il en fait tout le temps. Et puis il allait pas m'en vouloir si je ne répondais pas à chaque fois. Cependant, quand il me dit qu'il était populaire et que toutes les filles rêveraient d'être à ma place je sourie. Halala les pauvres! Elles le veulent tous parce qu'elles ne le connaissent pas. Après tout, j'étais peut être la seule à pouvoir le supporter sans l'étriper au bout d'une heure. Qu'elle chance j'ai! Me taper un...démon toute ma vie. Enfin bon, on va dire qu'il y a pire...enfin je crois...et j'espère.

Je suis restée un long moment à regarder l'ampoule briller, son éclat était rassurant. Je finis par soupirer et regarder autour de nous quand Osee a poser la fameuse question: comment sortir d'ici ?. Mon regard se fixa sur la petite fenêtre, les éclairs et le tonnerre déchiraient le ciel menaçant. Je pris une grande inspiration pour me donner du courage. Je finis par me lever de la machine et m'étira en poussant un petit "bon". On n'allait pas rester ici éternellement. Je me baissai, délacer mes chaussures pour les enlever. Je me levai, pleine d'énergie, enleva la veste de mon uniforme que Osee avait refusé, détacher le ruban avec le symbole du lycée qui était autour de mon coup et attacha mes cheveux avec. Deux boutons de ma chemise était détachée, un collier était apparent, un jolie collier que j'ai depuis toute petite. Un cadeau de mes parents. Un petit saphir entouré de deux branches d'argent en forme de feuille. J'ai tournée des tallons pour voir Osee et le regardai encore une fois de haut en bas et sourit, les main sur les hanches.


"On va voir si tu as pris du muscle mon mignon!"

Je le pris par le poignet, le plaquai dos au mur, juste en dessous de la fenêtre. Elle n'était pas bien grande mais suffisamment pour que nous passions. Enfin je l'espérais. J'ai fermée les yeux quand un coup de tonnerre se fit entendre. Je regardais un moment Osee dans les yeux avant de reprendre du courage. Je lui pris les mains et croisai ses doigts entre eux. Son ampoule était entre son pouce et son index. Je mis ses mains au niveau de son bassin, posai mes mains sur ses épaules et mon pied dans sa main pour pouvoir me hisser. J'ai posée mes mains sur sa tête pour pouvoir libérer ses épaules pour les pieds.

"Tu me tiens bien!"

Je me mit debout sur ses épaules et attrapa le rebord de la fenêtre. Je n'arrivais pas à voir s'il y avait quelque chose dessous la fenêtre, pour ne pas tomber dans le vide comme des cons. Je pliais mes jambes et sauta, je m'appuyai sur mes avants bras sur la fenêtre. Mes pieds ne touchaient plus Osee et je crois même qu'il s'était écarté. Heureusement il y avait un petit balcon à deux mettre de la fenêtre, bon il n'était pas tout à fait dessous, mais c'était possible de l'atteindre. Enfin...je crois. Je sourie et tournai la tête vers Osee, Je ne le voyais pas, mais j'apercevais l'ampoule qui brillait.

"On pourra sortir par là je crois. Mais..."

Je n'eus même pas le temps de finir ma phrase qu'un coup de tonnerre éclata violemment. Je poussai un petit cris et manquai de tomber, heureusement que je m'étais retenue au rebord de la fenêtre. J'étais suspendu contre le mur.

Revenir en haut Aller en bas
Tanguy Podladtchikov
avatar
ADMIN
Antipathique hétéro complexé~


Messages : 1633
Date d'inscription : 06/09/2009


MessageSujet: Re: Tourne le linge dans la machine °° [Pv: Osee] Jeu 8 Juil - 22:58

    Je regardais autour de moi avec l'aide de l'ampoule, une main sous le menton, j'allais finir par trouver une bonne idée. Mon regard se posa sur la petite fenêtre puis sur les machines à laver. C'était évident ! J'entendais des bruits étranges, intrigué, je me retournais et regardai Malia se déshabillait. Enfin, rapidement dit ! Elle retirait juste que le superflu ! Je m'apprêtais à sortir une vanne quand celle-ci me regarda de nouveau de haut en bas avant de me prendre par le poignet et de me coller contre le mur. J'étais encore plus surpris que la révélation de tout à l'heure. Surtout quand elle avait ajouté : On va voir si tu as pris de muscle mon mignon. C'était donc affirmé, elle était lunatique ! Je posai un doigt sur ses lèvres et dis avec une voix amusée :

    « Désolé, mais je suis hétéro et t'es pas mon style ! T'es un chic mec aux cheveux long quoi ! »

    Je me mie en position courte échelle avec son aide, vu que c'est ce qu'elle attendait. Elle posa son pied dans au creux de mes mains et monta sur mes épaules. N'utilisant pas les dons caractéristiques à ma race, je sentais parfaitement le poids de Malia qui n'était pas du genre légère ! Sous ses aires anorexiques, elle cachait bien ses bourrelets ! Mais je n'allais pas lui faire remarquer, je ne tenais pas à m'en prendre deux ! Alors qu'elle montait sur mes épaules, un long silence se créas, je ne savais pas combien de temps elle allait rester, mais si elle ne voulait pas ce rétamer elle devrait se grouillé ! Voulant lui dire de se dépêcher, je levai la tête, grave erreur ! Notre princesse était en jupe ! Je rebaissai immédiatement les yeux et posant une main sur mes paupières :

    « Ha mon dieu, mes yeux ! Tu aurais quand même pus m'épargner ça ! Superbe boxer ventre-plat ! En tout cas toujours aussi féminine à ce que j'ai pu constater ! A quand le caleçon ? »

    Je prie une inspiration et serras les dents quand elle prie son élan et sauta pour se tenir à la fenêtre, de mon côté, j'en profitai pour m'écarter un peu et la regarder faire. Elle ressemblait un peu à...une limace luttant pour le pas tomber de la feuille. La scène était belle, je pouvais même sentir une larme arrivée dans le coin de mon œil. Un si beau rapprochement entre l'homme et la nature ! Un coup d'éclairer plus violent que les autres éclata non loin de l'académie. Je manquai de faire tomber l'ampoule en sursautant, mais la rattrapa de justesse pour éclairer de nouveau la salle. Voyant Malia cette fois-ci suspendus à la fenêtre je ne pus m'empêche de pouffer de rire avant de m'approcher d'elle. Je posai l'ampoule sur une machine à laver et l'attrapa par la taille. Il n'y avait plus de lumière dans la salle, mais bon ! Je ne peux pas tout faire à la fois ! Une fois reposé sur le sol, je me rapprochais de l'ampoule pour regarder Malia :

    « On pourra sortir par là je crois. Mais... ?? »



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
avatar
Invité



MessageSujet: Re: Tourne le linge dans la machine °° [Pv: Osee] Ven 9 Juil - 0:08

Je commençais à avoir mal aux mains, même si j'avais les formes d'un mannequin et que je faisais du sport, j'aimais beaucoup manger et je le ressentais. Enfin passons! Osee vint m'aider à descendre, Quand il me saisit par la taille, j'eus un moment d'hésitation. Je n'aimais pas tellement lui faire confiance en se qui concerner ce genre de chose.A chaque fois qu'il a fallut qu'il me rattrape ou me retienne, ça a toujours tourné mal pour moi. Un jour je me suis retrouver la tête en bas au dessus d'un rivière, accrochée à un arbre. Osee est venue m'aider et il a fait casser la branche. Bon je m'en suis sortis avec des bleues partout et un beau rhum!
J'ai finit par lâcher prise et me laissai descendre. Je n'ai rien eu...miracle! Mais lui il allait voir de quel bois je me chauffe!

Je me suis retournée et lui ai balancer un coup de pied dans les abdos. Ce n'était pas ma première intention pour tout vous dire. Mais je ne voulais pas l'assommer et me retrouver seule ici. Néanmoins, j'ai tapée assez fort pour le faire reculer. J'ai posée mes mains sur mes hanches et le regarda , les sourcils froncés et en même temps rouge de honte qu'il est vue mes dessous
.

"Tu sais ce qu'elle te dit "le chic mec aux cheveux longs!""

Je n'allais pas me laisser faire quand même! Et j'allais bien lui prouver que j'étais une femme! Non mais oh faut pas pousser mémé dans les orties non plus! Je pris une grande inspiration et marchai vers lui avec une démarche élégante et lente. Je le regardais dans les yeux avec un regard perçant mais doux. J'ai collais mon corps contre le sien. J'ai passée mon bras gauche autour de ses épaules et laissais ma main glisser le long de sa peau, de la nuque jusque dans les cheveux. Ma main droite était posée sur son omoplate. Il fallait l'avouer, il avait pris du muscle et était devenue très mignon. Mais c'était toujours Osee il ne fallait pas l'oublier ça! J'ai posée mes lèvres sur son coup, juste en dessous de l'oreille. Contrairement à ce que l'on pouvait croire, mon coeur ne s'accélérait pas. J'avais la parfaite maitrise de la situation. Encore heureux car c'était moi qui menais la danse! J'ai finis pas chuchoter doucement, avec ma plus belle voix

"Désolé de ne pas avoir mit des sous vêtements plus sexy pour nos retrouvailles Osee."

Tient! C'était la première fois que je disais son prénom depuis qu'on était là dedans! Mais ne vous faites pas d'illusion, c'était de la pur...provocation ? Non pas exactement! Juste de la taquinerie à l'anglaise! Et pour tout vous dire, cela m'amusais! J'attendais une quelconque réaction venant de sa part. Mais rien...absolument rien! Je finis par soupirer, mit ma tête devant la sienne, fermais les yeux et tapotai sa joue avec ma main.

"C'est désespérant mon mignon"


Je me décollais de lui et me retournai vers la fenêtre. J'ai croisée les bras et regardai l'ouverture dans le mur.


"On pourrait sortir par là mais ce ne serra pas de la tarte. Et puis je n'ai pas envie de tomber parce que tu ne sais pas tenir, ce n'est plus une rivière qu'il y a dessous."

J'ai tourné le haut de mon corps vers lui et lui fit un clin d'œil tout en tirant la langue avant de m'installer sur une machine à laver et de chercher un autre moyen de sortir.
Revenir en haut Aller en bas
Tanguy Podladtchikov
avatar
ADMIN
Antipathique hétéro complexé~


Messages : 1633
Date d'inscription : 06/09/2009


MessageSujet: Re: Tourne le linge dans la machine °° [Pv: Osee] Ven 9 Juil - 2:58

    Une fois à terre, la furie passa à l'action, elle avait sans doute mal pris les remarques que j'avais faites...Bah, j'étais plus à ça prêt et puis depuis le temps elle devait bien être habitué non ? La première chose qu'elle fit en descendant fut de me coller un coup de pied direct dans le bide. Il n'était pas fort, mais assez pour me faire reculer de trois à quatre pas. Manque de chance il y avait un mur, je fus plaqué dessus dans un bruit sourd. Cette fois-ci je lâchai l'ampoule qui s'éclata sur le sol. Finit la lumière ! A la la, non mais je rêve ! Elle n'en manque jamais une pour se faire remarquer la blondie ! Je me redressais en m'appuyant sur le mur une main sur le ventre :

    « Pouah...Je savais que j'aurais pas dû reprendre 5 fois du dessert...Ha---...J'suis mal...Je vais vomir... »

    Mais le nomment n'était pas venus pour vomir, au contraire, elle repassait à l'attaque ! Comme on le dit si souvent, les héros n'ont jamais de repos ! Elle s'approcha étrangement, avec un regard à vous glacer le sang, enfin vous hein, pas moi ! Elle essayait d'utiliser ses atouts féminin : la séduction ! Manque de chance pour elle, elle n'en avait pas ! Elle ne pouvait donc rien faire ! Même s'il fallait avouer que c'était une bonne comédienne, lorsqu'elle me chuchota à l'oreille j'arquai un sourcils, comme impatient, impatient que le jeu se termine, elle ne pouvait rien faire sur moi. J'étais vacciné contre le Malia, impossible que la maladie me touche ! Ha ha ! Ne voyant aucune réaction de ma part, elle finit par se décoller en soupirant et me donnant des petites claques sur la joue. Osee 1, Malia 0. Yeah ! Et oui, elle avait bien raison, c'était désespérant ! Lorsqu'elle dit qu'on aura des difficultés pour sortir par la fenêtre j'eus un sourire mesquin sur le visage. Celui qui dit : Tu as bien joué ? Et bien à mon tour !

    Lorsqu'elle me fit un clin d'oeil je ne pus m'empêcher de lui faire un pouce avant de poser mes deux mains sur le bord d'une machine à laver. La suite ? Très bruyantes, je peux vous m'assurer, la machine à laquelle je m'attaquai était Hors service, d'un mouvement lent je la déplaçai vers l'endroit de la petite fenêtre, la faisant frotter sur le sol certes ! Une fois positionné en dessous de la fenêtre je me tournai vers Malia. Elle risquait de m'en vouloir à vie, mais bon ! Je m'approchai d'elle et la saisit par la taille pour la mettre sur mon épaule. Direction ? La fenêtre ! D'un pas assurer je montai sur la machine à laver sans me soucier de ce que pouvait dire Malia et la fit basculer dans le vide. Halo, pas de panique ! Je l'attrapai par le poignet et lui sourit. Elle, suspendu dans le vide, moi la tête hors de la fenêtre la tenant au poignet. Tout était parfait ou presque, le fait qu'il pleuve n'arranger rien ! Au contraire, l'eau ruissela doucement sur nos bras faisant glisser...mon emprise. Oups, ça s'était pas prévus !! Sentant Malia glisser peu à peu et imaginant la tête qu'elle devait faire, je décidai de passer à la vitesse supérieure. Le tatouage qu'elle avait remarqué tout à l'heure devenus lumineux étrangement et mon emprise fut d'autant plus forte, cette fois-ci elle ne glissait plus du tout.

    Avec élan je la fie vaciller comme un sac pour qu'elle puisse atteindre le balcon, une fois avec assez d'élans je la lâchai d'un seul coup espérant ne pas me foiré une deuxième fois, mais ayant utilisé ma force surhumaine, elle n'allait pas manquer d'élan ! Ça c'est moi qui vous le dis !! Une fois mon emprise lâchée je passai la tête par la fenêtre pour voir comment elle se portait, ma main gauche sur mon avant bras douloureux, sur mon tatouage douloureux....


    « Tu m'excuseras, mais je préférais mettre de la distance entre nous ! Et pour les sous-vêtements, je te pardonne ! Entre mecs on se comprend ! »

    Je la regardée avant de lâcher un rire de vainqueur.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
avatar
Invité



MessageSujet: Re: Tourne le linge dans la machine °° [Pv: Osee] Ven 9 Juil - 5:51

Je regardais Osee pousser une machine à laver en dessous de la fenêtre. Il n'avait pas écouté ce que je venais de lui dire ou il le faisait exprès ?! Mais...pourquoi je me pose encore la question moi ?! J'ai soupirée et je vie Osee s'approcher vers moi assez...rapidement. Je vous avoue que cela m'a fait flipper. Qu'est-ce qu'il avait derrière la tête celui la encore ?! Il me pris et me posa sur son épaule comme un sac a patate. Je lui tapais sur le dos....pas au point de lui casser quelque chose ne vous en faites pas. En le priant et le menaçant de me lacher s'il ne voulais pas mourir sous mes coups. Mais il faisait la sourde oreille. Ah! Moi aussi la prochaine fois je la ferrais tient!

Il me balança de la fenêtre en me retenant par les poignets. J'ai poussée un cris de terreur, inutile de vous dire que quand un crétin et imprudent vous retient par les poignets suspendu au dessus du vide vous n'avez qu'une seule idée qui varie assez suivant les gens: soit vous criez comme une folle, soit vous vous débattez, soit vous lui promettez de le tuer si vous vous en sortez, soit vous faites votre prière. Et ben moi...Je l'injuriais. ça vous étonnes ?! Enfin, je lui disais surtout de ne pas me lâcher. Et que je l'étriperais si je m'en sort. Mais ça il doit déjà avoir l'habitude. Ses mains glissaient autour de mes poignets, autant vous dire que là oui! Mon cœur tambouriné dans ma poitrine. J'essayais d'avoir un appuie avec mes pieds sur le mur pour le soulager de mon poids, mais le mur était trop lisse. Alors là oui! J'avais très peur, mais je me mordais les lèvres pour ne pas crier comme une hystérie. Je n'arrêtais de me répéter de lui faire confiance, mais c'était peine perdu.

Au bout d'un moment, il resserra ses mains et m'empêcha de glisser d'avantage. Sur le coup j'ai serrée les dents pour ne pas crier de douleur. Depuis quand il était si puissant ?! C'était ça son pouvoir ?! Une force surhumaine ?! Il me fit balancer avant de me lâcher vers le balcon. J'atterris sans trop de problème...enfin je me suis éraflé les genoux qui devaient saigner, mais ce n'était pas très grave. Il pleuvait très fort, le vent était déchainé et l'orage déchiré le ciel. Je me suis avancée vers la rambarde pour savoir ce que Osee faisait. Il me fit une remarque, rien de bien étonnant d'ailleurs. Je voulue répondre, comme à mon habitude mais un coup de tonnerre raisonna. J'ai fais quelques pas en arrière en me bouchant les oreilles et en tombant à genoux. Mes vêtements me collé à la peau, mes cheveux n'avais plus aucun volume...enfin pour résumer j'étais trempée jusqu'à l'os. Après un petit moment je levais la tête vers la fenêtre, les mains repliaient à côtés de mes oreilles.


"Osee ne me laisse pas seule! Je t'en supplie!"


Les éclairs, le tonnerre, ils me paralysaient. Quand j'étais suspendu dans le vide, j'avais peur, mais la j'étais terrorisée! Je ne pouvais plus bouger, je me sentais en danger, sans aucune protection. Des larmes ont commencés à couler le long de mes joues, mais elles se confondaient avec les gouttes de pluie qui me tombaient dessus. A chaque fois qu'un coup de tonnerre arrivait, je me bouchais les oreilles en criant. Des cris étouffés par le bruit de l'orage. Je me pliais en avant, pour me sentir plus en...sécurité. J'étais apeurée, limite je me jetais dans le vide. Non quand même pas! Faut pas exagéré quand même! Mais je n'avais qu'une seule envie, que Osee me rejoigne vite. Je commençais à avoir froid et cette situation m'étais plus qu'insupportable, c'était de la torture.

Revenir en haut Aller en bas
Tanguy Podladtchikov
avatar
ADMIN
Antipathique hétéro complexé~


Messages : 1633
Date d'inscription : 06/09/2009


MessageSujet: Re: Tourne le linge dans la machine °° [Pv: Osee] Ven 9 Juil - 17:50

    Je venais de lâcher Malia qui atterrie sur le balcon sans trop de soucis, une fois fait de retourna dans la laverie pour réfléchir, j'étais tout seul moi maintenant ! J'allais devoir improviser, comme d'habitude quoi...Mais avant tout, s'habiller, de toute manière dehors on serra trempé alors je n'étais plus à ça près ! Je m'approchai du sèche-linge et récupéra mon pantalon et ma chemise. C'était froid et je ne me retenais pas de le dire en enfilant mes vêtements, alors que je m'apprêtais à boutonner ma chemise il y eut un coup d'orage suivie d'un cri d'hystérie de Malia, A la la...Les filles de nos jours ! Lorsqu'elle me supplia de revenir, j'eus un rire amusé. Mais sachant qu'elle détestait l'orage je passai à la vitesse supérieur, quelques secondes plus tard j'étais debout sur la machine à laver.

    « La cavalerie arrive princesse ! »


    Je passai la tête la première par la fenêtre, mais pas comme on pourrais l'imaginer, j'étais sur le dos et donc la tête orientée vers le ciel. Pourquoi ? Je comptais de mettre accroupis sur le bord de la fenêtre en me tenant avec une main à l'intérieur de la petite fenêtre. Et l'opération fut une réussit, quelques minutes plus tard,'étais accroupis sur le bord de la fenêtre. Comme quoi, ça à des avantages d'être svelte ! Bien maintenant, il ne me restait plus qu'à sauter. Hum...C'était haut la vache ! Je ne devais pas me rater ! Sinon je ne me relèverai sûrement pas ! Après avoir regardé autour de moi cherchant un autre moyen pour passer, j'eus un long soupire suivis d'un petit « bon ben quand il faut y aller... ». Je pliai bien les genoux avant de m'élancer dans le vide. J'étais tout aussi trempé que Malia, cheveux coller sur les tempes, habit trempé, enfin vous voyez le truc quoi...J'étais donc un plein saut, les bras écartés horizontalement.

    « Geronimooo------ »


    Je regardai le balcon se rapprocher de plus en plus, c'était déjà ça ! J'allais atterrir sur le balcon ! Par-contre l'atterrissage promettait d'être intense si vous voyez ce que je veux dire ! Une fois pied-à-terre, je fis une galipette avant avec la force de mon élan pour finir en vrille latérale suivie d'une rotation splendide, en gros, je me rétamais en beauté sur le balcon ! Une fois la course finie, je me retrouvais allongé sur le sol en train de rire bêtement. Comme on le dit si bien, mieux vaut en rire qu'en pleurer ! D'un effort sur humain je me redressais pour regarder Malia les oreilles bouché et recroquevillé sur elle-même. Dans un soupire soulagé et amusé à la fois je lui dis :

    « C'est pas croyable ! On peut pas te laisser deux secondes toute seule ! »

    Je me relevais et m'approchai d'elle pour poser mon bras autour de ses épaules pour l'aider à se lever. On n'allait pas rester ici plus longtemps, c'est vrai maintenant qu'on était dehors il ne nous restait plus qu'à repartir chacun de son côté et pour la porte de la laverie ben...On trouvera bien un concierge ou un truc dans le genre !

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
avatar
Invité



MessageSujet: Re: Tourne le linge dans la machine °° [Pv: Osee] Ven 16 Juil - 2:51

Bon résumons la situation pour les personnes qui viennent de nous rejoindre. (c'est surtout pour faire des lignes XD). Je me suis retrouvée coincée avec mon futur mari -que je n'ai pas envie de me taper durant tout le reste de ma vie il faut bien l'avouer- que je n'avais pas vue depuis...8 ans! En caleçon avec un putain d'orage dehors. La porte s'est coincée et on a même eu le droit d'une coupure de courant. Comme ça nous enchanté pas tellement de moisir dans la laverie on a essayé de trouver un moyen de sortir. Heureusement, Osee est, si on peut dire, assez svelte dans son genre et moi je ne faisais pas le métier de mannequin pour des prunes. On a donc réussit à sortir, tant bien que mal, de la petite pièce. J'ai faillis mourir écrasée sur le sol. Heureusement que Osee avait une force "mystérieuse" c'est moi qui vous le dit! Mais ce n'est pas tout! Il osa me laisser seule sous l'orage pendant qu'il se rhabillait tranquillou!

Je finis pas entendre un cris de guerre tout à fait digne d'Osee. Puis une gros bruit sur la terrasse la fit trembler et me fit, par la même occasion sursauter. Je levais la tête, mes mains à proximité de mes oreilles. Je me suis retourner pour voir...Osee étaler comme une crêpe sur le sol. D'ordinaire, je me serrais foutu de sa gueule, mais on va dire que je n'avais pas vraiment le cœur à faire des commentaires. Quand il vint vers moi, je ne vais pas vous cacher que j'étais soulager. Il passa son bras autour de moi pour m'aider à me remettre sur pied. Un coup de tonnerre rugit violemment et le vent se leva brusquement. J'enroulais mes bras autour de Osee en plaquant ma tête au creux de son épaule. Et non je ne lui faisais pas du charme cette fois! J'étais vraiment tétanisée, effrayée! S'il n'était pas là j'aurais sautée par dessus la barrière. L'orage, c'était ma plus grande peur! Je resserrais mes bras en agrippant son t-shirt de mes points fermes et crispés. Je ne pouvais plus articuler un mot, mais si j'avais pu dire quelque chose je lui aurais surement demander de ne pas me laisser seule, comme ils l'avaient tous fait à Londres.

Mon corps tremblait, ma veste limite transparente, mon visage était crispé de terreur, ne pouvant pas desserrer mes dents. Le corps d'Osee était chaud et rassurant. Un nouveau coup de tonnerre, suivit d'un éclair me vit de nouveau sursauter. Je me suis levée, pris la main d'Osee et me précipitais vers une fenêtre qui menait surement à une chambre. Mes mains tremblaient sur la poignée. Par chance, elle était ouverte. Je me suis précipitée dans la chambre en tirant Osee. Miracle! C'était ma chambre! Quelle chance! J'ai refermée la fenêtre, tirais les rideaux et regardai autour de moi, paniqué. L'armoire! Je l'ai ouverte et me suis engouffrée dedans. Heureusement je n'avais pas pas encore défait ma valise qui était ouverte sur mon lit, avec quelques linges sortis ainsi que quelques photos. Je me suis recroquevillée dans mon petit endroit clos. Et me suis mise à pleurer.
Revenir en haut Aller en bas
Tanguy Podladtchikov
avatar
ADMIN
Antipathique hétéro complexé~


Messages : 1633
Date d'inscription : 06/09/2009


MessageSujet: Re: Tourne le linge dans la machine °° [Pv: Osee] Ven 16 Juil - 3:36

    Dès que j'entourai mon bras autour de ses épaules pour l'aider à se lever un nouveau coup de tonnerre se fit entendre. Bien sûr, Malia piqua sa crise, elle se mit à me serrer fort en tremblant. Je n'allais pas la repousser, c'était sûr, mais je ne pouvais pas non plus la comprendre. Je n'avais pas de phobie aussi problématique comme elle, je mie une main sur mon front avant de lever les yeux au ciel en marmonnant un : « C'est un cauchemar je vais me réveiller ». Mais un second coup de tonnerre ne fit que renforcer son emprise. Là c'était sûr, je ne dormais pas. Bon maintenant que l'on était sorti de cette laverie, pourquoi rester ici ? Je m'apprêtais à écarter Malia de moi quand celle-ci le fit d'elle-même avant de m'entrer vers une fenêtre. Elle l'ouvrit rapidement avant de s'engouffrer dedans, bon elle semblait connaître la chambre, c'était sans doute la sienne. J'entrai à mon tour et referma la fenêtre après mon passage, j'étais donc...Dans une chambre de filles. Bien ! De mieux en mieux ! Une fois à l'intérieur je passai une main dans mes cheveux et regardai autour de moi. Tout était propre et bien rangé, on voyait bien que je n'habitais pas cette pièce ! C'est alors que quelques choses m'intrigua : Malia. Elle avait disparu ! Je fis un pas de plus dans la chambre avant de remarquer l'armoire trembler. Sûr le coup je restais sans voix. Elle était vraiment irrécupérable ! Je regardais autour de moi en avançant, c'est alors qu'une fille ; une des colocataires à Malia sans doute ; sortie de nulle part. Je ne savais pas qui elle était, mais sa beauté était telle que je m'en fichais ! Je m'approchais d'elle et m'appuya sur le mur avant de dire en bougeant ma main libre en fonction de mes paroles :

    « Salut ma jolie ! Malia m'a parlé de toi, moi c'est Osee ! Et dit donc, c'est vrai que t'es super craquante ! »

    Je finis ma phrase avec un clin d'oeil et un sourire en coin. Moi un dragueur ? Non, jamais ! J'entendis un bruit suspect, il venait de l'armoire je compris vite qu'il s'agissait de Malia. Mais un autre problème survenus, la voix d'un surveillant, il annonçait l'heure d'éteindre les lumières et ayant entendus ma voix il insistait pour entrer. Je regardais la fenêtre et sans rien dire à l'autre tarée dans l'armoire ressortit de la chambre. Me voilà de nouveau sur le balcon. Pas glorieux ! Le surveillant entra dans la chambre et interrogea la fille avec qui j'avais parlé. Bon le point positif était qu'elle ne disait rien à mon sujet. Mais bon, s'il se mettait à fouiller la chambre j'étais mal ! Je regardais autour de moi pour apercevoir un autre balcon plus haut. D'un sourire malicieux je regardais mes mains puis le mur. La seconde d'après je sortie mes griffes pour les planter dans le mur et commencer à grimper sur le mur lisse. Mes pieds glissés, mais heureusement mes griffes restaient bien plantées dans le béton.

    [Idem peu d'inspiration x)]

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Tourne le linge dans la machine °° [Pv: Osee]

Revenir en haut Aller en bas
 

Tourne le linge dans la machine °° [Pv: Osee]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 

 Sujets similaires

+
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Monster Academy :: Close :: Close-
Sauter vers: